Bienvenue chez les cons Édition 2024

"Complètement ! ça veut dire beaucoup ?"

 Vous ressentez les premiers symptômes de cette "maladie" vicieuse qui s'insinue insidieusement dans votre cerveau, désormais atteint ? Ne désespérez-pas ! Vous n'êtes pas seul ! Vous n'êtes pas un cas isolé ! Certes, le mal est incurable ! Néanmoins, l'espoir de recouvrer les siens existe et vous permettra de vivre ce cas de débilité mentale, en groupe, dans une communauté humaine digne de vous accueillir ! Une nouvelle vie s'annonce pour les éléments con-cernés par ce fléau qui gangrène particulièrement les fonctionnaires ! Une étude, présentée ci-dessus, vous oriente vers une façon de faire de votre 'maladie' une habitude quotidienne acceptée par tout votre entourage de travail qui ne dira plus : tiens, voici le Con de service ! Mise à jour le 09/12/2023. P-S : Le Bleu est la couleur uniforme qui incarne la connerie, sans limite !

ACTUALITE JUDICIAIRE L'affaire du violeur du commissariat à Toulouse ne fut pas instruite à ses débuts des faits... Le silence par contre fut observé sur cette bavure : un flic de 52 ans qui abuse de jeunes femmes en toute impunité, cela ne s'était encore jamais vu... Il faut bien un début dans des professions où les actes criminels se sont surpassés dans leur genre. Nous ne pouvons pas faire l'impasse d'un point de vue information succincte, certes, mais suffisamment implicite pour que la population comprenne que la Police ne répond toujours pas de sa légitimité de protection citoyenne. 2 février 2024. Lien presse.Lien presse.

Photo réalisée par Jean Canal lors de la marche des femmes, le 8 mars 2023 à Toulouse. Les filles violées haranguent l'affiche. Elles ne furent ni crues, ni entendues au début de ce qui allait devenir une affaire judiciaire. 2 février 2024.

TOULOUSE POLICE SALE. Contact direct police de Foix/Pamiers, Ariège. Une affaire aux relents sordides. Un policier de 52 ans, brigadier-chef, a été mis en examen à Toulouse pour viols et agressions sexuelles sur six femmes. Des faits commis dans l’enceinte du commissariat, alors que les victimes venaient… déposer plainte, comme l’a révélé "La Dépêche du Midi." On vous laisse retrouver l'affaire... dont la condamnation remonte à 2023... 40% des flics de France sont à radier de la profession. Communiqué transmis par Pamiers. 2 février 24.

Contrairement à l'idée reçue de probité et d'excellence dans les corps de la Sécurité nationale, il y eut et il y a toujours des individus qui révèlent certains tares qui, hélas !, ternissent l'image que l'on pourrait se faire qui de la Gendarmerie, qui de la Police ! Et l'actualité judiciaire regorge de leurs états quelquefois criminels. Un devoir de mémoire est important pour l'histoire sociale et notamment l'information générale ; et cela n'en déplaise à d'aucuns épris de cet honneur que devrait conférer les professions évoquées. Janvier 2024.

ARCHIVES des délits : AVANT DE DEVENIR GENDARME CET HOMME AVAIT FROIDEMENT ASSASSINÉ UNE ADOLESCENTE. 1995 date des faits. 17 ans après le crime, le gendarme est interpellé. Devenu adjudant chef, il nie les faits, mais l'ADN le confond. Il s'embrouille dans ses explications. Une collegue de travail avait observé un comportement anormal : l'individu s'exhibait sur son balcon face aux gendarmettes. Une affaire criminelle exceptionnelle (on peut la rapprocher avec ce gendarme dans les années soixante-dix qui braquait des banques et instruisait le dossier... Il voulait s'acheter un BMW : voir archives INA) qui dévoile un individu n'ayant éprouvé aucun scrupule à entrer dans la Gendarmerie, y faire sa place en toute tranquillité et pourchasser des criminels avec une intention très déterminée -sans doute voulut-il expier son crime sur les autres !  Comme l'affaire du GRÊLÉ, sis à la Grande Motte (station balnéaire irréprochable où le sexe s'y développe ardemment, l'été...). Le Grêlé, dans les années soixante-dix, tuait froidement des femmes jeunes, selon ses spasmes psychologiques déréglés qu'un collègue de boulot avait observé sans comprendre. Quand il sut que l'enquête était relancée par une juge digne de cette profession, il comprit qu'il serait découvert : un policier tueur. Il s'empoisonna ! Néanmoins, jamais il n'avoua ses délits à sa femme...et les enfants qu'ils laissent traumatisés à vie ! L'habit ne fait toujours pas le moine... 22/01/2024.  Lien de l'affaire.

Affaire Théodore Luhaka. TROIS à DOUZE MOIS DE PRISON AVEC SURSIS. C'est la peine clémente "administrée" aux trois policiers condamnés, le 19 janvier. Les faits remontent à 2017. Interpellé violemment, la victime fut matraquée dont les coups ont rendu Théodore infirme à vie (propos de la presse officielle) ! La question qui se pose suite à cette condamnation, si l'on tient compte des avis différents, s'opposant dans la sphère polémiste de l'ensemble de la presse populaire, la clémence judiciaire ne répond qu'en partie à la gravité des faits... Pour une fois rare avec nos relations aigues avec les "Flics" (que voulez-vous, naïfs, nous croyions, à preselibre.fr, à une Police intelligente), nous donnons raison à Linda Kebab non pas à cause de son charme venimeux, mais parce qu'elle a raison sur les détails de cette affaire. Mise à jour le 22 janvier 2024. Lien d'une représentante de la police.

1 gendarme s'est donné la mort ! /Lien du drame à Mayotte

Libertés individuelles1.1 Les éléments constitutifs de l’infraction L'infraction réprimée par l'article 432-4 du Code pénal ne peut être reprochée qu'à des «personnes dépositaires de l'autorité publique» ou «chargées d'une mission de service public» qui ordonnent ou commettent arbitrairement, en connaissance de cause, une atteinte à la liberté individuelle.                                             droits-et-devoirs-dans-l-ordre-republicain La violation par un individu de l’ordre républicain le prive souvent de ses droits fondamentaux. Ces derniers ne sont plus alors des protections inconditionnelles vis-à-vis de l’État, mais des biens concédés par l’État à l’individu en échange de son intégration républicaine. Ce sont des dispositifs politiques inscrits dans le droit, et mis au service d’une certaine conception de l’intérêt général. Revue Esprit.

La Justice au service du Droit

Peut-on pénaliser l'irresponsabilité de parents dans la hiérarchie familiale, lorsqu'un incident grave se produit sur un enfant pour lequel l'attention de ses parents ne doit point fléchir ? La disparition d'Émile traumatise la France !

La malédiction appartient à la légende cultivée dans les régions reculées, comme ici, où les autochtones, pour ne pas dire Indigènes, comme autrefois on les appelait, entretenaient une mentalité préjudiciable encore aujourd'hui au Fatum historique. Le fléau de la malédiction est ancré dans les us et coutume pratiqués au quotidien, de manière anodine...à l'œil torve de leur regard...Un historien, faisant foi en la profession, répondait à un quidam lui demandant pour quelle raison "Les Gens d'Ici", étaient comme çà ? Il n'hésita point sur la seule réponse à donner : " Les mentalités !"

NOUVELLES de janvier 2024

Un premier janvier annoncé par des dommages urbains, causés à l'occasion des festivités de la nuit festive. Les Forces de l'ordre le comprennent :  ils ne peuvent toujours pas contrôler les territoires de la France. On ne supplée pas à de la violence en augmentant ses services d'ordre,  mais en changeant de politique...

2024 sera l'année du procès d'Eric Masson, âgé de 36 ans et père de deux enfants, tué le 5 mai 2021 à Avignon. C'est en février-mars que se tiendra le procès du "présumé" coupable, alors âgé de 19 ans, le jour des faits. Niant l'acte, en ne se reconnaissant pas l'auteur du meurtre, Ilias A. risque plutôt qu'un acquittement, la perpétuité. Nier l'évidence, en Cour d'Assise peut coûter cher à l'accusé. Quant à la logique des voyous qui consiste à "ne jamais avouer son crime", elle ne prévaut plus ; parce que les grands voyous ont disparu ! 2 janvier 2024. 

LE BILAN DE L'INTÉRIEUR  77 disparitions. 78 enfants orphelins. Desquels 48 suicides. 19 morts en service. 30 policiers. 26 gendarmes. Exercice année 2023. https://in.memoriam.forces-francaises.fr/ 745 véhicules brûlés pour le jour de l'an. Un début d'année dommageable pour la sécurité qui ne parvient toujours pas à contrôler les territoires marginalisés du pays. 2024 s'annonce donc comme similaire aux années précédentes. Il faudra éviter les effets publicitaires à rebours. L'année 2024 consacrée à la Photo reportage exclusive...

⇒L'ESSOR vous renseigne aussi sur les écarts déontologiques des tricheurs de la République 1 Gendarme âge de 26 ans s'est donné la mort. Les raisons exactes ne seront jamais connues : l'omerta est une pratique de l'ostracisme des Brigades. 19/12/23.

ARIEGE PAYS DE FOIX : affaire criminelle, les Disparus de Mirepoix. Lien presse. Une peine à la hauteur du crime commis dont les actes relèvent d'un procédé digne du Moyen-Âge. Nous sommes dans une région qui, par son histoire locale (encore une affaire de crime ayant eu droit à la clémence des Assises), évoque des époques trempées de sang. Le Bûcher de Montségur se trouve à quelques pas à peine du lieu du crime. L'Inquisiteur qui plus tard jouira de ses forfaits en étant couronné Pape, Jacques Fournier, se nourrit de rapines des dimes du Sabarthès, entre autres des condamnations iniques (Bernard Clergue, le Bayle de Montaillou, fut condamné au mur) qu'il prononça à l'encontre des innocents de ce village rupestre (lire Emmanuel Le Roy Ladurie), siégeant à Pamiers. Les Assises de Febus ou Phebus surent soustraire la vérité de ce crime : un père et une fille furent massacrés par des êtres appartenant à la classe des rustres ! Se référer à Jean Duvernoy, auteur des études sur la catharisme effectuées sur Pamiers. Le folklore de ces temps-ci laisse encore une idée sur les mœurs élargis entre frère et sœur: "A cousine du second degré/enfonce lui tout" (page 437. Montaillou village occitan. Le Roy Ladurie. 1974. /12/2023.

Un coin de montagne inquiète même les médiums "Au Vernet, là-même où le petit Émile a disparu, le 8 juillet 2023, la Gendarmerie de la localité, responsable de l'enquête, recherche désespérément "le coupable idéal". Il s'agirait d'un jeune âgé de 17 ans dont les critères reposent sur une éventuelle conduite violente de son véhicule agricole, dans le village-même. Ce n'est pas la première fois que la Gendarmerie nationale fabrique des coupables pour clôturer des dossiers absolument vides et qui remettent, de fait, en cause leur profession. Dans les Alpes de Haute Provence, le 26 juillet 1988, la petite Céline Jourdan était violée et tuée à La Motte-du-Caire. Cette affaire démontra, entre autres de la confusion entretenue par une rumeur typiquement ignare, et la violence qui en ressorties, que la Gendarmerie avait de toute pièce fabriqué un Coupable idéal, à qui elle avait, moyennant leur méthode, (la même qui fut appliqué à Pamiers, durant l'occupation) fait avouer le crime de la petite Céline Jourdan (LE REPORTAGE LE PLUS COMPLET SUR CETTE AFFAIRE) ! La gendarmerie avait présenté au Procureur une affaire "carrée, avouée par son criminel...bouclée !" C'est à partir de cette bavure qu'allait se dénouer la vérité qui aboutira à l'acquittement du faux coupable (après cinq années d'incarcération). Cependant, la confusion ayant été semée dans les esprits restés dubitatifs sur la seule culpabilité du vrai coupable, cette affaire resta durant des années un modèle du laxisme de la Gendarmerie nationale, dénoncé par le capitaine Moreau dans ses deux livres, riches en vérités de cette institution militaire à réformer !" Bonne lecture ! Mise à jour le 27/10/2023. Post-Scriptum : "quand on emmerde quelqu'un, on finit par être à son tour emmerdé !"

Un coin de montagne inquiète même les médiums Deux affaires insolubles pour lors. Les enquêteurs sont démunis de preuves ; malgré des indices qui ne se peuvent être crédités dans des dossiers restant encore à remplir et dont le vide abyssal inquiète les responsables : la criminalité est une science exacte et non une présomption fondée le plus souvent sur des rumeurs entretenues intentionnellement qui courent dans les lieux propices aux règlements de comptes personnels. Caractéristiques des villages français. Il y a toujours des éléments pour gangrener les faits et gestes de chacun, suspect possible au nez subodorant le coupable idéal ! A suivre. Novembre 23.                                                      Un reportage singulier pour son genre qui définit géographiquement le secteur des Alpes de Haute-Provence où végètent depuis des générations des fous, malades mentaux et débiles, souvent acteurs de crimes atroces, comme à Dignes, par exemple...                                                                           Deux affaires insolubles pour lors. Les enquêteurs sont démunis de preuves ; malgré des indices qui ne se peuvent être crédités dans des dossiers restant encore à remplir et dont le vide abyssal inquiète les responsables : la criminalité est une science exacte et non une présomption fondée le plus souvent sur des rumeurs entretenues intentionnellement qui courent dans les lieux propices aux règlements de comptes personnels. Caractéristiques des villages français. Il y a toujours des éléments pour gangrener les faits et gestes de chacun, suspect possible au nez subodorant le coupable idéal ! A suivre. Novembre 23.                      Un reportage singulier pour son genre qui définit géographiquement le secteur des Alpes de Haute-Provence où végètent depuis des générations des fous, malades mentaux et débiles, souvent acteurs de crimes atroces, comme à Dignes, par exemple...

L'ESSOR nous transmet un lien Des policiers victimes de leurs collègues, sans scrupule de la déontologie dont ils n'ont cure ! Nous défendons les bons policiers ! Les Pieds sur Terre de ce jeudi 02 novembre 23, de 13H 30MN, donnent la parole à 1 policier déchus par le système corrompu de son entreprise. Le départ et les démissions dans la police ont été aussi importants que dans la gendarmerie. Dernièrement, un suicide de plus vient assombrir la Gendarmerie Nationale qui n'aura bientôt plus d'argument pour au moins en expliquer les causes... Un gendarme s'est suicidé. Après avoir tué ses trois enfants, ce gendarme préféra se donner la mort (gendarme au bout du rouleau).                                                                                                 NOUVELLES NOUVELLES DE LA GENDARMERIE NATIONALE. Avec la Gendarmerie, on est jamais déçu ! Il y en a toujours Un qui se distingue de la troupe... Cette fois-ci, c'est un Général qui a été suspendu de ses fonctions après avoir abusé...de son statut (une habitude rôdée dans cette arme). Après une garde à vue en bonne et due forme (uniforme à la procédure), ledit en question, -un agité- fut reconnu, enfin, coupable de délit relatif à un trafic dont les termes vous sont expliqué dans le lien ci-dessus. Bref ! Le Gros est tombé ! 1 de moins dans la hiérarchie qu'il faut décapiter ! Et ceux de Pamiers et Mirepoix ? Ils tombent quand ?, Jean canal ? Bientôt, je m'en charge, personnellement ! 09/11/2023.                                          MISSION DE L'IGGN. Les gendarmes entravent-ils eux-mêmes les règles du règlement auquel ils sont soumis? Déontologiques : retours d'expérience intégrés aux programmes de formation ou recommandations à la chaîne de commandement ; Judiciaires : lorsqu'un des personnels de la gendarmerie, militaire ou civil, est mis en cause ou susceptible de l'être ; De contrôle : vérification de l'application des lois, règlements et directives ; identification des risques qu'encourt la gendarmerie dans son organisation, son administration et sa logistique ; formulation des recommandations appropriées ; D’étude : l'IGGN est associée aux réflexions de l'administration centrale sur la modernisation et les réformes des dispositifs de l'État relatifs à la sécurité. 12 eptembre 2023.                                                       CRIMES & DELITS 2 Policiers devant les tribunaux pour des violences policières, exercées régulièrement. Une banalité qui ne devrait plus étonner au sein de la magistrature, habituée à juger des cas de "basse police"basse police". Quant à la gendarmerie, elle ne brille toujours pas par son intelligence, vertu déconseillée dans cette profession (le 8 juillet restera la date d'un échec professionnel emblématique). La CGT convoquée devant les juges... 6/09/2023.                                          <Quand 1 flic des RG abuse de son pouvoir pour exercer du chantage sur une femme> Les Policiers ayant pratiqué des méthodes de basse police bien connue sous Pétain et la triste renommée MONDAINE, ont écopé de condamnation et en prime radié de la Police : lire ci-dessous. Quand la Police fabrique des preuves : un exercice fréquent qui s'adjoint la participation d'une certaine racaille des banlieues qui travaille avec eux pour faire tomber les leurs ! Ce fait est vérifié depuis longtemps, mais passé sous silence pour protéger les balances, les indicateurs notoires ; en échange le deal est maintenu... Là, les faits sont flagrants, non pas à l'encontre des gens interpellés, mais de ces "Flics Ripoux" qui ont toujours existé ! Il en pense quoi le peuple français ? Que le moyen d'éradiquer le crime serait d'en créer ?! Vous avez la société que vous méritez et n'oubliez pas, le pire est à venir. Chacun pour soi ! Dieu pour tous ! 16/08/2023.                                            Pour une fois, et une fois n'est pas coutume, la Police n'est pas responsable de l'accident mortel survenu à un jeune adolescent conduisant sur une moto. De surcroît, également définitivement blanchie, la Gendarmerie est considérée comme non responsable de la mort dans l'affaire Traoré (lien de l'affaire) ! Septembre 2023.                                                    nul en République était au-dessus de la loi” C'est une espèce de semonce adressée à la Police, (à la Gendarmerie on eût exigé le : "Garde à Vous : présentez armes ! sans le Repos institutionnel !" plus particulièrement. La grève n'est pas prévue chez les fonctionnaires de la Sécurité. Les Forces de l'Ordre ont simplement le droit de se taire ; c'est que la Police marseillaise fait : elle ne répond plus aux doléances de leurs concitoyens, recourant aux services d'un commissariat ! Là, où la situation risque de s'aggraver dans un contexte pratiquement incontrôlable : les Jeux Olympiques de Paris 24 ! Pour lors, le pays vit encore , sous de torrides chaleurs qui augmenteront d'an en an... Bonne chance... 25/07/2023.                                               POLICE PUBLIQUE. Un terme peu courant dans le vocabulaire populaire qui se contente de réduire cette institution à une force ordonnée dans le sens de la loi à faire appliquer. Voilà à peu près en quoi se résume le travail de cette police, notoirement connue en Europe sous les aspects de fonction publique au service de la nation ! Une image terne qui tant à illustrer l'idéal d'un état dans l'état dont le rôle aurait été de protéger les habitants de la France contre toutes sortes d'actes délictueux ou/et tentatives de crimes. La dernière vraie victime de la police française, en tant que personne seule (oublions volontiers, un instant, la Rafle du Vel d'Hiv ou bien les Algériens jetés dans la Seine), fut, en décembre 1986, Malik Oussekine sauvagement assassiné, sous la présidence du Socialiste Mitterrand, par cette même police qui, à Marseille, a encore sauvagement agressé Hédi, un jeune rentrant paisiblement chez lui à une heure nauséabonde pour les balades en ville, comme Malik ! Va-t-il falloir sortir armé, Monsieur le Ministre de la Sécurité, afin de répondre à une légitime défense en cas d'agression policière ? C'est toute l'image d'Epinal d'une France tranquille, avenante qui disparaît ou qui a déjà définitivement disparu depuis des mandats présidentiels d'opérette distribués selon des critères de copinage satisfaisant à toute la classe politique, moyennant des urnes vidées de bon sens électoral ! L'Europe reconnaît la violence policière française comme étant unique parmi les 27 états qui composent l'espace Schengen. D'où vient le problème emblématique du pays des Droits de l'Homme ? 29/07/2023.                                                  SUICIDE D'1 CRS que le gouvernement minimise comme étant un acte bénin de la profession. Il y a des taux de mortalité qui font partie des professions ; les militaires sont également inclus dans cette forme de décompte ! Dans le civil, 1 CRS, 1 FLIC ou et 1 Gendarme de moins, c'est tout simplement un fait notifié dans les registres de la fonction publique ! On réembauche : cela compense l'effectif. Les honneurs rendus pour certains, des compensations financières seront versées et des promesses dans la profession pour les enfants ! Déshumanisés, ces métiers se sont bestialisés de sorte à rendre des fonctionnaires idiots ! Hommage à ce CRS de la part de presselibre.fr 30 juillet 2023.  Pour en savoir plus... Consultez notre page dédiée "D'après un rapport de la Cour des comptes, plus de 25 000 policiers et gendarmes ont démissionné en 2022 et cette hausse serait constante depuis près de quatre ans. Journées interminables, conditions de travail qui se dégradent et violences au sein des commissariats : les témoignages se multiplient et dénoncent également des comportements indignes au sein des effectifs. Quelles sont les conséquences de cette crise des effectifs que connaissent police et gendarmerie ? Quels moyens faut-il mettre en place pour améliorer la situation ?" Article franceinfo. Dépêche reçue ce soir, 5 juillet, à 21h 45mn. Un gendarme du peloton motorisé de Saint-Astier en Dordogne met fin à ses jours. Un suicide de plus qui traduit l'état actuel de la profession. Les meilleurs disparaissent pour laisser la place à ceux qui le sont nettement moins !                                         La Brigade des pieds Nickelés en direct de GARDANNE BDR Région PACA : code postal 13120. contact direct "QUAND ON EST CON, ON EST CON." Georges Brassens. Pensez aux croissants, frais si possible, si vous les croisez (contentez-vous de la fabrication Kronenbourg -la plus dégueulasse-) . Ici, ils excellent de zèle montagnard ! Jean canal se repose à Seyne les Alpes. Le prix de la bière triple avec les touristes. De surcroit la tronche du cabaretier incarne le lieu...qui s'inscrit dans Le triangle alpin des crimes...sordides ! Malgré le déploiement tardif des troupes sur le terrain, le Petit Emile demeure introuvable ! Vain serait de spéculer sur ce genre de fait divers qui mérite le respect pour qui ? On se le demande, étant donné que la culpabilité des responsables reste toujours à être déterminée ! Quant aux habitants... regarder passé un enfant seul dans un village, sans intervenir en sa faveur, traduit effectivement le niveau de débilité de toute une population encline à une attitude idiote généralisée par la mentalité du coin... Si vous n'êtes pas de souche française, tant mieux ! Dans le cas contraire, vous apprendrez à connaître ces français en les regardant vivre entre voisins d'une part et en se retournant sur l'histoire de ce pays dont le XX° siècle suffit amplement à vous faire comprendre que l'imbécilité peut quand même les rendre heureux ! Tout compte fait la fin du XXI° siècle assénera aux civilisations une leçon que le climat est en train de dispenser gratuitement ! Nous avons la société que nous méritons et nous n'en méritons pas une autre ! Jean Canal. 25/07/2023.                                                          Actu-Juridique.fr "La vidéo de la mort de Naël, 17 ans, filmée en direct par un passant hier à Nanterre a fait le tour des réseaux sociaux. On y voit un policier tirer à bout portant sur le conducteur de la voiture. Immédiatement, les politiques de tous bords ont commenté l’affaire au nom du nécessaire débat public. Et la famille, qui a pensé à la famille ? s’indigne Me Julia Courvoisier. Notre chroniqueuse s’inquiète des débordements de plus en plus graves et fréquents dans le traitement médiatique des affaires judiciaires." Julia Courvoisier. Avocate. Et l'article de Julien Sapori, Commissaire divisionnaire honoraire                                                          Il faut écouter cette séquence de #Darmanin devant le Sénat : «Je suis à la tête d'un ministère où nous recrutons des enfants de 18, 19, 20 ans qui n'ont pas fait de très grande études. Je ne suis pas à la tête du ministère de la justice où les gens passent des concours à bac+4, bac+5, ou à l'éducation nationale où les gens ont un capital social très important. Et en plus ces personnes ont la contrainte légitime des armes»                                                                      En se référant au site du Ministère de l'Intérieur, où nous crûmes trouver tous les chiffres des suicides des fonctionnaires, désœuvrés, issus des Forces de l'Ordre, nous fûmes déçus, à la Rédaction de presselibre.fr qui s'instruit, régulièrement, sur cette Institution dont il faut tout de même louer ses avancées sérieuses contre la criminalité globale en France, déçus donc de n'avoir aperçu aucun chiffre sur ces drames qui sévissent au cœur de la Gendarmerie et la Police ! Le dernier en date, relate le suicide d'un gendarme âgé de 21 ans ; soit un gamin à qui il aurait fallu apporter tous les soutiens possibles en matière psychologique ! Rattachée à l'armée, la Gendarmerie cumule un taux de suicides inquiétant pour la profession qui ne séduit plus les jeunes recrues qui y renoncent après avoir éprouvé une expérience infructueuse ! Les suicides sont récurrents donc et semblent, effectivement corréler le malaise de quelques uns, comme le souligne le Capitaine Moreau, gendarme dissident de ce corps d'armée : une hiérarchie vieillissante, encline à appliquer des méthodes complètement obsolètes, désuètes dans leurs investigations qui, dans les petits villages, dépendent des injonctions des Maires, plus soucieux de leur image de marque que du bien général de la population (l'étiquette politique est un atout majeur pour le parti, lors des urnes nationales)! à suivre...Par contre, donc, après avoir effectué une seconde recherche sur le moteur disponible, au site du Ministère en question, seule cette information ressorts, lorsque l'on tape "suicides policiers." C'est l'Omerta ! 7 juin 2023. 9heures.                                        Nouveau Suicide d'un jeune gendarme, 1 juillet 2023 / Le 20 juin, un policier se suicida dans son commissariat                                                                                          La Gendarmerie Nationale revient sur la sellette de l'actu. avec l'affaire Adama Traoré dont la Défenseure des Droits recommande des poursuites judiciaires. / Le Figaro en donne une version plus salace... / Mediapart centralise son info du 18 juin sur l'assassina de Nahel, 17 ans, tué de sang froid par 1 Policier ! Il semblerait que cette dernière bavure policière ne passât point inaperçue au Gouvernement, étant donné que le Président de la République, Emmanuel Macron, soucieux de recouvrer une relative notoriété présidentielle, a déjà condamné cet acte intolérable d'un service public, attribué à la fonction publique, havre de sécurité professionnelle. Des réformes de fonctionnaires sont toujours attendues et appelées des vœux de la population ; sans une véritable volonté de l'autorité politique ! Un désastre donc traduit le bilan actuel d'un système répressif, lui-même dépassé par une criminalité exponentielle qui provoque des débordements et troubles psychiques chez des fonctionnaires devenant vindicatifs, voire haineux ! Arrivé à ce degré de perturbation psychique ! On change de profession, quitte à devenir gardien de Grande Surface ! Le proverbe est connu en France : "il n'y a pas de sot métier, il n'y a que de sottes gens !" Les banlieues ont réagi à la mesure de l'acte et cet incident de parcours professionnel ajoutant une once supplémentaire de confrontations tendues entre la Police et la jeunesse. On n'en sort donc pas de ce contexte chevillé à une société incapable de refonder son fonctionnement ! A regarder le reportage de Public Sénat 29 juin 2023. Nota-Bene. Les archives criminelles de la gendarmerie ont enregistré un fait divers qui dépassa, à son époque, l'entendement de la profession ! Un gendarme tueur assassina des jeunes femmes, et prévoyait de flinguer ses collègues de travail ! De toute l'histoire de la Gendarmerie, jamais un tel fait ne fut observé. Il fut la honte de la profession, considérée à l'époque comme institution sans faute ! Alain Lamare, le gendarme tueur en série finit sa vie en retraité de cette profession, ayant été considéré comme malade mental : une belle fin de carrière..! Regardez la vidéo ci-dessus qui relate une histoire édifiante sur ce gendarme tueur !                                       Dépêche reçue ce soir, 5 juillet, à 21h 45mn. Un gendarme du peloton motorisé de Saint-Astier en Dordogne met fin à ses jours. Un suicide de plus qui traduit l'état actuel de la profession. Les meilleurs disparaissent pour laisser la place à ceux qui le sont nettement moins !                                                        On ne retire aucun profit d'apprendre le décès d'un bon flic ! L'appareil policier est convalescent d'une maladie qui semble incurable. Les suicides se succèdent depuis trop de temps, pour que les politiques restent toujours indifférents. On ne peut pas dire que Jean Canal les ai particulièrement en sympathie ; mais, de là à leur souhaiter la mort, ce serait condamner le système de sécurité, tout en favorisant la criminalité ! Il faut que cela change ! 19/06/2023. 19H 27mn.                                                            Les services de Sécurité en France ne sont plus les garants de la paix (le furent-ils un jour ?). L'animosité à leur encontre prend des formes ténues, autant différentes que la violence physique ! Les mur de rue en reçoivent l'expression directe

⟨Chroniques judiciaires⟩ D'après un rapport de la Cour des comptes, plus de 25 000 policiers et gendarmes ont démissionné en 2022 et cette hausse serait constante depuis près de quatre ans. Journées interminables, conditions de travail qui se dégradent et violences au sein des commissariats : les témoignages se multiplient et dénoncent également des comportements indignes au sein des effectifs. Quelles sont les conséquences de cette crise des effectifs que connaissent police et gendarmerie ? Quels moyens faut-il mettre en place pour améliorer la situation ? Article Franceinfo.                                                     TRIBUNAL DE PONTOISE. "Des policiers se comportent comme des voyous." Julien Mucchielli. 24/05/2023.                                                              TOUS A POIL !  Striptease au commissariat ! -Jean Canal, s'agit-il d'un plan cul ? "Non ! Dans la Police, il n'y en a pas ! Il ne font pas dans le porno ; ceux sont des sensuels, genre nue intégral maté en œilleton collectif." Hier 11/06/2023. On nous apprend qu'il y a eu, déjà, une tentative de déshabiller un manifestant !  -1 Bévue policière ; -2 Bévue policière ; -3 Bévue policière ; - 4 Bévue policière ; -5 Bévue policière ; -6 Bévue policière. -7 Bévue policière. -9 Bévue policière. STOP ! La page est pleine ! BRAV-M : trois policiers en conseil de discipline... Comment ? Des policiers marquent leur peau de symboles nazis                                    GENDARMERIE/POLICE suicides En 2022, 67 membres des forces de l'ordre mirent fin à leurs jours. 22 gendarmes parmi ces victimes de la hiérarchie idiote, se sont suicidés. Dernièrement, un gendarme âgé de 21 ans a été retrouvé mort dans sa brigade, son arme de service près de lui. Evidemment, une enquête est ouverte... Une véritable épuration est donc fondamentale au sein des Forces de l'Ordre. La profession souffre de tares indélébiles aux méthodes attentatoires à la pérennité de cette Institution. 4/6/2023. Question écrite d'un Sénateur concernant les suicides.

Myriam Sakhri

                                                          GENDARMERIE/POLICE : SUICIDES En 2022, 67 membres des forces de l'ordre mirent fin à leurs jours. 22 gendarmes parmi ces victimes de la hiérarchie idiote, se sont suicidés. Dernièrement, un gendarme âgé de 21 ans a été retrouvé mort dans sa brigade, son arme de service près de lui. Evidemment, une enquête est ouverte... Une véritable épuration est donc fondamentale au sein des Forces de l'Ordre. La profession souffre de tares indélébiles aux méthodes attentatoires à cette Institution. 4/6/2023.   Lien connexe                             Post-Scriptum : dans le film de Costa Gavras, "Le Couperet", sorti en 2005, l'auteur organise une réplique autour du suicide d'un employé : plutôt que se loger une balle dans la tête, "pourquoi ne pas la tirer sur les responsables..." Une idée à réfléchir... 5/6:2023.                                      8 juin. Certains officiers commencent à délier les langues au sein même de la profession. Le contexte ne convient plus à cette arme ! Des officiers font preuve de courage en exprimant leur ras-le-front !                                                   DES BAVURES MINIMALISTES DE LA POLICE ZELEE. Les inspirations de ces publications ne sont pas de notre fait, nous qui avons plutôt d'autres sujets plus intelligents à traiter ; mais la recrudescence des bavures des Forces de l'Ordre desquelles il faut exclure les bons et consciencieux policiers/gendarmes, souffrant des comportements déviant de leurs collègues, augmentent à un rythme défrayant les chroniques des faits divers ! Alors ! Publions leurs conneries...  La dernière vaut son pesant d'or...                                                  "C'est tellement gros, c'est violent et tragique. Parce qu'en fait, on ne fait pas le deuil d'un seul collègue mais de trois collègues, c'est très brutal pour nous tous." Témoignage d'un policier qui travaillait avec les trois policiers victimes d'un accident mortel. Le terme ne convient à tous. C'est celui de 'crime' qui vient à l'esprit de la profession, affectée par ce drame. La délinquance, en effet, en est la principale cause dans un pays qui ne parvient toujours pas à l 'éradiquer. La Délinquance qui devient un problème européen à part entière. La criminalité au quotidien se banalise dangereusement. Elle dépasse même l'entendement juridique, démunie devant cet autre fléau de cette époque. Les citoyens devront-ils recourir systématiquement à la "ĺégitime défense" pour obtenir cette justice saturée ? Sincères condoléances à la Police. La Rédaction. 24/05/2023.                                             Trois ans de prison pour l'ancien caïd de la Droite française ! The Boss plaide "Non coupable". Des fonctionnaires lui passent un message : "Tiens bon, Nico ! On est avec Toi ! C'est grâce à Toi qu'on a eu nos Rolex." DRAME : Une gendarme âgée de 25 ans s'est suicidée !                                                      Les suicides ont augmenté dans la Gendarmerie nationale, considérée comme irresponsable par le Ministère de l'Intérieur qui s'exonère de toute responsabilité. Ce phénomène frappe les jeunes recrues. Depuis quelques années déjà ce drame national est récurent, loin de valoriser le métier de gendarme, confronté à une pénurie de personnel. Il y a une défection de la profession notable ! Un malaise dans cette organe militaire dont les villages français ne peuvent se passer ; et cela quand bien même une police municipale au service privilégié des maires, tenterait de remplir les fonctions de police, en vain ! Leur habilitation limite leurs interventions directes.  Du côté de la police, quelques démissions ont été enregistrées. La profession ne présente plus de valeur intrinsèque à une étique disparaissant aux rythmes des crimes perpétrés en trop grand nombre. Manque de personnels correctement formés ! Niveau requis insuffisant ! Interventions répétées dans les manifestations sociales hypers violentes ! La Sécurité du territoire connait une crise profonde à imputer au mécanisme de l'appareil lui-même. Des réformes sont également indispensables. L'avenir de la sécurité du territoire est en danger ! Qui peut résorber ce problème de fond ? Jean Canal. 11/05/2023.              

La collaboration en France mise à jour 30/01/2014

 Ariège (proximité de Pamiers, la ville de la gestapo en 1942 (voir archives nationales sur les Collabos de l'Ariège : auteur André Laurens, historien.) 3 mai 2023. André Laurens "L'Ariège des Collabos."« Lettre ouverte d’un gendarme ». Capitaine Hervé Moreau. – MEMORABILIA

Les livres publiés par le Capitaine Hervé qui démissionna de la gendarmerie, après avoir effectué une carrière dans un esprit respectueux de la déontologie qui incombe tout gendarme digne d'endosser l'uniforme (autre symbole dehttps://librairieducapitaine.com/ la République), dresse un triste bilan des manquements fréquents au devoir de cette arme ! Depuis sa démission, ils furent nombreux à suivre cette initiative, à contre-coeur, étant donné que ce métier est une vocation pour les meilleurs. LE CAPITAINE MOREAU ET UN COLLEGUE DE LA GENDARMERIE expriment leur désarroi face à un système militaire dévastateur pour l'Institution que représente ce corps d'armée ! (8 juin 2023.) 25 décembre 2023.

FRANCE POLICE & GENDARMERIE Les départs des recrues se sont considérablement accentués depuis quelques années (Le Monde), déjà. La profession n'attire plus les jeunes en quête de sensations de terrain ! A moins d'occuper un poste de fonctionnaire, confortablement assis derrière la fenêtre à contempler les nuages qui passent, guettant le cadran des aiguilles de la pendule régulée aux horaires de la fonction publique, cette profession ne fait plus rêver (en grattant 3 minutes le matin, 3 à midi, 3 à quatorze heures et 3 en fin de journée : le total constitue un potentiel de vacances payées par l'Etat, à ne pas déprécier, en période maigre...) ! Les causes ? Le Capitaine Moreau en a tracé les lignes qui ont fait démissionner le meilleur d'entre eux (celui qui a osé ouvrir sa gueule pour défendre cette institution ; rien de plus ! Un vrai patriote ! Un bon gendarme ! rare de nos jours. *). Quant à la Police, petite institution d'opportunité, elle fut de toujours 'un panier de crabes' où petits voyous et flics cohabitent pour des intérêts communs, maintes fois révélés dans la presse, ces derniers années : **Affaire Michel Neyret ! Par contre, et l'on comprend pourquoi, la Police Municipale accuse une recrudescence d'un personnel typiquement cocasse aux allures de Shérifs étasuniens... (Les Municipalités font ce qu'elles peuvent avec les produits du terroir disponibles, plus ou moins compétents, selon l'hagiographie de la France). bref ! Un malaise dû sans doute à l'implosion des us et coutumes de notre société. Bon dimanche. Dernier jour du mois de mars 2022. Les livres représentés ci-joint, appartienent à la bibliothèque de Jean Canal, loin d'être exhaustive sur ce sujet ; puisque Jean Canal possède, grâce à sa famille ariégeoise, les noms des personne exécutées en 1944 et ensevelies au cimetière de Pamiers ( En 1953, l'inhumation de quelques Traitres fut opérée contre l'avis général des appaméens). Le passage concernant les comportements de la gendarmerie de Pamiers à cette époque, figure dans l'ouvrage d'André Laurens... Moult détails en sont effrayants !                                     *Voir nos articles qui lui sont toujours consacrés, au bas de cette page. ** Ce n'est pas la plus remarquable, parmi les irrégularités policières (hors bavures officielles).                                                 Une pénurie dans les vocations de fonctionnaires dédiés à la sécurité du territoire et sa surveillance. Les emplois de gendarme ne séduisent plus les jeunes recrues qui sont échaudées par les champs de batailles des rues ! La police accuse également une baisse des volontaires. Le métier devenant dangereux, les policiers veulent terminer leur carrière vivants ! 25/04/2023.                                                                 

FAIT DIVERS POLICE TOULOUSE. UN FLIC VIOLEUR PROFESSIONNEL. Plusieurs viols commis par un policier à Toulouse, durant la période circonscrite entre 2017 et 2018. « Le Pointeur » est tombé grâce à une enquête minutieuse menée par l'IGPN ! Ces viols et agressions furent perpétrés dans les bureaux de la Police ; plus précisément dans le bureau du suspect ! Quand ce n'est pas la came qui touche la Police, c'est le cul ! Six femmes se sont mises à parler, après toutes ses années de silence traumatisant ! Publié le 13/03/2023 par la Dépêche à 19H 31 sur son site officiel ! La Rédaction de presselibre.fr Photo Jean Canal. 8 mars Pont des Catalans/Abattoirs Toulouse.

POLICE DOSSIERS Pas moins de quinze dossiers d'atteinte à la personne furent transmis au GIPN dans l'intention d'instruire ces nouvelles dérives, ancrées dans les mentalités des "ABRUTIS" qui les perpétuent ! Evidemment Gérald fait l'Autruche. Macron fait confiance à ses troupes. Nonobstant cette complicité politique, le hiatus repose, par contre, dans la saisine de la Cour européenne de Justice qui "s'inquiète" des méthodes françaises de faire respecter la loi ! Un enregistrement révèle les noms d'oiseaux déblatérés à l'encontre d'un individu arrêté dont la couleur de peau n'est pas tout à fait blanche... Ces Flics sont la honte de la Police et enfreignent, voire trahissent le serment (aucune comparaison avec celui du Jeu de Paume), de leur engagement ! 25 mars 2023. En directe de Martigues la ville de Fernandel où la Police fait encore rire... 9heures.   

Au sortir de cette crise politique passagère qui a entraîné des échauffourées violents, entre Force de l'Ordre et manifestants (et vice-versa), les politiques tireront-elles une leçon de ce désordre institutionnel dans un pays qui va directement à sa chute identitaire ?! Avoir réussi à lever les uns contre les autres, qui sont les mêmes, aux problèmes analogues, la situation de la France est non seulement désolante, mais désastreuse au point de vue économique : l'addition sera salée ! 2 avril 2023.

Violences conjugales police/gendarmerie  1 GENDARME TUE 1 POMPIER

                        AFFAIRES DE POLICE. Le procureur de la République de Nantes, Renaud Gaudeul fit part de la situation concernant les quatre jeunes femmes ayant subi des attouchements sexuels de la part de policiers en exercice de leur fonction. Les faits se seraient déroulés lors d'un banal contrôle de police, à Nantes. Âgées de 18 à 20 ans, les jeunes femmes se sont rendues au commissariat afin de déposer plainte contre une agression sexuelle caractérisée. Monsieur le Procureur transmit le dossier à l’IGPN qui instruit une nouvelle affaire relative aux déviances policières. 23/3/2023.                                    Avez-vous des informations sur le gendarme qui a tué 1 pompier et s'est suicidé ensuite ? Il semblerait que la presse officielle tienne sous silence cette affaire qui fait tâche dans la Gendarmerie. Et la veuve ? ! Deux fois veuve, c'est pas courant ! Chez les Gendarmes ce serait plutôt tout à fait dans leur mentalité de se retrouver dans des situations ubuesques... Dans le Con-Minges, rappelons-le pour ceux qui diront que c'est faux, les gendarmes de Salis du Salat, où Jean Canal fut correspondant à la Dépêche, les gendarmes commettez quelques cambriolages dans des Maisons de maître, à la recherche d'œuvre d'art ! Ils travaillaient avec un cabaretier. Les gendarmes coupables furent interpelés et renvoyés ; ils habitent toujours le Con-Minges... Le cabaretier, lui, fut condamné. (Ce fait divers cocasse eut lieu avant l'arrivée de Jean canal). A vous de juger. 15 mars 2023. Jean Canal ; bien sûr. un délit fut commis, début 2000. L'Article se trouve dans les archives de la Dépêche.                                     Pétition pour des violences familiales au sein des Fonctionnaires                                                     La Rédaction de presselibre.fr "concocte" un rapport circonstancié sur les exactions de la Gendarmerie & la Police, afin de répandre les "conneries" des uns et les autres, auprès de l'ensemble de la profession facilement joignable sur les réseaux sociaux. La Fronde personnelle du capitaine Moreau suffit amplement à reconnaître que les fonctionnaires s'écartent en permanence de la déontologie : dans la police, cela est entré dans la régularité des interventions. L'officier a subi des pressions pour se taire. la gendarmerie, la prise de position envers les élus, les discrédite. 26/2/2023.                                                           "Si tu tentes quelque chose, on ne te croira pas." Cette phrase, Dorothée l'a entendue chaque jour, entre 2015 et 2020. Cette femme de 41 ans, ingénieure, raconte à franceinfo avoir enduré "coups", "bousculades", "humiliations" et "violence psychologique au quotidien" de la part de son ex-conjoint. "L'emprise est une prison. Vous ne pouvez que subir, qui plus est quand c'est un fonctionnaire de police." Car pour Dorothée, la profession de son ancien compagnon a représenté une menace et des difficultés supplémentaires pour entamer des démarches : "Il me disait que j'allais ruiner sa carrière. Il mettait en avant de très bonnes notes de service. Il me répétait qu'il était, soi-disant, référent violences conjugales." Un reportage signé Franceinfo.                                                 Le tribunal administratif de Strasbourg a condamné le 19 octobre 2022 l'État pour le harcèlement moral qu'a subi un gendarme de Hochfelden (Bas-Rhin). Le jugement va à l'encontre d'une enquête de l'inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN). Lien de l'article.                                                       Quand un gendarme se suicide, c'est la Gendarmerie qui est la première concernée par cet acte ! Quand un policier se suicide, c'est la Police qui est la première concernée par cet acte ! La rhétorique qui en ressort appartient aux hiérarchies en question qui, argumentant de l'Intérieur, affichent une complète innocence sur des faits relevant, en fait, de problèmes personnels. L'omerta sur tous ces suicides, se résume par des réactions symptomatiques à la profession...                                             2 gendarmes se sont suicidés dans deux départements différents à quelques jours d'intervalle +1                                                      Des histoires de police à n'en plus finir ! POLICE Bonjour, du côté syndical, on note des voix différentes : certains sont en effet enclins à considérer que le policier a toujours raison, et que les problèmes lui sont extérieurs : le contrôle par la hiérarchie, la justice, la population, etc. Et que les policiers exercent le plus dur métier tout en étant « les plus contrôlés ». C’est bien sûr un cadrage très limité. Il existe une vraie difficulté pour une parole syndicale moins polarisante et plus ouverte sur ce que doit être le rôle des policiers dans la société française (comme certains syndicats le portaient traditionnellement). Côté médias, il existe une plus grande variété de positions, mais la focalisation sur la fait divers et l’événement n’aide pas à la prise de distance. Une actualité chasse l’autre, avec des cadrages alternant trop facilement entre policier « victime » et policier « auteur ». Des questions centrales comme celles de la déontologie ne sont pas suivies dans la durée. Jacques de Maillard (Professeur de sciences politiques à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines). Question/Réponse du Monde.                                                                                   Médiapart met la paquet sur des dossiers de légitimes défenses policières contestées juridiquement. Les Flics s'arrogent-ils un devoir de faire justice, selon des critères trop fluides pour soutenir l'idée de légitime défense ! "Après Jean-Paul Benjamin, 33 ans, tué le 26 mars à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Boubacar, 31 ans et son frère Fadjigui, 25 ans, tués à Paris, le 24 avril, une jeune femme, âgée de 21 ans est décédée le 6 juin, à la suite d’un contrôle de police. C’est la quatrième victime en moins de trois mois. Chaque fois, la police se réfugie derrière la mise en danger des fonctionnaires ou celle de passants." Médiapart. 07/06/2022                                  LA BAVURE DE L'ETE : un scénario de la Police Nationale. Avec, dans le rôle du plus con Hic et celui de l'idiot Nunc. Hic -Fais marche arrière, y a un SDF qui nous a toisés ! Ce connard ! Nunc -Il a osé cette racaille !? Gaze-le ! On va bientôt fêter les 80 ans du Vel d'Hiv !"                                                                     La légitime défense est donc établie dans le cas ci-après : Un jeune de vingt ans abattu par un policier qui ne trouva que cette alternative pour, effectivement, "arrêtrer" ce contrevenant au code de la route... Le refus d'obtempérer coûte cher à une jeunesse écervelée.                                                                LE TEMOIGNAGE D'UN POLICIER EXACERBE par une violence aux limites de son paroxysme (le policier en déduit une fin de carrière). Généralement, ces policiers-ci représentent la bonne police : celle qui s'évertue de mener leurs missions dans des règles strictes...  Lire l'article                                                     DES POLICIERS TOMBENT SOUS LES COUPS VIOLENTS DE VOYOUX JUVENILES QUI LES AGRESSENT, HORS SERVICE/LA BAVURE DE L'ETE SE CLOT AVEC LA SUSPENSION DES DEUX POLICIER                                                     AFFAIRE DE VIOL à Groupe ASSU 2000 ! Le patron des assurances jouissait d'une impunité dont la protection reposait sur un ancien gendarme (et d’un ancien gendarme. Ce dernier, Christian G., ex-sous officier d’une soixantaine d’années, a mis fin à sa carrière au début des années 2000 au grade de major, après avoir passé 15 ans en tant que membre opérationnel du GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale*), reconverti en garde du corps ! Découvrez cette affaire avec respect pour les victimes mineures. Lien de l'affaire.                                    ...ça baise aussi à Polytechnique, avec & sans consentement ! Ce fait divers se déroula le jour de la femme, reconnue intentionnellement comme entité ! Le directeur de l'Institut Montaigne, entaché par une bévue relevant des abus sexuels courants dans des milieux feutrés. La prestigieuse institution de l'intellectualisme français ne sera tout simplement plus perçue comme avant : le regard appréhendera toujours le fantôme du violeur...de Sophie Conrad. “Ce que nous appelons ordinairement amis et amitiés, ce ne sont qu'accointances et familiarités nouées par quelque occasion ou commodité.” Michel de Montaigne (Extrait des Essais).                                AFFAIRE DU PONT NEUF. La Police en colère. Les manifestations des policiers de France, descendus dans la rue, trouvent une raison qui repose dans la légitime défense contestée par la justice ! L'information concernant cette affaire était caduque par une certaine presse qui omit de mentionner ce détail...crucial ! Le véhicule des malfrats (et c'est Jean Canal qui précise) avaient délibérément foncé sur le policier qui fut forcé d'ouvrir le feu -sa vie étant mise en danger ! Ce détail change tout : la légitime défense est établie de fait ! Son incarcération n'est point justifiée. Que font ces juges qui n'ont parfois pas atteints l'âge de la maturité ? Lien                                                           UN HOMICIDE ACCIDENTEL, attribuée à 1 policier dans l'exercice de ses fonctions, lors d'un banal contrôle de routine à Paris au Pont Neuf. «À ce stade de l’enquête diligentée par l’IGPN, il est placé en garde à vue du chef de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, aggravée par sa qualité de personne dépositaire de l’autorité publique et l’usage d’une arme », a annoncé en début de soirée le procureur Eric Mathais dans un communiqué. Le policier qui a tué un homme de 33 ans sur simple contrôle d'identité est mis en examen. C'est la moindre des choses, n'est-ce-pas, Police Nationale ?! La Rédaction. 2  avril 2022. Lien média.INFO POLICE ! Un métier confronté à de plus en plus de difficultés de terrain : les villes sont devenues de véritables parcours du combattant ! Une dernière bavure policière attribuée à la BAC sanctionne un agent mis en examen. Le résumé de L'Obs. « Un policier s’est porté à la hauteur de la vitre du conducteur et, dans des circonstances qui restent à déterminer précisément, a fait usage de son arme  un seul coup de feu – au moment où la camionnette redémarrait brusquement », a écrit Eric Mathais, le procureur de la République de Bobigny, dans un communiqué publié dimanche. D’après le parquet, le policier a « a tiré une fois, d’une balle qui a touché le conducteur » du véhicule dérobé                             Suicides dans la gendarmerie : un drame récurrent dont les causes ne sont toujours pas forcément correctement définies ! Lien du dernier fait divers sur ce sujet.                                                    Depuis les publications de L'Essor dont la parution date de 1936, les chiffres se trouvent en hausse sans véritable explication réelle qui éclaireraient sur ce malaise qui hante la profession ; quand bien même seriez-vous animés d'antipathie à l'encontre de la gendarmerie nationale, pour des raisons certes qui doivent être justifiées, personne ne doit  être indifférent sur ces drames ! Lien très utile pour en comprendre les risques.        La Rédaction de presselibre.fr remercie sincèrement les gendarmes qui nous suivent avec assiduité, depuis 2006. Merci de votre fidélité et de la sécurité que vous déployez à notre attention ; également nos remerciements empressés vont à la police pour leur inefficacité légendaire, ainsi que ses RGS fidèles, dévoués à la nouvelle Collaboration qu'ils pratiquent assidûment, à l'instar de leurs aïeux sous Vichy...                                                Nota-Bene : A partir du principe simple qui consiste à sanctionner la Sécurité du territoire quand elle s'écarte de la déontologie à laquelle elle est astreinte par des codes à appliquer dans le cadre de sa fonction, d'une part, et, en conformité avec la législation de la presse dont le devoir est de mettre en lumière les faits qui s'y rapportent, lorsque celle-ci adopte fréquemment un comportement déloyal, la Rédaction de presselibre.fr ne peut faire preuve d'objectivité en ce qui concerne les exactions commises par les services en mission, quels que fussent les contextes auxquels la Sécurité dut faire face avec courage, certes, mais sans avoir pratiqué un comportement vindicatif ; ce qui n'est toujours pas le cas au regard de l'actualité dont se nourrit le journalisme officiel, dont nous ne faisons point partie, lequel rapporte les faits divers avec une certaine insistance très éphémère...néanmoins ! Nous savons que certains journalistes sont en contact avec la police pour édulcorer au possible leurs bavures, sous prétexte d'information couvrant cette même actualité (Slate, Twitter, facebook notifient leur présence dissimulée). Nous les avons sur nos réseaux comme "amis"  ! Quand on connait les valeurs de l'amitié qui reposent sur un intérêt à partager au prorata des besoins soutirés, nous sommes très frileux à en contracter avec les premiers venus ; fussent-ils journalistes de renommés ou/et intellectuels des broussailles de peccadille. Par contre, nous savons qu'il existe de très bons éléments dans la police et la gendarmerie et ceux-ci ne peuvent point faire l'objet de nos diatribes scripturaires étant donné que leur comportement est irréprochable. Hommage à ces fonctionnaires qui défendent les valeurs de la France !    Dernièrement, dans les médias audiovisuels, un commissaire de police argumentait les contextes relatifs à la fonction de policier toujours au service du citoyen, en évoquant les policiers qui se sont suicidés dernièrement, suite à des circonstances non  définies. Le commissaire en question se plaignait des vitupérations des médias qui attaquent la police sur des points de manquement à la déontologie ; prenant en mémoire les malheureux policiers qui mirent fin à leur jour. Il s'agit de drames qui incomberaient la hiérarchie de cette police qui n'aurait pour son personnel que des exigences professionnelles démesurées. L'époque du chiffre ayant lamentablement échoué, celle des scoops médiatiques en action sont là pour témoigner de la difficulté du travail de la police, effectivement en danger dans certaines opérations. Où est la face cachée de cette hiérarchie qui ne se montre guère dans ses relations internes entre son personnel ? Nous attendons un reportage plus objectif où la caméra se glisserait là où elle n'est pas attendue...                                                            Article 432-4 Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public, agissant dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions ou de sa mission, d'ordonner ou d'accomplir arbitrairement un acte attentatoire à la liberté individuelle est puni de sept ans d'emprisonnement et de 700 000 F d'amende. Lorsque l'acte attentatoire consiste en une détention ou une rétention d'une durée de plus de sept jours, la peine est portée à trente ans de réclusion criminelle et à 3 000 000 F d'amende.                                                                                        ARTICLE 226-10 du code pénal : La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d'un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l'on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu'elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d'y donner suite ou de saisir l'autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l'employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende. La fausseté du fait dénoncé résulte nécessairement de la décision, devenue définitive, d'acquittement, de relaxe ou de non-lieu, déclarant que le fait n'a pas été commis ou que celui-ci n'est pas imputable à la personne dénoncée. En tout autre cas, le tribunal saisi des poursuites contre le dénonciateur apprécie la pertinence des accusations portées par celui-ci.                              Frédéric Chapier. Un bilan sur ce qui apparaît être une Institution. Mi-figue, mi-raisin : c'est l'avis des français en général sur le travail de ce que l'on appelle plus communément "la police de la police !" Un bilan mitigé sur les mesures prises à l'encontre de policiers s'écartant fréquemment de la déontologie. Peu subisse les affres de la bavure ! On rappellera à ces agents de "la paix" que ce n'est toujours pas un flic qui fait la loi, mais la loi qui fait la Police ! Lien inutile. Post-Scriptum : violences policières à Toulouse. IGPN : quatre lettres d'un sigle qui fait frémir les commissariats rien qu'à l'idée d'une visite impromptue des inspecteurs qui composent la Police des Polices ! Les "Bœufs/Carottes, comme les flics les appellent, font mijoter les Ripoux et Cie de fonctionnaires qui s'écartent de la déontologie (une attitude fréquente) ! Ils nettoient les commissariats de tous les éléments perturbateurs au bon fonctionnement de la Police.                    IL Y A DONC DU NOUVEAU CHEZ LES MAUVAIS FLICS : L'homicide volontaires est donc retenu par le magistrats instructeur. La mise en examen du prévenu est donc effective.
TRAFIC DE DROGUE : l'échec des polices française/espagnole ! 1 policier tué à Avignon Des conséquences qui trouvent leur mesure dans  l'infrastructure policière elle-même, en pénurie de moyens (l'argent manque aussi ici...). Une hémorragie à stopper en libérant les consommations de cannabis et drogues dites douces, en France. Comment endiguer, au mieux éradiquer les GOFAST from Maroc qui bravent les polices de France et d'Espagne ? Produire et contrôler le cannabis qui aujourd'hui est vendu par les trafiquants installés en Espagne ! Sur le modèle canadien, le meilleur à ce jour, la vente des dérivés du chanvre est, depuis deux ans, entre les mains de l'état qui fructifie son économie avec ses coopératives ! Des emplois ont été créés ! La violence liée aux conséquences de la consommation  a considérablement chutée. La consommation autorisée, est proscrite dans les lieux publiques et sévèrement sanctionnée pénalement lors de conduite en état d'euphorie accentuée. Un exemple à dupliquer dans toute l'Europe... Pour en savoir plus. Jean Canal. 06/8 mai 2021.                                                                                                                  PROCES DE LA BAC DE MARSEILLE Fût-ce t-elle clémente par une condamnation avec du sursis, la justice se devait de sanctionner les fautes ; au regard de l'opinion publique d'abord et des Institutions ensuite ! La BAC ne rutile pas par des actions ancrées dans un respect strict de la déontologie, scrupuleusement applicable, laquelle n'est que difficilement respectée, en zones interdites notamment (les banlieues leur sont déconseillées -interdits de séjour en ces zones privées). Un thème récurrent que celui de la corruption de "Fonctionnaires". Les annales judiciaires regorgent de délits commis par les "mauvais Flics : les Ripoux !" Et ce n'est point relatif aux tendances politiques d'un mandat présidentiel (l'affaire sanglante de Auriol en juillet 1981 eût été politique). La thématique repose dans cette attirance pour des besoins d'argent que les circonstances occasionnent lors des saisies policières. Les peines prononcées correspondent correctement au degré de gravité des actes commis, en connaissance de cause... La sanction qui doit être sévère doit s'enquérir de l'éviction des condamnés, définitivement radiés de la fonction publique : ils finiront vigiles dans les grandes surfaces ou alors voyous... Jean Canal ; bien sûr. 23/24 avril 2021. Le Procès de Vitry-Châtillon par contre minimise la valeur policière.., la renvoyant au simple emploie de gardien d'une paix qui n'a jamais existé !                                                         Quelle leçon à retirer du récit de Michel Zecler ? Un réquisitoire contre la police qui, encore une fois dans son histoire, a su se distinguer par sa viscérale haine cultivée à l'encontre de la justice sociale ! Les affaires policières du XX° siècles illustrent ce qui se revit aujourd'hui : établir de faux rapports, parjurer sur son statut et enfin dispenser la violence sous les auspices de la haine ! Les libertés sont en danger, excepté celle de révéler une vérité pourtant connue de tous les acteurs du système policier. Qui ne dit mot consent... Sans caméra, Michel Zecler aurait été incarcéré et accusé, à tort, de violence sur agent. Les rencontres de Beauvau qui se tiennent actuellement tendent à réhabiliter la police au sein de la population. Les amers souvenirs des Gilets jaunes ne pourront s'effacer des mémoires nationales. Ce fait divers est grave ! Il condamne une certaine police qui perpétue un volonté de répression aveugle. Elle rappelle celle de Vichy. Jean Canal. 28/01/2021.                                                                  FAITS DIVERS Procès des policiers de la Bac 18 :"Avant je n'avais pas conscience de la gravité du blanchiment" Source LCI. Avec de tels arguments, propre à l'esprit policier, les zones de non droit en banlieues, auxquelles l'accès est strictement règlementé à la police (il faut montrer pattes blanches) par les dealeurs officiels, ces derniers vont clamer leur manque de professionnalisme dans l'exercice de leur fonction légalisé par les dealeurs de la BAC ! Jean Canal ; bien sûr. 11/02/2021.  Lire la suite.                        Scienceporcs : Viols à Science Po. L'enseignement supérieur frappé d'ignorance ! Les élites de la nation française, dont certaines finiront leurs cursus dans les pays de souche où, comme en Afrique, ils occuperont des postes privilégiés, s'adonnent à des actes sexuels forcés ! L'instruction ne permet donc pas de développer les facultés sensorielles qui préviendraient sur des atteintes portées à la morale ! La France connaît depuis une dizaine d'années, des problèmes de cul aggravés !  A choix, disent les Suisses. Bons plans culs ! Jean Canal ; bien sûr.                      PROCES DES TROIS GENDARMES en instance de condamnation exemplaire. Ils doivent comparaître après quelques années d'impunité des faits de laxisme envers une situation cocasse de l'un des leurs, positif à l'alcoolémie, donc, dans ce milieu ubuesque qui a la particularité de se distinguer par un zèle excessif ! L'alcool reste un danger patent chez les perturbés du bocal... Soyez prudents, lorsque vous subissez à juste raison un test d'alcoolémie, en conduisant. Jean Canal ; bien sûr. 19/02/2021.   AGRESSIONS POLICIERES Périodes critiques pour des forces de l'ordre confrontées à des violences inouïes dans les annales de la profession. Le Ministère de l'Intérieur peine à publier les chiffres exacts des suicidés de 2020. 27/12/2020. Jean Canal. C'est Médiapart qui a révélé l'affaire. C'est son boulot : celui de tenir informé ceux qui ne le sont pas !  GENDARMERIE NATIONALE : un cas cocasse à épingler dans vos archives (il en existe à foison). Les frasques de la gendarmerie en ivresse. La famille r'ouvre le dossier pénal pour traduire les gendarmes complices d'alcoolémie envers leur collègue qui provoqua un accident de la route mortel. Les grands-parents des parties civiles avaient été percutés violemment par un gendarme, ivre ! Si vous subissez un alcotest, demandez d'abord aux gendarmes de souffler pour établir leur état de sobriété... Jean Canal ; bien sûr. 23/02/2021.  INFORMATION POLICIERE. Un vice-président du tribunal de grande instance de Paris est soupçonné d’avoir bénéficié des revenus d’une prostituée. Reportage proposé par la chaîne culturelle de l'Europe, ARTE. La violence engendre la violence ! Objectif, étayé d'analyses conjecturelles tenant compte des différentes entités, ce document audiovisuel détermine les responsables de cette hécatombe !  Jean Canal. A lire...                                                                                               Un gendarme pas tout à fait comme les autres. Son palmarès présente des carences psychologiques graves pour la société. Mythomane par les idées qu'il se fait de son rôle à jouer dans la sphère tragicomique, à titre de soldat dévoué à son propre service, ce gendarme ne semble point conforme à l'éthique de la profession. Certes, il n'est pas le seul ; quand bien même ses collègues de travail ne seraient que cocasses dans des rôles dignes des pièces de Molière dont ils s'attribuent les rôles. Ce ne sera pas le premier qui dérape ; mais celui-ci est considérablement atteint ! L'Express se saisit de l'affaire et en tire des conclusions intéressantes... La question de fond serait de savoir sur quels critères recrute t-on à la gendarmerie ? Une réforme aurait grand intérêt pour la protection civile en danger ! Lien de l'info.

36 Quai des Orfèvres. Avril 2014. Les deux flics de la BRI Violeurs à leur heures. En direct de la Cour de justice. « Vous avez éjaculé cette nuit-là », demande le président. « Non », répond Antoine Q. « Comment expliquez-vous qu’on retrouve une trace de sperme ? » poursuit le magistrat. « J’étais très excité. » Antoine Q. : « J’ai glissé mon doigt (dans le vagin d’Emily S.) mais je n’ai pas fait de va-et-vient », explique le policier. « Ça reste quelques secondes. » Aucun commentaire supplémentaire pour attester de la culpabilité de deux flics violeurs, en exercice de leur fonction préférée. Ils avaient au préalable, saoulé leur gueule dans un pub ! Il s'agit tout de même de deux flics de la BRI !!! Ils encourent 20 ans de prison selon le code pénal qui ne sera appliqué qu'au niveau de leur statut ; c'est-à-dire aucune once de prison ferme. Ne vous leurrez pas les femmes, vous n'êtes que des objets de plaisir... Jean Canal; bien sûr. 23 janvier.                                                                                          *Comment de tels individus peuvent-ils se retrouver assermentés, assurant des responsabilités judiciaires, capables d'interpeller des citoyens, et ici, une citoyenne, en faisant valoir leur statut professionnels !? Des réformes sont indispensables pour protéger les citoyens en danger évident face à cette espèce d'individus con-cernés !                  POLICE Six policiers en conseil de discipline font la une de la criminalité, à Mérignac, Gironde : DES SANCTIONS à l'encontre des policiers désignés dans cette affaire. Le policier qui a pris la plainte de la victime, été poursuivi pour violence conjugale !!! Le syndicat de la police renvoie la responsabilité de ce manque de sérieux, aux magistrats et organismes judiciaires habilités à gérer ces délits. Toute la hiérarchie désignée responsable de laxisme professionnel. Le féminicide de la jeune Chahinez Daoud, assassinée par son époux duquel la victime voulait se séparer a connu un épisode récurrent avec l'inaction de la police ! Sorti de prison, le meurtrier récidiva en passant à l'acte qui consista à brûler vive sa compagne.

La Dépêche du Midi titre un article, dissimulé dans la rubrique des Faits divers : Viols d'enfants : 18 ans de prison pour un policier.

Traiter la police de ce qu'elle est tout en pensant qu'elle n'est pas ce qu'elle devrait être, revient à traiter un sujet majeur des institutions françaises dont la loyauté est mal traitée ou bien traitée par le mal ! Il semblerait que, en tenant compte des erreurs notables commises par la police, d'un point de vue juridique, s'entend, durant ces dix dernières années, une lueur de remise en question du pouvoir qu'elle exerce soit repensée, à la lumière des événements sociaux survenus au cours de ces deux dernières années. Doit-on s'attendre à voir émerger une police intelligente dont les fondements reposeraient sur une appréhension des problèmes socio criminels, plus citoyenne, en ce sens que l'attitude policière s'émancipe de sa spécificité professionnelle qui la marginalise ?! Laquelle reposerait sur une conception sociale à part entière, en intégrant les rangs de la société aux côtés des citoyens, de sorte à se rapprocher des problèmes de fond d'un système gangrené par les crises socio économiques. Quand bien même, la police resterait-elle infréquentable ne fût-ce que part ses méthodes complètement obsolètes en matière d'investigation, il y aurait des réformes à entreprendre pour modifier un comportement qui n'a eu cesse de ternir l'image fausse d'Épinal qu'elle entretient, à son corps défendant. Linda Kebbab qui vient de publier un livre sur ses impressions professionnelles n'échappera pas à la critique, malgré son comportement très professionnel conforme à la déontologie dont elle minimise ce qui fait d'un flic qu'il est en faute. Jean Canal ; bien sûr. 5 novembre 2020.

"L'augmentation des violences policières en France est manifeste, notamment en comparaison avec les bonnes pratiques de la gendarmerie. Cette crise s'explique en partie par la culture insuffisamment démocratique de la police." Sebastian Roché. Un article tiré de la Revue Esprit dont nous rappelons que sa fondation par Emmanuel Mounier tenait à se distinguer naturellement par son "esprit" intellectuel traitant des sujets essentiels de la société, sélectionnés selon des critères d'intérêt national ; aussi banal que cela pût paraître, à l'époque, alors que la presse ne se targuait guère de sensationnel adressé aux people, l'information, soit-elle axée vers un thème d'actualité précis, se doit de fournir suffisamment d'explications au lecteur pour qu'il en comprît le sens intégral, sans aucune intention de le détourner de sa propension ! La Revue Esprit, à laquelle nous sommes abonnés, ne souffre point de tare à ce sujet. Assidus dans ce genre de lecture instructive, puisque là est le cas, nous ne nous lassons jamais de son contenu, laissant aux lecteurs une ample opportunité d'opter pour le sujet de son choix. "Guignol" nous semble parfaitement illustrer le contexte de la police actuelle qui tantôt se rend ridicule, sans doute par goût de la profession qui n'exige que très peu de compétences cognitives pour asséner un coup de bâton, au hasard de l'envie de la répression en vigueur, soit parce que les acquis d'un policier reposent sur des critères fondés particulièrement sur le recoupement d'indices pris en compte à partir de la perspicacité dudit mise en application dans une enquête, soit sur une espèce de con-viction personnelle découlant d’odorat épicé selon le plat à déguster ! Les résultats, aujourd'hui, nous ont démontré des échecs judiciaires dans des affaires maladroitement entreprises, sans doute dans la hâte de trouver un coupable idéal ; la plus édifiante fut celle de Seznec dont le flic en question, Bonny, fut fusillé en 1944 pour haute trahison avec Lafont, un bandit aux services de la Gestapo (l'Histoire n'en finit jamais de se raconter). Jean Canal. 5 janvier 2020.

Le capitaine  de  gendarmerie, Hervé Moreau a démissionné ! A l'issu de cette décision, un quiproquo sur les méthodes éculées de cette Institution ! La  hiérarchie  mis  en  cause  ! Hervé Moreau, Capitaine "émérite" de la Gendarmerie nationale, révèle des informations qui éveillent la colère de toute la hiérarchie. Maintes fois présent sur les plates-formes audiovisuelles afin de "dénoncer" enfin le management militaire des gendarmeries en France, ce Capitaine publie deux livres, lus par des gendarmes.

AFFAIRE ZECLER : comment les preuves disparaissent des écrans du net

On notera le zèle déployer pour effectuer un tel procès verbal dont les faits se déroulèrent en plein marché du lundi dont le brouhaha couvrait la chanson de Georges Brassens qui chantait "Quand on est con, on est con, le temps ne fait rie à l'affaire..." Brassens ne pas plaire à tout le monde !

AFFAIRE DE STUPEFIANT à la BAC. Les dernières révélations des coupables d'un forfait commun, si l'on se reporte à l'histoire de la police. Indéfectible corruption qui a toujours gangrené la Police ! De l'affaire Seznec, quand l'inspecteur Bonny (fusillé à la libération en 1944, après avoir collaboré avec Lafont) déposa une machine à écrire pour faire accuser Seznec. Nous n'évoquerons pas la collaboration de la police française qui prêta allégeance à Pétain, puis Laval et entreprit la rafle du Vel D'hiv ! Bref ! En remontant jusqu'à la Mondaine, on comprend que la Police et les voyous -balances et indics notoires-, aujourd'hui dénommés racailles, contractent des affinités comme le révèle le dernier forfait, consigné par la presse officielle. Banalité de la profession qui se nourrit de ses pratiques jusqu'au sein du sein en ayant commis un viol au 36 Quai des Orfèvresun vol de cocaïne, en ce même lieu, par un Flic -nous n'évoquerons pas l'affaire Michel Neyret ! Le passé criminel d'un individu non seulement le suit mais parfois le rattrape et dans certains cas est bassement exploité par cette même police qui s'en sert pour justifier ses harcèlements. Aujourd'hui, peut-on faire confiance à la police ? La réponse négative caractérise une profession devenue à son tour suspecte !  Complément d'information avec le journal Libération. Jean Canal. 10/02/2021.

DEFENSEUR DES DROITS. Dans quelle mesure le droit inaliénable de l'individu peut-il être défendu ? A défaut de reconnaissance juridique, il existe le recours auprès de la Cour européenne de justice qui enregistrera vos plaintes ou doléances.

Le Feuilleton des Bavures Policières DES FUITES AU COMMISARIAT  «Sans coupables, la police en fabrique»          Une policière falsifie un PV                 Une policière condamnée à deux ans                Prison ferme pour sept policiers          Deux policiers de la BAC        Un policier condamné          Deux policiers fracturent...            Marseille Deux policiers             Dossier police

"Parce que je ne compte pas" Aurélia. C'est le mot que cette jeune-fille laissa avant de se suicider. La direction, derechef dans ses investigations, a conclu à un drame personnel... 27 ans. Jeune. Jolie. Animée d'une volonté d'effectuer son travail correctement, autant que possible, dans le cadre de la déontologie. Son suicide trouve une responsabilité dans un disfonctionnement de cette institution ! C'est une policière. Un rapprochement avec l'affaire Myriam Sakhri (avec l'affaire judiciaire des gendarmes inculpés à Mimizan dans les Landes, l'image terne des gendarmes locaux, devient sombre) est à prendre en considération concernant les institutions intentionnellement visées dans les enquêtes encore en cours. Jean Canal. 21 mars 2021. Sources : Police/Réalité

Une coupure de journal qui rappelle que ce cas n'est pas isolé... Encore une bavure indigne de la profession. Le feuilleton de la police sale entame une nouvelle série : il y a ceux que l'on attrape sur les faits et les autres qui font dans le banditisme de proximité... 1 flic à Marseille faisait dans la pédophilie ! Doit-on s'en étonner, quand on est au centre de leur polémiques entretenues par la racaille à leur service. Des réformes en profondeurs sont toujours attendues Monsieur Gérald Darmanin. Plutôt que pérorer dans des oiseuses conversations sur les plateaux des télés en boucle, il faudrait créer un service en dehors de celui de la Police des polices ! Des élites incorruptibles de l'enquête, n'appartenant point justement à la police, lesquels traiteraient ce genre d'affaires sans concession aucune ! Les victimes, ici, sont les enfants, mis sous confiance ! Si vous n'avez pas d'enfant, vous pouvez pas comprendre. Lien de l'affaire.

"Nous devons tendre à l'irréprochabilité. Quand on aime les forces de l'ordre, on ne leur passe pas tout !"

-phrase de Emmanuel Macron prononcée au Beauvau de la sécurité . Emmanuel Macron se lâche en pleine audience du Beauvau, ce mardi 14 septembre 2021. Nous ferons donc notre, cette phrase qui deviendra l'emblème de la critique de presselibre.fr sur les...Forces de l'Ordre ! Merci Manu pour cet encouragement à la liberté d'expression... A presselibre.fr nous sommes fans des Forces de l'ordre, plus particulièrement Jean Canal qui préfère le poulet Grillé... Jean Canal ; bien sûr. 17/09/2021.             La phrase de Emmanuel Macron concluant sur le Beauvau, le 17 septembre de la présente année. Pourquoi voulez-vous que l'on ménage des "Flics" contrevenant à la loi, qui ont sali l'image que nous attendons tous de la police, à savoir assurer la sécurité des citoyens, les protéger contre une violence développée sous toutes ses formes possible de déclinaison, et cela au titre de gardien de la paix ! De surcroît, engager des "flics" dans des secteurs sociaux à risques psychologiquement, revient à n'avoir cure de la vie des autres, et notamment, ici, des enfants ! Michel Neyret, nous fit rire ! Avec les faits évoqués ci-dessous, nous en perdons le rire et adoptons une attitude austère à l'encontre de gens qui la plupart du temps magouillent et cranent par leur statut ! Voilà le sinistre bilan de la Police qui ne semble toujours pas s'améliorer, au troisième Ministre de l'Intérieur ! Jean Canal. 22 septembre 2021.          RTL propose une série consacrée à ces délits policiers : La rédaction vous la recommande. Pour quelles raisons de tels faits divers ne font-ils pas les unes des médias officiels, selon vous ? Eh bien, parce que leurs relations professionnelles admettent des affinités avec certains policiers, d'une part ; et hommes politiques d'autre part. De plus, lorsque un tel fait se produit, l'annonce est succincte, sans en trop développer les phénomènes de cause à effet. Jean Canal ; bien sûr. le 27/09/2021.  Liens affaires de pédophilie dans la police : Yvelines : un ancien policier jugé pour des actes pédophiles       Pédophilie : un policier piégé par la famille de la jeune fille qu'il harcelait       Lens : un faux policier accusé d'agressions sexuelles et viols sur mineures      Un policier et une institutrice mis en examen pour soupçons de pédophilie En Europe, un classement des meilleures police et gendarmerie, situe la France à la quatorzième place sur un total de dix-huit pays ! Source de cette info. (Il semblerait que la Police ait fait jouer ses relations médiatiques pour nous porter atteinte ! Et pas quelle...)

Ce n'est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière que des policiers malhonnêtes, ayant rompu l'engagement sacerdotal du serment que leur profession exige d'eux, sont pris la main dans le sac ! Depuis les affaires de drogue à Paris et Marseille, depuis l'affaire Michel Neyret , depuis le viol du 36 Quai des Orfèvres, la liste déjà longue auparavant de ces délits ne cesse d'ajouter de nouveaux délits à l'histoire rocambolesque de la Police : il est vrai que les critères de recrutement ne relèvent point d'examens de conscience élevée au niveau d'un intellectualisme suffisant ! Avec tout ce que les français ont pu tirer comme enseignement sur les dysfonctionnements de la police, lors des manifestations des Gilets Jaunes, le peuple ne s'étonne plus des comportements de ces flics qui traversent un passage clouté en vous toisant en signe de pouvoir : Balayez devant vos portes, Connards ! Jean Canal. 19 février 2020. 

Les mesures prises par le gouvernement actuel, que ce soit celui-ci ou celui qui adviendra en 2022, tendent à durcir les mesures d'investigation des acteurs sociaux qui sont opérationnels sur le terrain des manifestations en tout genre, là où les services d'ordre seront présents. On comprend pourquoi ! Le plus difficile effectivement est d'apporter des éléments de preuve qui peuvent constituer un dossier pénal contre un agent en faute. Films, photos et enregistrements seront bientôt réservés aux professionnels de l'audiovisuel, attitrés d'une carte de presse, leur réservant "le privilège" de rendre compte des événements. Le quidam engagé par ses actes et ses pensées sera banni ! de l'éventuelle désinformation relaté sous les traits de la vérité factuelle. Les vidéos et reportages que nous relayons, en les présentant sur nos pages, dans un but de transmettre l'information, sont toujours autorisées, pour l'instant tant que les réalisateurs nous l'autorisent. La démocratie peut, effectivement, se permettre de légiférer sur la liberté !
A LA BRI, ON ÉJACULE AVEC LE DOIGT !* 36 Quai des Orfèvres. Avril 2014. Les deux flics de la BRI Violeurs à leurs heures. « Vous avez éjaculé cette nuit-là », demande le président. « Non », répond Antoine Q. « Comment expliquez-vous qu’on retrouve une trace de sperme ? » poursuit le magistrat. « J’étais très excité. » Antoine Q. : « J’ai glissé mon doigt (dans le vagin d’Emily S.) mais je n’ai pas fait de va-et-vient », explique le policier. « Ça reste quelques secondes. » Aucun commentaire supplémentaire pour attester de la culpabilité de deux flics violeurs, en exercice de leur fonction préférée. Ils avaient au préalable, saoulé leur gueule dans un pub ! Il s'agit tout de même de deux flics de la BRI !!! Ils encourent 20 ans de prison selon le code pénal qui ne sera appliqué qu'au niveau de leur statut ; c'est-à-dire aucune once de prison ferme. Ne vous leurrez pas les femmes, vous n'êtes que des objets de plaisir... Jean Canal; bien sûr. 23 janvier. 
2018 : L'affaire qui embarrasse la gendarmerie de la localité où s'est produit ce drame, ressort. Elle refait surface dans les annales de la justice qui est rétroactive, ne l'oublions pas... Ce qui fit défaut, ce fut le manque d'informations concrètes de la part des fonctionnaires qui, tenus par un devoir de réserve, se sont exprimés du bout des lèvres. La jeune gendarme vouée à une carrière de mérite dut abandonner son rêve de fonctionnaire dévouée à une cause d'honneur dans cette profession. La justice donnera-t-elle raison à la seule vérité qui existe ? Il semblerait que la famille veuille relancer l'enquête afin d'obtenir un jugement, pour la mémoire de cette jeune femme dont la vocation honorait la gendarmerie. Jean canal.

LA POLICE place Beauvau à la lumière du 'lampiste' de service. Légende :"Vous devez faire confiance au gouvernement !" Gérald galvanise ses troupes ! C'est le récent fait divers, publié le 5 mars, dans la Dépêche du Midi, qui interpelle par sa singularité du délit. Un policier pédophile condamné à 18 ans de prison pour une série de viols sur enfants ! Dans les annales de la police, dont les faits les plus intolérables furent commis au cours de la dernière guerre mondiale, on rencontre rarement de tels délits ! Afin de sanctionner ces actes odieux, le parquet de Versailles avait requis 20 ans de réclusion criminelle. L'avocate de la Fondation pour l'enfance, maître Céline Astolfe, s'exprima de façon à prévenir ce genre d'actes, la plupart du temps indécelables chez un individu, en ces mots : « Par la peine de prison et les mesures complémentaires, la cour criminelle a pris le soin d'utiliser tous les moyens juridiques et judiciaires pour que de tels faits abjects ne se reproduisent plus.» Lire la suite.

*Il n'est pas précisé de quels doigts il s'agit : l'index, le majeur ? Le pouce étant inapproprié pour ce genre d'opération de police, possédant une forme incurvée, ce doigt est plutôt utilisé pour demander grâce ou bien une condamnation ! L'auriculaire est trop court, puisque la plupart des femmes aime la longueur dans le sexe masculin. Reste l'annulaire qui est considéré comme sacré par l'anneau du mariage et donc exclut pour ce type d'exaction judiciaire. Reste le médius, Messieurs de la Police, celui qui sert à vous faire un doigt !
Evidemment, dans un viol, les femmes mentent ! Les violeurs leur reprochent des attitudes aguichantes qui poussent, effectivement, à des actes considérés comme des invitations sexuelles évidentes ! mais voyons, Messieurs de la Police, c'est une thèse qui se défend...notamment en ce moment à la Cour d'Assises de Paris où sont jugés deux flics de la BRI pour viols (ils étaient à l'époque des faits flics en exercice au PUB le Galway pour étancher leur soif... 

SALE AFFAIRE POUR LA GENDARMERIE

Reportage exclusif avec la police

Le lien Police de l'information

Français est incarcérés sous le silence de la diplomatie française à l'étranger. Par soucis de transparence et d'honnêteté journalistique un devoir nous interpelle en relayant les informations qui suivent. ascione chronology final sept (2)
BRI Procès des deux ex-policiers
LA LIGITIME DEFENSE...
POLICEETREALITE INFORME
L'INFO OFFICIELLE. Vidéo Victime

La police réintègre des malfrats

Bavure de la BAC 

LA REVUE ESPRIT/POLICE

 POLICIERE EN GARDE A VUE

Fonctionnaires décédés : Liste L'IGPN en action. POLICE "Je vais quitter la police, je le sais. Elle ne m’apporte plus rien, plus aucune joie, plus aucun plaisir de faire ce métier que j’ai fait avec passion à la BAC puis à la BRI.  " Témoignage anonyme d'un policier.          L'Article de Médiapart concernant les intentions politiques de Marine le Pen

Chiffres sur la criminalité en France

Bavure de la Police de Nice

VIDEO ICI TRAFIC D'ANTIQUITE AU LOUVRE : PLUSIEURS INCULPATIONS

Une dernière bavure policière

Depuis l'affaire du suicide de la gendarme, Myriam Sakhri  poussée à bout par un supérieur, les suicides n'ont jamais cessé. Nous retiendrons celui d'une autre jeune femme, Aurélia, sans doute trop sensible pour exercer cette profession qui se doit de répondre aux injonctions de supérieurs hiérarchiques.

92 policiers 66 gendarmes écartés du contact avec le public, suite à une condamnation, assurait Gérald Darmanin : «Ils ne doivent plus être en contact avec le public dans l'attente d'une décision du conseil d discipline. Elle intervient généralement sous un an ou deux ans. J'ai demandé au DGPN que les conseils soient réunis sous trois mois maximum.»   

 POLICE du côté syndical, on note des voix différentes

Le lien    Plainte Police  Vérité policière  Gendarmerie