CRIMES & DÉLITS

By | septembre 18, 2018
Spread the love

Rappel historique incontournable pour comprendre l'esprit de la profession (détail de l'histoire de france).

Dernière bavure policière. En attendant les prochaines, restez connectés..............

Rappel épisodique de l'actualité

POLICE

Les flics sont-ils victimes de leur comportement ?! Un poulet grillé, c'est toujours croustillant... Un commandant anti-drogue en garde-à-vue. Le caïd de la police marseillaise trafiquait avec les dealeurs... Les délits de la police se cumulent. Existe-t-il des flics propres ? Depuis le viol collectif du 36 Quai des Orfèvres et le vol de 52 KG de cocaïne, par un flic, la Police entame une nouvelle série de son feuilleton criminel ! L'affaire Michel Neyret, ex-patron de la PJ de Lyon, avait déjà défrayé les chroniques policières. Jean Canal ; bien sûr.

Dans l'attente d'assister à d'autres glissements professionnels de la Police qui possède l'art de se distinguer par des comportements parfois "stupéfiants ", on se doit de les surveiller discrètement sans intervenir, comme ce fut le cas, entre autres cas de figure, à la Grande Motte où la fameuse Municipale qui joue le rôle de Shériff officiel a procédé à une interpellation en plein feu de position au rouge (scène filmée le 27 août,  mais non diffusée).
Peut-on  imaginer, en France, une Police sans bavure ? 26 ans, Romain tombe sous les balles vindicatives d'un flic, dans l'exercice de ses fonctions ! 1 policier tire et tue un homme fuyant un contrôle routier. Mis en examen, il est laissé sous contrôle judiciaire... Lire notre dossier ici.    rapport-igpn-observateurs-exterieurs Dossier Sécurité du territoire.   Lire l'article en vidéo du Figaro.
Peut-on tuer un homme sans encourir une mise en détention préventive, comme c'est le cas présentement ? -Il faut entrer dans la police, Jean canal !" On s'approche à petits pas de la violence policière américaine qui élimine systématiquement des individus considérés comme suspects, tirés à vue ! Attention que quelques vindicatifs ne se mettent pas à tirer du poulet, dans la basse-cour... Les banlieues de France et de Navarre risquent d'être surchauffées ! Ce qu'il faut rappeler à nos con-citoyens, c'est que les policiers sont entraînés au tir sur cibles précises, visant des points particuliers du corps afin de le neutraliser. Ici, il y a, effectivement, une volonté de tuer évidente ; puisque l'exercice de tir doit pouvoir différencier les dangers qu'une arme à feu provoque quand elle est maîtrisée. Tirer à l'arme de point demande de l'adresse, dans le cas contraire un policier qui se sert d'une arme sans en maîtriser son utilisation, n'a rien à faire dans la police. En Suisse de telles bavures ne se peuvent ! Ainsi que dans les pays européens du nord ! En France, un policier âgé de 23 ans tue un gamin de 26 ans ! Que connaît-on de la société et du genre humain à cet âge ? Rien ! Si on prend en compte le formatage des cerveaux dans la fonction publique, CAF, Sécurité Sociale, Police Municipale (les Shérifs des villes), etc., etc. on est de plus en plus confrontés à un abrutissement général qui effectivement génère des violences mortelles. Il faut donc réformer la police ! C'est indéniable ! Les constats ne cessent d'en démontrer l'urgence. Une police technique formée sur des méthodes psychologiques adaptées à l'évolution urbaine en constante mutation sociale : le manque de professionnalisme sanctionne l'efficacité attendue du public. A suivre... Jean Canal ; bien sûr. 16 août 2018.
-MALAISE DANS LA POLICE FRANÇAISE EN SOUS EFFECTIF : aucune réaction publiée concernant la bavure du policier stagiaire du TGI de Paris ! Il y a effectivement une déplorable carence professionnelle dans ces secteurs, ceux touchant la gendarmerie et la police. Après un séjour dans la région de Ganges, nous avons constaté le manque de professionnalisme de la part de la gendarmerie affectée à cet endroit, utilisant des méthodes inefficaces pour mener des investigations sur autrui ; il s'agissait de cas mineurs issus de diffamation imputées à quelques fonctionnaires en excitation constante... Bref ! Ne nous attardons pas sur ces faits qui ont été relevés, comme il se doit par les quelques personnes que nous avions mandatées pour cette surveillance... Il est donc flagrant que les services de police comme de gendarmerie ne fonctionnent plus (pas) correctement et affaiblissent considérablement leur éventuelle capacité d'enquête criminelle ! Les réformes que nous proposerons aux ministère de l'Intérieur, en communiquant ce cas à la Cours européenne de justice, à titre de pure information, sont amplement justifiées sur un appareil local ayant des allures de feuilleton cocasse à faire rire les élus de cette fonction dite publique ! N'oubliez pas que vous avez un droit de regard sur ceux qui sont censés assurer votre sécurité et un droit de critique constructive afin d'obtenir de meilleurs résultats, en communiquant vos appréciations à Jacques Toubon, le Défenseur des droits ! Jean Canal. 10 août 2018.
         

Le Ministre de l'Intérieur incompétent pour gérer la police, susurrent des policiers...

8/10 : les français écœurés de la police ! Sondage édifiant !

1 Poulet grillé, c'est toujours croustillant ! D'autant plus quand il est élevé au grain...

Concernant l'affaire Bénalla, le Président de la République, Emmanuel Macron, le dit : "Le seul responsable, c'est moi !" 26/07/2018.  Depuis le vol d'un sac de cocaïne par un policier de Paris dans sa propre brigade ( c'est sur de tels faits que l'on peut mesurer les dangers de confier notre sécurité à des gens qui basculent facilement dans le banditisme), le cumul des bavures s'accentue ! L'affaite Michel Nerhet avait complètement sali la police. A l'époque nous avions titré : "1 Poulet grillé, c'est toujours croustillant. Ajoutons les quelques bavures bien trempées (sans revenir sur la généalogie des actes commis durant plus d'un quart de siècle -ce serait être con, et nous ne voulons surtout pas leur ressembler- la liste est loin d'être exhaustive) : 'la matraque -phallus'dans l'anus d'un jeune de banlieue et la distribution de cannabis par les flics de Marseille, nous assistons à une véritable décadence de la Police... L'alcool est-il la cause de cette dégénérescence ?  Quant à la Gendarmerie, elle commet toujours des manquements au devoir, dérogeant à l'impartialité qu'elle doit pratiquer entre le notable et le peuple : certaines brigades du Sud Ouest se reconnaîtront facilement !  Bref ! La coupe est pleine ! Et la police municipale* ? Ceux sont les shérifs des bourgs... Chasseurs de primes administratives, ces nouveaux employés de mairie se distinguent selon la qualité de leur commune (situation géographique -station balnéaire- genre de population et type de fréquentation). Conclure sur l'état des lieux d'une situation sociale instable qui n'a cesse de dégénérer relève de présomptions sur la capacité des différents corps d'état rattachés à la fonction publique, de maîtriser un travail qui ne peut souffrir d'erreurs d'interprétation ! on ne délègue point une haute responsabilité humaine à des gens qui se persuadent d'être les garants de la liberté individuelle de chaque citoyen. De surcroît, une certaine paranoïa collective s'étant développée en France, avec la recrudescence des crimes (attentats principalement), la tension déséquilibre l'ensemble des professions évoquées ; lesquelles perdent les repèrent fondamentaux de l'investigation judiciaire ! Les moyens technologiques exploitant des données de façon maladroite desservent la réalité des contextes invoqués par des entités hiérarchiques incompétentes qui intentionnellement les exploitent à des fins pernicieuses... Jean Canal ; bien sûr. En direct du joli bord de mer. 27/07/2018 *Leur fonctionnement dépend des prérogatives des fonctionnaires de police et de gendarmerie qui diffusent une information (ici, une désinformation intentionnelle) concernant un individu à surveiller...ou un véhicule repéré comme suspect et sensé commettre des cambriolages ou vols à la tire, etc. C'est à partir d'un tel dysfonctionnement qu'apparaissent les carences .     Lire la suite de l'affaire Bénalla, actualisée.
L'affaire Benalla est l'occasion pour les adversaires politiques du Président, Emmanuel Macron, de verser de l’opprobre sur une politique univoque qui ne convient pas aux partis d'opposition. On connaît cette méthode qui s'applique à chaque mandat présidentiel. Tous les présidents advenus après le Général de Gaulle, ont connu ce genre d'attaque ! Evidemment, c'est reconnu comme démocratique dès l'instant que sont évoqués les intérêts du peuple... Et ce qui est regrettable, c'est le manque d'honnêteté politique ; mais dans ce domaine est-ce la vertu qui se cultive ? On défend toujours son camp, quand bien même serait-il dans l'ambivalence de ses opinions ! La France risque fort de connaître un échec économique, si certaines réformes ne sont pas mises en place ; ne serait-ce que pour maintenir une place prépondérante en Europe afin de défendre les intérêts de la France. Lorsque l'on vote, on songe d'abord à ceux qui vont nous succéder... Jean Canal. 20/07/2018.

Que révèle la bavure policière de Nante ?

Suicide à Rennes d'un policier de 47 ans. Plus qu'un malaise, un déni de la triste réalité policière : les pressions exercées sur "le corps sécuritaire" provoquent sur une longue durée professionnelle des comportements violents qui parfois se retournent sur soi-même. L'exemple le plus flagrant de ces dernières années, restera définitivement ancré au coeur même de la Gendarmerie Nationale, comme un boulet que traîne cet emblématique faction militaire :

"le suicide" de la gendarme Myriam Sakhri

Une parenthèse dans son histoire. La gendarmerie depuis l'occupation

Pendant cette période, les missions de l'institution sont déterminées par le gouvernement de Vichy et par l'occupant. La gendarmerie se retrouve scindée en deux clans. Certains gendarmes prennent ainsi part à la déportation des Juifs et à l'arrestation de toutes les personnes engagées dans la résistance. Tandis que d'autres font justement partie de cette résistance et combattent pour libérer la France.

Le policier accusé de l'homicide volontaire joue la carte de l'acte accidentel, reposant sur une maladresse professionnelle, sans doute due à tout le stress accumulé au fil des missions dangereuses que son métier lui confère ! Il faut savoir se maîtriser surtout avec une arme au poing...
Garde-à-vue pour le policier afin d'apaiser l'opinion publique qui, toutefois, ne décolère pas !  Actes récurrents qui se reproduisent systématiquement dans les zones à risque, circonscrites par les banlieues des villes : Marseille n'échappe toujours pas aux zones de non droit. Comment éradiquer la délinquance qui croît au rythme de la misère sociale ? Pensez-vous qu'un jeune à qui l'on donne un emploi décent aurait intérêt à gâcher sa vie en commettant des actes criminels ? Nous n'avons plus la réponse. Jean Canal. 7 juillet 2018.

Intervention de Johann Cavallero Syndicat Alliance Police Nationale Délégué national CRS

LA POLICE SALE

LES BOULETS DE LA SÉCURITÉ DU TERRITOIRE

Un pV ordinaire. Le lundi est jour de marché et brouhaha est tel que la musique complète ce rendez-vous hebdomadaire. Ecoutez Geaorges Brassens en train de chanter " Quand on est con, on est con. Le temps ne fait rien à l'affaire." ne plaît pas à tout le monde...

L'ESSOR depuis 1936 publie un courrier fort significatif sur les exigences de la profession.

Puis il y a "La grogne des gendarmes" qui, à travers un blog, libéré de toute pression hiérarchique, plus ou moins actif sur la toile, se risquent (accord grammatical selon le genre et non la grammaire -pour les nuls-), à exprimer ce qu'ils ressentent comme "injustice" professionnelle. Aucun Mea Culpa, cependant, n'est formulé pour reconnaître quelques erreurs commises dans le passé ("on ne revient pas sur l'affaire jugée, du moins pour les éléments de la compagnie -c'est gênant-"). Le moins que l'on puisse constater, après de longues années d'enquête personnelle sur le comportement gendarmesque, est le manque de perspicacité, d'analyse circonspecte, au demeurant d'assiduité professionnelle laxiste. Une observation assidue, éconduite par une stratégie de surveillance en veille, révèle, effectivement, que lesdits en activité estivale affichent un comportement "étrange" qui les éloigne considérablement de la réalité des situations antérieurement connues... Aude, ce mois de mai 2018. Jean Canal ; bien sûr.

Posez-vous la question de fond, pour quelle raison les acteurs comiques ont souvent, Louis de Funes, Coluche et, ici, Jean Dujardin, ont ridiculisé la gendarmerie à travers de sketchs qui sont tout de même hilarants. La gendarmerie serait-elle le bouc-émissaire de la Sécurité du territoire. On remarquera toujours un appel de phare d'un véhicule pour vous prévenir de leur présence sur la route !  A quoi tient cette consensuelle complicité à leur encontre. Phénomène national qui traduit effectivement que l'unanimité des français ne les apprécie guère ; alors que le contraire devrait être évident dans une société qui s'oriente de plus en plus vers des violences en tout genre. Jean Canal. 23 mai 2018.



LES GENDARMES DANS LA COLLABORATION. PROFESSION GENDARME / GENDARMES RIPOUX / LE TUEUR DE L'OISE 2 GENDARMES INCULPES POUR VOL / UN GENDARME RÉCIDIVISTE / LE NOUVEAU RACISME CONDUITE GENDARMESQUE... / DÉRAPAGE SEXUEL DU GENDARME / NON ASSISTANCE EN PERSONNE EN DANGER UN GENDARME CON PAR NATURE / HARCÈLEMENT SEXUEL / LE SUICIDE DOUTEUX DE LA GENDARME VOL D'ARMES / HARCÈLEMENT SEXUEL BIS /  DEUX OFFICIERS CONDAMNES DÉTOURNEMENT DE PV / DEUX GENDARMES CONDAMNES / GENDARME CONDAMNE FAUX PV / DEUX GENDARMES CONDAMNES / UN FLIC TIRE TROIS GENDARMES... VOL D'UN IPAD  / L'ESCADRON CONDAMNE  30 ans de Réclusion criminelle pour le gendarme Legrand condamné pour l'assassinat d'une étudiante

un-ancien-militaire-et-un-gendarme-condamnes-pour-agression-aggravée

POLICE/GENDARMERIE/MUNICIPALE

Une charte sans appel charte_du_gendarme


Courbat : un refuge pour les policiers. Prenez du recul sur les événements et postulez un repos bien mérité au Courbat. Votre hiérarchie vous pèse, elle est de moins en moins compétente. Profitez de cette opportunité avant une irrémédiable dépression ! Sachez dire merde à vos supérieurs !

Quarante-trois policiers ont mis fin à leur jour depuis le début de l'année. Dans les rangs de la police, le taux de suicide est largement plus élevéest que la moyenne nationale. L'établissement de Courbat (Indre-et-Loire), un centre de santé géré par l'Association nationale d'action sociale pour le personnel du ministère de l'Intérieur (Anas), prend en charge les gardiens de la paix dépressifs. Ici, des anciens policiers aident leurs collègues à surmonter leur mal-être, leur dépression ou leur alcoolisme.

"La hiérarchie, elle est pesante"

Tous dénoncent la pression de la hiérarchie, indique France 2. "Par tous les moyens, ils nous mettent une pression, que ce soit sur les notes, les appréciations ou les services. On arrive le lendemain et on a changé de service", explique Jérôme, policier dans la brigade de nuit de Béziers. "La hiérarchie, elle est pesante, elle veut être mise au courant dans la minute", confiait l'année dernière à francetv info, René, un des rares officiers accueillis dans le centre. Presse Officielle des réseaux sociaux.


Un seul et même esprit de casernement : celui des corps qui représentent la Sécurité du territoire ! La Gendarmerie, la Police Nationale, les CRS et les Policiers municipaux qui jouent un rôle de relais avec les officiels. Rarement à la hauteur de leurs tâches qui se résument à de la surveillance accrue et signalisation de tout individu suspect, la Police Municipale est d'autant plus dangereuse qu'elle est inexpérimentée ! Néanmoins, les articles mis en exergue dans les pages ci-dessus, ne sont point à considérer comme une vindicte quelconque, mais un rappel aux citoyens que l'humain, l'homme, préserve donc tout son potentiel animal qui peut dévoyer une carrière ; soit-elle noble, lorsqu'elle est conduite dans l'honneur ! Loin d'être exhaustive, la liste des liens publiés dans notre site, tend à instruire et non à diffamer. Dans les années soixante-dix, la gendarmerie et la police bénéficiaient d'une couverture administrative pour ne pas dire ministérielle qui leur permettait de procéder à des interprétations favorables aux élus et notables. Aujourd'hui, l'Europe et les lois qui y sont édictées donnent aux états un droit  et un devoir inaliénables, ceux du respect du citoyen. 

JUSTICE PENALE

LE NON-LIEU DE SIVENS

Relayant l'actualité en citant les médias crédibles en la matière pour traiter de façon objective les événements concernant les bévues de la Sécurité, nous mettons en exergue, quand bien même cela déplairait-il excessivement "aux Bleus" (non ! ce ne sont pas des joueurs de foot ! mais des gourmands en viennoiseries fraîches...), nous nous faisons un devoir républicain d'informer, sans débordement, s'entend, le public du comportement déviant d'une police qui se gargarise de son statut, d'une gendarmerie qui affiche non-coupable et une municipale recalée aux tests ridicules (ne pas con-fondre avec testicules) d'embauche. Comme les Surveillants de prison sont en crise de personnalité, face à un manque de reconnaissance civique auprès des citoyens, des postes à pourvoir sont mis en place.  Jean Canal ; bien sûr... 27 janvier 2018. 

Reportages médiatiques sur la voyoucratie policière

POLICE/GENDARMERIE.  RAS : quelques excès de zèle très coutumier de la profession ont été observés dans un Bourg de l'Ariège. Les bleus font FOMEC sur la 113 à la nuit tombée... La profession se dégrade con-sidérablement ! Il faut que le Ministre de l'Intérieur intervienne pour réformer ce corps de l'armée. Sans ambages, reconnaissons que nous avons depuis Bernard Cazeneuve des Ministres de l'Intérieur compétents. Des réformes salutaires pour assainir la Sécurité du territoire ! Le problème des prisons, cependant, demeure intact : surpopulation carcérale qui a un coût de revient (d'entretien) imputable aux contribuables qui ne semblent point en souffrir... Le mal doit être éradiqué à la racine ! Gérard Colomb, (le Ministre s'est exprimé sur ce sujet -sur Public Sénat) éminent Ministre de l'Intérieur à l'écoute de la police : "il faut faire des réformes de fond !" La police est désuète, inadaptée aux nouvelles insécurités qu'elle ne maîtrise pas contrairement aux apparences. Pour une fois, les chiffres leur sont défavorables ! Un comportement ubuesque caractérise ce statut enclin à muter vers une méthode plus adaptée aux technologies du XXI° siècle numérisé. "On" ne peut que constater le manque de professionnalisme face aux exigences inéluctables de la déontologie ! Les Flics demandent eux-mêmes une réforme structurelle. Une réforme pénale indispensable pour intervenir selon les ordonnances de loi ! Aurons-nous, demain, des flics cultivés, intelligents (rares) et susceptibles de raisonner ?! Il est permis d'en douter, au regard de leur attitude qui demeure toujours très inquiétante...pour la sécurité civile. Jean Canal. Revu le 7 mars 2018.

Vol de cocaïne au 36 Quai des Orfèvres

COUPLE DE POLICIERS MIS EN EXAMEN

Marseille : police corrompue