PALEO 2017

By | juillet 26, 2017

PALEO FESTIVAL 2017

Ce joli petit bout de fille, aux yeux pétillants de bonheur, Marseillaise de surcroît, cultive un vocabulaire tiré du Littré, en agençant les mots pour une lutte artistique contre l'injustice générale (aucune insolence dans ses textes) ! Une phrase clef d'une de ses nombreuses chansons à texte : « La nature reprend ses droits... Que ta nature reprenne ses droits... » Elle chante avec le sourire scotché aux lèvres. Aimante et aimée, elle ravit tout le monde, même les plus inconditionnels, assignés aux musiques des années soixante-dix, comme Jean Canal. Paléo Festival. 24 juillet 2017, en passant la frontière.

Malgré les quatre scènes qui présentent des artistes aux répertoires très différents, c'est la grande scène qui l'emporte sur les « vedettes » en présentation. Pour un retour au PALEO FESTIVAL, après une absence de plus de quinze années, l'atmosphère qui se dégage de cette plus importante manifestation musicale en Europe depuis 1975, reste envoûtante et magique ! Les noms à l'affiche retenus nous ont comblés, bien que Renaud eût perdu de sa voix, le charme de toutes les générations est au rendez-vous. Christophe Maé bien rangé dans son genre fit l'unanimité. Puis vint la nuit du 23 avec Manu Chao qui lui également vieillit et galvanise toujours le public tenu en haleine jusqu'au lendemain ! 400 000 spectateurs ce soir-là (pour ceux qui ne connaissent pas ce festival, les chiffres ne peuvent illustrer la réalité vécue sur place) pour voir, entendre et écouter deux emblèmes de la musique populaire : IMANY, ancien mannequin, attire les foules depuis 2011, dans des concerts engagés, en citant Patrice Lumumba, Sankara, Gandhi etc. en signe d’apôtres de la paix !