Presselibre.fr/info      MédiaIndépendant            ifnmagency                                " Notre rôle n'est pas d'être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie." Albert LondresAccueil  

               mercredi 23 juillet 2014  Nous existons depuis mars 2006.      Actualisation et mise en page : Marie Claustres.

                       PHOTOS   PUBLICATION   BILLETS   ACTUALITE     

             ARCHIVES  LIRE   BLOG  Culture Regard

PRESSE

«Je n'ai pas de traditions, je n'ai point de parti, je n'ai point de cause, si ce n'est celle de la liberté et de la dignité humaine ; de cela, je suis sûr.»Alexis de Tocqueville.

Rédacteurpresselibre.fr

 

 

M

E

D

I

A

P

A

R

T

 

Gilles Jacquier - undated picture

 

Logo Courrier International

 

Al Jazeera English

 

 

 

 

 

 

 

BBC

 

 

 

 Corps Incarcéré

 

Justice /

 Injustice.

 

 

LIFE

 

 

P

h

o

t

o

g

r

a

p

h

i

e

s

 

Escale à

Marseille

 

 

 

P

u

b

l

i

c

a

t

i

o

n
 

 

B

I

L

L

E

T

S

 

 D'

H

U

M

E

U

R

 

 

B

R

E

V

E

S

 

 

 B

L

O

G

 

 

V

I

D

E

O

 

 

 

L

E

C

T

U

R

E 

 

 

Les trois ouvrages fondamentaux

de Jean Canal.

 

 

 

Acheter Quatrième Sud

 

Œuvres majeures

dans cette forme de littérature singulière, les Romans, Contes

et récits, ainsi que Nouvelles et Essais constituent le passeport à la postérité.

Jean Canal en lecture

Gilles Jacquier - undated picture

 

Logo Courrier International

 

Al Jazeera English

 

 

 

BBC

 

 

 

 Corps Incarcéré

 

Justice / Injustice.

 

 

LIFE

 

 

P

h

o

t

o

g

r

a

p

h

i

e

s

 

Escale à

Marseille

 

 

   

Lorsque vous prenez position en défendant des idées propres à la conception que vous vous faites de la Vérité, songez aux conséquences qui ne transparaissent pas forcément lors de votre engagement ; car vous êtes responsables de ce que vous pensez.     Jean Canal.

 

 

Notre moteur de comptabilité relativisant les statistiques enregistrées, nous permet de révéler le nombre de visites depuis le 5 janvier 2007 : 41185485.

Tous les pays ou presque sont visiteurs. Ce succès conforte notre idée première. Merci de nous suivre. La Rédaction.

 

La Revue d'Art

Contemporain.

 

Le pouvoir use les hommes politiques, de Gauche en l'occurrence. Le Premier ministre semble fatigué. Les militants du PS ne ménagent point sa politique alors qu'ils devraient soutenir les initiatives en perspective de changement. La Gauche désunie renforce la Droite.

 

Plaudite Cives.

La Philosophie 

des chiens de garde.

"Notre" Président de la République française. François Hollande.

Image du profil

La Républiquefrançaise. 

La majorité absolue.  Un chef d'état comme en rêvait la France ! Plus que jamais la Gauche en France doit acquérir l'assentiment de tous ses électeurs pour appuyer le chef de l'état dans ses démarches politiques au sein de l'Europe. Le social avant tout pour l'avenir de tous. Jean Canal

Twiggy sixties.

 

C'est donc le mardi, à partir de 10 heures, que le rendez-vous est pris au Saint-Laurans, à Aurignac. Discussion autour d'un thème du jour, en prenant un café noisette...

 

Margaret Bourke-White-Time & Life Pictures / Getty Images

Billets d'Humeur. Être de Gauche. On assiste à quelque chose de singulier en France sous les feux de l'actualité européenne. Un président élu par le truchement de la souveraineté du peuple, déplaît excessivement au parti déchu : la Droite !  Suite... 

La révolution

idéologique permanente.

Massoud l'Afghan.

Combattant musulman opiniâtre, ce héros de la guérilla chéguévarienne est entrée dans la postérité.

 

    

 

Indignation au cœur du monde libre.

 

L'autodétermination des peuples européens. La colère vient du Sud de l'Europe.

 

Suite...

 

 

Logo Centquatre

Philosophie politique : Sommes-nous encore un peuple engagé ?Réflexion philosophique sur l'état actuel de l'identité citoyenne.Suite...

Où en êtes-vous de Vous?

Vous êtes-vous posés les bonnes questions ? Suite...

 

 Miss. Tic - Go Homme - Cherche beau gosse

 

 

Charte de la paix.

 

ll faudrait se constituer une Charte qui englobât les préceptes de l'humanité auxquels un groupe de gens issus de tous milieux s'associeraient pour le bien du monde ! Suite...

 

 

    

 

 

 

W. Eugene Smith-Time & Life Pictures / Getty Images

 

 

Les OGM

de nos assiettes.

 


 

Le défit.

 

Les temps forts de la politique. Il avait besoin d'encouragement pour recouvrer confiance en ses projets. Qui ? Le Gouvernement !

 

Jean Canal  Suite... 

 


 

CNDS

 

La fin des jurés populaires.

 

Salué par l'Union Syndicale des Magistrats (USM), l'expérience de Toulouse ne sera pas renouvelée !  Jean Canal, 13/06/2012.  Suite...  

 

Le fichage des enfants

 

Le fichage des enfants représente-t-il un réel danger dans l'atteinte portée aux libertés individuelles ?!

 

 

Nouvelles de l'Europe.

 

Soutenez le Monde Diplo. 

 

Le Monde diplomatique ambitionne de faire vivre un journalisme affranchi de tout pouvoir et de toutes pressions. Une liberté qu'il doit essentiellement à ses

 

abonnés.

 


 

 

Les étudiants de l'ESAAvignon en conflit avec l'institution de leur école. Le directeur général mis en cause devant la justice.

 

 

 


 

Acheter Quatrième Sud

 

 

Nouvelle mise en page réalisée par Marie Claustres.

Contact : 0652069964

Déjà consignée à la BNF, à chaque parution, toute l'œuvre bibliographique de Jean Canal, à savoir douze ouvrages seront disponibles à la Bibliothèque de Toulouse, rue du Périgord, en consultation et non en prêt ; à partir du mois de novembre. C'est ce qu'on appelle pousser les portes de la postérité...  Désormais les vidéos importantes seront traitées par Sandrine Robin qui, ayant rejoint la Rédaction, en assurera le montage.

 Marie Claustres.

88 reportages diffusés en continu sur Daylimotion. Visionnés 19 233 fois les 139 autres vidéos de presselibre.fr sont sur youtube, depuis plus de cinq ans.

 

Publication de

Jean Canal :

 

 Un travail de réflexion sur des essais politico sociologiques sont en œuvre. Ils reprennent la trame développée à travers les critiques, Billets d'Humeur et autres formes d'analyse des six dernières années écoulées. Publication prévue 2014. C'est une longue réflexion sur les conjonctures sociales de notre temps. 

          

Nota Bene : Certains articles, reportages et photographies liés à des pages annexes sont affichés en permanence ; c'est une volonté de la Rédaction. Merci de votre compréhension. N'oubliez-pas de consulter nos Archives... Marie Claustres.

 

Louisville: Grande Ohio River Valley Flood 1937

 

 

 

 

Acheter La Rencontre

 

De Jean Canal.

 

"La Rencontre."

 

Oklahoma agriculteur, 1942.

 

C'est effectif. Pour les habitants de Midi-Pyrénées, toutes les œuvres de Jean Canal sont enfin disponibles à la Bibliothèque municipale de Toulouse, rue Périgord, en consultation sur place et non en prêt (à l'exception de la dernière Nouvelle : La Rencontre). La presse et la littérature ont donc formulé une demande en mariage. Vous y êtes d'ores et déjà invité.

 

Bachas.

 


 

La Rédaction

Presselibre.info

Rédacteur : Jean Canal ;

 Phone : (33)  06 28 33 25 55.Mise en page/structure du site : Marie Claustres :

 Phone :  (33) 0652069964

 Siège Social de presselibre.fr 20 rue, Saint-Ferdinand 75017 Paris.presselibre@live.fr    

                                     

CNIL. Dispense n°7

- Délibération n°2006-138 du 9 mai 2006 décidant de la dispense de déclaration des traitements constitués à des fins d'information ou de communication externe.

 

Presselibre.info / presselibre.fr

Deux adresses pour 1 média. créé en 2006, presselibre.fr ajoute à son audience avec une seconde adresse sur la toile. Plus compact, accentuant la densité de ses articles, presselibre.fr.info change donc de marque de fabrique. Le site s'oriente vers un travail encore plus exhaustif, orientant sa ligne éditoriale vers des thèmes fondamentaux de l'actualité ; revus, corrigés et actualisés au fil de l'évènement. 

Les liens externes en réactualisation  permanente dans les pages sur le net.

LE BLOG

 

Brèves

Reportages

Photographies

PHOTOS / PUBLICATION / BILLETS /  BLOG /

/VIDEO / REPORTAGE

 

Acheter La Rencontre


 

 La               Presselibre.fr            1 média indépendant depuis 2006.     

 

 

 

 

 

 

 

 

AVIGNON / ARLES                                          Carnet de Voyages     

        "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire." Voltaire.

 

Communiquez via votre mobile ; restez connectés 24/24H avec Le Rédacteur de presselibre.fr

Nos infos de la veille sur presselibre.info publiées sur FAcebookTwitterGoogle+ linkedin. Contact avec l'AFP.

                  twitter.com/jeancanal1                            https://www.facebook.com/jcpres

ACTUALITE.            

permalien jcpres : Le Blog du Diplo.

Moyen âge européen.

 Serge Halimi. .

Feuilleter le journal

presselibre.fr/info 
international federation
of new media

 llc 12 Timber Creek Lane Newark, DE 19711 USA

phone:(+1) 302 476 2642
fax: (+1) 302 450 4423 www.ifnm.org

e mail: info@ifnm.org

Le Diplo de juillet est en vente !

Soutenez-le !

presselibre.fr/info : 18 000 visites par mois via Facebook, Twitter, les Blogs et les liens relatifs.

 Le Télégramme......                        Panem et Circenses.

Attention l' emainternet-signalement.gouv.fril  presselibre@live.fr  est piraté ; ne plus tenir compte des messages.  

L'escroquerie a été déclarée aux services de gendarmerie SIRPA. nouveau mail : presselibre.fr@gmail.com    

 -Veiller aux respects des Droits et Libertés et à la promotion de l’égalité  article 71.1 de la constitution )

 ·

 


Plaudite Cives.            Billet d'humeur de juillet.            Culture

Les Manifestations de l'été avec presselibre.fr :

 AVIGNON / ARLES/  VISA

 Accompagnez-nous à Avignon, à Arles, à Marseille et en septembre à Perpignan pour Visa. Suivez-nous sur les réseaux sociaux et continuez à nous écrire... Les vernissages à Arles vont se succéder tout au long de notre séjour ; le temps fort de nos rencontres d'Arles se situe le 10 juillet, nuit de la fête citadine du quartier de la Roquette. Les colloques et conférences à Avignon dans la Cour de la Maison de Jean Vilar font également l'objet de toute notre attention ; ainsi que les interventions médiatiques au cœur du OFF !  juillet 2014. Jean Canal.

"Ils" ont réussi à se débarrasser de Daniel Mermet et de son émission sur les ondes  : "là-bas si j'y suis." France inter, la radio nationale par excellence, où la langue de bois maintient en haleine des auditeurs voués à la cause populiste du bien pensant, supprime cette plage de liberté que le journaliste Mermet diffusait avec un rare brio radiophonique... Jean Canal.

 

Marseille et son vieux port.

A MARSEILLE, CAZENEUVE REVIENT SUR LA SELLETTE.

Photo Jean Canal en direct de M***. La vente du poisson à l'arrivée des bateaux de pêche sur le vieux Port est une tradition, ici.

 

Manif pacifique à Avignon en faveur des Palestiniens.

La Palestine exhumée des décombres de l'oubli occidental par une population solidaire de leurs frères arabes massacrés en Israël ! En Avignon, les communautés musulmanes se sont concertées pour manifester pacifiquement ce lundi 14 juillet. Le défilé a progressé de la Rue de la République jusqu'au parvis du Palais des Papes, sans heurts ni violence, excepté celle des mots qui exprimaient l'impuissance internationale de résoudre ce conflit semblant s'inscrire dans la perpétuité. Des femmes, des enfants et aussi des chibanis... ainsi que la jeunesse du Vaucluse marchaient au pas raffermi par la colère que tous contenaient par respect pour la République ; non pas celle que hollande tente d'incarner ; mais celle de la Révolution française qui tendait à abolir tous les privilèges ! et restituer à chacun une Liberté dans l'Egalité et la Fraternité ! Pour cette dernière c'est loupé ! Quant à la seconde, elle réside sur une identité sociale disputée selon des critères de reconnaissance nationale ! Quant à la première, elle a perdu de tout son sens face aux interdits qui la privent de son émancipation ! Bref ! On peut, au même titre que Bachar Al Assad, massacrer un peuple en toute impunité ; dès lors qu'il ne correspond pas à l'idée que l'on se fait de la société policée. Néanmoins, les musulmans du Vaucluse n'incarnaient point de haine, ni de vindicte à l'encontre de ceux qui ne reconnaissaient pas leur droit ! En ce jour de Ramadam, les fils du Bled ont démontré qu'ils pouvaient bannir la violence de leur rancœur internationale... Un bel exemple de fraternité à suivre. Jean Canal.

Pourquoi le boycott commence à faire peur à Israël

Voici ce que nous avons reçu sur nos réseaux, de la part d'un marocain.

Barbès, On est dans le n'importe quoi. La population palestinienne n'a pas besoin du soutien de ces incultes idiots.

D'ailleurs, je ne vois là aucune marque de soutien. Leurs agissements témoignent juste de leur incompréhension de la situation.

Ces abrutis feraient mieux de mettre leur énergie à combattre et déstabiliser les forces du Hamas, véritable fléau, responsable du meurtre de milliers de pauvres innocents coté Juif et côté Arabe !

Ces crétins, à mon sens, devraient même commencer par s'aider eux-mêmes, dans leur vie, au quotidien...

Quelle honte ! Pour moi ils ne sont pas représentatif du peuple palestinien !!!

Comment osent-ils agir ainsi, en pleine période du Jeûne de Ramadan ! Qui les a éduqués de la sorte ?

Ils n'ont même pas les moyens de leurs ambitions !!!

Soit on prie pour les Palestiniens et pour les Juifs, en demandant la paix dans cette région du monde, soit on se rend sur place et on se bat contre le Hamas !!!!

Voilà ce que je pense.

J'espère n'être désagréable pour personne, en venant ainsi exploser ma colère contre ces idiots dont le cerveau n'égale pas celui d'une huître, mais en tout cas, je veux exprimer, et j'insiste, que ce qui se passe entre ces deux peuples est une tragédie.

Je prends mes responsabilités et j'assume mes propos bien que je ne puisse pas prétendre maîtriser tout en matière d'histoire et de géopolitique, mais il faut bien comprendre que Juifs et Arabes sont des peuples frères, que le Hamas pourrit la situation et que Israël a le droit de se défendre.

Mais tant que le Hamas n'aura pas été mis hors d'état de nuire, des milliers d'êtres humains sont en danger de mort.

J'espère de tout coeur que l'amour et la vie vont triompher. J'espère de tout coeur...

C'est si triste et si pesant cette situation. Mais il faut garder espoir...

 

 

 

 Une visite impromptue à Arles pour les Rencontres de la photographie.

Puis il y eut la rencontre avec Depardon, lors d'un vernissage où déambulait le photographe. Quel est l'intérêt de venir à Arles pour un photographe ? De présenter son travail sous forme de book ou autres formes de structures pour valoriser son œuvre. Les professionnels reçoivent des candidats à l'exposition venus du monde entier. Nombreux sont ceux qui repartent sans aucune reconnaissance artistique ; puisque, à Arles, c'est la photographie conceptuelle qui prime et cela y trouveriez-vous à redire ! De part la ville, le OFF de cette manifestation mobilise ceux et celles (il y a plus de femmes que d'hommes dans cet art) qui ne font pas partie des élus ! C'est le prix à payer lorsque vos photographies ne rentrent pas dans le domaine de l'art !  C'est, en effet, une autre photographie qui doit répondre à des critères d'esthétisme plastique relatif à une vision conceptuelle de la photo. Les vernissages occasionnés par cette manifestation, font découvrir une autre manière d'expression artistique qui surprend par son étonnant talent ! Jean Canal. Arles 11/07/2014.

 

Avignon Festival International de Théâtre.

Les intermittents du précaire manifestent à Avignon !

En direct d'Avignon. La Ministre de la "Culture" huée à Avignon, lors de son intervention.

La journée de samedi 12 juillet a été ponctuée par une manifestation importante regroupant différents syndicats du spectacle. Les intermittents du spectacle ont fermement fait savoir leur refus inconditionnel  des réformes de leur statut mis en œuvre par le Gouvernement. La lutte continue et s'inscrit sur une durée sporadique indéterminée. Jean canal. 13/07/2014. Photo Jean Canal.

 

La Lettre du OFF à Monsieur François Rebsamen.
Dans le grave contexte actuel, nous nous refusons de célébrer de
manière festive l’ouverture du OFF et animer, comme si de rien n’était, le cœur d’Avignon.

 Les Intermittents du spectacle veulent préserver un statut usurpé par quelques uns qui attentent à la structure même de ce système. Y a t-il réellement abus de la part des professionnels du spectacle employant des intermittents ? Les musiciens comme les acteurs peuvent prétendre à bénéficier des prestations découlant des formules liées à cette profession : il suffit de remplir des heures de travail à titre d'intermittents pour toucher une indemnisation compensatrice aux périodes d'inactivité. A l'époque où Malraux institua ce principe de rémunération dédiée aux travailleurs du spectacle, la France ne souffrait point de disette économique et n'accusait point de dette surenchérie par une crise économique pérenne qui n'a cesse d'appauvrir le pays ! Le gouvernement est donc confronté à des réformes administratives d'abord, institutionnelles ensuite et sociales enfin. Pour répondre favorablement aux exigences de l'Europe, il faut éradiquer tout un dysfonctionnement français qui maintenait le pays dans un état de grâce... De plus en plus proche des thèses ultra libérales en vigueur en Europe, livrant tous les secteurs marchands à la concurrence, la France est en train de faire ses adieux à elle-même, sans regretter son ancienne configuration sociale, ni même son histoire politique à travers les idées qui l'ont érigée au niveau international. Jean Canal. Juin/juillet 2014.  La Rédaction. Juillet 2014.          

  • En direct, l'info quotidienne pour un point de vue global sur l'actualité. C'est un choix délibéré de présenter la chaine itele.fr sur notre page de garde de la Rédaction. Il vous appartient de décrypter l'actualité et d'analyser la manière avec laquelle est présenté l'événementiel. Faites votre propre synthèse sur le débat journalistique autour de l'évènement, sans vous laisser influencer par "les acteurs" du débat public ! C'est vous qui devez en extraire la véritable information susceptible de vous apporter la vérité unique sur le présent afin de pouvoir anticiper sur l'avenir... et notamment par votre action dans la société ! Diffusée en boucle, souvent rébarbative, entrecoupé de publicités, la chaîne itele.fr reste consommable dans la mesure où vous pouvez maitriser l'actualité. Les journalistes qui y travaillent affichent, pour la plupart, un profil professionnel correspondant à ce genre de média audiovisuel. L'avantage d'une telle chaîne sur le net permet d'assister au défilé d'une myriade d'hommes et de femmes politiques de façon régulière..      La Rédaction.

     

    Lecture d'été !

     Ne partez pas en vacances sans lecture ! Choisissez le meilleur ! A la plage, la ville ou la montagne et même la campagne. Et ne vous laissez pas intimider par des histrions qui vous déconseilleraient vivement cet ouvrage, sous peine de représailles... Jean Canal essuie régulièrement des menaces qui finissent par le distraire ! Lancez-vous donc dans la lecture de ce roman de village qui vous fera découvrir l'envers du décors du Comminges... Recommandé par la Rédaction de presselibre.fr Bonne lecture...et bonne vacances ! La Rédaction de presselibre.fr

     

    POLITIQUE. La tromperie. Sous les aspects connus de tous les représentants politiques qui usent du pouvoir conféré par les électeurs, l'art de séduire l'auditoire, ici enclin à développer la crédulité, permet de convaincre son électorat moyennant des arguments puisés dans les vérités conjoncturelles du contexte exploité ! Fréquemment, nous assistons, le plus souvent avec passivité, à des mouvements d'esprits qui intellectualisent les phénomènes sociétaux observés dans l'exercice quotidien du politique. En effet, sous couvert de répondre favorablement aux prérogatives populaires (populistes ?), les dirigeants s'octroient le droit de légiférer pour ceux-ci et en leur faveur, sans s'acquitter de comptes rendus pertinents sur des situations qui finissent par échapper à tous, y compris aux politiques eux-mêmes ! Le principe simple en soi consiste à répondre toujours positivement aux suppliques en vigueur, mais sans ne jamais en apporter une solution, voire au pis une résolution qui résoudraient les problèmes de fonds occasionnés par l'ingérence politique ! L'économie, certes, n'est point étrangère à la crise qui sous prétexte de pérenniser la pauvreté des plus défavorisés, justifie une certaine prise en charge de la pauvreté !  Jean Canal ; bien sûr. 21/07/2014.

     

    A presselibre.fr nous défendons, sans ambigüité ; car, c'est un fait réel que nous sommes nombreux à déranger...

    À Radio France, rapprocher le micro de la fenêtre

    Diffusée quotidiennement depuis 1989, l’émission « Là-bas si j’y suis » est menacée par la nouvelle direction de France Inter. Daniel Mermet ne serait pas reconduit dans ses fonctions. Longtemps, les dirigeants successifs de France Inter, à qui on opposait l’absence de pluralisme de la station, se sont prévalus de l’existence d’une émission comme « Là-bas si j’y suis »...

    Daniel Mermet, mai 2014

    Les Régions comme signe intérieur de richesse française.

    La Basilique Saint-Sernin, à Toulouse ; jour de marché aux puces, le samedi matin. Photo : Jean Canal. Juin 2014.

    La fusion régionale aura-t-elle l'effet économique escompté ? Jusqu'où aller pour résorber les problèmes de dette et complaire au système européen ?! l'identité régionale se délite et succombe aux faits de disgrâce politique ! C'est un début au démantèlement du personnalisme patrimonial. Jean Canal.

    La spéculation immobilière dilapide le patrimoine.  

    Quartier de Toulouse situé derrière la Gendarmerie de Saint-Michel, centre ville face au Palais de justice. Toulousaines et vieilles demeures détruites pour un projets d'immeubles en béton. Photo Jean Canal. MAi 2014.

    Le progrès n'a jamais été autant dévastateur dans ce domaine que maintenant ; et paradoxe observé, la sauvegarde du patrimoine entraîne inéluctablement une forme d'aseptisation des villes qui abritent ce genre de culture en pratiquant l'expansion immobilière jusques aux campagnes dévastées par des réseaux urbains saturés ! Le bilan est en fait triste en soi, en ce sens que la France a perdu, effectivement, de sa beauté architecturale au regard des infrastructures archétypales planifiées dans les grandes et pléthoriques agglomérations : réseaux routiers asphyxiés, zones artisanales, industrielles et surtout commerciales qui défigurent ce pseudo patrimoine que l'on découvre concentré autour d'une "pincée de tuile" restaurée pour un tourisme acculturé et une population amorphe !

    Voilà ce qui s'appelle de la transparence : Le patron de Mediapart a dévoilé le montant de son salaire sur LCI. Il "gagne bien sa vie" avec 7400 euros brut, soit 5700 euros net. Edwy Plenel "gagne bien sa vie". Le président et co-fondateur de Mediapart a révélé le montant de son salaire, ce vendredi dans La Médiasphère sur LCI. Il a déclaré percevoir un "salaire brut de 7400 euros", soient "5700 euros net". Il "paie par ailleurs 3900 euros d'emprunt jusqu'en 2017", a-t-il précisé.  Son salaire se situe "à peu près" au maximum de l'échelle des rémunérations dans l'équipe du site d'informations. "La hiérarchie des salaires va de 1 à 4", a-t-il ajouté, ce qui situe le plus bas salaire à environ 1850 euros brut. 

    Communiqué du Monde Diplo. Notre journal se classe au 178ème rang. C'est-à-dire très loin derrière des Le Monde diplomatiquepublications aussi cossues et adorées des annonceurs que Le Nouvel Observateur(8ème), L'Express (9ème), Télé 7 jours (10ème), Paris Match (12ème) et Valeurs Actuelles (66ème). Plus édifiant, des titres aussi indispensables au débat public que Telecâble Satellite Hebdo (27ème), Grazia(74ème), Point de Vue (86ème), Journal de Mickey(93ème), Gala (95ème), Voici (113ème), Prions en église (121ème), Auto Moto (124ème), Mieux vivre votre argent (129ème), Détente Jardin (167ème), Spirou (172ème) se retrouvent devant Le Monde diplomatique... Un rapport récent de la Cour des comptes a estimé que les aides publiques représentaient entre 7,5 % et 11 % du chiffre d'affaires global des éditeurs (1). Dans le cas du Monde diplomatique, qui a obtenu 188 339 euros en 2012, cette proportion est plus proche de 2%. C'est dire la part décisive que prennent au financement de notre travail nos acheteurs, nos abonnés et ceux qui, chaque année plus nombreux nous versent des dons. SANS AUCUN COMMENTAIRE.

    Prises de vue sVisa pour l'Image Perpignan 2013ignées Jean Canal.

    De la Photographie argentique.

     Un retour aux valeurs photographiques.

    Pratique du Moyen Fomat 6X6 avec Mamiya C330 ; T-max 400 Film, Bio objectif f 80mm. L'esthétisme au service de la beauté photographique. Reprise de l'argentique comme moyen d'exercer un art qui requière des exigences confinant à la perfection ; ici, il s'agit de ban d'étude pour le studio. Le "modèle" répond aux critères de beauté recherchée. L'avantage de l'argentique : une définition plus accentuée et un archivage des clichés assurant une longévité dans la sauvegarde des négatifs. L'inconvénient : un travail plus minutieux qui repose sur les préréglages des paramètres sur l'appareil qui ne peut souffrir de l'amateurisme. Le résultat reste époustouflant lorsqu'il est restitué sur du papier de haute définition. Les photos ainsi développées peuvent se préserver plus d'un siècle ; ce que le numérique ne garantit pas. Jean Canal. Copyright 2013.   Photo de droite 24X36 Canon 7D. Oui ! La photographie est un Art considéré comme l'excellence dans ce qu'il évoque, au même titre que la peinture romantique de Vélasquez ! Prétendre à être artiste en ce domaine relève de l'exégèse, voire de la glose dans sa pratique. Arles eut cette année le privilège d'exposer quelques uns de ces maîtres pour qui le secret de l'image fut révélé par le talent, pour ne pas dire le génie : rare manifestation de l'esprit de créativité ! Les lieux emblématiques d'exposition officielle comme Arles valorisent le travail réalisé par des artistes photographes à la recherche de la création. On peut et l'on doit, ne serait-ce que par devoir intellectuel, se poser la question de savoir quels sont les objectifs des photographes, aujourd'hui (ce n'est pas un je de maux...) ; notamment de ces générations qui tendent à vouloir exprimer l'indicible pour valoriser leur art ! Les manifestations de ce genre sont nombreuse dans ce milieu où tous se jalousent le travail de prise de vue. Tous les photographes des générations précédentes le savent pertinemment : "ce n'est pas l'appareil qui fait le photographe ; mais l'œil." Néanmoins, nous pourrions rajouter que la technologie de haut niveau au service de la photo, contribue énormément à la perfection de l'image. Et la technologie de pointe au service de cet art, même à la Chambre qui utilise des dos numériques, amène, indéniablement, à la perfection... Les expositions présentées au grand public attestent d'un travail de composition dont le résultat mérite une reconnaissance au sein de l'art. Reste l'évaluation de l'œuvre d'un point de vue artistique ! Peut-elle traverser les décennies en franchissant les étapes que la postérité exige pour qu'elle soit admise en son sein ?!   Jean Canal.

    Le Monde diplomatique

    Accueil

    Quelques éloges venant de deux lecteurs américains concernant un article lu dans le Blog. De la Culture. It was very nice to see the image that you have shared here at the beginning of the article. It was very wonderful to read the letter that you have shared here and I really enjoyed reading it until the end. It was nice that all the things that happened were briefly described in detail.

    Thanks a lot for sharing this information. I like the content of this book and it contains many facts that we see in our daily life. Thank you very much for writing such an interesting article on this topic. I will purchase this book from store.It was very nice to see the image that you have shared here at the beginning of the article.

    Nature/Culture : deux éléments fondamentaux pour préserver la raison du déséquilibre causé par les sociétés ! Avec l'âge classique de la philosophie, au demeurant l'étude de la littérature et des Sciences Humaines, dans le contexte Universitaire, la raison, au sens profond du terme, se nourrit essentiellement de ces deux éléments qui lui permettent de comparer de façon manichéenne les parties antinomiques de la pensée. C'est ce qu'on appelle, plus communément, la remise en question des idées prévalant sur l'ordre du jour ! Le jugement intellectuel, un tant soi peu critique dans son analyse, révèle le dysfonctionnement des réactions qui composent la rationalité de la pensée. Que ce fût dans l'Art, pris au sens large, ou bien au cœur des Lettres, incluant la philosophie (bien que cette dernière fût rattachée plus au raisonnement mathématique), le raisonnement échappe toujours à l'ensemble de la communauté quand elle est dirigée par une seule entité -l'exemple politique en est le plus significatif. Jean Canal.

     

    Le nouveau visage de la France.

    "L'école a été, avec la famille, l'usine, la caserne et accessoirement l'hôpital et la prison le passage inéluctable où la société marchande infléchissait à son profit la destinée des êtres que l'on dit humain."                                                                       Raoul Vaneigem. 1995.

     

    La Critique de la Rédaction.

    Du Monde Diplo de juillet. Ce serait les pages 27 et 28 du Monde diplomatique de ce mois de juillet qui eussent retenu toute l'attention du lecteur à même de différencier voire de discerner les articles singuliers de ceux qui couvrent une actualité nationale et internationale quotidienne, voire inscrite dans un organigramme programmé ! Bien sûr, vous me direz que toute lecture journalistique est subjective comme l'est le sujet traité et la manière intentionnelle adoptée pour le rédiger... Et je vous répondrai qu'effectivement, certains thèmes font partie des événements géopolitiques de l'actualité et qu'au sein de cette dernière, exploitée à l'extrême, l'on fait ressortir ce qui plaide en la faveur d'une pensée ennoblie par les acteurs qui la nourrissent ! Evidemment, cela ne fait que trente années que je lis le Diplo ! et vous qui venez à peine de naître et qui continuez de l'être... vous opposerez ma critique à un argument reposant sur la diversité des points d'analyse selon la formation intellectuelle reçue ! néanmoins et bien que vous n'eussiez point tort, je vous invite à parcourir les deux pages référencées dans cet article que je refuse de continuer  pour ne pas en dire plus... Je l'ai lu au soleil, sur un banc, en pleine ville ombragée par les platanes où je viens quelquefois m'asseoir...en levant souvent les yeux de mes pages, pour regarder passer les jolies filles vêtues légèrement... Jean Canal. 04/07/2014.

     

    Cinq Iraniens condamnés à mort pour trafic de drogue ont été pendus lundi matin à la prison de Shahroud (nord), a rapporté l'agence officielle Irna, sans fournir plus de précisions.

    Nouvelle des Réseaux sociaux. Tout va bien en Iran ; la dictature se porte à merveille. Le jeune poète Hashem Shaabani a été pendu après que sa sentence eut été approuvée par le "modéré" président iranien Hassan Rouhani.

     

    "J'ai essayé de défendre le droit légitime que tous les gens dans ce monde devrait avoir qui est le droit de vivre librement protégé par les droits civiques. Avec toutes les tragédies dont j'ai été témoin, je n'ai jamais utilisé une arme pour lutter contre ces crimes atroces, ma seule arme a été ma plume". Hashem Shaabani écrivit ces quelques lignes avant de mourir.

     

    Malaise perpétuel dans la Police

    1 flic se suicide !

     La grande muette devant les tribunaux !

    La Gendarmerie fait encore parler d'elle.

     - autre

    Deux officiers de gendarmerie condamnés à quatre mois de prison avec sursis. Accentuation des exactions commises par la gendarmerie nationale ! Outre passer ses pouvoirs peut entrainer des sanctions... pénales ! Les garants des lois de la République veillent à l'application en bonne et due forme de celles-ci ; quand bien même seraient-elles bafouées par ceux qui sont censés la faire appliquer. La devise de Jean Canal est donc encore d'actualité :

    "Ce n'est pas un gendarme qui fait la loi, mais la loi qui fait le gendarme..." JC.

    Dossier de Police. Prison = Réformes de la Justice ! Le débat est relancé ! Il faut assainir les prisons pleines à craquer : 1 détenu revient à 100 euros par jour ; il y en a plus de 600 000 ! Qui paie ? Toi !

    Le devoir du citoyen n'est-il pas d'alerter les autorités européennes du dysfonctionnement de la police en France ?! Exiger qu'elle s'immisce dans cette institution corrompue par l'appât du gain, afin de défendre réellement le citoyen des erreurs régulières dues à une incompétence professionnelle des corps de métier assurant la Sécurité du territoire ?  Alors que vous croyez vous faire oublier, la justice vous rattrape plusieurs années après les faits... Dans le cas présent, le pouvoir légitime qui  fut conféré à Claude Guéant durant ses fonctions, ne prévaut plus sur un juge d'instruction que Sarkozy voulait définitivement bannir du système judiciaire. Considérés trop dangereux pour des affaires politico financières, les juges d'instruction étaient devenus  gênant pour une Droite ultralibérale ne s'embarrassant pas de scrupule... Aujourd'hui et sans doute demain encore, certains doivent et devront rendre des comptes...aux lois de la République ! Et nous ne pouvons que nous réjouir que de telles procédures existent et se maintiennent malgré les tentations du pouvoir de les réformer ! 10/06/2014. Jean Canal.

     

    Les Ripoux de la Police : archives...

    Un Gendarme braqueur de banques qui roulait en BMW...et menait grande vie au sein même de son lieu de travail : la gendarmerie nationale ! Et cela durant trois ans ; trois années au cours desquelles, benoitement, il braqua les banques de sa propre ville... Evidemment, on touche au comique ; à l'histoire cocasse digne d'un fait divers contemporain. Par rapport aux flics ripoux qui, de nos jours, ne cessent de défrayer les chroniques, avec des viols au 36 Quai des Orfèvres, ou du trafic de drogue à Marseille 'la BRI), et encore le Poulet grillé Nerhet de Lyon, héros émérite  dans sa spécialité, peut-on se risquer à conclure que ce gendarme-ci était en avance sur son temps ?! Allez Salut les cons ; c'est Jean Canal, bien sûr.

    La France pays des discriminations ! Après le légendaire 36 du Quai des Orfèvres, c'est au tour du Quai d'Orsay de se distinguer par des atteintes portées aux lois de la République. Zaïr Kedadouche, ambassadeur en Andorre, fait part des conditions infâmes dans lesquelles il a exercé consciencieusement son métier de diplomate. Avoir un nom à consonance étrangère qui pis est maghrébine peut créer des problèmes d'intégration dans la hiérarchie des fonctionnaires d'état (une gendarmette s'était suicidée suite aux remarques tenues et réflexions diffamantes de son supérieur hiérarchique qui lui faisait régulièrement sentir un racisme latent*) !  Déjà très remarquée pour sa pratique de la délation gratuite et le dépôt régulier de mains courantes auprès des services de Sécurité du territoire, notamment l'ingénieuse gendarmerie..., la France entretient un esprit de III° République qui régnait sous le régime de Pétain ! Dans le cas de préjudices relevant du pénal, il reste le recours près la Cour européenne de justice que l'on se doit de saisir, conformément au statut de citoyen de l'espace SCHENGEN. Ce n'est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière que le droit est ainsi bafoué sous prétexte de servir des intérêts nationaux. Le problème serait l'impunité des fonctionnaires qui profiteraient de leur statut pour user de leur influence sur un système verrouillé à double tour !   http://youtu.be/YB439XkjaJI  lire la suite.

    Nouveaux maîtres de la pensée collective ! Comment les nations ont-elles fini par adopter une pensée commune qui oriente les populations vers un pôle attractif global : l'économie de marché ?! Peut-on parler d'universalité dans les schèmes utilisés pour le fonctionnement du système de la mondialisation ? De l'Inde, en passant par la chine tout en traversant le continent africain pour aboutir aux Amériques, la globalisation impose  son mode de fonctionnement auquel déroger fragilise les états à risque ! Ce sont donc toujours les mêmes maîtres qui dirigent les relations marchandes de ce monde vendu aux plus offrants ! Les forces vivent des pays opposées à une telle prévarication, et cela qu'elles soient regroupées en syndicats ou noyaux durs des extrêmes gauches, des biens publics sont maitrisées dans un mode de démocratie où l'illusion de liberté est maintenue par des phénomènes d'individualisme départageant la force de conviction personnelle ! Désunis les peuples renforcent les pouvoirs de décision en amont des états ! Jean Canal.

     Le Marché commun, l'Europe et le Grand Charles.

    Une vision méthodique de l'Europe vue par le père de la nation. Un discours prémonitoire du "Général" qui anticipe sur les conséquences d'une Europe allant de l'Oural à l'Atlantique ! Très judicieux dans ses propos et son analyse circonspecte, le fondateur de la V° République, donne une vision effectivement prudente de l'Europe d'aujourd'hui. Une belle leçon de politique !  JC

  • La rubrique de l'actualité.    La rubrique de l'actualité.    La rubrique de l'actualité.

     

    Deux esprits opposés qui complètent la philosophie !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Deux entités fortes de la pensée contemporaine ! Deux grands penseurs d'aujourd'hui. L'un n'est pas aimé pour son sionisme et sa prise de position dans les phénomènes de société où il intervient quasis régulièrement ; l'autre décrié pour son esprit caustique qui tend à démanteler les mythes humains que la société a faite de ses intellectuels ! Complémentaires par leur analyse incisive de la société et de l'histoire intellectuelle, ils ajoutent une valeur incontestable à l'esprit intellectuel universel. Retrouvé Finkielkraut sur France Culture, le samedi matin à neuf heures. jean Canal.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jusqu'en Afrique ! Le Président Mambu Ma Nzambi Kabinda du Cabinda occupe une place prépondérante dans cet état livré aux pillages occidentaux, en l'occurrence ; maintenant son peuple sous une poigne de fer, le dictateur obéit aux prérogatives de l'Extérieur qui lui dicte la manière d'administrer un système féodal d'atteintes portées aux Droits de l'Homme. La Rédaction. 22/03/2014.

     

    Free State of Cabinda

     

    Les Demoiselles d'Avignon.

    Les incivilités sont pratiques courantes en France, on ne fait que le constater ; elles sont entrées dans les attitudes quotidiennes des barbares de notre civilisation ; car il s'agit, hélas, d'autochtones ! de natifs du crû ! d'authentiques produits de la fabrication contemporaine de la connerie générale ! Les exactions en tout genre conjuguent une violence verbale et physique à tous les temps de la quotidienneté : faudra-t-il bientôt sortir de chez soi armé ?! Non, bien sûr ! Des jeunes filles, belles de surcroît sont souvent victimes de leur beauté et de l'indépendance qu'elles préservent légitimement d'éventuels prédateurs masculins, en panne de testostérone..! Avignon fut le théâtre de faits de printemps sans doute passés à la trappe de la presse locale plus attachée à rédiger des articles populistes. L'article en lien à cette image provocante qui illustre judicieusement le contexte nous livre un fait banal en soi puisqu'il fait partie d'une société qui s'oriente vers des exactions plurielles que les mœurs ont fini, hélas ! par adopter ! Jean Canal.

     

    Les Guerres de l'Islam. Depuis quelle date l'Occident est-il engagé contre les islamistes fondamentalistes? Les guerres de religions sont-elles réellement le vecteur des conflits contre tous ces pays fondamentalement religieux ? La Palestine sert la cause des islamistes qui argumentent sur Israël ! L'enlisement de la situation est probable face à un ennemi qui se régénère sans cesse en tous points de l'Hexagone. Paradoxalement, les musulmans laïques de l'Europe garantissent une paix précarisée par l'instabilité du Croissant fertile.

     

    Nos derniers escrocs "connus" de la République, élus par le peuple, bien sûr :

    Tapie, Lagarde, Cahuzac ! Elle est belle la France politique des partis !                  Merci Démocratie !

    © 2013 L'affaire Tapie / Crédit Lyonnais, all rights reserved.

     

    Un système régressif des peuples ! La mise au pas des civilisations. Le prix du savoir et de la connaissance ! Un avenir d'inculture générale prépare l'humanité ! Avec la main mise sur les livres, le Pouvoir dispensera leur contenu aux élites assujetties à sa cause : l'économie ! Le peuple déjà sévèrement privé de réflexion personnelle, quand bien même en crut-il le contraire, en se démontrant qu'il peut réagir à l'injustice sociale dont il est victime, le peuple, dans toute sa faiblesse, sera à genoux devant ses maîtres ! Jean Canal.

     

    "DéliPaul-Louis Courier d'après Hersentcat et quinteux, misanthrope et pourtant heureux, jouissant des beautés de la nature, adorant les anciens, méprisant les hommes, ne croyant surtout pas aux grands hommes, faisant son choix de très peu d’amis." Sainte Beuve est l'auteur de cette critique et non celui qui est en médaillon.

     

    La notoriété de Médiapart n'est plus à faire ! Une valeur sûre dans le monde médiatique de l'actualité quotidienne. Taxé de presse d'investigation par les intellectuels, le site en question se donne les moyens de mettre au jour des affaires redoutées par les Politiques. L'opprobre versée sur celui qui trichait. Après avoir été décriée par ses confrères, la Rédaction de Médiapart sort lavée de toutes erreurs de désinformation... En effet, virulentes étaient les attaques à l'encontre des journalistes ayant œuvré sur l'affaire Cahuzac. Twitter en fut le théâtre permanent.

     

    Les Femen

    Femme ! Révolte-Toi !

    A demi dévêtues.

     

     La Droite, une incidence majeure de la politique en France ! (nous n'avons plus, ici, d'héritage gaulliste d'autant moins que ceux qui s'en revendiqueraient n'auraient eu aucun parent résistant, durant la seconde guerre mondiale) à défaut de répliques loyales, exulte en s'adonnant au lynchage politique du gouvernement qu'elle accuse de complicité dans la passivité présumée lors de l'affaire Cahuzac. Un droit de réserve concernant les doutes à émettre sur les mensonges caractéristiques de cet escroc, s'inscrivaient dans la prudence que le chef du gouvernement se devait d'observer. Inscrite dans les procédés de controverse exercés par l'opposition, cette attitude qualifie l'état d'âme de tout un parti sujet à des réactions politiques bassement exprimées. D'ailleurs, à propos du "Mariage pour tous" ou plutôt du mouvement contraire à cet élan démocratique, on constate qu'il y a autant de PD à Droite, si ce n'est plus, qu'à Gauche ! Les premiers ont la capacité à dissimuler leur tendance derrière une allusion féminine dont ils cultiveraient l'ambigüité, tandis que les seconds s'affichent ostensiblement, afin de montrer aux premiers que ceux-ci sont différents de la norme en vigueur..!

     

    Une société à l'image de nous-mêmes ?Violences au pluriel exacerbant les extrêmes sociologiques de la raison ! Dans cette vidéo ce qu'il faut retenir, c'est l'intervention des flics qui se manifestent véhémentement vingt minutes et quelques après les faits ! Ce qui signifie que durant ce temps relativement long, une tuerie générale eût pu se produire en toute quiétude, sous le regard toujours passif de "passants honnêtes" pour reprendre une phrase de Georges B***. Les caméras de Georges Orwell, disposées dans tous les coins de rue des villes, ne résolvent pas les problèmes de fond du barbarisme ambiant qui se pratique ! Une attitude agressive a tendance à se développer selon le comportementalisme intra muros, traduisant ainsi une atmosphère générale de rapports tendus entre citoyens ! Jusqu'où irons-nous dans cette provocation quotidienne que nous cultivons à l'encontre de l'autre. Il serait peut-être temps de réagir consciemment à la société de demain pour des héritiers qui ne se reconnaîtront plus dans celle d'aujourd'hui. Jean Canal.

                              

    Jean Canal Il y a longtemps que je voulais émettre un avis concernant les dégradations du climat dont j'attribue les responsabilités aux hommes. l'actualité nous démontre que rien, je dis bien rien de salutaire en matière de salubrité publique pour endiguer le chamboulement climatique n'est fait ; quand bien même les politiques parviendraient-ils à nous convaincre du contraire avec des preuves irréfutables sur des éventuelles intentions pour réduire ce phénomène ! Tout simplement parce que c'est impossible. La démarche individuelle n'a guère d'impact sur le climat, pour ne pas dire aucun ; si ce n'est sur celui qui pratique une espèce d'ascèse sur sa propre personne en espérant rendre un service immense à l'humanité ! Nous allons droit dans le mur, pour reprendre l'expression commune de certains qui ont, eux aussi, compris que faire preuve d'humilité envers notre destin est sans doute la meilleure solution au problème.

     

    La France peut-elle accueillir toute la misère du monde ?

    Polémique autour de l'identité. Ce n'est pas la question du jour ; mais la majorité des français y répondent par la négative. La situation actuelle sur "l'immigration" interpelle tous les français quelle que soit l'étiquette politique soit-elle imprégnée d'obédience religieuse quelconque ! Il y a chez Marine le Pen dans son parti (UMP : Union Marine le Pen), des électeurs de souche étrangère ; lesquels ont été intégrés et assimilés pour répondre au besoin hégémonique de la patrie ! C'est-à-dire qu'ils seront présents pour défendre les intérêts de la France, lorsque celle-ci est en danger... On comprend aisément que le  droit d'asile concédé à certains et refusé à d'aucuns, est appliqué selon des critères d'appartenance sociale et raciale ! La polémique qui est orchestrée sur ce sujet récurrent de la politique française alimente la frange de droite que représente Marine le Pen qui ne manque pas de saisir l'occasion pour rappeler la note de frais à payer pour ce genre d'opération...politique ! Et les français ne veulent plus et ne peuvent plus payer ! Il suffit de leur poser la question ; pour une fois ils vous répondront...par la négative ! Et si demain, la démocratie donnait raison à Marine le Pen, sanctionnant majoritairement les libertés de ce pays ?! Quelles réactions face au pouvoir souverain du peuple qui de ce fait choisit librement  son destin en optant pour une extrême radicalité dans la gestion politique du pays, quelle attitude adopterait l'autre partie de cette France, tant chérie par tous ?!  Jean Canal : 23 octobre 2013.

     

    Le maire d'Arles est accusé de jouer un sale tour aux Rencontres photos. Le maire communiste Hervé Schiavetti déroule le tapis rouge devant le projet privé d’une milliardaire suisse prévoyant la construction d’une tour signée par une superstar de l’architecture américaine. Au risque de fragiliser le festival photographique qui a fait la renommée de la ville.PAR JOSEPH CONFAVREUX

     

    Silence j'écris !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jusqu'à Marcel Proust, toute la littérature s'inspirait de l'œuvre de Balzac. Après l'auteur de "A l'ombre des jeunes filles en fleur", les écrivains, toute tendance confondue, libèrent la langue du vocabulaire conventionnel qui l'avait enfermée depuis l'âge classique dans des formes rigides. Appolinaire, les Dadaiste et les Surréalistes lui ont donné un autre sens ! Aujourd'hui, bien que le phénomène se fût démocratisé, les écrivains sont rares par leur style, comme le fussent Balzac, Proust et Louis Ferdinand Céline. Le style est l'expression de l'esprit même qui n'a pour inspiration que ce que l'âme ressent à travers les sentiments.

    Chaque année, les Maisons d'Editions publient un nombre impressionnant d'ouvrages dont soixante dix pour cent n'apportent aucune richesse à la littérature appauvrie de fait. Les prix, comme le Goncourt, valorisent cependant, ce qui y prétendent ; Houellbecq est de ceux-là ! Le métier d'écrivain n'existe plus ; rares sont ceux qui peuvent, de nos jours, vivre uniquement de leur plume. Il ne faut pas s'attendre à rencontrer une nouvelle forme de littérature qui ajouterait à cette culture un style nouveau. Une certaine époque du titre d'écrivain est révolue définitivement : il n' y en a plus ! Les thèmes se réécrivent régulièrement avec plus ou moins d'emphase. La presse et l'appareil médiatique se saisissent à chaque occasion des nouvelles rentrées littéraires pour valoriser quelques tires alors encensés par le Relationnel favorisant les éditions que la postérité jettera dans la trappes des oubliettes... Jean Canal. 14 février 2014.

     

    Aimez-vous réellement le théâtre, le vrai, comme nous nous l'aimons ou bien l'aimez-vous comme vous vous l'aimez ? Venez donc avec nous au Festival d'Avignon ? Nous serons en gîte d'accueil pour une dizaine de jours ; ensuite départs pour les bords éthérés de la Méditerranée orientale... Nota Bene : Comme chaque année presselibre.fr sera présent à Avignon du 5 au 15 juillet inclus pour couvrir des reportages sur le Festival International de Théâtre. A cette occasion 1 site est exclusivement consacré aux festivités ; vous y retrouverez tous nos reportages photographiques et notamment ceux réalisés cette année sur le vif et retransmis instantanément... Nous vous invitons à ne pas manquer ce remarquable rendez-vous de théâtre, haut lieu de la culture Classique et Moderne. Pour sa 68 ème année, le festival ne perd rien de sa magnificence artistique ; Ancien et Modernes ce confondent aisément sur les scènes théâtrales. Quels que soient vos goûts, vous trouverez toujours de quoi satisfaire votre appétit culturel. Descartes disait : "le théâtre est dans la rue." Avignon est la plus vaste scène théâtrale jamais créée. Jean Canal

    permalien jcpres :  presselibre.fr dans les blogs du Diplo.

    « Yvonne, princesse de Bourgogne », de Witold Gombrowicz. Bref hommage, beau souvenir

    31 octobre @02h44   «  C’est l’occasion de faire le point sur les difficultés de se produire en Avignon, lorsque l’on est une troupe avec des subventions modestes, voire au pis inexistantes, et que l’on veut "offrir" un spectacle de qualité. Après vingt-cinq ans de fréquentation, plus ou moins assidue (découvert en 1979), le festival d’Avignon n’a plus de secret pour celui qui le côtoie avec amour. L’héritage de Jean Vilar ayant été disséminé et son patrimoine artistique dilapidé, il ne reste que sa "Maison" comme mémoire vivante. Le Festival, lui est plus important dans le Off que dans le In ! Et c’est dans le Off que se cachent des merveilles à peine révélées ; comme se produisent aussi des ratés du spectacle ! Mais, il en faut pour tout le monde et chacun doit avoir sa chance... Les saltimbanques qui haranguent la foule sur les places et recoins stratégiques de la ville (au parvis du Palais des Papes et au pied des marches de la mairie) se donnent à cœur ouvert. Pour les troupes officielles qui se déplacent en ce haut lieu international du Théâtre (merci Jean Vilar), il faut payer la location onéreuse de la salle où elles se produisent ; et c’est très, très cher !Il faut se loger (souvent au camping, plein comme un œuf eût dit Brassens ; au demeurant se nourrir... Bref ! ceux qui louent se frottent les mains et savent pertinemment qu’ils obtiendront gain de cause... car les Artistes, eux, croient à leur art !                                                         Jean Canal de presselibre.fr

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    France Roche n'est plus. Notre coup de cœur de l'année 2013. Elle était née à Saint-Tropez, lieu de prédilection pour poursuivre une carrière toute dictée dans le septième art. Critique et journaliste à France Soir, la grande dame du cinéma participa au débat du Masque et la Plume, durant des années. Artiste et scénariste, on la retrouve dans "Adorables Créatures" un film de Christian Jaque de 1952.  

    Longtemps oubliée du monde médiatique, comme Denise Glaser, celle de Discorama, elle eut une notoriété qui dépassa celles d'artistes confirmées, non pas par le talent ; car elle en avait à outrance, mais par une intelligence rare chez ces femmes qui dotées d'un charme ineffable, séduisent leur entourage naturellement  ? France Roche avait du charme de la classe et un style bien particulier qui l'affublèrent du titre de Madame Cinéma. On ne peut qu'être séduit par cette beauté dédiée au journalisme. Jean Canal : "Hommage à un Amour."

     

     

    Société sous haute surveillance.

    "Je Vous emmerde !"

    La NSA et les autres... On nous épie ! Depuis Georges Orwell, 1984, (c'est-à-dire dès la parution de son bouquin), nous avons été prévenus, des rixes encourus à vouloir trop parler, trop se montrer et surtout trop faire parler de soi... Carte bancaire, téléphone mobile, ordinateur portable, site internet, blogs, courriel, , Twitter et Consors sont les outils idéaux pour saisir une véritable information qui sert de source aux Renseignements Généraux ! Cela, donc, nous le savions, déjà ! Ajoutons les caméras qui pullulent dans les sphères urbanisées, comprenant tous les réseaux routiers. Les voisins malsains qui content des histoires peu ordinaires sur votre compte et des relations qui ne sont plus tout à fait claires dans leurs idées... vous finirez comme Jean Canal à ne côtoyer que les morts, comme Bachelard, Rousseaux, Diderot, les Grecs anciens et les Latins, etc. etc., au demeurant quelques filles dénuées de sottise et de bêtise qui vous rappellent que la Liberté d'exprimer ses volontés, fussent-elles romanesques, est un droit inaliénable à la Liberté individuelle ! Et Jean canal de dire à ceux qui surveillent : Je vous emmerde ! Jean Canal. 24 octobre 2013.

     

     

    Critique et réflexion. Le capitalisme responsable des crises a fini par investir l'individu en le responsabilisant dans l'économie de marché ! A son niveau, il s'identifie à un modèle stéréotypé qu'il véhicule par la consommation. C'est une reconnaissance au sein de la société qui continue, plus qu'hier et moins que demain, à lui dicter insidieusement son comportement. Malgré quelques soubresauts caractérisés dans des mouvements sociaux contestataires très vite essoufflés par la force dissuasive du Pouvoir, il retourne à l'usage commun que la société collectiviste fait de lui ! Parqué en un système étriqué où il se représente avec ses semblables, il rejoint incontestablement l'idée générale insufflée par le pouvoir. Pris dans un processus de compartimentation des mimétismes, il abdique devant la puissance de ce système prévaricateur de sa pensée. Les idées changent sans forcément évoluer, comme une espèce de révolution ; en donnant l'impression heureuse que c'est l'individu lui-même qui en est l'auteur ! Et effectivement, il est le seul responsable de sa propre condition...et de celle des autres qui l'entrainent ! Quelques uns persuadés de réchapper à ce processus d'assimilation se tiennent distants persuadés d'éviter la contagion qui se propage dans les classes sociales ; et dans la hiérarchie des niveaux qui se sont constitués selon un barème sociologique adopté par tous, se révèlent les points communs qui les unissent malgré eux ! Jean Canal ; 3 octobre 2013. 2heures 45mn du matin. Toulouse.

     

    Lettre ouverte au Ministre de l'Intérieur,

    Toulouse ce 28 septembre 2013

    Mon cher Monsieur Valls,

         Permettez-moi d'apporter mon humble savoir en la matière que vous essayez de traiter, fort maladroitement, d'ailleurs, mais avec une certaine audace publique qui semble avoir été retenue particulièrement par un de vos collègues politiques ; notamment une femme (c'est la force dissuasive de la parité...). c'est vrai, hélas, que la délinquance et ce que l'on appelait de mon temps le Grand Banditisme sévissent toujours cruellement sur le pays et plus particulièrement à Marseille, Capitale européenne de la culture ; ne l'oublions-pas... Ajoutons à cela les hordes d'européens qui nous arrivent des pays de l'Est, autrefois satellites soviétiques et aujourd'hui expulsés démocratiquement de leur propre patrie, puis viennent les faits divers communs délaissés presque par une presse saturée d'un lectorat désintéressé de ce genre de mortalité régulière ! C'est dire si la gestion de la criminalité est périlleuse en période de crise -et ce n'est pas parce que les difficultés s'accroissent qu'il faut, comme Cahuzac, Tapie, Sarkozy et Consors détourner des fonds publics et privés, abuser de la confiance des vieilles et mentir, à titre d'hommes politiques, à la nation !  Pour Marseille, donc, c'est un nettoyage régulier entre rivaux non pas du Milieu, puisqu'il n'existe plus, mais chez les gens de la drogue qui se disputent le pouvoir du marché ! Pour les Roms, conformément à la volonté des Français qui votèrent en faveur de l'Europe, et je suis de ceux-là, ils s'intègreront dans la masse populaire des banlieues et finiront dans les prochaines générations par adopter le système ! Il faut donc patienter, après les présidentielles de 2017, vous y verrez plus clair avec Marine qui est à la tête de l'UMP (Union Marine le Pen.)

    Veuillez recevoir, Monsieur le Ministre de l'Intérieur, mes profonds respects, Jean Canal.

     

     

     

    Au fil des lectures du Monde diplomatique d'août, l'attention s'est portée sur l'article de Serge Halimi, dont la citation, en haut de cette page, fait préambule à ce qui suit . "Ils avaient juré qu'ils ne brigueraient pas la présidence égyptienne. Ce premier serment rompu, les Frères musulmans devaient apporter "pain, liberté, justice sociale". Il est facile d'imaginer la suite de cet article qui tire un bilan sur les "Printemps arabes" et leur pseudo-démocratie... De liberté, nenni ! Elle reste encore à conquérir comme celles d'ailleurs du monde occidental et qui pis est européen où elles disparaissent au rythme effrayant des saisons (celle du droit inaliénable à s'exprimer librement est précarisée), et cela au grand dam des citoyens persuadés du contraire. Derechef, à l'instar de Claude Julien, lorsque ce-dernier donnait une envergure différente au Monde diplo de l'époque, Serge Halimi met le doigt sur une plaie béante de la politique religieuse des pays musulmans ! On sent, effectivement, l'ascendance de cet Occident qui, en Egypte notamment, entretient des relations économiques consensuelles avec les différents pouvoirs du Monde arabe ; ailleurs, la manne pétrolière est assujettie à des conditions géostratégiques (pour ne pas dire géopolitiques) qui résident aussi dans des consensus internationaux rarement évoqués dans les affaires publiques, et cela malgré le travail exhaustif des journalistes de l'investigation (Mediapart, Courrier international et le Diplo.). De plus, doit-on se risquer à montrer -du doigt- l'Occident comme un exemple de décadence sociale aux progrès démesurés que les grandes puissances se disputent, sans pitié, dans la concurrence aux marchés mondiaux ? -la pollution de la planète incombe les pays industrialisés ! C'est du moins ce critère qui est retenu et exploité par les Islamistes fondamentalistes (haineux contre tout ce qui n'est pas islamisé : vos femmes ne portent pas de voile, elles sont des putes -un raccourcis explicite pour démontrer l'intégrité du dogme) dénonçant sans cesse des sociétés occidentales corrompues, englouties dans le cloaque consumériste ! Et il est facile de détourner la vérité au profit du conditionnement religieux ; l'histoire européenne nous le démontra au cours de siècles voués à la débâcle institutionnelle quand les bûchers de France et d'Europe brûlaient des innocents (nous nous arrêterons-là, il en serait trop dit et... "toute vérité n'étant pas bonne à dire..." nous risquerions le débordement diffamatoire) ! Tout est-il à reconstruire en des fondements égalitaires, basés sur une justice équitable, dans une société parfaitement utopique, à l'image de la consommation, alors que l'individu lui-même est loin de vouloir partager ce qu'il possède et croit posséder ? Une dictature chassée, une autre végète sous des formes insoupçonnées prenant l'allure de démocratie... Restons vigilants et veillons, comme des gardiens de la Liberté, aux exactions politiques des Pouvoirs...politiques ! Et recherchons les véritables coupables de ce chamboulement d'éthique ! Merci, Monsieur Serge Halimi.                            Jean Canal.

     

    Le peuple responsable ! Considéré comme responsable à part entière de l'état actuel des choses, notamment depuis l'abolition de l'Ancien régime, le peuple, s'exprimant démocratiquement ar la voix de l'urne qui atteste de sa souveraineté en son destin politique, ce peuple-ci, donc, détient toujours le pouvoir et la volonté de sortir de l'ignorance dans laquelle il s'est paradoxalement plongé, contrairement aux initiatives des Lumières qui s'étaient assignées la tâche de l'extraire de l'obscurantisme ! Ou bien il peut continuer sa débâcle sociale, en se persuadant qu'il réchappera à son triste destin tracé par le Politique auquel il dévoue une totale confiance !  Le bilan actuel étant très relatif, il révèle une situation insoluble que les politiques eux-mêmes ne maîtrisent plus, si ce n'est en pratiquant l'exception dans la répartition des richesses qui appauvrissent les classes moyennes et petites. Eu égard aux efforts d'assimilations sociales constatées au cœur de l'urbanisation de l'individu, le peuple influe seul sur le tracé de son existence et de l'avenir de ses sociétés futures ! Thèses relatives à l'individualisme de la philosophie traditionnelle, les mouvements imputés à la responsabilité de l'individu devant son destin, définis comme le ferment de l'évolution contemporaine des systèmes que les peuples cautionnent au quotidien, déterminent notre avenir dans le présent. Jean Canal ; revu et corrigé le 8 août 2013.

    LE RACO !

     

    Conscience collective

    Le pouvoir reste à prendre. "Si j'avais eu des convictions politiques incarnées par une idéologie déterminée par laquelle mon identité citoyenne eût été orientée, et elle-même fondée sur l'outil intellectuel dont les capacités restitueraient (soyons prudent ; utilisons le conditionnel) aux peuples la démocratie établie par Aristote, j'aurais, sans hésiter, afin de préserver l'intégrité de ma pensée, voter blanc ! Je me serais ainsi dégagé de toutes responsabilités civiques vis-à-vis de la citoyenneté à laquelle je devrais faire preuve de droit et de devoirs inaliénables pour prétendre à une liberté individuelle !  Jean Canal ; Réflexion sur l'électorat français. 16 septembre 2013. Lire la suite ici.

     

    Après les lauriers de Cannes, "La vie d'Adèle" Décroche le Prix Louis Deluc 2013. 

     

    Descendez à la Capitale de la culture  Marseille !

    Plus de six millions de visiteurs, en 2013.

                        

    Le secret professionnel de la masturbation - 100e émission
    Secret professionnel
    Par Charles Dantzig
    20.10.2013 29min Ecouter l'émission

    Justice et Société. N'hésitez-pas à saisir les outils qui vous garantissent vos droits à la Liberté individuelle ! Il existe suffisamment de procédures légales et a fortiori légitimes pour porter atteinte juridiquement à des Agents de la Sécurité du territoire qui œuvreraient en faveur de la malhonnêteté citoyenne au service de règlements de comptes personnels fabriqués à partir d'arguments fallacieux ; comme c'est le cas à l'encontre de Jean Canal. Vous pouvez saisir la Communauté européenne pour faire relever les atteintes portées à votre Liberté individuelle, conformément à l'article constitutionnel ; écrire au Procureur de la République en fournissant des preuves accablantes sur la manière de procéder des concernés et cela en complément des démarches épistolaires à la Chancellerie, au Gouvernement et au Ministère de l'Intérieur qui connaissent leurs ouailles... Il faut être tenace et sans pitié !!! L'exemple du Flic Neyret fait légion... Il n'y a jamais eu de Police propre ! L'actualité nous le démontre régulièrement ! C'est un fait de société. Les exactions issues des bavures ponctuent l'histoire de la police depuis Vidoc... Et les excès de criminalité du pays ne justifient aucunement des écarts déontologiques condamnables par l'Europe

    L'intellectualisme musulman dans la laïcité. Né en Suisse, l'intellectuel de référence du monde musulman, vit et enseigne dans un pays démocratique d'Europe. Tendancieusement critiqué par les occidentaux, c'est tout de même en Suisse que cet héritier spirituel des Frères musulmans cultive et enseigne la religion intellectuelle du monde arabe. Suisse où les constructions de Mosquée ont levé le "voile" sur l'identité de cette civilisation "neutralisée par son goût immodéré pour les comptes bancaires discrets"(la Banque UBS achetait de l'or à l'Afrique du Sud, quand la plupart des états européens boycottaient ce marché en soutient à Mandela et contre l'apartheid... -stoppons la critique avant qu'elle deviennent virulente) où Rousseau trouva refuge... Tariq Ramadan est effectivement la référence intellectuelle occidentale des islamistes orientaux qui le consultent régulièrement pour des questions stratégiques de diplomatie..! Son prédécesseur spirituel, Averroés, philosophe et théologien arabe du XII° siècle, osa poser des questions de fond sur un ordre construit sur les préceptes du Coran ! A l'époque, ce penseur laïque frappé de l'anathème d'éréthisme,  fut exilé pour ses écrits considérés comme subversifs aux fondements de l'Islam ; il remit en cause, en effet, la conception de laïcité au sein de la religion. Héritier d'Aristote, Averroés, par son esprit de démocratisation de la religion, relève les véritables problèmes d'une démocratie musulmane conciliable avec la Charria ! Tariq Ramadan, conscient des antinomies qui existent entre les deux civilisations, occidentale et orientale, ne radicalise-t-il pas, en prônant une certaine liberté de l'islam, une religion au profit de l'autre ou plutôt à son détriment

    Printemps du monde arabe. s'embrasent à l'horizon des villes en quête de Liberté.
    Nouvelles de Syrie.

    Du  Monde Diplo. La démagogie en politique caractérise l'entité d'un parti, lui confère ses valeurs et le situe dans la hiérarchie des idées qui lui attribuent une étiquette. Droite/Gauche tombent intentionnellement dans l'excès de langage cultivant les paradoxes des idées politiques, rejoignant souvent les extrêmes, reflet de leur for intérieur. Stratégie d'attaque pour une offensive électorale en filigrane... L'objectif, en effet, reste le pouvoir au service des idées auxquelles les peuples devront adhérer, se soumettre ! L'Europe semble se fédéraliser au détriment de la volonté populaire réticente à l'unité autour d'une pensée identique que définirait une éthique européenne ! Peut-on encore réchapper à ce processus et modifier le destin social des sociétés ? La voix des peuples désunifiés demeure pour l'instant inaudible aux écoutes gouvernementales. Jean Canal 27/6/13.  

     La Droite menace un Juge ! IFO est le sigle qui estampille les courriers de menaces adressés à des journalistes en plein exercice de leur fonction ! Il va falloir créer une cellule d'attaque fondée sur des valeurs de Gauche : mais où trouver des militants prêts à lutter ?!

    L'UMP (Union de Marine Le Pen), par le truchement de François Fillon, au demeurant de François Copé, monte à la tribune populaire pour haranguer la droite offensive ! Les présidentielles en perspectives, le retour du Chef ne semble pas unanime dans les rangs ; d'ailleurs, Il ne souhaite pas s'embarrasser d'un Parti qui se dispute le pouvoir.

      Le rapt des banques sur l'argent du contribuable ! Ils auront tout fait et tout essayé pour sortir indemnes de la crise ! Qui ? Eh bien, les banques ! C'est une espèce de racket exercé en toute légalité, en France notamment, lorsque des prélèvements sont opérés sur vos comptes. Sous forme de notes exhaustives justifiant allègrement une gestion relative à vos dépenses et découverts, les banques se servent, non seulement de vous, mais également de votre argent pour le prêter aux autres et même à vous ! Il est pas beau ce système ! Rodé et expérimenté depuis Smith, le maître de l'économie qui, nonobstant, n'augurait pas que l'on oserait en arriver-là, cette méthode se développe conformément aux lois de l'offre et de la demande : principe premier du capitalisme. Et en période de crise aiguë, les banquiers d'état légitiment cette infime prévarication financière, en alléguant la sauvegarde de l'économie de marché !

    27 août @05h49   «

    C’est un sujet que l’on ne peut aborder avec légèreté ; quand bien même, animé par un esprit de révolte latente qui souffle ardemment et s’éteint aussitôt, considérerions-nous que la société est entièrement responsable ! Et la société c’est Nous ! Avons-nous créé nos propres monstres, à l’instar du docteur Jekyll ? Sans ambiguïté : Oui ! Cette disparité des richesses est entrée lentement dans les mentalités qui courent à la compétitivité professionnelle, tentant de rattraper tous ces riches qui, adulés souvent par leurs idoles, méprisent ceux qui ne leur ressemblent pas ! Il est donc très difficile pour des âmes sensibles, non préparées à affronter "la société du spectacle" de Guy Debord qui a atteint un degré irrespectueux, voire amoral pour cette même société ! Tout le paradoxe est là, dans cette notion antinomique qui veut que l’on rejette ce que l’on ne peut posséder, par manque de moyen, allant parfois à se rejeter soi-même, se refusant comme échec humain ! C’est sans doute ce qui se produisit dans la tête de ces gens à qui personne ne sut parler ; trouver les mots qu’il faut en leur disant que la vie ne s’arrête pas à un échec, qu’elle ne s’identifie pas à la masse populaire, ne se résume pas à une mort qui n’aura aucun impact dans le monde politique, social et humain ; si ce n’est à travers la plume de gens restés encore sensibles aux malheurs des autres. Jean Canal.

    La glose reposerait sur une réflexion ad hoc au contexte actuel plus particulièrement défini comme la conjoncture de circonstance. Acculée à des remises en question d'un système éculé, la société (encore elle, dirons les mauvais penseurs) constate son incapacité à modifier ses fondements de crainte d'en perdre l'assise. Alignées les unes sur les autres, rarement elles tiennent compte des comportements marginaux de quelques originaux qui, au cours de l'histoire intellectuelle notamment, se sont évertués d'instiller un savoir à une majorité populiste encline à l'obscurantisme social ! Pour ne pas les citer, afin de ne pas vous fournir les sources indispensables à la connaissance et surtout pour vous maintenir dans l'ignorance, la réflexion vous laisse dans une position de pensée dubitative pour que vous réfléchissiez sur la situation présente. Sortir de l'Europe est non seulement impossible, mais précipiterait le pays dans un chaos total ! Prisonnier du système européen, les états touchés par ce repli idéologique cherchent désespérément une porte de sortie dont il ont perdu la clef ! 16 octobre 2013.  Jean Canal.

  •  

  •         La Rédaction.

    La Tribune.      Le Raco

     

     

    "La guerre est un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas." Paul Valéry

     

    La vie des autres, vue par Jean canal.   

     

     


     

    Mon Corps,

    le Plaisir et Moi

    23.04.2013 - 23:00 Ajouter à ma liste de lectureRecevoir l'émission sur mon mobile

     

    Le monde du savoir entre les mains des maîtres ! Etiolé au fil des réformes de l'éducation nationale, l'enseignement a déjà démissionné de son devoir de dessiller les paupières des populations sociales appartenant aux classes petite et moyenne. L'orientation vers des secteurs attractifs répondant aux besoins économiques des conjonctures à venir, à tronqué le savoir des fondements de la connaissance qui permettaient de penser par soi-même. Google se fait le garant de l'ignorance dans les années qui termineront ce siècle ! L'essentiel n'est-il pas après tout de pouvoir se suffire à soi-même moyennant un emploi qui y pourvoirait ? C'est donc réussi : les peuples seront on ne peut mieux dirigés dans l'ignorance. Jean Canal.

    Et si le XXI° siècle était celui des femmes ! Plutôt que leur consacrer hypocritement une journée par an, si l'année leur appartenait ?Revenons sur les femmes ou bien allons chez les femmes quand elles vous ouvrent leurs portes et leurs lits... ou encore restons avec elles, puisque nous y sommes si bien..! Personnellement, le voile leur sied à merveille, particulièrement chez certaines qui valorisent leur chevelure avec une coiffe ; nous sommes, ici, à la fin de l'Humanisme, début Renaissance, en compagnie du peintre hollandais Johannes Wermeer, un maître de la peinture hollandaise. Chef d'œuvre par excellence, cette figure féminine sortie de la ville de Delf, (exposée au musée d'Amsterdam,) là où l'artiste vit le jour, en 1632, La Jeune fille à la perle, éclate de candeur à émouvoir tellement sa beauté est épurée ; elle n'a pas son pareil dans l'histoire de l'art pictural si ce n'est avec la naissance de Vénus de Sandro Botticelli ! Une autre féminité sublimée par la peinture. En un temps fort reculé où les mœurs cultivées entretenaient des relations coquines, la pruderie des unes révélaient la pudibonderie des autres classes sociales enclines à verser dans la décadence conjugale. Le voile n'empêchait point ces écarts de coutumes qui s'inscrivaient dans les traditions séculaires de toutes les sociétés de l'époque qui nous sont parvenues jusqu'à ce jour. Les femmes voilées considéraient leur coiffe comme un effet vestimentaire à part entière, complément du vêtement ; et cela sans engagement religieux. Y déroger ne se posait pas comme question en revendication quelconque. Aujourd'hui semblant être libérées de ce fardeau, elles aspirent à ne plus subir les volontés des hommes qui les ont conditionnées à se plier à leurs désirs. Et c'est tant mieux. Revu et corrigé le 2 avril 2013. Jean Canal. 

    Cour de justice de l'Union européenne.

    Palais de la Cour de Justice
    Boulevard Konrad Adenauer
    Kirchberg
    L-2925 Luxembourg
    Luxembourg
    Tél:  +352 4303 1
    Fax:  +352 4303 2600
    Contact

     

    La Cour de justice interprète la législation européenne de manière à garantir une application uniforme du droit dans tous les pays de l'UE. Elle statue également sur les différends opposant les gouvernements des États membres et les institutions de l'UE. Des particuliers, entreprises ou organisations peuvent également saisir la Cour de justice s'ils estiment qu'une institution de l'UE n'a pas respecté leurs droits. Note de l'UE.

     

    Qui peut saisir la Cour ? Tout individu européen qui se sent laisé par une décision de justice en son pays, état européen. La France vient d'être condamnée pour avoir porté atteinte à la liberté d'expression.

     

     

    La France littéraire. Un sujet de France Culture, dans Réplique du 23 février, l'émission décriée de Finkielkraut ! Les invités, Bernard Henry Slama et Mona Ozouf n'ont pas taris d'éloge à l'égard de la littérature en voix de disparition, selon Jean Canal ; même l'enseignement primaire ose à peine enseigner Jean de La Fontaine : les fables moralistes héritées de celles d'Esope ne font plus recette chez des parents orientées vers des centres d'intérêt médiatisés ! Peut-on réellement en vouloir aux peuples d'être bêtes ?! La volonté politique agit en ce sens de sorte que la servitude a fini par devenir un devoir civique ! Seuls, les véritables rebelles, mènent une lutte idéaliste pour ne pas devenir comme eux ! Exécrable exemple que ces gens-là qui font et défont une société ne connaissant aucun apaisement ! Bref ! Revenons sur le thème du jour duquel nous ne nous sommes jamais écartés, entre autres... La France serait-elle toujours ce pays de culture générale tant enviée dans le monde ? Jean Canal. 

     

    Serge Halimi, dans le Monde diplo, débat sur "Le mauvais choix" (c'est le titre de son article, en première page). D'alternative, il risque fort qu'elle soit réduite au minimum d'option pour orienter sa volonté d'appartenance à une quelconque idéologie politico-sociale ; c'est une formule qui sied pertinemment à la réflexion émise par l'auteur cité en amont de ce texte. Il faut se réjouir, d'ailleurs, de pouvoir compter sur des intellectuels de cette trempe pour pouvoir analyser le contexte des conjonctures et oser permettre la remise en question des fondements d'un système qui nous échoit tous ! Que faire devant la force du pouvoir qui en finalité décide sur notre avenir en adoptant des résolutions nationales au risque de porter atteinte à notre liberté individuelle, au demeurant à la démocratie toujours en danger ! Il t'appartient donc, lecteur, de retirer une conséquence de cette leçon journalistique et de faire en sorte que les erreurs à venir servent à tes enfants ! Merci, Monsieur Serge Halimi, d'exister ! Jean Canal  

     


     

    Le Printemps arabe.

    Sursis pour des coupables !  

     

    Toulouse : Hommage à Chokri Belaïd. Ce 9 février, une foule compact d'enfants de femmes et d'hommes essentiellement tunisiens s'étaient regroupés Place du Capitole pour manifester pacifiquement leur désarroi face à l'assassina d'un leader de la gauche tunisienne. Les visages exprimant tristesse et inquiétude, les tunisiens de Midi-Pyrénées ont manifesté sentencieusement face au régime tunisien élu, reconnu comme responsable de la situation politique très dégradée de la Tunisie. Les responsables directement incriminés par les intervenants font l'unanimité chez ce peuple de France qui aspire à une démocratie souveraine. En se rendant devant le Consulat de Tunisie, sous haute surveillance pour l'occasion, le cortège harangua la population pour un dernier hommage. Jean Canal. 

     

    Femen.org

     

    Signe ostentatoire de révolte permanente, les seins livrés nûment aux regards médusés des autorités, puisque ce sont elles qui sont visées, impactent sur des faits de société attentatoires à la libre expression de la vie ! Les Femen jouent avec la féminité et le charme de leur corps utilisés comme une arme de combat contre tout ce qui porte atteinte à la liberté !                    Jean Canal.           

     

     

    Albert LondresSur les traces linéaires de l'écriture journalistique de Serge Halimi, dans le Monde Diplomatique de janvier. Cinq paragraphes pour un article libellé en première page dont le titre fait tacitement allusion à Léon Blum de 1936. Pour avoir connu Claude Julien en noir et blanc sur le Diplo et Ignacio Ramonez par la suite, Monsieur Serge Halimi vous êtes le digne héritier de ces pairs du journalisme ; eux-mêmes fidèles garants de la pensée d'Albert Londres. Sachez, Monsieur, que je lis ce mensuel depuis 1984, date fatidique de ma vie qui chamboula mon existence, en dessillant les paupières que la société tenait intentionnellement closes. Nous étions alors une "bande" d'intellos en herbe (cannabis de préférence), très remontés contre la société que nous qualifions de responsable, lesquels disséquions ce journal, en nous accordant la lecture d'une page par jour, tout en écoutant France Culture ; presque 24 heures sur 24. Nous avions hélas ! le temps ! Il y avait Louigi, Raphaël et moi. C'est une des phrases de mon roman, le deuxième écrit en trente ans ! Je ne saurais trop vous le conseiller... Jean canal, sincerly yours.

     

    12,5 millions de pauvres en France.

    Officieusement, il s'agirait de 14 millions de personnes vivant au seuil des limites de pauvreté dont ces fameux travailleurs pauvres ! La réalité fait pitié lorsqu'elle est encensée par le pouvoir ! Des chiffres inquiétants pour un avenir incertain. La précarité devient une forme inéluctable d'un conditionnement économique de tout citoyen frappé par ce fléau. Comment y remédier ? Le gouvernement français met en place une stratégie sous l'IGAS.

     

    Evaluation du programme européen d’aide aux plus démunis et de l’organisation de l’aide alimentaire française : Lancée par la Commission européenne, justifiée par les évolutions de la PAC, la réforme du programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD) est cruciale pour les associations destinataires de l’aide alimentaire. Le programme, doté de 305 millions d’euros en 2008, concerne 19 pays européens ; il fournit près du tiers des ressources d’aide alimentaire des associations françaises concernées. Alors que la réduction du nombre de personnes pauvres s’est fortement ralentie en France (7,1 M de personnes vivent sous le seuil de pauvreté), la hausse des prix des produits alimentaires a généré en 2007 et 2008 des tensions fortes sur les volumes et la nature des produits achetés. Dans ce contexte, la mission des inspections générales a évalué les principes, l’organisation et la mise en œuvre du PEAD, ainsi que du programme national complémentaire (PNAA) avec pour préoccupation principale de chercher à maximiser les quantités d’aide alimentaire distribuées aux personnes les plus démunies.

     


     

    Lorsque, dans un état, la menace plane sur l'intérêt général de la nation, il appartient à cet état d'appliquer des sanctions à l'encontre des contrevenants à la démocratie considérée en danger ; dût-il sanctionner des acteurs majeurs de la politique à l'origine de cette atteinte, l'état doit privilégier l'intérêt de la collectivité aux intérêt individuels et personnels de hauts dignitaires, en exercice ou pas. A défaut, c'est la cours européenne de justice qui doit être saisie pour faire valoir ses droits inaliénables à la liberté individuelle. (à voir le reportage d'Arte sur la police durant l'occupation ; dans Chronique, en bas de page.)

    jean Canal.

     


     

     

    Ecoutez l'émission28 minutes

     

    Michel Ouellbecq

     

    ...

     

    Mali, la victoire en chantantpar Jean Canal.
     

     La lettre ouverte à Jean-Marc Ayrault.

     

     

    Les codes de conduite du consumérisme.

    L'objet de consommation le plus prisé, c'est toi ! Etiqueté selon les formes d'appartenance sociales aux castes des classes, l'individu, c'est-à-dire Toi, véhicule son identité à travers un référent stéréotypé qui lui confère une valeur personnelle, stricte, par laquelle il se valorise au sein de ses semblables. Intégré donc dans son ensemble, il appartient à la société qui lui dicte la conduite à tenir pour inclure le clan. C'est de cette manière qu'il contribue à l'évolution du système et a le transformer de fond en comble. De la sorte se modifie une pensée gravitant autour des institutions afin qu'elles correspondent le plus possible à la volonté générale -l'individu ne peut ressembler qu'à lui-même. Ne vous demandez pas quelles seraient les alternatives qui apporteraient une solution aux crises sociales actuelles, le droit de décision pour en sortir appartient à l'humanité qui se complaît aisément dans son état ! C'est pour cette raison que nous en sommes là !La Rédaction.

     


     

    Longue vie au dictateur ! il n' y a qu'une manière pour reconnaître son innocence en pareille circonstance ; c'est de persévérer dans la tâche entreprise. Les 60 000 morts évoqués par les médias occidentaux ne sont que des arguments de déstabilisation politique. Le dernier rempart laïque du monde arabe contre Israël doit résister aux assauts terroristes d'une population séditieuse à la solde de l'ennemi : l'Occident !

    Voilà comment traduire la situation qui perdure en Syrie. Jean Canal.

     

     

    La Révolution arabe continue ses conquêtes sur la tyrannie, sans répit. Le printemps arabe a donc quatre saisons en Syrie ; les victimes de cette guerre civile sont celles du silence et des intérêts géopolitiques d'une région clef dans l'équilibre du monde. La place que l'islam occupera après la chute imminente de Bachar Al Assad risque fort de déstabiliser un précaire compromis entre juifs et arabes. La Rédaction.

    Il n'y avait que la BBC pour réussir ce coup de maître, à l'époque... Les Anglais toujours au-devant de la nouveauté.

    Il s'agit d'un groupe mythique appartenant à la forme psychédélique, disait-on, à l'époque ; le fondateur n'apparaît déjà plus dans les morceaux interprétés, dans ce concert. Syd Baret mourra seul vers les années quatre-vingt-dix, ayant survécu aux hautes doses de psychotropes... pour insuffler au groupe                  "Whish you were here." (1975)

    C'est l'interlocuteur avec lequel la communicabilité reste en contact permanent : l'addiction ! c'est la traduction de ces nouveaux outils de communication interne, puisque l'on ne parle qu'à soi-même ; elle se greffe à la personnalité de l'individu par mimétisme et réflexe collectif, puisque tout le monde est connecté ! La technologie a supplanté les capacités de l'être à réfléchir sans... Tous sur la même longueur d'onde, les messages sont diffusés instantanément ! Mais quel intérêt d'être vu, lu et suivi au moindre détails de la vie privée ? Si ce n'est celui d'exister par le virtuel ; tel est le danger en filigrane qui y demeure. La réalité présente souvent des facettes de l'existence inattendues. La toile cache des araignées venimeuses qui n'apparaissent pas forcément. Les liens interminables qui amènent l'internaut à se promener de site en site à la recherche de tout et de rien, le conduit vers une nouvelle manière d'appréhender le présent et l'avenir, sans en avoir le contrôle... sur soi ! Nous avions connu cela avec la télévision dont on a su se détacher au profit du net ! Il faut patienter jusqu'au retour de l'écriture/lecture ! Jean Canal.

    Les Villes à la campagne. C'est une manière de désengorgement et une façon de déplacer un problème majeur actuel. Loin des agglomérations polluantes, le citadin de campagne ne vit pas comme un rural ; il transporte ses propres mimétismes et comportementalismes attentatoires à l'équilibre naturel. Seuls quelques bobos en quête de sensations nouvelles jouent le jeu de l'adoption, tout en préservant leurs habitudes transposant le modèle éprouvé de la ville. La circulation en est plus fluide, mais aussi importante ; quant à la consommation elle se caractérise par les supermarchés de proximité...La Rédaction. 14/12/2012. 

      

    Les thèses socialistes.

    Le gouvernement en applique quelques unes pour pallier aux surenchérissement de la crise en perspective. Pour 2013, le principe reposera sur le développement de la justice sociale ! Une idée naîtra d'elle-même, défendue par les idéalistes : le rôle d'assistance sociale que les états européens doivent assurer pour leurs citoyens réciproques ! L'état au cœur de la société comme tutelle de ses ayants droit !  Répondra-t-elle aux besoins des plus défavorisés ? Sera-t-elle capable de redonner de l'espoir aux générations nouvelles qui entrent dans le monde social ? Il est permis d'en douter, au regard des conjonctures ; mais rien n'empêche de croire en l'avenir ; incertain soit-il.  

    Le démantèlement de l'outil de production intérieur atteint son paroxysme : les syndicats exultent, abhorrant le drapeau de la subversion nationale ! La révolte gronde dans un étouffant soupir des peuples vendus !

     

    La fin d'une hégémonie seigneuriale.L'héritage laissé par des siècles de construction patrimoniale a été dilapidé par les héritiers de la modernité, sans grandeur, ni courage, comme il est de coutume chez ces-gens-ci : ceux-là-même qui en revendiquent la paternité ! Comment on se débarrasse des parties inconvenantes à l'Histoire. Et comment l'on ne retient que ce qui embellit les perdants, les lâches et les pleutres dont vous faites partie ! Il s'agissait d'un Prince, un grand Prince dont la noblesse d'âme n'eut pas son pareil ; il fit la notoriété du Sud Ouest ; la grandeur de tout un département. Légende mythique encore ancrée dans les esprits, ce personnage semble toujours demeurer dans le souvenir commun des peuples qui l'ont connu, ici, en Midi-Pyrénées. Siégeant aux pieds majestueux de ces Hautes Montagnes, ce Seigneur de noble naissance n'eût cesse de valoriser la bravoure et la loyauté : vertus complètement disparues de nos jours ! Sa sépulture fut violée et ses armes vendues par des parias de la noblesse, des vassaux de la servitude ; ses ossements furent dispersés jusqu'à servir d'osselets aux collégiens...qui ne surent jamais qu'ils jouaient avec l'Histoire de France. Oyez, Braves gens qui vous dites innocents qu'il en sera toujours ainsi... Jean Canal.

     

     


    L'Éditorial.

     

     

     

     

     

     

    permalien jcpres : Notre publication dans les blogs du Diplo.

    2 octobre @21h12   «  On ne peut que constater que la force dissuasive que devraient représenter les Nations Unis à l’encontre de tout état belligérant à son propre peuple, est vaine, depuis les crimes de la dernière guerre mondiale ! Un pas de fourmis, néanmoins, vient d’être fait sur un itinéraire encore à parcourir ; puisque les exactions continuent et durent depuis plus d’une année... Le pouvoir des Nations Unis est limité au bon vouloir des pays complices de ce massacre : la Chine et la Russie de Poutine ! Toutefois, il est salutaire de s’appuyer sur des décisions collatérales entres états signataires de la charte qui régit ce consensuel processus de concertation universelle...fondée pour la paix des civilisations ! Cela donne l’impression aux peuples de la terre qu’ils sont protégés par une force garante des Droits et Libertés des populations ! Une illusion qui ne manque pas de se manifester chaque fois qu’un conflit éclate dans des pays égorgés par leurs dirigeants. On assiste donc, de façon passive, aux atteintes portées à la personne humaine représentante légale de toute l’humanité qui semble ne pas avoir résolu les problèmes de fond des sociétés modernes ; fussent-elles religieusement épris de fondamentalisme ou de laïcité ! On est en droit et ce me semble être un devoir de se demander si l’entité humaine n’est pas à la recherche perpétuelle de criminalité quelconque pour assouvir ses contentieux historiques afin d’établir une société à son image ! Les tyrans modernes, eux, usent parfois de subtilité pour se faire élire démocratiquement ; leurs armes reposent dans cette économie dévastatrice que la Chine et la Russie utilisent en partenariat avec l’Occident qui, face aux marchés internationaux, passe sous silence des contrats d’intérêt public adoptés par tous !         Jean canal de presselibre.fr

    Savoir et Penser ; ou bien, la philosophie de l'esprit, selon Kant ! C'est essentiellement l'interpellation de l'intelligence qui, animée par la propension d'accroître des connaissances, déterminera les raisons de cette acquisivité ! L'âge de cette raison arrive à son échéance au faîte de l'existence ; quand, précisément, celle-ci, ne se trouve plus d'alternative à continuer ce chemin qui a emmené l'être à se poser cette question : question philosophique en l'occurrence. C'est un critère qui atteste de l'intérêt que l'individu porte à la notion du temps, parfois et même systématiquement inconsciemment, lorsque ce dernier semble limité dans sa durée. L'espace qui circonscrit le vécu avec ce qui nous reste à vivre révèle la valeur de l'existence. Plusieurs conceptions se présentent au regard que nous attacherons à la vie ; les plus fréquentes résident dans ce partage de l'esprit qui se retrouve au sein de sa rationalité ou irrationalité ! D'aucuns se rejoignent dans l'idée de la pérennité de celle-ci au-delà justement de cette rationalité contradictoire avec cette essence spirituelle ! D'autres résument cette présence terrestre comme une forme de cartésianisme auquel il faut se conformer, sans tenir compte de la notion rédemptrice de l'âme, évanouie au premier balbutiement du souffle arraché lors de la fin du voyage ! chassant ici, l'idée de réincarnation d'une matière volatile. Y'aurait-il, en fait, deux formes qui conduiraient l'individu à se comporter conformément à des concepts d'existence différents par leur représentation de la vie ; l'un spirituel et l'autre intellectuel ?! Les deux, pourtant, ne sont point incompatibles et se rejoignent dans l'interprétation que l'existence insuffle, au cours des années qui définissent sa raison d'être ! Fuite en avant ou bien déni de soi-même au regard que nous jetons loin derrière nous, avec une analyse succincte, évidemment, le jugement que l'on porte sur la valeur attribuée à la vie, rattrape toujours le présent dans lequel nous la terminons et quelquefois parachevons, sans avoir accompli entièrement le projet informel fixé dans l'inconscient !  Le plus probable serait de croire que l'initiative qui s'est offerte à l'individu pour cheminer jusqu'au bout, fût la seule et que s'en imaginer une autre, enduirait en erreur l'idée que l'existence se fait de Nous ! Jean Canal, Réflexion sur l'âge final de l'existence ; Toulouse, 29 août 2013 ; 5 heures trente du matin.

     

    Partis islamistes dans la ligne de mire des sociétés démocratiques. Comment les Islamites auront finalement réussis à se mettre à dos les sociétés occidentales qui incluent des musulmans modérés ! Le mal ayant été perpétré en terre du Printemps arabe, les laïques musulmans souffrent d'un manque de Liberté ! Contexte favorable pour les partis politiques d'extrême droite qui récupèrent la conjoncture en faveur d'une discrimination à l'encontre de l'Islam diabolisé pour la cause ! Quel danger en perspective pour l'équilibre de l'Occident ? Une islamisation des sociétés est-elle à craindre dans l'avenir lointain de ce chaos religieux ? Non, évidemment ! Les démocraties institutionnelles de l'Europe, en l'occurrence, sont conscientes du problème qu'elles règlent selon des libertés relatives au droit à la différence ! Jean Canal. 2/08/2013. 

     

     

    Les vertus du politique.

    Le socialisme dans sa forme intrinsèque historique est une idée généreuse. Elle tend à émanciper les peuples des jougs dictatoriaux affublés quelquefois de l'étoffe démocratique que confère la souveraineté. Et l'on a vu d'ailleurs des gens de gauche traditionnellement ancrés dans des schèmes politiques proudhoniens cultiver une pensée extrémiste déviant vers un conservatisme de valeurs nationalistes ! C'est ainsi que la crétinisation des classes contendantes à cette ancienne croyance ont rejoint les partis les plus extrêmes. On savait que la Droite fleuretait avec l'UMP (l'Union de Marine le Pen) ; mais on n'aurait jamais pu soupçonné que des gens de gauche fussent en fait à droite de la Droite ! C'est un retournement de situation qui fut dissimulé depuis toujours ; comme Cahuzac qui comprit que ses intérêts étaient d'épouser le parti socialiste tout en lui faisant des infidélités avec la Droite ; c'est une pratique courante en politique : il faut retourner sa veste au bon moment ! Jean Canal ; bien sûr... 19/06/13. 

    1 Mort en France !

    L'incarnation de la haine ! 4 français sur 10 sont favorables au FN !

    Serge Ayoub (au centre) et des membres des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), le 8 mai 2011 à Paris.

    Serge Ayoub (au centre) et des membres des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), le 8 mai 2011 à Paris. (Photo Thomas Samson. AFP)

     

    L'Extrême droite a encore frappé ! Le parti de la haine UMP (Union de Marine le Pen) se consolide avec des groupuscules satellites du noyau dur issu du nationalisme : phénomène européen qui traduit une ferme intention de détruire la notion de libertés individuelles que garantie la démocratie. Jean Canal.

     

     L'Opinion des autres, sur notre page facebook.

    Etre de Gauche !

    Nous l'avions remarqué...

     

     

     

     

     

     

     

    Frigide Barjot.

     

     

     

     

     

    Peu ou pas connus, les magistrats du parquet et les juges d'instruction sont au cœur de la procédure pénale. Pixel les a suivis pendant plusieurs jours au Tribunal de Grande Instance de Créteil, avec des témoignages lucides sur les conditions de travail et l'évolution du métier de magistrat.

     


     

    La Gendarmerie en exercice de style.

    et un petit coup de bâton !

    Et un petit jet de gaz !

    ils sont pas sympas ces gendarmes...

    de défendre la laïcité...

     

    La Droite exulte ! Elle est exsangue de sa politique ségrégationniste ! Et comme toujours, insolente et méprisante ; mais sans grand danger pour le gouvernement. L'affaire sarkozy révèle l'état d'esprit qui caractérise ce parti et les gens qui s'en revendiquent. Les réseaux sociaux comme Twitter sont le moyen d'exprimer des différents, parfois violents à l'encontre du juge Gentil, comme c'est le cas dans l'affaire Sarkozy. On reconnait là la manière d'agir de ces gens-là ! Jean Canal.

     


     

    Femmes ! Révolte-toi contre les hommes !

    Renonce à l'autorité masculine incarnée par un machisme latent !

    Impose tes volontés comme idéal de vie !

    Et va ! ô sensuelle entité !

     

     

    Le mouvement prend de l'ampleur comme l'attestent les articles journalistiques, notamment celui relevé dans le Monde diplomatique de ce mois-ci. Néanmoins, il n'est pas unanimement considéré comme une représentation emblématique des femmes ; libérées soient-elles ! Hormis l'impact médiatique escompté qu'il provoque au cœur des sociétés, a-t-il réellement un pouvoir sur les Pouvoirs ?! Jean Canal.

     

    Une contre révolution au pouvoir ! serait une sortie de crise politique de la Tunisie happée par le fondamentalisme religieux : Egypte et Lybie sont toujours en quête de démocraties arabes. JC

    Place du Capitole, Toulouse ; 9 février 2013. Photo Jean Canal

    Manifestation pacifique en hommage à Chokri Belaïd.


    L'actualité en image.

    Le Mali en instance de souveraineté.

    Crise identitaire au cœur

    du patrimoine.

    La BNF brade ses archives culturelles pour une diffusion numérique.

    Dans le cadre des investissements d'avenir, le Fonds national pour la société numérique, qui s'inscrit dans le Développement de l'économie numérique, la Caisse des Dépôts va être sollicitée. Ainsi, pour assurer la continuité de la politique de numérisation du patrimoine, la BnF, par le biais de sa filiale BnF-Partenariats, a signé deux accords de numérisation. Ces derniers visent « la mise en œuvre de partenariats entre l'établissement public et des acteurs privés dans la numérisation et la diffusion d'œuvres patrimoniale ».                Jean Canal pour Actualitté.

     


     

    Mesdames !

    Montrez vos seins !

     

     

    Les Femen.org politisent le corps féminin. La référence anatomique : les seins ! La partie cachée du corps se révèle au public... médusé ! et devient une arme de combat ! Mais attention : on touche avec les yeux et regarde avec les mains... Sauf permission... Ouah !!! Des femmes rebelles ! Des vraies qui refusent la servitude conjugale ! Emancipation oblige, Elles s'imposent comme contestataires dans la société ! Leur force ? L'indépendance de l'entité féminine libérée du joug machiste de l'homme auquel, Elles rappellent qu'Elles les mettent au monde ! Er effectivement : "c'est de là que je viens, et c'est là que je veux retourner..."  Jean Canal. Quelle beauté !!!                   Déshabillez-vous!!!

     

    Au nom de la raison sociale.

    Les populations se dirigent vers un changement d'attitude imposée par une modification des comportements consuméristes. C'est la consommation domestique qui fera les frais de ce changement.  Aussi paradoxal que cela puisse paraître, cela s'inscrit dans une forme de décroissance salutaire. Comment être à l'abri de la crise tout en subissant la dévaluation de l'économie qui restreint l'accès à une consommation préjudiciable à l'environnement, sur le très long terme ?

     

    Un choix de vie dicté par la conjoncture : résister ou disparaître. Le contexte s'accentue de manière à exclure tous les individus improductifs ; c'est un travail de longue haleine qui ne transparaît pas forcément d'emblé. Les politiques sont confrontés à un phénomène jamais rencontré auparavant : la crise de 1929 ne fut que l'avant garde économique de cette hécatombe en perspective... Jean Canal.

     

    Une guerre d'essai.

    Un article sur le blog qui obtient un satisfécit.

    Les nouveaux maitres de la guérilla :l'Occident dans la ligne de mire des islamistes fondamentalistes. Une guérilla qui se répand sur des territoires géopolitiques incontrôlables. La France en est le premier pays à risque. La sureté mise à l'épreuve de la guérilla urbaine qui se trame en Europe est sur le pied de guerre, elle aussi ! Les pays en lice d'une lutte de l'ombre rejoindront-ils l'audace française ? Une confrontation armée souhaitée par l'Occident qui exulte depuis que sa tête est mise à prix ! L'Afghanistan comme épreuve de feu a éprouvé les américains qui rentrent bredouille. Il est périlleux de pourchasser un ennemi qui est apatride.  Jean Canal.

     


     

    Les frontières des autres.

    Ce qui se passe ailleurs regarde-t-il le reste du monde, jusqu'au fin fond de la Chine polluée ?! Lorsqu'il s'agit de conflit éthique, généralement les avis sont mitigés ; le partage des richesses incite à réfléchir avant une opinion qui aurait des conséquences désastreuses pour les relations internationales. L'ennemi, lui, appartient à tous pays abritant ce genre d'idéologie ; c'est ce qui pose problème : il n'y a pas de pays directement responsables de ce phénomène, même si l'Iran en demeure l'origine. Pourchasser des combattants qui se déplacent dans des déserts où ils maitrisent la géographie, complique une intervention française vouée à jouer au chat et à la souris ! Jean Canal. 

    Le café noisette.

     Avec un léger goût d'amertume relevée par un arôme acre, il se boit par petites gorgées entrecoupées de lectures paraphrasant les nouvelles de l'info ; en l'occurrence enseignée par le journal mensuel de référence. La subtile pratique, en dégustant cette composition de caféine et de lait réside dans la saveur cachée qui en émane au fur et à mesure de sa dégustation dont il faut préserver la température suffisamment chaude pour qu'il ne soit pas imbuvable... Selon le café où vous irez, son goût sera strictement différent ; et lorsque votre noisette atteint la saveur que vous recherchez, consignez le troquet qui vous l'a servie ; mais n'en dites mot à quiconque... les trésors, comme l'Amour, ne se partagent qu'avec des intimes... 

    De préférence sucrez-le abondamment, contrairement aux idées reçues ; à l'instar des Ethiopiennes lorsqu'elles boivent leur moka. Et si votre imagination est aussi fructueuse que l'auteur de ce texte, vous y découvrirez en filigrane l'Abyssinie d'Arthur Rimbaud.

    « Autour du Diplo »                      Jean Canal.

     

     

     La culture et les mécènes. Le coût de revient de la culture est trop lourd pour l'état qui déroge aux mécènes la gestion de l'art ! Bradée sur le marché de l'économie des biens privés, la culture a donc un prix selon sa valeur artistique ; il y a longtemps qu'elle procède de ce principe. Néanmoins, avec l'accentuation de la crise, les états éprouvent des difficultés d'ordre financier à gérer le patrimoine culturel ; les œuvres, leurs achats et leur entretien ainsi que la gestion des musées ont un coût onéreux pour un budget de plus en plus restreint ! Faudra-t-il un jour, au même titre que les reconstitutions historiques, se contenter de visiter les galeries en trois dimensions sur la toile ? !

     Marseille, capitale de la culture pour 2013, éclairera-t-elle de son phare le pourtour de la Méditerranée afin d'illuminer les côtes orientales de sa culture millénaire? Ce serait rappeler aux populations métissées qui créèrent la cité phocéenne que la culture est un langage universel pacifiant les peuples. Mais le message, s'il n'est pas intercepté par le politique, sera-t-il entendu, au-delà de l'Europe ?Jean canal.

     

    Femen.org un sujet qui tient chaud au cœur... Pour les libertés absolues des femmes, nous soutenons Femen.

    Les plus beaux seins des Femen.

    Libération des femmes du joug masculin !

    Oui, le sujet en vaut la peine. Elles n'appartiennent à aucune forme conventionnelle de la féminité ; en ce sens que le corps mis à nu est là pour rappeler que le pouvoir sexuel de la femme n'est pas uniquement dévolu au plaisir. On aurait tendance à épouser leur cause, sans pour cela en connaître effectivement les raisons, lesquelles peuvent cependant s'expliquer par la séduction. Pour une fois que les femmes en ont...

     

     Presse comme accusée. Pour revenir sur la phrase de Thomas Jeffersson citée dans le Monde diplomatique de janvier, page 18 ; "lorsque la presse est libre et chaque homme capable de lire, tout est ordre." Il serait du devoir des intellectuels de s'interroger aussi sur la nature de la lecture proposée. Quelles sont, en effet, les capacités d'assimilation du lectorat amorphe aux injonctions journalistiques, passif sur l'actualité, dépassé par les événements ? "Le respect de la vérité" est évoqué en permanence comme un code d'éthique de la profession, à laquelle dérogent certains médias en versant dans un rédactionnel à connotation sensationnelle. Quelle responsabilité incombe donc au lecteur qui semble se complaire dans cette presse à sensation, renvoyant sur son lecteur une image en miroir ? Les journaux intellectuels qui de façon exhaustive traitent des sujets pertinents ne touchent qu'un relatif pourcentage de lecteurs, minoritaires. Face à  l'illettrisme d'un lectorat égaré par une actualité remplie de pièges, il est facile de détourner une attention peu concentrée vers des pôles de lectures attractives. L'explication de textes ne suffit pas à la compréhension du thème exploité ; tout le problème de la presse réside dans cette manière de présenter les idées et de les mettre au service du lectorat.  Jean Canal,      

     

    A presselibre.fr, nous montrons ce que l'on nous montre... c'est un point d'honneur. (elles sont charmantes et à... manger toutes nues...)

      FEMEN PROSTITUTIONLa vocation du sacerdoce en politique relève d'une foi inébranlable envers les institutions. La France en fut le modèle, au début de sa constitution. Que reste-t-il de la mission présidentielle ? François Hollande fait l'expérience éprouvante du pouvoir en exercice tout en mesurant les controverses qui déstabilisent les alternatives économiques. Le point fort du présent gouvernement rétablir un certain équilibre social dans la répartition des revenus. La Rédaction.

    La droite malade de ses divisions. Après tout n'est-ce pas légitime de rejoindre le parti de Marine, lorsque l'on est de droite ?! Question embarrassante, n'est-ce-pas ?! L'Union de Marine Le Pen(UMP) ratisse au cœur même des syndicats qui se tournent vers une alternative franco-française dans une Europe fédéraliste ! Le terrain est propice, en effet, pour faire valoir certaines valeurs qui ne déplaisent pas à tous : retour de la peine de mort, expulsion des étrangers en irrégularité, détachement européen, etc. Ils envisagent même la nationalisation de l'appareil industriel en pleine mondialisation. En Equateur, les producteurs de café firent grève ; les acheteurs en bourse se sont tournés vers les producteurs africains pour développer leur potentiel de production dans cette matière. Ils satisfirent la demande. Entre temps, les grévistes équatoriens étaient au seuil de la misère ; ils durent reprendre le travail... mais avec moins de boulot ! C'est cela la mondialisation... européenne. C'est ce genre de situation que l'extrême droite exploite autant que l'extrême gauche. Jean Canal. 

     

    L'état de psychose générale inocule une population soucieuse de ses libertés individuelles, mais indifférente aux problèmes de fond de la collectivité. Le contrôle des armes dans un pays où leur détention est un préambule dans la Constitution américaine, relève d'un acte antirépublicain. C'est sur cette réflexion que repose tout le problème d'une société battit sur le principe premier du libéralisme. La NRA génère des milliers d'emplois et contribue au développement économique de la société américaine ; c'est tout le problème de fond. Signe avant coureur des dérèglements sociaux de ce XXI° siècle, l'utilisation d'armes à feu par des déséquilibrés devient une façon de répondre à une agression virtuelle que l'individu subit en permanence. Ce sont les sociétés fragmentées qui ont provoqué un comportementalisme dangereux pour sa stabilité sociale. L'atteinte porté à une espèce de schème sociétal conformiste provoque une réaction de violence intérieure exprimée, ici, par l'élimination de ce qui apparaît comme une réussite en soi. L'individu exclu la rejette comme son propre échec. Maintenues dans un état de psychose générale, les sociétés libérales développent ce genre de phénomène qu'elles ne peuvent pas contrôler ; car le meurtrier n'a pas de visage ! Jean Canal.

     

    Une humeur vagabonde qui hante l'esprit récalcitrant tout en lui attribuant des sautes d'une attitude coutumière bien connue chez les humains, comme étant plus particulièrement ressentie de façon désagréable. Vous avez les vôtres, vous aussi ! N'en faites pas une affaire sociale où la culpabilité des autres vous apparaîtrait comme une raison d'en tenir grief à la terre entière, sous forme d'hyperbole, s'entend ! Sachez mesurer vos candeurs psalmodiques formulées en soliloque, lors de vos conflits intérieurs ! L'humeur est versatile autant que l'âme est candide ; elle dégage une atmosphère négative à l'entourage qui panique lorsqu'elle se métamorphose en pensée... Celles des femmes se résumeraient, soyons prudent, à des crises aiguës de leur entité tombée en désuétude devant l'avancée du temps irréversible ! La gente féminine est fort intéressante, c'est un connaisseur qui vous le dit ; elle possède une capacité d'adaptation aux situations diverses qui lui sont le plus souvent défavorables en matière sentimentale : la femme résiste aux secousses (pardon du jeu de mots...) de l'homme enclin à modifier son comportement à son égard ! Chacune d'entre elle admet un particularisme spécifiant l'entité... C'est ce qui pose problème chez les hommes enclins à cultiver une forme de culte de ladite ! Effectivement, la forme souvent l'emporte sur le fond, intègre, immuable dont les aspects semblent constituer une osmose parfaite entre les deux personnalités féminine et masculine ! La clef de voûte de cet arcboutant pivot réglant l'équilibre du couple, résiderait dans une totale liberté des contraintes dont sont prisonniers l'un et l'autre. Le sujet fut évoqué, maintes fois ; il fut également abordé de façon exhaustive par des maîtres en la matière ; mais la pathologie est reconduite à chaque génération sujette à souffrir des fondements qui les constituent ! Pour clôturer cette argumentation succincte autour d'un sujet insoluble, il faudrait parvenir à contenir toute la force antinomique qui émane de la puissance de ces êtres qui nous font perdre la tête...
    Les Services de sécurité tissent régulièrement des liens avec les citoyens afin d'établir des contacts dans le cadre de la surveillance, d'autrui par exemple ; le plus souvent, ce sont les commerçants en tout genre qui font l'objet de cette sollicitation ; du pizzaiolo en passant par le cabaretier pseudo révolutionnaire au commerçant référencié d'un village, d'un bourg, les indicateurs de barème font légion ! Nous sommes donc surveillés ! Cela peut-il avoir une incidence sur notre existence ? Oui si les rapports sont intentionnellement erronés ! Non s'ils corroborent les uns avec les autres ! Rassurez-vous, le recours en justice est une sauvegarde de vos bons droits inaliénables ! Que ce soit lors de l'utilisation de vos cartes de paiement ou votre téléphone mobile, les services de sécurité savent exactement où vous vous trouvez, en un instant extrêmement précis. Les caméras installées dans la sphère urbaine, celles des surfaces marchandes, des réseaux autoroutiers et la pratique outrancière de la délation en campagne sont autant de dangers pour la liberté individuelle, comme elles pourraient éventuellement représenter une sécurité contre un danger potentiel indéfini avec précision ! Les sociétés se préparent à connaître des heures de démence ! De violence inouïe ! D'exactions physiques et matérielles ! L'ordre qui se prépare en lice des institutions, éradiquera toute expression émanant de convictions personnelles : obligeant les individus à courber un peu plus l'échine ! Néanmoins, le paradoxe voudrait que l'individu qui se sentira priver de sa liberté individuelle fera en sorte de la reconquérir, sans passer par la démocratie, cette fois-ci ; à l'instar des révoltes sociales qui renversèrent les régimes dictatoriaux, la Liberté individuelle du Collectif risquerait de s'arracher dans le sang ! Jean Canal. La société actuelle est la représentation archétypale de notre propre image ! Le mal vient donc encore de Nous ! jean Canal.

    Le Journal de Jean canal

     

    Les Etudiants de l'ESSA

     

     

    Les étudiants de l'ESA Avignon en conflit avec l'institution de leur école. Le directeur général mis en cause devant la justice. Retour sur l'actualité dans l'affaire qui opposait certains étudiants de l'ESSA contre leur directeur Jean-Marc Ferrari. Le rapport concernant cette affaire vient de nous être envoyé de façon anonyme ; nous le publions en prenant les risques encourus sur sa diffusion inédite...

     

    Le Rapport en pièce jointe.

    Retour sur ce fait divers passé sous silence à l'époque. 2012, presselibre.fr en reportage au festival d'Avignon est sollicité par quelques étudiants manifestant sur le parvis du Palais des Papes en plein festival. Nous acceptons de les filmer à brûle pourpoint, caméra sur l'épaule. Ils s'expriment et nous raconte leur mésaventure avec la direction de l'époque. Jean Canal.

     

     

    C'est la Revue  Esprit qui répond de façon pertinente sur le cas Depardieu que nous ne voulons pas traiter. Nous donnons, ici, en lecture l'intégralité de l'article rédigée par la Revue.

     

    De la lecture du Diplo de décembre. Comme chaque mois, le Monde diplomatique est disséqué, page après page, en omettant intentionnellement quelques rubriques relatives à des sujets considérés comme subalternes. Je me suis donc attardé, à deux reprises, à la dernière page numérotée 28 ; là où Benoit Duteutre que je ne connais pas, rédige un récit contemporain, sous forme de réquisitoire. Il s'agit de l'exploitation de la naïveté des peuples conditionnés à un système de consommation dont il sont les auteurs ; c'est du moins mon ressenti. J'invite donc les lecteurs à se rendre sur la page refermant le journal de ce mois. Jean Canal 29/12/12.

     

     

     

    La société collectiviste des utopies.

     

    Pour une poignée de millions d'euros.

    La mondialisation s'offre les industries en mutation. La production industrielle en ligne de mire des investisseurs qui privilégient la rentabilité des actionnaires. L'appareil à l'origine du développement économique du pays, vendu pour une poignée de millions d'euros. C'est le prix du licenciement des ouvriers et employés du mécanisme capitaliste.

     

    La prison aux arrêts. Le taux de places carcérales toujours insuffisant pour recouvrer des normes conformes aux droits de l'homme ! Phénomènes récurrent qui trouve sa signification dans l'implosion des mises sous les verrous ! Les prisons coûtent chères aux contribuables qui ne soupçonnent pas le dysfonctionnement de ce système éculé.

     

    Femmes meurtries. Qui sont ces hommes qui battent, violent et tuent leurs femmes ? De quelles classes sociales sont-ils issus ? Sur quels critères s'arrogent-ils le droit de vie, de mort sur leurs compagnes ?  Tous les milieux sociaux sont concernés, selon les sources ministérielles (il serait erroné d'attribuer ce phénomène aux seuls cas sociaux). Il n'y a donc pas de cas à imputer à un statut particulier qui développerait plus qu'un autre ce comportement. Mais quel sentiment anime un homme à vouloir rabaisser une femme, l'humilier jusqu'à la soumission ? La crainte de leur supériorité psychologique qui font d'elles de redoutables calculatrices... déstabilise souvent l'ego masculin encore persuadé de sa supériorité... sexuelle ! Bref ! Aucune raison ne justifie cet acte et pourtant il se perpétue. Enclines à subir des pressions familiales, parentales voire communautaires, certaines souffrent en silence. La société moderne connait une évolution technologique de pointe étonnante pour satisfaire les besoins humains et parfaire les mentalités encore ancestrales dans les campagnes ; cette avancée n'a pas servi les causes de l'émancipation féminine qui, dépendantes de la volonté des hommes, en subissent l'influence. A propos du mariage.... Jean canal.

     


     

     

     

    Excédants productifs.

    C'est le critère de l'exportation française qui se caractérise par des produits manufacturés relevant le niveau faible du PIB. Quels secteurs anémient donc la situation économique ? Il faut imputer à la fonction publique tout le déficit budgétaire de la France européenne... La sécularisation d'emplois pérennisés par des statuts institutionnels entretenus pour garantir une économie de proximité sanctionne le libéralisme d'une Europe socialement à gauche. Le comble du paradoxe de cette situation provoque une antinomie permanente que les partis tentent vainement de résorber, métaphorisant le contexte...  Jean Canal.

     

    Un Homme de droite au service de la pensée.

     

     

    Grand ami de Sartre qui rompit définitivement ses relations avec lui, Raymond Aron se distingue par son analyse et non par son parti pris politique ; précurseur dans l'évolution intellectuelle dont il traça les grandes lignes, il rejoins ces rares esprits brillants qui ont ajouté à la philosophie politique une pointe de réflexion. Jean Canal.

     

    Un gouvernement de Gauche harcelé de part et d'autres. On ne lui épargne rien en mesure de ses capacités à gérer la France ! Même les siens l'accuse d'incapacité à régler une crise dont il n'est point responsable. Les communistes s'abstiennent au vote parlementaire sur des questions sociales. Une entité politique obsolète qui caractérise une France encore arriérée ! Et une droite à la recherche d'une identité... propre ! Jean Canal.


     

    Du Sénat : les Collectivités locales prises à contribution ! Il s'agit des dépenses du territoire, lesquelles excèdent un budget prévisionnel au rabais ! Revoir et corriger les investissements dans l'aménagement du territoire sanctionnant des infrastructures pléthoriques. En matière d'économies budgétaires, des mesures devront être prises dans cette direction afin d'assainir les dépenses extravagantes des projets électoraux. Cette analyse, évidemment, ne transparaît pas encore dans les rapports officiels du gouvernement ; leur émission s'inscrit dans des réflexions personnelles de politiques avertis. Jean Canal.


     

    Travailler moins pour gagner plus.

    Tous en rêvent ! Pour y accéder, les prolétaires (en existe-t-il encore ?) jouent au tiercé, au Loto et autres jeux similaires. Nicolas Sarkozy, lui, l'a compris ! Servir sa propre cause en économie, pendant que d'autres défendent la sienne en politique. Lui, il s'est proclamé orateur officiel des puissants consortiums internationaux en quête de nouvelles versions de résolutions économiques. Pour la modique somme de 100 000 euros la conférence, l'ancien Président de la République française narre l'histoire du déclin économique chez les pauvres. "Et flatteurs d'applaudir," eût dit La Fontaine. Ainsi la reconversion professionnelle de l'intéressé n'a pas eu besoin du pôle emploi, strictement réservé à la gente inférieure de la hiérarchie sociale, pour recouvrer une place au sein de la société. Avez-vous cru un seul instant que Nicolas Sarkozy briguerait un second mandat ? L'expérience éprouvante de la présidence ne fut pas suffisamment enrichissante pour reconduire des responsabilités politiques. Le pouvoir ayant ses limites en démocratie, il ne répond pas forcément toujours aux attentes des candidats élus. Jean Canal. (Source informationnelle : Monde diplomatique du mois.)

     


    Civis pacem Para bellum ! On ne peut imputer à un peuple ses origines ethniques, sa race et sa religion ! Il n'est point responsable de son appartenance hégémonique à une entité ! Par contre il est coupable d'enfreindre les lois humaines définies selon des codes internationaux ! Là, il devient condamnable ! Sa condamnation lui  assigne sa responsabilité au regard d'une universalité. Les leçons de l'Histoire lacunaire n'enseignent pas la raison ; mais la crainte qu'une situation analogue se reproduise en des contextes différents ; traduisant ainsi l'échec permanent que redoutent les peuples. La guerre est une notion intrinsèque de l'homme ; elle habite les civilisations qui inconsciemment s'y préparent, cultivant ainsi l'hostilité incivile ! L'humanité n'ayant jamais connu une décennie de paix, pourquoi devrions-nous nous offenser que des exactions se commettent, conformément aux volontés des civilisations ?! Jean Canal.

     

    "Le peuple est bête et méchant, le peuple est obtus. Au mieux il pense mal, le plus souvent il délire. Son délire le plus caractéristique a un nom : conspirationnisme. Le conspirationnisme est une malédiction. Pardon : c’est une bénédiction. C’est la bénédiction des élites qui ne manquent pas une occasion de renvoyer le peuple à son enfer intellectuel, à son irrémédiable minorité. Que le peuple soit mineur, c’est très bien ainsi. Surtout qu’il veille à continuer d’en produire les signes, l’élite ne s’en sent que mieux fondée à penser et gouverner à sa place."

    Chroniques par Jean Canal

    Le cannabis.

    Ou la douceur d'une drogue qui vous met le sourire toute la journée... Plutôt que la soupe à la grimace des couples en manque d'évasion individuelle... vers des pôles extraconjugaux... ou le personnalisme recouvre ses droits, le cannabis, lui, peut se consommer seul, en individualité. Consommé dans les milieux les plus insoupçonnés, il est entré dans les us et coutumes de la société !!! On le retrouve au travail, comme à la maison ; en couple également. Ses effets sont relatifs à l'usage que l'on en fait : l'abus de cet ersatz peut entraîner des conséquences psychiques développant une paranoïa dangereuse. Donc, à consommer avec modération... Jean Canal, of course....

     

    Nos amis les Arabes.

     

    Policiers face au passé de Vichy.

    Un reportage de la chaine ARTE.

    Quand la police obéissait aux ordres de Vichy.

     

     

     

    La Milice contemporaine. L'exception française. Infiltrée dans les milieux les plus insoupçonnés de la hiérarchie civile des institutions, la Milice opère dans l'ombre avec l'assentiment des autorités compétentes et la complicité citoyenne de français très propres, en apparence. à suivre... jean Canal.

     

     

    Photo Jean Canal ; église dans le Tarn.2010.

     

    Dossier. La délation comme forme de protection sociale en vigueur. Dénoncer son prochain devient un devoir civique dans le cadre des préventions à l'encontre des incivilités devenues coutumières. Un certain relent pour des valeurs qui autrefois ont conduit la France à une collaboration étroite avec des idées extrêmement de Droite... semble planer au-dessus d'un pays en quête d'apaisement ! De paix sociale, en fait, il faudrait évoquer cette part intrinsèque qui repose sur l'Egalité, jadis invoquée comme sacerdoce républicain dans un pouvoir démocratiquement souverain ! Il est loin, le temps où les idéalistes rêvaient d'une société élaborée à l'idée du devoir citoyen ! Quelle définition devrait-on donner au sens du devoir, lorsque les disparités entre les peuples et les populations qui les composent s'accroissent dans une indifférence insolente des pouvoirs politiques ?  Jean Canal, 19 octobre 2012.

     

     

    Cette période de dénonciations a compté trois millions de délateurs ! De nos jours, la délation confortablement instaurée dans le civil, avec des acteurs sociaux tout azimut... du patron de café notoire au fumeur de cannabis cheveux longuets en passant pas les commerçants et autres corps de métiers en expansion... la délation touche son propre voisin qui dérange et à qui on prête volontiers et toujours avec des intentions déterminées des attitudes malveillantes... Il ne s'agit plus de cons ; mais d'ordures... Jean Canal. 
     

     

     


    Eu égard aux volontés des maîtres penseurs de s'être vainement évertués de dessiller les paupières des profanes, force est de constater que la transmission du savoir et de la connaissance n'ont pas transfiguré les sociétés actuelles qui ne semblent pas avoir tenu compte des leçons de l'histoire : jamais le peuple ne fut aussi tenu dans l'ignorance qu'aujourd'hui ! Classes aisées dénommées comme bourgeoises y compris, la culture du nihilisme culturel a éradiqué des années de sciences humaines désormais privées des richesses intellectuelles anciennes. Considérées comme secondaire au niveau hiérarchique des valeurs à inculquer, dans la vie active exigée par les nouveaux maîtres des sociétés, cette science-là n'est même plus pratiquée par des élites elles-mêmes dévouées à des tâches au service d'un système fondé sur les rapports économiques (l'état actuel de la société en atteste !). Quel est donc l'intérêt de porter sur le papier des réflexions inspirées par une société amorphe, animée par des acteurs conditionnés, dont l'essence culturelle s'est étiolée au profit de matières contemporaines, inexorablement privée de ses richesses intellectuelles ? La responsabilité de ce désaveu incombe un peuple qui s'est consciemment détourné des valeurs philosophiques.
    Jean Canal, réflexion sur l'écriture. Revu et corrigé le mardi 30 octobre 2012. 

    Comminges

    Sur le chemin de l'école, le matin, lorsque la nature daigne se donner en spectacle.

    Charles Maurras avant le Pen !Académicien admis par ses pairs dans l'hémicycle,ce monarchiste est complètement oublié de l'intellectualisme. Sa forte contribution à L'Action Française déclinée par la suite comme maurrassienne, l'a définitivement enclavé dans le cercle des partis antisémites, nationalistes ralliés à la cause pétainiste. C'est évidemment l'homme politique qui nous intéresse et non ses idées. Bien que contre-révolutionnaire, ce nationaliste convaincu aux aspirations restauratrices conformes à une certaine idée de la Révolution française, reste toujours l'emblème des monarchistes d'aujourd'hui. Néanmoins, quelle figure politique ose s'en revendiquer ? Rarement évoqué dans la presse, le Collaborateur à l'Action Française, est timidement abordé dans la politique actuelle, si ce n'est dans la polémique. Il obtint pourtant un siège à l'Académie française ; tout en connaissant sa position sous l'occupation. Alors que devient Maurras à l'heure européenne, lorsque le nationalisme vacille dans les esprits ?  Jean Canal.

     

     

     

    De New Medias pour une autre lecture de l'actualité.

    Un nouveau journalisme, complètement indépendant, ne tenant compte d'aucune critique tendant à détruire la construction de la réflexion. Parallèle aux médias officiels, qu'ils soient classés dans la presse de l'ombre ou la presse redondante, vidés de substance analytique, les nouveaux médias sont réellement indépendants que ce soit financièrement ou d'un point de vue politique. Eux aussi ont une opinion sur l'actualité à faire connaître. Merci de nous lire ; Jean Canal, Rédacteur de la publication.

     

    La Rédaction de presselibre.fr

    international federation of new media

     llc 12 Timber Creek Lane
    Newark, DE 19711 USA

    phone:(+1) 302 476 2642
    fax: (+1) 302 450 4423 www.ifnm.org

    e mail: info@ifnm.org
     

    Rédacteur de la publication : Jean Canal.

     Phone : (33)  06 28 33 25 55.

    Téléphone de la Rédaction : (33) 0652069964

    Mise en page/structure du site : Marie Claustres :

     Phone :  (33) 0652069964

     Siège Social de presselibre.fr 

    20 rue, Saint-Ferdinand 75017 Paris. Contact : presselibre.fr@gmail.com

      Coordonnées de notre avocat sur Toulouse.

    Marie-Laurence MARCHAND Avocat à la Cour 19, rue Ozenne31000 TOULOUSE

    Téléphone:  09.81.60.44.40

    Télécopie:  05.61.55.29.50

    Mail :marielaurence.marchand@bbox.fr

                                         

    CNIL. Dispense n°7

    - Délibération n°2006-138 du 9 mai 2006 décidant de la dispense de déclaration des traitements constitués à des fins d'information ou de communication externe.

     

     

    Consutez nos archives en permanence, elles sont augmentées de nouveaux textes issus de la Rédaction.

    ats