L’Actualité de la Rédaction Octobre 2021

On the road again
IMG_9596
IMG_9602
TramwayToulouse17octobre002
_MG_0610
_MG_0694
IMG_7433
IMG_7425
IMG_7406
Toulouse2905046
SagesFemmestoulouse012
IMG_9341
PerpignanVisapourlImage064
ManifToulouse1009036
Toulouse9fvrier010
SagesFemmestoulouse005
Avocats040
Avocats026
IMG_7386
toulouse10janvier002
Shadow
International Federation of New Media  llc 12 Timber Creek Lane Newark, DE 19711 USA phone:(+1) 302 476 2642 fax: (+1) 302 450 4423www.ifnm.orge mail: info@ifnm.org  presselibre.fr : 33628332555 presselibre.fr@gmail.com

               
LCP/Public Sénat : l'information française épurée. Un choix longuement mûri par la rédaction de diffuser cette chaîne parlementaire. Une option qui s'oriente vers le pluralisme officiel parmi les médias en ligne avides d'audiences commercialisées.

Alceste : "Trahi de toutes parts, accablé d'injustice, / Je vais sortir d'un gouffre où triomphe les vices, / Et chercher sur la terre un endroit écarté / Où d'être homme d'honneur, on ait la liberté." Molière. Le Misanthrope 

LA COP 26 en berne. Les chinois ne feront pas le déplacement, trop préoccupés à conquérir l'économie mondiale, moyennant des annexions planétaires : l'Afrique leur est acquise avec l'assentiment des africains qui consentent à être sous tutelle (ne parlons point de néocolonialisme, le terme est d'ores et déjà désuet). Structures et infrastructures font l'objet de restructuration au sein des grandes métropoles, comme l'Egypte, par exemple. L'Ethiopie en a subi les plus importantes modifications depuis son existence ; Djibouti ne fut pas épargné avec un endettement croissant des remboursements qui courent encore. Le Cameroun concurrence son économie chinoise en vain, l'Algérie est fière de sa grande mosquée dont le coût a grevé les caisses de l'état, selon l'avis de nombreux algériens. Bref ! Le processus mondial continue...Et les africains d'applaudir. Jean Canal. 16/10/2021. 80% d'européens appellent de leur vœux une urgence climatique ! La masse pèsent-elle plus lourde que la minorité dirigeante des états ? Nenni ! Les peuples ne décident pas sur certains sujets.

NICOLAS SARKOZY HUMILIE PAR LA JUSTICE. C'est la personnalité de Nicolas Sarkozy qui est visée. Une manœuvre banale lorsqu'il s'agit du politique. Cahuzac, Fillon, et Compagnie forment les exemples récurrents de ce milieu "d'affaire", lesquelles personnes usent de leur statut pour modifier les codes de déontologie politicofinancière : l'appât du gain est plus âpre chez ces gens-là qui sont confrontés à la tentation spéculative. Sur la photographie, le gardien de la paix salut le condamné : une injonction due à la République qui se doit d'honorer ses anciens hauts dignitaires...  Nicolas Sarkozy n'ira pas en prison ! Il s'exonérera de son délit, en effectuant sa peine avec un bracelet, relayant sa Rolex. L'intention de cette condamnation serait d'humilier celui qui voulait, ne l'oublions pas, se débarrasser des juges d'instruction dans le système pénal ! Jean Canal. 1 octobre 2021. Lien de l'article.

LA FIN DU MALI. Un départ salutaire pour les troupes françaises, d'abord, et pour l'hégémonie de la France qui n'a plus sa place en Afrique, depuis très longtemps. L'Afrique appartient aux africains ! Il faut que les africains unilatéralement conciliés par une entité territoriale de référence, à savoir l'Ethiopie, fassent preuve de gestion politique, démocratisée, moins corruptive et en adéquation avec les religions. Il aurait fallu, dès leur indépendance, laisser libre les états colonisés, émancipés pour une souveraineté nationale, à construire dans une démocratie toute relative aux valeurs intrinsèques ! Le modèle français n'est bon que pour lui-même. C'eût été les aider en les responsabilisant, tout en concluant des accords équitables dans la sphère commerciale sur le modèle canadien. Depuis les années soixante, les relations étrangères se sont dégradées, jusqu'à devenir conflictuelles. Quitter l'Afrique apaiserait les relations de la politique étrangère, mais nos intérêts nous l'interdisent... Jean Canal. 1 octobre 2021. Le camp Lemonnier.

DES ELECTIONS ECOLOGIQUES. Jadot donné gagnant dans son parti politique. C'est tout ! Les français sont trop ancrés dans des mimétismes de consommation pour, dans leur vaste majorité culturelle, prendre conscience de l'urgence climatique ! Plutôt mourir que souffrir : telle serait leur devise. Le peuple d'un état qui change régulièrement de politiques présidentielles pour ensuite essayer de la défaire en manifestant son mécontentement dans la rue, ne peut évoluer dans un esprit de "décroissance" qui le priverait de la consommation à laquelle il s'est aliéné, durant trop longtemps ! Les quelques mesures qui font croire que le tri sélectif, les éoliennes et la fin programmée des véhicules polluants atténueront l'impact climatique, ne sont en fait que des artefacts qui amenuisent des mentalités sclérosées ! Jadot ne rassemblera que les siens ; comme le firent tant d'autres avant lui, avec cette différence que le nombre sera proportionnel à l'indice de la population, plus importante... Lien utile : Sandrine Rousseau. Jean Canal ; bien sûr.

QUOI DE NEUF DANS LA PRESSE ? Il est difficile de se distinguer dans un domaine où toutes les éditions journalistiques sont forcées de traiter du même sujet ! Seuls les intitulés changent de présentation dans des thèmes identiques, présentés avec une analyse différente ! Un relent de redondance plane régulièrement sur la presse française qui ne peut s'en écarter, sous peine de ne plus intéresser le lecteur ou l'auditeur ! La chaîne Arte a compris qu'il fallait aller à l'essentiel, et cela quand bien même ses séries baignent dans la criminalité perpétuelle ; ce qui n'est pas pour déplaire aux spectateurs avertis.  Il faut donc toujours servir le plat préféré au lectorat qui, en fait, aime bien être caressé dans le sens du plat. Jean Canal. 1 octobre 2021. Lien annexe. 

Les Brèves de l'info d'octobre par la Rédaction

ENERGIE. Le renouvelable énergétique pour une totale indépendance ! Un tel processus est-il possible ? Non ! La montée des prix de l'énergie de première nécessité, affecte le consommateur qui doit désormais ou bien consommer différemment, ou opter pour un changement d'habitude. Les premiers signes de la décroissance apparaissent, timidement... Le consommateur veut bien bénéficier de l'énergie renouvelable, comme l'implantation des éoliennes, mais sans défigurer les paysages. Il faut choisir : réduire sa consommation drastiquement pour éviter la défiguration des paysages, ou accepter une production énergétique d'ores et déjà dévastatrice ! L'éducation des peuples les mieux occidentalisés est toujours à parfaire... Justement le Monde diplo du mois de octobre, vous sied à une lecture sur le sujet, en page 20 : "L'éloge de la décroissance Vincent Liegey Lien. L'Obs ose en rédiger quelques lignes intrinsèquement dédiées à ce thème, fui de la part des écolos eux-mêmes. Lien. Jean Canal. 7 octobre 2021.                     Les derniers élus de l'écologie, lesquels sont apparus comme les sauveurs d'un proche avenir pourtant condamné par les modifications climatiques, entre autres, ne veulent point entendre parler d'une décroissance quelconque ! Le couple politique Jado-Rousseau fait l'autruche...pour ne pas voir une réalité inhérente à un processus désormais connu pour être irréversible au cours d'une évolution planétaire qui modifiera drastiquement les enjeux sociétaux des pays. Pour une fois que la concertation incombe le Monde ! 9/10/2021. Jean Canal. 2h 33mn.

Les Brèves de l'info d'octobre par la Rédaction

MONDE DIPLO. A lire le long article de Guillaume Pitron, un éclat de verre dans l'espace s'est égaré au-dessus de nos têtes. La controverse sur le numérique, le tout numérique ! Son abus nuit gravement à notre santé. Des clics, des SMS, sans omettre les favoris qui renferment nos liens utiles à consigner dans notre mémoire, le tout en des applications dont l'usage inutile rend plus bête ceux qui crurent réchapper à ce phénomène ! Bref ! Nous nous polluons l'existence et rien, ni personne ne pourra jamais freiner cet engouement pour le virtuel qui a depuis longtemps remplacé le réel. Quand bien même serions nous une poignée à avoir compris que notre chute sera vertigineuse, nous ne pourrions arrêter ce processus qui consiste à exploiter au maximum toutes les nouveautés technologiques : les voyages touristiques dans l'espace ne sont-ils pas une virtualité de la réalité ?! Salut. Jean Canal.

Les Brèves de l'info d'octobre par la Rédaction

Cop 26. Le 1er novembre 2021, à Glasgow. En novembre, les Nations-Unies se rassembleront autour d'un thème qui sera à l'ordre du jour : le chamboulement climatique à réguler. A Bruxelles, une immense manifestation marqua la journée du 10, de sorte à faire connaître l'immanence de l'impériosité qui s'impose au-devant du climat déréglé. Les populations européennes, effectivement demeurent une force vive de la contestation politique contre l'immobilisme des dirigeants dans des mesures à prendre pour modifier le consumérisme ! Les peuples possèdent-ils le pouvoir de faire plier les dirigeants aux doléances qu'ils formulent sempiternellement Jean Canal. A suivre. 12/10/2021.   

Laissant aux grands médias leur rôle d'encenser l'actualité, presselibre.fr relaie néanmoins les sujets qui font polémiques. C'est ACRIMED qui nous apparaît le mieux placer dans la critique des joutes électorales de ces temps-ci. Lorsqu'il s'agit de débattre sur celui qui crée l'événement politique de juin 2022. "Campagne présidentielle naissante, les grands médias propulsent Éric Zemmour – candidat non déclaré – sur le devant de la scène. Et avec lui, un cortège d’idées fascisantes. Retour sur le rouleau compresseur de septembre 2021, à travers un balayage partiel de son défilé, visible et invisible, dans les grands médias."

Une évidence cependant qui n'échappe plus à nos intellectuels d'abord et populistes ensuite, la perte des libertés secondes devient insupportable. Nous étions habitués à aller notre chemin sans encombre, obviant sur les obstacles vers des refuges politiques de Gauche ou/et de Droite, au demeurant religieux. L'état de l'Eglise est délabré ! L'Islam jette l'effroi dans la société. Les migrants provoquent des problèmes sociaux. Le tout orchestré par une Europe qui ne parvient toujours pas à former une force militaire et une stabilité économique. Un déclin du pays inquiète les français, soit 48% de la population le pensent.

Tant de polémiques politiques pour un résultat proportionnellement en-dessous de la valeur des griefs retenus contre le Méchant de Emmanuel Macron. Un Garde-du-corps trop proche de l'entité présidentielle. Un individu, sans grande classe, qui fit les Unes des médias, toutes tendances confondues ; car l'occasion fut trop belle pour toucher le Président qui le prit à son service, avant son élection. Une erreur de jugement dans l'appréciation des valeurs humaines. Ledit ne requérait point les compétences requises pour un tel emploi qui exige du tact dans la mesure... Un animal bête ! Il est là.
Eric, Marine, Xavier et leur suite électorale : un cortège funeste. Dans toute course, il y a toujours les retardataires : ceux qui traînent. Celui qui se croyait le Premier à l'arrivée, est dépassé par un autre qui ne paye pas de mine avec ses allures de bonhomme tranquille, naïf à souhait aux similitudes étrangement proches de celles qui convoitent sa place, il a bon fond. Eric, Lui, (ajoutons une majuscule à cette incise) a la folie des grandeurs sur l'avenir du pays qu'il veut gérer à la baguette ; sa chute sera vertigineuse. Il lui faudra des années pour s'en remettre. Marine a considérablement vieilli ; la politique ça use, notamment quand il faut innover sans cesse pour convaincre un électorat versatile... "Attendons la fin" comme dans la fable de La Fontaine. Pour en savoir plus.

Reportage d'un ressortissant en départ de l'Afghanistan qu'il réussit à quitter le 26 août au matin pour regagner la France. Dernier témoignage : "Ça serait bien que les médias arrêtent de dire des mensonges. L’opération d’évacuation ça s’est arrêtée nette avant-hier soir. Hier la caravane de 20 minibus que j’avais organisée sous l’ordre de l’ambassade était bloquée à 20 mètres de la porte d’entrée de l’aéroport ni talibans ni les américains ont laissé rentrer. Ils ont attendu toute la journée. Après les attentats ils sont tous partis. Les gens ont pris la fuite. Tout le monde est dispersé. De quelle évacuation on parle ? Il n’y plus d’évacuation c’est fini. Dire que la France continue l’évacuation jusqu’à la dernière minute c’est de dire que Sarkozy était un homme honnête." W.M.              Les nouvelles d'Afghanistan animent les rédactions des médias en ligne, et alimentent quelques journaux papiers qui en entretiennent une quotidienne, de sorte à ne pas perdre le fil de l'actualité de ce pays qui a osé demander à rejoindre le cercle de l'ONU. Dans quelques semaines, la lassitude des conflits internationaux viendront à bout de l'attention qu'un certain lectorat aura portée à ces informations. Un conflit qui perdure d'abord et une religion qui n'est toujours pas la bienvenue en occident ; voilà les griefs qui eussent indexé ce pays. Les migrants seront toujours plus nombreux à fuir des états sanguinaires. Notre volonté à édicter des raisonnements hors de nos frontières, ne prévalent plus en ce XXI° siècle. Il va falloir s'occuper un peu de nous. Jean Canal. 01 octobre 2021. 

"QUAND ON AIME LES FORCES DE L'ORDRE, ON NE LEUR PASSE PAS TOUT !" phrase de Emmanuel Macron concluant sur le Beauvau, le 17 septembre de la présente année. Pourquoi voulez-vous que l'on ménage des "Flics" contrevenant à la loi, qui ont sali l'image que nous attendons tous de la police, à savoir assurer la sécurité des citoyens, les protéger contre une violence développée sous toutes ses formes possible de déclinaison, et cela au titre de gardien de la paix ! De surcroît, engager des "flics" dans des secteurs sociaux à risques psychologiquement, revient à n'avoir cure de la vie des autres, et notamment, ici, des enfants ! Avec Michel Neyret, nous avons ri ! Avec les faits évoqués, nous en perdons le rire et adoptons une attitude austère à l'encontre de gens qui la plupart du temps magouillent et cranent par leur statut ! Voilà le sinistre bilan de la Police qui ne semble toujours pas s'améliorer, au troisième Ministre de l'Intérieur ! Jean Canal. 22 septembre 2021.
4% DE CROISSANCE EN 2022 : la consommation explose en 2021 avec pénurie des matières premières, à quand la décroissance, pratiquée dans un esprit éthique en adéquation avec la transition 'énergétique..?' Donc, nous aurons + 2° En prenant comme d'accoutumé le contre courant de la ligne éditoriale générale des médias dits officiels, nous créons un quiproquo sur un sujet qui, a priori, n'en présente pas. Le Monde traite d'un thème d'une façon à en écarter le véritable problème : La démographie ! Son titre oriente déjà la réflexion vers une crise :                    500 000 nouveaux logements par an sont nécessaires pour éviter « une crise majeure de l’offre » en France Un rapport alerte sur le ralentissement de la construction, et notamment les mesures prises par Emmanuel Macron qui découragent les maires de construire. Lien de l'article.
REVUE ESPRIT PUBLICATION. "L'immatérialité de l'information"...la libération de l’information de son ancrage matériel passe par la forme algorithmique et, comme si cela ne suffisait pas, les algorithmes « poussent les humains hors du marché du travail, la richesse et le pouvoir pourraient être concentrés dans les mains de la minuscule élite qui possède les algorithmes tout-puissants, créant une inégalité sociale et politique sans précédent ». Le xxie siècle verra l’émergence d’une sous-classe inutile. « Cette “classe inutile” ne sera pas simplement sans emploi, elle sera inemployable. » Les algorithmes informatiques pourraient devenir si performants qu’ils seraient susceptibles de devenir des personnes juridiques, et de posséder eux-mêmes des entreprises. Il va sans dire que les avancées de cette technologie sont pensées comme inéluctables." La Revue

Il faut excuser l'ignorance de ne pas savoir. Faisant défaut dans la remarque qui pourrait se passer de question sur un sujet toujours débattu aujourd'hui, depuis son apparition, il y a deux siècles. L'Egalité se présente en majuscule dans une phrase, lorsqu'elle incarne les valeurs du frontispice républicain de la France souveraine du peuple ! On ne sait plus très bien d'ailleurs si ce mot appartient toujours aux Institutions, s'il est cultivé politiquement pour des intérêts évidents ou bien alors l'utopie qu'il dégage dans sa forme intrinsèquement grammaticale, lui confère effectivement son ambiguïté devenue légendaire dans l'histoire de la France, plus particulièrement. Crûtes-vous que sa place fût au centre des débats entre les identités complexes de la nation ? Que sa valeur soit validée par le peuple lui-même qui n'eut cesse de vouloir se distinguer des autres dans un esprit de liberté inégale ? La Constitution se doit de le placer en avant de son mandat présidentiel, à chaque élection. Au moins, elle devient thème à chaque manifestation populaire ; puisque les autres n'en veulent même pas en entendre parler... Jean Canal. 26/09/2021.  ...C'est ainsi que le peuple se priva de son égalité face à des griefs trouvés inopportunément sur le chemin de la liberté qu'il entreprit de suivre au cours d'un sinueux détour pour y parvenir, en vain. Le peuple ! Parlons-en de cette engeance aux allures tendancieuses, aux idées subversives et à l'attitude torve et malicieuse... Est-il conscient de ce qu'il recherche ? Pas un jour sans que l'on parlât de lui ! Un véritable cas social, si la sociologie de Bourdieu veut bien s'y pencher dessus, de façon on ne peut plus profonde. Un fléau qui s'est perpétré jusqu'à ce jour où il parvint à se suicider, dans l'ensemble de la collectivité humaine qui le constitue ! -Qui est-ce qui est mort, Jean Canal ? -Le peuple ! " -Bon débarras !"  26/09/2021. 3H 33 du matin.

Le néo-féminisme définit par la philosophie CANCEL CULTURE : controverses pour conclure ! Les féministes d'aujourd'hui ressentent une frustration de ne pas être reconnues comme femme à part entière. Une entité qui veut sa place dans la société, quitte à bousculer les institutions afin de réformer, voire biffer (nous dirons canceller), tout ce qui attente à la féminité ! L'art, la culture sous toutes ses expressions, le sport et tout ce qui ne reconnaît point la féminité comme valeur intrinsèque, sont visés. La grammaire française est la première injustice, si l'on prend au pied de la lettre les règles masculines qui sanctionnent la féminité ! L'Express avec Monique Canto-Sperber, met les points sur les Is ! Le cinéma en a été sa première victime avec "Autant en emporte le vent" censuré pour son racisme sous-jacent. De même des œuvres picturales aux jeunes-filles trop déshabillées et/où les femmes sont peintes dans une nudité offensante. Reste les enseignes publicitaires qui exploitent la féminité de manière à en souligner les dessous trop excitants...  En condamnant notre propre initiative de créer, nous nous privons des libertés conquises au cours des siècles. Les féministes elles-mêmes ne perdent-elles pas de la considération que les hommes peuvent leur apporter ? ! 14/15 juin 2021. à suivre, avec Jean Canal ; bien sûr... Lien utile.

Quand Jean Jouzel converse sur le chamboulement climatique, au cours d'un colloque qui lui est entièrement consacré, personne ne peut contredire ses propos ; c'est ce qui accrédite des thèses alarmistes sur l'état actuel de la planète, selon le GIEC.

LE MESSAGE DE LA JEUNESSE EST CLAIR ! Qui aurait misée sur une jeunesse dont le comportement essentiellement fondé sur un consumérisme ciblé, consiste à opter pour le dernier outil numérique en vogue, afin "d'être" dans le mouvement de l'instant ! Restauration rapide, consommée à brûle-pourpoint, par des lycéens et étudiants dont les études, justement, déboucheront sur l'économie de marché, auraient tendance à renoncer à la détérioration du monde, par des actes contradictoire à leurs habitudes ?! Les années soixante-dix cultivaient les libertés : celles de fumer son cannabis, écouter de la bonne musique et, paradoxalement, jouir des bienfaits de la société consumériste... Donc, la jeunesse d'aujourd'hui, prend conscience de la gravité de la situation climatique dans laquelle nous nous enlisons, un peu plus chaque jour ?! Est-elle réellement informée, comme l'est le Politique depuis toujours.., de sorte à prendre et faire adopter les bonnes résolutions dans l'immédiateté pour atténuer considérablement, sans concession aucune, un comportement strictement différent de celui de leurs parents ?! Comme à la fac, nous attendons de bons résultats... Jean Canal. 11 septembre 2021. 3H 60 mn.
 PEDOPHILIE DANS L'EGLISE DE FRANCE. L'opprobre est jetée sur l'église française, à nouveau, après le scandale de l'abbé de Lyon. Des prêtres sont scandalisés par ce comportement ignoble qui ne correspond nullement au sacerdoce religieux épousé par les prétendants. 3000 pédophiles dénombrés dernièrement, ayant sévi depuis les années cinquante. Lesquels apparaissent sous la lumière de la presse nationale qui s'accapare de ce sujet brûlant. La blessure des fidèles ne se referme donc jamais sur des actes antérieurs commis durant des années de silence et de souffrance. 6500 victimes signalées récemment. Jean Canal. 4 er octobre 2021.

 

 

 LA FIN HEGEMONIQUE DES LIBERTES. Avec la victoire des Talibans et donc des islamistes, l'Etat islamique tend à renaître de ses cendres encore chaudes, fumantes à l'horizon du XXI° siècle occidental. Pratiquement omniprésent dans tous les états européens, l'islam radical en camouflé s'installe pour une conquête démocratique au cœur même des institutions européennes. C'est un fait perceptible au sein des communautés éparses qui en cultivent l'esprit. Le Danemark durcit ses lois contre la Charia en lice de la constitution de ce pays. Une lutte afghane qui a fini par payer face à des armées internationales démunies. On le sait par l'histoire qui nous l'enseigne à chaque événement majeur, "les maquis" constituent de redoutables adversaires de lutte pugnace dont il est périlleux de combattre, sans dommage. Rares furent ces conflits qui remportèrent des victoires loyales contre la démocratie des peuples ! Ici, nous avons en prime la religion, comme ce fut le cas à l'époque albigeoise, quand les cathares furent pourchassés par le dogme de l'Eglise romaine, à l'instar des protestants massacrés et chassés. C'est l'histoire qui enseigne et non l'actualité dont "on" peut facilement augurer de l'avenir. Les Islamistes ont encore de beaux jours de gloire devant eux, tandis que le monde occidental se préoccupe du bien-être éphémère de sa petite personne... Jean Canal. 22/07/2021. 02H 15MN.