BIENVENUE CHEZ LES CONS*

Bienvenue chez les cons Édition 2024

"Complètement ! ça veut dire beaucoup ?"

Bienvenue en 2024 une année prometteuse en galéjades tout azimut...

Hélas ! Le succès de cette page nous oblige, nous force à la placer dans le Menu officiel du site, tout simplement parce que les personnes qui l'ont recherchée sur le site ne pouvaient y accéder directement, tout simplement parce qu'elle est invisible. C'était une de nos manières de cacher la Honte du pays ; puisque c'est la France qui est touchée de ce fléau... Et confidence pour confidence, un Flic, courageux celui-ci, nous fit remarquer que nous étions en dessous de la réalité avec nos chiffres toujours approximatifs, con-cernant les Cons ! Vive la Bonne Police ! Et tant pis pour les autres... 20 février 2024. Donc un contact direct ! Jean Canal remercie les acteurs et actrices principaux de leur contribution à cette évolution fulgurante des visites. Auront-nous la primeur d'effectuer un reportage de Mairie et de Communauté de Communes, comme nous l'ont suggéré certains lecteurs restant anonymes (nous protégeons nos sources).

La page connaît un franc succès auprès de personnes auxquelles "on" a indiqué le site. Évidemment ces gens ne sont pas con-cernés par ce fléau qui frappe le siècle : la connerie... Merci à ces lecteurs desquels nous ne pouvons publier certaines propositions d'illustrations et de textes. Restons courtrois... Photo Jean Canal. Il n'a pas changé, excepté que, désormais, il porte régulièrement des hardes éculées et vieillies par le temps. II a définitivement renoncé à revêtir ses beaux habits de Prince que voici. Pour paraître. 20 février 2024.

Ne faites pas la gueule ! Vous n'êtes peut-être pas con-cernés par cette débilité con-temporaine. Puis si tant est que vous-même soyez touché par cette tare indélébile, hé bien, dès l'instant que votre entourage familial ou professionnel ne s'en soit pas aperçu, vous pouvez continuer à l'être et au demeurant de votre condition,  le rester... -cela peut devenir une situation confortable... Cependant, tous les gens ne sont pas forcément cons. Généralement, le con se reconnaît ! L'usage, les habitudes mauvaises de se comporter avec les siens et son entourage détermine le Con ! Vous devriez savoir si vous en êtes ou pas ! Bonne continuation. Posez-vous plutôt la question de savoir pourquoi les cons intéressent la Culture et le monde intellectuel auquel les Journalistes se sont intéressés de très près ? Et quel que soit le lieu où vous vous trouverez, un Con apparaîtra à votre insu, là, où vous crûtes avoir un Génie !!! Mise à jour le 1er février 2024.

Il faut veiller à lire de bons livres de sorte à en tirer un profit culturel et un enseignement didactique pour conduire sa vie, en évitant les cons, au possible de leurs rencontres... Le Savoir et la Connaissance qui doivent rejoindre l'étude de la nature humaine, apportent à ceux qui en font un usage dénué de profit marchand, une clarté qui les distance de ces individus enclins à se nourrir de néfastes pensées. L'image nous a été proposée par un lecteur de cette page qui ne veut pas que nous citons son nom. Respect aux anonymes.

Au regard des publications ci-dessous, intentionnellement mises en exergue, il existe donc, plus aujourd'hui que hier, une culture du Con, entièrement admise au sein des pôles sociopolitiques de la France, notamment ! Traité sous tous les supports culturels possibles, du cinéma, de la littérature, du journalisme et de la politique qui particulièrement nous offre des scènes dignes du théâtre qui se joue, en ces temps-ci, dans l'Hémicycle de l'Assembles Nationale, le thème se décline en marge de toutes les Classes sociales ; au demeurant au cœur de la Fonction publique. La société est touchée par ce virus dont on ne sait toujours pas s'il est héréditaire ou encore contracté auprès de gens déjà con-taminés.

  *Le respect que l'on se doit de porter à la gente féminine, nous oblige à la considérer comme le veut l'usage de la parité et, désormais de l'inclusivité ! Représentant celles qui donnent la vie aux futurs mâles (plus ou moins dévoyés dans leur penchant hormonal), le respect leur est dû ! Reconnaissons-les comme telles et prenons comme emblème con-temporain d'un mouvement non pas lié à celui de remuer son derrière, mais ce que Sardine Roussô incarne dans la sottise enfin révélée."               

   Vous ressentez les premiers symptômes de cette "maladie" vicieuse qui s'insinue insidieusement dans votre cerveau, désormais atteint ? Ne désespérez-pas ! Vous n'êtes pas seul ! Vous n'êtes pas un cas isolé ! Certes, le mal est incurable ! Néanmoins, l'espoir de recouvrer les siens existe et vous permettra de vivre ce cas de débilité mentale, en groupe, dans une communauté humaine digne de vous accueillir ! Une nouvelle vie s'annonce pour les éléments con-cernés par ce fléau qui gangrène particulièrement les fonctionnaires ! Une étude, présentée ci-dessus, vous oriente vers une façon de faire de votre 'maladie' une habitude quotidienne acceptée par tout votre entourage de travail qui ne dira plus : tiens, voici le Con de service ! Mise à jour le 1er fevrier 2024. P-S : Le Bleu est la couleur uniforme qui incarne la connerie, sans limite !

A propos de ces gens qui ne sont pas des cons et dont ils ne faudrait pas prendre pour ce qu'ils ne sont pas. Qui sont donc ces cons qu'il ne faut pas prendre pour des gens ? Sagit-il d'une poignée de cons singuliers ou bien de gens singulièrement cons ? Ne serait-ce pas plutôt d'une élite dont il est question ? L'élite du Litre... Quoiqu'il en soit : toutes les classes sociales sont affectées et certaines plus que d'autres. Pensez-vous que la culture, le savoir et la connaissance excluent les gens d'être cons et ces derniers de devenir des gens dignes que ce titre social honore ? Depuis Brassens qui découvrir "que le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con", les cons n'ont pas trop évolué ; ils ont même changé. Bien que les questions demeurent en suspend et se présentent plutôt comme insolubles même dans l'Enseignement, le con n'a toujours pas conscience de son état. janvier 2024.

Ils seront nombreux ces cons-ci à être reconnus par leurs victimes souvent féminines, lesquelles sont des proies faciles pour les individus qui se dissimulent sous des apparences tout à fait naturelles du con ignoré ; mais, les femmes, obnubilées par l'artifice de la séduction accusent les affres de la déception avec une force pleine d'humilité qui leur confère une position digne au-delà d'un épisode de leur vie, effacé par le temps. Je leur garde tout mon amour...quand bien même leurs pensées seraient-elles destinées à d'autres.

*Après avoir compulsé quelques pages toutes relatives à l'acte qui nous intéresserait, le Code Pénal ne mentionne aucune interdiction à cultiver non seulement la connerie que ce soit en famille ou à titre personnel, mais, également d'adopter une attitude de Con en société : aucune condamnation encourue risque de pénaliser l'individu qui s'y adonnerait avec outrance (comme c'est déjà le cas au sein des villes et villages), avec le peu de capacité dont il possèderait pour exploiter cette tare indélébile. En fait, le Code Pénal n'interdit pas d'être Con ! Jean Canal. 7/2/2023.

L'Histoire avec une grand hache est complexe et assez difficile à établir dans sa réalité, lorsqu'il s'agit de raconter celle des Cons ! Les époques ne s'attardent guère à ce genre de phénomènes qui inclut la vie en société. Une assertion, cependant, que l'on retrouve dans le Robert (dictionnaire de langue française) : "Con, conne, connard, connasse, connerie." Définition générale : sans intelligence, stupide, sotte, ridicule. Autant dire que le dictionnaire eut une lourde charge en donnant ces définitions à resituer dans un contexte approprié des intéressés. Conspué sous les Républiques, jusqu'à la banalité du mot, admis donc dans les dictionnaires ; excepté le Littré qui se réfère à son origine : le "con" de la femme ! Bref ! Il y aurait des pages à écrire sur ce prédicat ! Aucun document sérieux n'évoque des anecdotes où se sont manifestés les Cons, que ce soit au cœur de la nation, ou bien en temps que tels au sein des nations, s'entend ! Est-ce un cas isolé ? Au titre dévolu par leur attitude et déraisonnement sur des faits divers banalisés pour des circonstances de peu de valeur généralement, les Cons restaient insignifiants de crainte d'être rejetés de leur communauté respective ; car certains vivent en castes, uniformément liés par un serment qu'ils ne respectent que pour des raisons strictement républicaines. Pourtant, au vu de notre con-temporanéité, nous savons que les Cons ont toujours existé avec plus ou moins de volonté d'apparaître, notamment sur la Place publique où ils ont pignon sur rue et où ils peuvent se montrer en espérant obtenir les faveurs et la con-sidération de leurs semblables ! Le con ne peut pas vivre seul. Il prend part à la vie sociale dont il soutire son existence. Il fréquente les gens installés, dotés et souvent aux situations professionnelles conventionnelles. Le Con Ancien, lui, peut médiocrement rivaliser avec les Cons Modernes ! Il n'a rien a leur envier étant donné que de nos jours leur taux de pourcentage bat des records d'audience dans la société ! Voyons du côté de la presse, du cinéma, du théâtre et de la culture, comment les Cons ont évolué et quelles sont les places occupées par ceux qui sont entrés dans l'hémicycle sociétal par la grande porte des urnes !

Paradoxalement, vivre avec les Cons est un enrichissement personnel qui ajoute à la sociologie intrinsèque de la cité et du lieu où s'expriment les Cons de toutes catégories, observés en plein exercice de leurs aptitudes ou/et habitudes quotidiennes. C'est un apprentissage qui répond à des exigences intellectuelles aptes à interpréter leurs faits et gestes et traduire leurs paroles salasses, ou leurs propos oiseux et incohérent tout en digérant les conversations puériles qu'ils pratiquent ! Courage ! Si vos voisins sont Cons, au pis, extrêmement Cons, comme c'est souvent le cas, admettez-les comme tels. Ne les rejetez pas ! Les Cons, soient-ils Notables, Commerçants ou/et Artistes ratés, simples marchands du Temple de la consommation, confortez-les dans leurs statuts ; à l'instar de la fable de la Fontaine où le Corbeau est flatté par le renard qui patiente pour que le fromage lui tombe dans le bec. En fait les Cons sont des idiots inutiles qui ternissent la société.

C'est Marianne, donc, qui a ouvert la boîte de Pandore. Enfin, la presse s'intéresse à ses con-citoyens ! Sans doute eût-elle oublié que parmi ses lecteurs, nombreux sont ceux qui en sont et ignorent leur état. Une part d'innocence est évidente chez les Cons ; car s'ils avaient conscience de la connerie qui les habite, ils feraient tout pour cesser de l'être : Cons ! Et jusqu'aux dernières constatations, le phénomène est plus d'actualité aujourd'hui que hier, quand la société n'était pas en interconnexion 24H sur 24H. Les réseaux sociaux ont révélé la capacité effective que les intervenants ont à ne jamais résoudre les problèmes qui se présentent à eux, tout en les critiquant ! Le cinéma s'est emparé du sujet et s'est efforcé d'en extraire le meilleur ! Les cas se multiplient au fur et à mesure que la société s'effondre dans son propre cloaque ! Il n'est plus question d'économie malade de sa spéculation, mais de comportements qui ne présentent rien d'anormal dans une société désormais normée sur ce modèle : 2022 a atteint 47,9% de Cons dans la population française active et inactive. A l'échelle sociétale, le Con, difficile à cerner (contrairement à ce que soutient Marianne), se dissout dans la masse, abrutie par les lourdes conséquences du vivre ensemble. Généralement, ils se regroupent et sont heureux de se retrouver -dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es ! Les tendances se retrouvent au sein des cas sociaux et chez ceux qui controversent leur statut, les Cons sociaux ! On peut affirmer que toutes les professions sont touchées par ce fléau qui provoque des lésions graves dans le tissus social, détérioré depuis que le peuple se prend pour une célébrité sur internet ! Hélas ! Les enfants sont irréversiblement touchés, si les parents sont atteints ! Dans les bourgs comptables, les Cons apparaissent évidents, dès la première rencontre. On sait à qui on a à faire et on peut anticiper sur le comportement à venir ! Il faut les laisser venir...et accuser la réception de cette échange, le plus souvent verbal, de manière fructueux en matière de dernière connerie véhiculée sur la Place publique. C'est en cet épicentre, où tous se montrent, que la révélation se synthétise dans un noyau dur de gens qui ne présentent aucun intérêt pour une évolution positive de notre système !

Les années quatre-vingts participèrent également à cette farce sociale

En 1974, Yvan Audouard, osa faire entrer les Cons dans la Littérature où il y avait une place vacante. Le bouquin est édifiant en exemples de Cons disponibles, déjà pour une époque prônant mille libertés. L'Ignorance responsable serait-elle imputée à la société qui manqua à son devoir de transmettre les Lumières de l'Histoire, à un peuple livré aux occupations les détournant d'une propension éclairante sur leur état de servitude sociale ! Est-ce de l'avoir tiré vers le bas qui engendra autant de Cons depuis l'avènement du tout tout de suite, ayant généré des tares indélébiles, au demeurant de la politique de proximité dont les apparats consistèrent à complaire aux suppliques populaires ?! Pas forcément, puisque les Cons appartiennent à toutes les Classes sociales, tous les partis politiques et même chez les religieux ! Y'en a t-il, Jean Canal ? Hélas ! Oui ! Toutes sortes de professions dont on ne soupçonnerait point qu'il y eût des Cons aussi en cet endroit..., sont frappées de ce fléau du XXI° siècle. Une régression de l'humanité est établie ! L'auteur de la "Lettre ouverte aux Cons," que Jean Canal eut le devoir de lire en 1987, ne fut pas le seul à traiter ce sujet qui peuple les villes et les campagnes... ; car Georges Brassens écrivit une "mélodie" qui fredonna un refrain devenu célèbre jusqu'à ce jour

"Quand on est con, on est con. Le temps ne fait rien à l'affaire."* ce fait est confirmé... Brassens

Entièrement d'actualité, cette maxime tombée dans le vocabulaire populaire (peut-on parler de langue vernaculaire ?) convient plus aujourd'hui, aux politiques, élus et hauts responsables des postes majeurs de la direction de la France, lesquels récidivent dans les mêmes erreurs déjà commises précédemment par leurs confrères ! On les tueraient presque si une guerre civile advenait inopinément. Puis, ils existe le Con de service, celui qui est attitré par une autorité supérieure, Maire, Elu et tous les carriéristes qui se chamaillent la première place afin d'obtenir les préférences du Patron" ! Celui qui persuadé de participer à la cause publique obéit aussi à des Cons supérieurs dotés de statures professionnelles, les gratifiant de largesses ! Dans ce cas, les Cons sont généralement utilisés pour des tâches serviles, moyennant une consécration sur l'autel des Places publiques, là-même où le Marché plein vent s'installe.

Le tris sélectif des ordures

Hélas ! La femme n'est plus épargnée avec le temps qui se prête volontiers à des préjugés nourris par des cabales, complots et menaces, s'entend, reposant sur des prévarications sensuelles à exercer, le cas échéant un contexte particulier. Le Wokisme fait son entrée chez les cons acculturés. La Conne par excellence, donc, ou plutôt les Connes n'ont plus d'âge suffisamment mûr pour professer dans la connerie quotidienne. Certaines en sont imprégnées dès la naissance où les premiers signes apparaissent chez les nouveaux-nés ; une mère remarquera les premiers traits qui rappellent ceux des aïeux, des parents, voire ancêtres :

-Regarde, chéri, dira une mère à son époux, en couvant du regard tendre son nouveau-né. Il ressemble à ton grand-père qui était déjà un sacré Con! Qu'en penses-tu ?

-Ha !, je dirai plutôt qu'il y a tout de même des mimiques identiques au caractère de mon père qui ne fut, hélas !, qu'un gros con !

Hé oui ! Je ne l'avais pas remarqué ; mais console toi, mon chéri, il a aussi tes airs, il sera peut-être comme toi : un petit Con...

Il faut l'espérer, mon Amour, afin que la tradition se perpétue...

L'Enseignement secondaire n'est pas épargné ; puisque c'est là que le savoir et la connaissance doivent servir la cause de la nation ! En vain ! La connerie se transmet selon des codes didactiques insufflés, par les exégètes de matières présentes dans des programmes conçus à cet usage. Il suffit de le con-stater au cœur même d'une génération entièrement soumise à son exercice. Jean Canal. 30 décembre 2022.

Nota-Bene. Plus vous démontrez aux cons qu'ils le sont, moins ils en prendront conscience et accentueront leur comportement, officialisé par les Cons supérieurs... Il existe donc une hiérarchie chez les Cons.

Puis, il existe les insolents, ceux qui veulent se distinguer par la force, ici, caractérisée par le titre d'un ouvrage sans grand intérêt pour la littérature. L'auteur aurait pu édulcorer le titre en recherchant une périphrase comme : "Allez vous faire voir chez les Grecs !" De surcroît, l'emploi du pluriel avec un pronom sujet Tous, a une tendance intentionnelle à généraliser. Tous les gens ne sont pas des enculés ! Certes, il y en a de plus en plus ; mais l'insolence n'a pas de prise en littérature sur des lecteurs qui ne compulseront même pas ce genre d'ouvrage.

Très bonne année 2024 à Tous