En Privé

By | 29 janvier 2024

 LA SYRIE. Le manque de vrais Savons d'Alep se ressent sur les marchés plein vent de France et de Navarre. Bien sûr quelques compositions de succédanés confectionnés à la glycérine et huile d'olive circulent, mais le parfum du laurier a disparu complètement dans une composition réduite à peine à 20% de sa présence dans son contenu. A qui doit-on formuler nos doléances ? ! Poutine qui détruisit Alep. Bachar Al Assad pour avoir encouragé ce massacre (encore un).  Ou bien/et DAECH et ceux qui crurent arracher le pouvoir à un tyran ? L'évolution des événements actuels voudra que Bachar Al Assad engagera son armée et, au demeurant, son peuple dans un nouveau conflit, en aide à un état frère par la religion... Pour lors, il faut mesurer les conséquences éventuelles d'un échec que favoriserait l'entrée en guerre des États-Unis, de façon officielle, s'entend ! Rien n'est encore définitif dans les enjeux qui préfigurent un siècle perturbé. L'élection de Donald Trump sera l'hallali dans le monde ! Les pays proches des Palestiniens s'unissent tout en intervenant chacun selon leur idéologie politico-religieuse, afin de prendre part au conflit contre les Israéliens. Cette résolution tardive pérennise une volonté tenace que les Arabes cultivent, lorsque leur dignité est humiliée ! L'Iran, les états arabes et la Turquie, tout en tenant compte d'une passivité positive du Maghreb dont les dirigeants se positionnent, évidemment, du côté palestinien, s'engagent d'ores et déjà dans la bataille. Et de rejoindre le clan des BRICS, l'Arabie Saoudite fait un pied-de-nez aux occidentaux dont les critiques internationales ne prévalent déjà plus chez des amis qui deviennent dorénavant leurs dissidents. Mis à jour le 18 janvier 2024. Lien de l'information. 

"Ils veulent nous tuer ! Ils veulent éliminer Israël !" Des paroles extraites d'une conversation entre une israélienne et un journaliste arabe. Le Hamas est déterminé dans sa mission barbare à éliminer toute vie israélienne. Quelle nation constituée selon des règles relatives aux préceptes de l'Humanité, s'acharnerait-elle sur des corps humains, en les torturant ? Violant des filles et femmes, assassinant des nouveaux-nés ? Les règles de la guerre ont des limites. Arrivé à un tel degré de massacre, reposant sur une haine sécularisé en ce lieu historique, rien ne justifie l'acharnement sur l'entité humaine ; quand bien même les annexions de territoires en seraient l'argument de combat ! Par contre, Israël inflige en représailles un combat qui aura des conséquences géopolitiques dans la réorganisation de la région qui ne pourra aboutir après l'éviction des deux franges armées que le Hezbollah et le Hamas incarnent dans leur symbolique révolutionnaire sanguinaire.

CITE POUR L'EXEMPLE. Revenons en France pour des questions rationnelles conduites par le meilleur de la Gauche du pays et dont le mandat se contente humblement de défendre les valeurs intrinsèques de la France (en danger de crises aigues annoncées par des événements internationaux), sans avoir jamais l'ambition présidentielle que les urnes offrent à chacun. Merci Monsieur le Député Ruffin. Le diplôme confère-t-il une outrecuidance dans des propos, tous frais exonérés, d'un jeune ingénieur au service de sa seule cause professionnelle qui se limite à son avenir ?! Un constat qui ne fait que corroborer les préjugés fondés de l'enseignement de l'ignorance dispensé à outrance dans les centres universitaires dédiés à cet effet ! La crétinisation des sociétés est donc avérée au vu et su de tous ceux qui en ont dispensé les préceptes. Le problème qui se présente à toutes les sociétés repose sur l'épistémologie de ses effets néfastes sur l'ensemble du système sociétal dont dépend l'ensemble des populations policées, plus particulièrement ! La France est en convalescence de sa préture européenne dont elle ne parvient pas à s'extraire. L'économie va connaître le plus haut pic de crise avec l'impossibilité de relancer son système. Le New Deal des Non-Alignés en sera la cause. Le lien connexe de Ruffin. Comment expurger le mal de nos civilisations occidentales qui ont cultivé un laxisme d'état, depuis au moins Mitterrand, sur des questions tabous de l'histoire française, particulièrement. L'Europe en est également affectée, depuis qu'elle s'est prévalue de sa constitution forte de 27 membres ! Nous ne sommes qu'au début d'une crise identitaire sans précédent !  Novembre 23.
La guerre est donc revenue chez nous en France, un pays complètement délabré à cause des politiques d'abandon de ce pays. Un triste bilan qui sonne le glas de l'Europe en proie à des dissentions idéologiques qui sont devenues effectivement inéluctable face à une situation internationale aggravée considérablement. Il semblerait que l'ensemble de la communauté nationale ne prenne cet épisode de l'évolution des civilisation, comme une parenthèse dans les multiples conflits qui émaillent le monde depuis la dernière guerre mondiale. Cette fois-ci rien ne sera laissé au hasard : la violence est de retour comme une espèce d'échéance à dessein de leçon humanitaire. Désormais, rien ne sera plus comme avant. Les sociétés vont être obligées de faire des concessions avec leurs vieux principes obsolètes dans la pratique du vivre ensemble ! Sinon, tout sera perdu : les valeurs intrinsèques à chaque histoire nationale mue en intérêt commun ! 29/10/2023.
Désolé de vous décevoir, mais je n'ai jamais été celui que vous crûtes que je fusse : mon engagement sacrifie tout et tous mes témoins sur son passage. Et je puis dire que j'ai toujours été et serai donc toujours, parce que je le suis aujourd'hui encore, plus qu'hier et moins que demain, contre l'Injustice ! quelle qu'en soit sa nature.., au grand dam de ses acteurs : quel qu'en soit la nature dont ils sont issus ! Au contraire, plus ils représentent une entité corporatiste dans la société, moins ils sont à considérer, dès l'instant qu'ils agissent contre l'éthique de leur profession, au demeurant à l'encontre des valeurs humaines. Et je ne peux donc tromper personne... 3 octobre 23. Jean Canal.
Garantir le droit institutionnel au sein de la justice pourrait paraître ubuesque de nos jours quand l'état de droit se doit de gérer avec transparence les affaires judiciables en son pays. Pratiquement inexistants, les manquements à ce devoir ne furent observés au cours de son histoire ; d'autant moins depuis sa mise en place au XIX° siècle. Le droit évolue donc pour le bien du citoyen qui aujourd'hui peut recourir à la Cour européenne de justice qui a son tour saisie, légifère sur des affaires conformément aux institutions qui le lui autorisent ! On ne peut mieux espérer en Europe. Demeurent les litiges et condamnations erronées qui peuvent advenir suite à des instructions tronquées d'enquêtes ou/et de faux témoignages favorables aux litiges. Avec une telle évolution de la justice de plus en plus clémente et compréhensible sur des affaires banales, cette dernière ne peut qu'être louée d'éloges, d'autant plus que les recours en appels et cassations foisonnent et plaident en faveur des accusés. Carole Delga, Présidente du Conseil régional occitan, eut recours à la Cour européenne de justice, suite à une plainte pour diffamation, déposée à son encontre par une politicienne du Rassemblement National. C'est dire combien cet organisme au sein de l'Europe est une source de justice. Point barre. 12/09/2023.
Article XI La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.
Rien ni personne ne peut donc vous interdire de déblatérer des inepties aux individus que votre jugement impartial considère comme étant par nature cons et/ou connes par nature, desquels les intentions sont malveillantes. Une méthode qui repose sur une investigation en votre vie strictement privée, lors d'une rencontre, non pas fortuite, mais mûrement réfléchie par une espèce d'autorité institutionnelle que l'Uniformité du genre dispense de détailler cette engeance de basse souche ! Votre tranquillité ayant été perturbée pour des raisons peu louables chez cette espèce humaine déclassifiée dans la hiérarchie sociale, votre devoir d'opinion impose une réplique sous les formes de justice rendue moyennant des représailles à l'encontre de ceux et celles qui osent violer votre tranquillité. En s'enquérant de vos activités personnelles, ces individus ont suscité une curiosité malsaine dans le but ultime d'en détourner les raisons au profit de l'Autorité déchue de son pouvoir. La France devenant, à nouveau, le premier état européen, devant la Suisse, de la délation populaire ! Cet article issu des Droits de l'Homme de 1789, vous garantit la liberté de laisser un con pour ce qu'il est, quel qu'en soit son identité ! Jean Canal. 18 août 2023.
Une brève histoire du crime, relatée au cours des deux derniers siècles, à travers des témoignages de Magistrats, ancien magistrats en retraite, dont le passé est fructueux. C'est effarant le nombre de crimes perpétrés, dans des registres différents autant que les actes, souvent récurrents dans la manière de procéder. Quelques affaires restent cependant non élucidées ! Les moyens judiciaires ont évolué, ceux de la police également. Néanmoins, la criminalité augmente et change de visage ; excepté pour des délits ressemblant étrangement de plus en plus à des périodes crapuleuses d'époques où le crime odieux fit les légendes. La société d'aujourd'hui nous donne une image aussi cruelle de celles d'avant !, si ce n'est plus, si réellement il faut tenir compte de l'évoltion sociale qui aurait dû prévenir toutes atteintes aux personnes et aux biens. Il y a donc un problème dans nos sociétés qui pratiquent encore une criminalité similaire à celles des époques reculées. A suivre. 17/08/2023.


Témoignage historique de la Revue Esprit. 90 ans plus tard, en se référant à sa date de création par Mounier, la Revue demeure intacte dans ses idées et cela sans avoir renier les idées combattues à son corps défendant ! Un besoin intellectuel pour ceux qui ne se contentent jamais du dernier avis donné, sous les aspects de fin ! Jean Canal. 13 août 2023.

La fin de nos illusions aux termes de la culture que l'humanité concède aux humanistes, depuis l'avènement des premières croyances, ayant entrainé inéluctablement la défaite de la pensée au cours de tous les siècles : celles qui se sont évertuées de changer le monde. Ayant jusqu'à ce premier quart de siècle nourri les quelques frêles espoirs, entretenus innocemment, par les hommes, ces derniers n'ont eu cesse de se heurter aux idées qui les ont tenus distants de civilisation en civilisation, jusqu'à en arriver à s'entretuer. Pratiquement, depuis la naissance de l'Humanité, les civilisations ont combattu leur semblable, dans un esprit de conquête. Aujourd'hui le bilan de cette situation tombe sans coup férir dans un déni de reconnaissance d'un échec évident : celui de la continuité des conflits meurtriers ! Nonobstant ces conjonctures, intervient un imprévu dans la marche forcée de cette humanité, confrontée à un défit de taille : celui du chamboulement climatique... Le climat et ses températures extrêmes attestent que l'humanité a agi sans intelligence jusque-là ! L'humanité a minutieusement détruit son propre patrimoine de vie, avec un pressentiment que ce monde-ci ne pourrait sûrement pas résister au choc que lui inflige l'Homme ! Une confrontation avec ses erreurs qui formalisent l'état des lieux de notre humanité complètement chamboulée : les populations sont en train de subir un violent changement encore plus violent que les vicissitudes du climat, qui n'en est qu'à ses balbutiements, jusqu'à la stabilité totale d'une géométrie linéaire de la planète ! Quand une nouvelle aire se mettra-t-elle en place ? Les valeurs qui ont permis d'ériger les peuples aux statuts de civilisations relativement policées, apparaissent comme une usage éculée d'une maîtrise subordonnée à la Nature qui impose de nouvelles normes, incontournables pour la survie du genre humain ! La rencontre d'une nouvelle aire sera sans doute fondée sur des principes à ne plus déroger, sous couvert d'enfreindre sa propre survie ! L'équilibre général en dépend déjà. A ce sujet, sans pour cela l'avoir orienté vers cette notion climatique d'ailleurs, Il était question, hier 10 juillet, d'un colloque des Rencontres de Pétrarque, qui se tient chaque année à Montpellier. Le thème débattu au possible de l'interprétation de chacun des intervenants, fut "l'Intelligence" ! Hormis Aristote qui en eût évoqué une possible présence dans l'esprit humain, ils sont rares ceux qui se sont aventurés dans ce domaine vaste et inexplicable du comportement de l'homme devant un dilemme de haute pensée ! Hyppolite Taine fut un de ceux-ci, avec Renan qui laissa ce thème aux idéalistes du siècle. Taine y a consacré l'élaboration d'un ouvrage dédié à ce culte, désespérément recherché par l'homme, ne comprenant pas que la place occupée de cette vertu, ne transparaît pas des fondements du Savoir et de la Connaissance, prétextant la mettre en lumière afin d'en éclairer l'humanité ! Cet édifice du genre humain n'appartient qu'à une infime partie de cette humanité dont les pensées se rejoignent dans un but humaniste, au sens essentiel à soutirer de ce concept. Renan pressentit le destin du monde avant qu'il ne fût industrialisé : "Une rupture d'équilibre a été à l'origine de la civilisation." Il n'est pas le seul, mais les convergences d'idées qui en seraient issues pour construire un monde meilleur, dépendra toujours de l'ensemble de la communauté humaine, confrontée éternellement à des controverses qui l'ont menée à sa perte ! La question du jour des Rencontres de Pétrarque, a jeté une nouvelle formule interrogative de notre bilan sur ces deux siècles de destruction qui nous ont permis d'en arriver à une situation acculée à l'impossibilité d'établir un système globalisant une vie pour tous. On le constate déjà, d'autres civilisations, enclines à en subir les effets destructeurs, se ruent vers les cités originelles de cette catastrophe mondiale ! Relu, corrigé et augmenté le 5 août 2023.

ESSAI. Au-delà de la pensée générale qui anime les réflexions socio philosophiques, la gnose préside sur l'ensemble de l'intellectualisme. Parmi les oubliés du monde austère des intellectuels, il en subsiste un au sein de la postérité qui, de facto, lui a accordé une place ; rendant hommage à son travail littéraire. Raymond Abellio n'est donc pas mort. Il fallait lire son roman sous forme de trilogie qui eut en son époque un succès tout relatif, auprès des intellectuels versés dans l’appréhension des écrits à connotation controversée : «Les yeux d’Ézéchiel sont ouverts.» Lire le texte complet : La Structure absolue

Qui sont ces Français qui se baladent en Iran, au cœur d'un conflit embryonnaire prometteur de changement ? Les méthodes policières de l'Iran ont fait leur preuve au cours de l'histoire de ce pays, depuis 1979. Souvenez-vous des affaires d'emprisonnement de ressortissants français. 10 juin 2010, Clothilde Reiss en fit un récit émouvant ! "Je vous ai ramené mes dessins" racontait sur France Culture, la jeune fille, otage du régime dont les méthodes déterminaient les intentions d'une politique hermétique à l'Occident et tout ce que véhicule la culture dégénérée de notre pays ! Jean Canal. 13/11/2022.  

LA GUERRE EN DIRECT. Les hauts Médias nous ont habitués à assister à la diffusion quotidienne, voire en boucle sur les chaînes en ligne, à assister aux conflits mondiaux, assis dans un fauteuil, de préférence confortable. L'Irak nous avait conditionnés aux victimes sacrifiées sous nos yeux ébaubis. Celle de la Syrie, orchestrée par Bachar al-Assad, également confortablement installé en son régime, fut la plus meurtrière avec un peu plus de 150 000 morts. Celle de l'Ukraine, suivie au jour le jour, provoque un phénomène virtuel qu'il est difficile de départir de cette réalité omniprésente sur les réseaux sociaux qui se font le truchement de l'information. Et pourtant, les exactions qui s'opèrent sous nos yeux finissent par nous insensibiliser face à une réalité que notre cerveau refuse d'assimiler comme un acquis de conscience. Une guerre, un conflit et les crimes commis en leurs noms, s'atténuent aussitôt qu'un événement nouveau apparaît en image ! La guerre d'Irak, celle de la Syrie, les conflits perpétuels d'une Afrique indomptable par ses dictateurs, tous ces contextes finissent par être rangés dans les archives de l'histoire, parfois indexée dans l'oubli pour que vive tranquille le reste du monde, sans interrompre le rituel de l'existence. Jean Canal. 13/11/2022.   

L'ENGAGEMENT POLITIQUE DE LA FRANCE CONTRE L'IRAN DOIT être explicite sous quelque forme que ce soit ! Les VETOS américains et occidentaux ne firent que appauvrir le peuple iranien. Il ne doit y avoir aucun compromis avec cet état qui massacre son peuple ! La menace militaire contre Israël est existante et se fait ressentir dans un Moyen-Orient compliqué. Le message à envoyer aux Mollahs de l'Iran doit prendre l'aspect d'une semonce contre une guerre qui nous rattrapera tous, si rien n'est fait pour sauver le peuple iranien. Jean Canal. 11/11/2022.

Ici, Nous sommes. Poutine, l'Homme numéro Un de la polémique américaine. La Russie en serait l'enjeu en toile de fond d'un conflit dont on ne sait plus très bien qui a provoqué l'autre. On croirait volontiers, en écoutant certains qui ont intérêt à inculper le maître du Kremlin, que l'Europe aurait incité l'Ukraine à rejoindre l'espace Schengen, dans une communauté déjà à l'étroit : "venez chez nous, il y a de la place !" Non ! Il n'y en pas pour tout le monde, hélas ! La récession frappe les européens qui doivent adopter une attitude de restriction sur tous les plans de l'économie. On ne peut pas à la fois favoriser un conflit armé, en alimentant l'armement et prêcher une paix à l'Est ! De surcroît les milliards d'euros consacrés à la défense ukrainienne contre l'invasion russe, privent les Européens d'une manne qui fait défaut dans la maintenance économique ; d'ailleurs, le dollar a damé le pion à la monnaie européenne ! Bravo Biden ! Très bonne politique à l'Ouest ! En outre, les pays de l'OPEP, qui ne comptent pas que les pays arabes, quand bien même ces derniers dirigeraient-ils le marché du pétrole, baissent leur production, pénalisant la consommation de l'Occident. C'est ici qu'entre en jeu l'histoire de l'humanité où son déclin est annoncé, par des concours de circonstance qui appartiennent aux récits qui en furent faits, au temps où l'occident géopolitique n'existait pas encore ! L'Orient est un point géographique où le soleil se lève et l'Occident où il descend..., se couche et disparaît ! Le tout couronné par un chamboulement climatique qui marque ses limites dans son processus irréversible : plus trois degrés en fin de siècle ! On peut sans ambages imaginer la carte géographique dessinée par les conséquences naturelles d'une planète perdant ses repères d'antan : disparition des glaciers, et donc des rivières, déserts des rives méditerranéennes, et aridité des terres arables (ce récapitulatif ne rejoint pas les fictions que les écolos dessinent chez eux sur une feuille de papier d'écolier). Le reste appartient à la destinée des peuples qui hier furent les initiateurs d'une force éphémère et destructrice, et de ceux qui fondent leur existence sur l'essentiel ! Voyez-vous, cher ennemis de mes rédactions quotidiennes, la France possède ceci d'exceptionnel que la Liberté d'expression bénéficie à la fois de deux critères : celui d'écrire ce que l'on veut sans porter atteinte à autrui (aucune discrimination et/ou diffamation -banissant les noms d'oiseaux-), tout en lui rappelant que depuis la création du site presselibre.fr, Jean Canal, emmerde les Cons qui contestent son existence journalistique, et cela quelle que soit leur profession (fonctionnaires y compris) et contente aussi ceux qui le soutiennent tacitement, admirant, comme il est fait allusion dans des Tweets, mails, clics et autres modes de manifestations discrètes et...anonymes... -19 000 commentaires positifs- ; admirant un travail régulier, avec une mise à jour quotidienne...  Jean Canal. 2/11/2022.

LA CGT ne fait plus recette : Cette ancienne idéologie puisée dans les avatars du monde ouvrier du XIX° siècle perd de sa suprématie sur le terrain. L'emblème coloré de rouge ne flotte guère sous les vents de la révolte devenue pratiquement impossible avec un embourgeoisement matérialiste de ses adhérents qui tournent le dos aux croyances d'antan ! Son leader aurait tendance à se répéter. Il est vrai que rien n'avance comme il eût voulu; selon des thèses qui ne correspondent plus à une société en voie de désenchantement rationnel de ses espoirs consuméristes ! Il semblerait que "personne" ne l'est compris. Les rassemblements se remarquent par des espaces vides de sens, creusés par des militants occupés à repenser les idées du passé. Jean Canal. 28/10/2022.

LA DICTATURE DU PROLETARIAT. Effectivement, et vous en conviendrez que le sujet donne l'occasion que l'on s'interroge à nouveau sur l'attitude chinoise de raccompagner un grabataire, inopportun à la réélection du Numéro Un du Parti communiste chinois ?! Quand les vieux ont franchi quatre-vingts ans, ils doivent rester à la maison, du peuple en l'occurrence ! Leur travail ayant été accompli, dans les moindres détails de maintenir le pouvoir en place, il est vain qu'ils veuille derechef s'imposer. Il y'a comme un relent d'épuration dans les méthodes chinoises, plus précisément dans tous ceux qui émettent, du bout des lèvres, une contradiction sur le disfonctionnement du Régime ! Dans une nation vouée à cultiver la personnalité du numéro Un, on se doit d'approuver non seulement sa réélection à la tête du Parti, avec un soupçon de pragmatisme, en une période où rien ne laisse réellement augurer d'une lueur de paix universelle, n'est-ce-pas ?! La Chine de Mao, s'illustre par une espèce de pérennité de l'idéologie paysanne issue de la révolte qui naquit en 1949. Une si longue Marche pour arriver à un but dénué de débouchés démocratiques. Il va falloir encore composer avec les dictateurs de la planète, si les Occidentaux ne veulent pas périr sans avoir pu réagir, promptement. Jean Canal. 23/10/2022.

L'EUROPE ATTEND LIZ TRUSS Les Anglais -les plus anciens ennemis de la France- aspirent à un durcissement de la société avec plus de moralisation sociétale et lois contre les migrants. Durcissement de la politique en Grande-Bretagne, avec l'élection de Liz Truss, femme politique anglaise. La radicalisation est donc évidente quand on comprend que la mémoire de Margaret Thatcher planera sur cette new politic. Lire la suite dans L'ACTU.  Une nouvelle guerre commerciale avec l'Europe est-elle inévitable ? La Première Dame de l'Angleterre, ayant adoubé sa majesté, Vaincra-t-elle les adversaires européens, dont la France, dans son combat nationaliste ? News From England. LIZ TRUSS élue Première Ministre ! La nouvelle Première Ministre ne va pas se priver d'imposer un point de vue très anglais dans l'économie européenne, notamment pour les intérêts de l'Angleterre. Le conservatisme fonctionne de front avec le protectionnisme. Pas question de défavoriser les échanges commerciaux anglais et moins encore de les priver de l'économie de marché dont les politiques anglaises maîtrisent parfaitement les rouages. Quant aux problèmes de migrations illégales, ils connaitront des méthodes qui firent preuve d'efficacité sous Thatcher -hommage à Bobby Sands- ; toujours avec un sourire de charme...envoûtant. Jean Canal. 06/09/2022.

LES VACANCES SOUS UN SOLEIL CLIMATISE. Les manifestations en France reprennent péniblement leur itinéraire lancinant qui caractérise une thématique populaire usée, voire essoufflée par des tentatives vaines de révolution manquée ! Passons à autre chose. Du moins essayons ; non pas de convaincre les peuples, ce serait une illusion nouvelle qui nous renverrait à l'époque des idéologies extrémistes où le peuple en deviendrait sa propre victime.

Il serait temps d'agir ! Quand bien même les conséquences de notre comportement général serait inéluctable dans un temps qui nous est compté (ne voyez pas ici une prédication vers la fin du monde ! Non ! La planète s'en tirera fort bien), il faut absolument engager notre responsabilité pour essayer de sauver ce qui peut encore l'être ; que vous soyez d'accord ou pas, vous paierez le prix de nos erreurs : pauvres et nantis y compris (en soi, un un mal pour un grand bien)! Aucune réduction de la pollution globale, ne serait-ce qu'en Europe, fait l'objet de constatation officielle des acteurs de la surveillance internationale ! La consommation ne fait qu'augmenter, brassant des produits d'aucune nécessite qui pourrissent la planète. La santé des populations est impactée pour le plus grand bien des producteurs qui s'enrichissent sur et par le système consumériste !

Quant à ces gens « bien » qui se targuent d'adopter des comportements écolos, il suffirait d'exiger la publication des factures d'électricité des représentants écologiques, pour comprendre qu'ils abusent sur une consommation à réduire. Demandez également à voir, par curiosité saine, les produits qui se trouvent dans leurs placards et/sous l'évier (un trésor de merde ménager), un tas de détergents en tout genre ajoutent à la pollution.

Hormis quelques illuminés qui vivent en marge des sociétés, personne fournit l'effort suffisant pour atténuer la pollution. Ce n'est pas un comportement irresponsable, mais entièrement égoïste qui tend à vouloir profiter de ce qui peut encore l'être...avant qu'il soit trop tard -la nature humaine est ainsi faite.

Il est déjà trop tard, et cela malgré les discours tenues par les politiques qui savent argumenter sur le sujet du chamboulement climatique, tout en en démontrant les efforts ostensibles des aménagements effectués dans les villes gentrifiées.., bourg et petits villages fleuris à souhait ! Avec les problèmes de l'eau, les pénuries vont se succéder chaque année, en réduisant drastiquement sa consommation, jusqu'à en revenir à un usage mesuré, au pis sanctionné. Il y a toujours eu des tricheurs. Pourquoi n'y en aurait-il pas de nouveaux avec les mesures qui arrivent, dans les années à venir. Aurons-nous les porteurs d'eau de jadis ?

A qui appartient la bonne conscience que d'aucuns cultivent à l'escient de valeurs obsolètes et qui appartiennent d'ores et déjà à l'ancien monde, en train de disparaître ? Celles qui ont éconduit la morale civique en dehors des sentiers historiques de la libre pensée ! La nature humaine ne présente toujours pas de garantie sur les valeurs qu'elle cultive, selon des circonstances qui lui sont favorables ou pas, notamment en politique ! On connaît suffisamment cet individu qui, se targuant d’œuvrer pour le bien de la communauté humaine, ne manquera pas de se servir en premier, sans pour cela enfreindre les lois qu'il aura sciemment promulguées, en glissant un bulletin dans une urne percée. Menteur ! Tricheur et de surcroît Voleur, à l'occasion ; étant donné que c'est le patrimoine national, voire international qui est spolié !

Si vous aviez conscience à quel degré on Vous prend pour des cons, tout en vous maintenant dans votre état, vous auriez du mal à le croire...et finirez par conclure que ce fut toujours comme çà  et donc normal !

Jean Canal. 11 septembre 2022.

Emmanuel Macron est-il sur la brèche ? Sa politique connaît-elle ses derniers instants ? La Nupes et consorts entretiennent une vindicte à son encontre, pour des propos inacceptables concernant "l'état d'urgence économique" qui pénalise le pouvoir d'achat des Français, les plus fragilisés. Une manifestation n'ayant réuni qu'un groupe d'amis a produit des effets contrastant la situation politique des élus aux Législatives. "On" conteste les mesures en vigueur qui pénalisent une frange importante de la population, en précarité. Le contexte plaide an faveur de la restriction, que des élus appellent de leurs vœux, répondant ainsi aux doléances parlementaires. Le Politique doit en accepter les principes ; dans un cas contraire, la Révolution fantasque attendue devrait enfin faire jour pour que le passé, soit définitivement rasé ! Jean Canal. 5/09/2022. 

LES CRIMES DE LA REPUBLIQUE Virginie Calmels exhume de sa sépulture les restes de la politique du général de Gaulle, spoliée au profit d'une fraîche pensée de circonstance, réfléchie de concert au sein-même du parti politique existant, à dessein de reconstruire une idéologie appropriée au contexte français actuel, souffrant de carences intellectuelles. En effet, depuis le décès de la droite gaulliste, assassinée par le groupe Les Républicains, lors des deux dernières élections présidentielles de 2017 & 2022, le recrutement d'une figure féminine présentant tous les aspects requis pour prétendre à une énième présidence du parti en question, incombe les jeunes militants aspirant à recouvrer une parfaite organisation politique élaborée, selon les concepts de ses origines notifiées en 1958, lors de l’avènement de la V° République. Il est de bon ton, en politique, de se référer aux rares héros que produisit le XX° siècle. Une valeur sûre qui sensibilise tous les sympathisants du peuple enclin à épouser une idéologie sur mesure, répondant aux aspirations de chaque électeur, quelque peu dubitatif des dires de chaque leader. Jean Canal. 24/08/2022. LIRE LA SUITE

LES DETTES, VECTEUR DU SURENDETTEMENT FRANCAIS auront-elles raison de ce déséquilibre budgétaire des finances françaises dont le niveau est au plus bas ? Jamais dans son histoire, une telle situation fut observée. Le XX° siècle avait bien regagné sa relance sous la V° avec De Gaulle : zéro dette ! La situation s'aggrava sous Mitterrand qui pourtant prit des initiatives pour en réduire les effets. Il semblerait que chaque Président géra le pays selon des envies personnelles. Emmanuel Macron hérite de l'ardoise à régler aux Banques centrales européennes qui gèrent nos dettes et surendettements. Le contexte, pourtant, ne présente aucune problématique évidente. L'état envisage des plans d'aménagements financiers pour pallier aux manques à gagner des secteurs sociaux français, les plus touchés par la récession. Pourtant, l'argent est bien là ! Des entreprises ultra bénéficiaires refusent de participer au renflouement des caisses, vides. La solution repose sur un effort collectif. Du plus riche au plus pauvre. Un langage qui néanmoins déplaît à tous ! Jean Canal. 21/08/2022.  

L'EFFONDREMENT DE LA SOCIAL DEMOCRATIE : le monde de l'utopie sociétale touche à sa fin. Des millions de gens seront déboutés des droits qui leur furent alloués, selon des idées nées après la dernière guerre, dans le sillon des Trente Glorieuses. Paradoxalement, le plan Marshall y contribua en relançant l'économie française évidée de tout contenu matérialiste. Les successives sociétés qui se sont succédé depuis cette date, ont été conduites selon des idées qui ne prévalent plus dans "le nouveau monde moderne" annoncé par des signes évidents : le surendettement des sociétés aux banques centrales ! Les peuples se révolteront-ils pour refuser leur abdication ? Pas si sûr. Les divisions sont tellement ancrées dans les castes sociales que l'intérêt commun s'est étiolé avec un début de siècle achevant l'histoire sociale des idées du XX° siècle ! Toutes les apparences d'une société relancée par des emprunts laissent montrer le contraire : la chute entraînera les peuples dans une nouvelle misère, analogue à celle de la crise de 1929, avec cette différence que la relance est impossible. Soit une révolution civile sauvera la société, soit la Troisième guerre mondiale sera le mal qui rétablira un équilibre social. Dans l'un ou l'autre cas, la violence aura atteint un paroxysme jamais pratiqué au cours des siècles. Jean Canal. 21/08/2022.

"Il serait question d'une situation française qui préoccupe les français, de plus en plus confrontés à une présence indésirable de migrants, considérés comme les responsables des exactions commises sur le territoire en toute impunité, à l'encontre de la société civile qui s'en plaint ouvertement ( les actes de violence accentuent ce sentiment d'insécurité) ! Leurs doléances afin d'obtenir un séjour en règle sur le sol d'une République bafouée, sont rejetées en bonne et due forme ! Voilà, à peu près, le grief majeur qui est retenu. Evidemment, les agressions caractérisées frappent d'abord la population sans distinction politique ou/et religieuse, laquelle développe une phobie de l'étranger, identifié d'obédience musulmane. La xénophobie ne faisant point l'objet de la culture sociale, elle demeure, cependant, une attitude de plus en plus adoptée par des gens qui n'ont aucune alternative à un contexte devenant problématique, d'autant plus quand l'amalgame est aveuglément pratiqué sur des personnes françaises à part entière. Jean Canal. 6/08/2022.

Le lamentable état de la France, celle dont on n'évoque que très rarement les dysfonctionnements : la magistrature à un coût de gestion que l'état ne peut plus assurer financièrement. Les Institutions de la France en sont une espèce de bouc émissaire, sur lequel s'abattent les diatribes de partis politique ayant intérêt à les remettre en question. En ces jours difficiles, c'est la justice qui est sur le banc des accusés ! Une délinquance exponentielle qui s'ajoute à une criminalité courante, le tout pratiqué dans une incivilité quotidienne, dont le coût de gestion se chiffre par 10 000 emplois à créer au sein de la justice qui de fait démissionne de son devoir de la rendre ! Jean Canal. 22/07/2022.
L'axe du mal : la Chine. La Russie. La Turquie de Erdogan (le Turc à double face) -lire l'article du JDD. Et la Chorée du Nord qui cultive une sagesse situationniste avec prudence (pas suffisamment enrichie pour s'offrir une troisième guerre...mondiale). Néanmoins, qui sont les représentants de l'Alliance incarnant le Bien, en opposition à l'adverbe qui en définit son contraire ?! Nos ennemis, à Nous, et au regard d'une société ravagée par la gangrène de la spéculation outrancière, aurait eu tendance à ne pas avoir d'autre ennemi qu'elle-même ! Le monde dévasté par une excroissance dévorante en atteste, effectivement, la culpabilité de cette évolution 'anarchique' du pillage de la planète : une justice, cependant, Nous/Vous paierez une lourde addition ! Jean Canal. 6 août 2022.
La récession sera mondiale, prévient le FMI ! Une situation géopolitique qui frappera les pays européens habitués à pratiquer une consommation conséquente dont les effets impacteront les moins nantis. L'autonomie européenne en matière énergétique première reviendrait à l'exploitation charbonnière et/ou, à défaut, du nucléaire refusé par une majorité de citoyens dont la tendance sociopolitique serait écologique. Avec la fin programmée du thermique, la construction des véhicules électriques ne trouvera pas preneur sans énergie suffisamment disponible. Ce serait une opportunité à saisir pour repenser notre façon de vivre et peut être, sans espoir aucun, de bannir des gestes consuméristes attentatoires pour l'environnement : chacun en connaît lesquels. Se déplacer se résumera à l'essentiels que les distances permettent encore de parcourir, sans polluer. Seuls les transports en commun viendraient à bout de cette intense pollution suspendue sur nos têtes. Reste l'effort à effectuer et en comprendre les raisons.  Jean Canal. 27-29/07/2022.  
Un éclaircissement sur la situation des finances en France et sur les dépenses publiques advenues et notamment celles qui seront incessamment mises en place bientôt. Il n'existe guère de marge de décision pour répondre favorablement à une inflation en "marche" dont le parcours durera plus longtemps que prévu.  Pierre Moscosvici tire un bilan du contexte actuel qui préoccupe plus le politique élu que les français eux-mêmes. Les jeux de rôle que s'attribuent les députés de l'Assemblée nationale ne résoudront en rien la situation de précarité pérenne qui s'annonce, en partie à cause de la conjoncture ukrainienne ; les politiques le savent. Le peuple, lui, pense que l'état doit répondre à ses doléances. L'assistanat sera annexé sur ses valeurs humanistes, par une nécessité de modifier en profondeur la société socialiste de 81, encore en vigueur dans des textes votés en instance. Que se passera-t-il en septembre, si le pouvoir d'achat de la ménagère (ces dernières n'existent pratiquement plus...) devient nul ?! Les français seront-ils capables d'occuper la rue, jusqu'à l'abdication du pouvoir ?! Il est permis d'en douter... Jean canal ; bien sûr. 18/07/2022.  
L'ASSEMBLEE NATIONALE DE JUILLET... sera différente de celle de juin. Jamais on eut entendu autant parler de l'Hémicycle et des députés qui le composent, depuis l'avènement de la V° République ! Sous forme de feuilleton, assez cocasse, certes, les épisodes nous apparaissent étonnants, dans leur singularité. Les forces vives des partis politiques regroupés en faction, en effet, luttent contre des adversaires qui se doivent d'être plutôt à leur côté pour défendre les intérêts de la France d'abord ! Ils sembleraient réellement l'oublier. Des disputes, d'ordres législatifs, animent des querelles de balcon, entre voisinage intempestif ! Des gens bruyant, s'agitent de toute part, accusant des responsables politiques de trahison, d'inanité et d'incapacité professionnelle à résoudre des problèmes qui incombent aux 577 (c'est le nom de la bande de cette Association de gens dissipés qui gèrent, désormais, la France). Il semblerait que lesdits eussent oublié l'essentiel : redresser l'économie du pays, car la dette est plombée ; et l'Europe demandera bientôt des comptes aux français qui devront payer... Jean Canal. En introduction toute relative à la politique française en déconfiture. Au fait, avez-vous des nouvelles du dernier convalescent du groupe, Les Républicains ? Il paraîtrait qu'il serait à l'article de la mort ! Le Rassemblement national serait à son chevet pour recueillir le dernier souffle... 2 juillet 2022.
Pour l'heure, c'est la population française qui fait les frais de la crise économique imputée à la guerre en Ukraine. Une inflation qui pérennise la situation de la récession économique en vigueur depuis plusieurs années. Le prix du carburant devient une phobie générale qui impacte les commerces de premières nécessités. Acheter moins, en sélectionnant les produits indispensables n'est point la panacée des moins conscients du contexte actuel qui a des répercutions sur l'atmosphère sociale viciée. Comment le nouveau gouvernement trouvera-t-il des initiatives salutaires pour alléger les coûts d'une consommation cruciale au quotidien ? Existe-t-il une solution sans causer de dommage à l'équilibre social que semble maintenir une population dans un calme inquiétant de silence..? AU SENS PROPRE DU MOT. L'économie : soit économiser vos "sous" qui ne se remplacent plus systématiquement après un usage dispendieux inutile ! Réfléchissez à vos besoins cruciaux, sans projeter votre vie sur des modèles qui ne représentent que le superflu ! En réfléchissant profondément sur vos besoins, vous trouverez sans difficulté que votre panier de ménagère occasionnelle alourdit considérablement votre budget et vous prive du meilleur...  Jean Canal. 22/06/2022. 
...mais personne veut des migrants ! Dans le fond de la conception que se fait l'être dans son bien être quotidien, il jalouse son individualisme de telle sorte à ne vouloir le partager uniquement qu'avec ceux qui épousent ses idées ! Ce phénomène xénophobe n'a jamais été une question de couleur de peau, de langue ou de religion, puisque la France admet dans son pays des musulmans depuis les conquêtes coloniales ! Jamais il n'y eut de problème avec des musulmans de France, autrefois. Avec le franchissement des frontières espagnole/marocaine, l'Europe assiste à son échec de maîtriser son espace Schengen et de contrôler les populations qui parviennent à s'infiltrer, cahin-caha, avec l'assentiment des pays qui incitent les désœuvrés à quitter la terre mère ! C'est une stratégie qui profite aux escrocs en tout genre ! Les états d'origine refoulent des ressortissants indésirables chez eux ! Ils s'en débarrassent, sans scrupule, consignant la religion dans l'amnésie. Les 89 députés du Rassemblement national ont répondu à une volonté d'un électorat de changer de politique européenne, afin de protéger cette population française de leur tranquillité perdue ! C'est toujours le peuple qui règle l'addition des casses dues au système. L'imbroglio socio politique actuel dans lequel sont ensevelies le sociétés européennes, illustre le résultat d'une gestion ayant omis de consulter ces peuples-ci sur leur volonté de vivre en société ; quelles sont conditions ? La France a répondu avec 53 % d'abstentionnistes. Soit la majorité absolue ! Jean Canal. 3/07/2022.

Public Senat La chaîne d'état. Pourquoi la bouder ? La France possède des moyens audiovisuels d'une grande valeur journalistique par ses archives, ses reportages et émissions. Plus intéressantes que d'autres appartenant à des groupes privés, Public Sénat n'impose pas un régime de reportages axés sur le fonctionnement de l'état français. Les sujets sont traités avec une exceptionnelle exhaustivité que l'on retrouve que très rarement ailleurs. Les débats riches en échanges intellectuels ajoutent une valeur à cette chaîne, hélas !, délaissée pour d'autres médias artificiellement animés de publicités marchandes. Jean Canal. 23/06/2022.  

Les Républicains pactisent avec la majorité présidentielle pour former un gouvernement de grande ampleur ! Jean-François Copé dame le pion à Christian Jacob. Echec et Mat ! Celle-là aussi, ils ne l'ont pas vu venir, chez Les irréfragables Républicains conservateurs qui cultivent une certaine idée de la Droite traditionnelle déchue... La politique, en fait, n'est pas juste une affaire de partenaires, mais bel et bien une ligne droite à tenir, sans déviance : Sarkozy vous en a donné une leçon lors de la réélection de Emmanuel Macron... Une opportunité à saisir pour durer dans une existence fragile d'un parti en miette. Lien utile.  Jean Canal ; bien sûr. 28/06/2022.

UNE LEGISLATIVE DU PEUPLE POUR LE PEUPLE. La revanche des Gilets Jaunes verra-t-elle la victoire advenir au mois de juin ?! Tous les désespoirs sont encore permis, quand des programmes politiques servent de parchemins pour convaincre un peuple qui ignore complètement où réside son salut pour l'avenir des siens et du pays, menacés sous tous les plans de l'actualité ! Il s'agirait d'abord de rétablir un équilibre au sein même des sociétés frappées des crises socio-économiques. Ensuite, prendre des mesures draconiennes afin de répondre au véritable danger que représente toujours le chamboulement climatique. Puis, si la volonté nationale est au rendez-vous fixé par notre Histoire, il faudra cesser toutes ces querelles que les classes sociales entretiennent entre elles sous prétexte de raisons égarées dans les archives du passé politique ! Le résultat des Législatives ne résorbera nullement les problèmes majeurs qui s'imposent à nous, animés d'illusions perdues (pardon Balzac de galvauder vos titres). La réalité est plus décevante que l'on le pût imaginer ! Le contexte actuel,  hors conflit ukrainien qu'un Président inexpérimenté combat maladroitement, ne s'embarrasse pas de faux principes excipés par-devers un auditoire atteint de surdité et pourquoi pas de cécité, vouées aux discours de ces personnalités seules autorisées à débattre sur l'état actuel de l'Europe, plus précisément ! Quand bien même les alarmes se sont multipliées, effectivement, sans avoir été entendues, les peuples continuent à vivre selon des schémas institutionnels conformes à l'idée d'un stéréotypes global, adopté comme unique modèle ! A les entendre, ils attendent tous que tout change, sans leur participation directe ! C'est sur ce point que la controverse doit se faire valoir, en contrecarrant sans relâche les propos erronés de ceux qui sont sensés représenter une frange importante de la population française, en l'occurrence ! Les risques qui apparaissent pourtant évidents avec de telles manifestations politiques, reposent donc dans l'endormissement des classes sociales précautionneusement plus soucieuses de leur bien-être que de l'avenir de la civilisation ! Le mois de juin ne sera qu'un jalon du parcours pour parvenir à résoudre les problèmes qui, liés les uns aux autres, représentent une synthèse d'échecs successifs qui ont miné nos sociétés ! Jean Canal. 26/05/2022.

LE JOUR DU DEPASSEMENT EST ATTEINT CE 5 MAI. Notre réputation de mentalité gauloise est donc établie : la France vient de dépasser ses limites de consommation ! Autant comprendre que nous provoquons le processus de dérèglement déjà enclenché, en précipitant une fin catastrophique de l'évolution climatique ! Loin de la fiction d'autrefois, quand les septiques dubitatifs glosaient sur une alternative favorable à un retour en arrière des quatre saisons, nous allons droit dans le mur ! Nos ressources s'épuisent à grande vitesse. Pourquoi la France a-t-elle atteint ses limites ? Parce que nous sommes des partisans du consumérisme inutile, entre autres de ces nécessités essentielles à "notre survie" planétaire que nous dédaignons au profit d'inutiles produits. Vous ne voyez pas très bien ce qui se produira incessamment sous peu, ou du moins vous ne comprenez goutte à un système complètement déréglé et duquel "on" chante toujours les louanges, moyennant une sauveté angélique de la science ! Quand bien même la science sera-t-elle capable d'apporter des solutions alternantes aux conditions de vie insupportables à venir, elle ne pourra contenir les vagues de chaleur qui s'abattront, comme c'est déjà le cas en Afrique, sans épargner l'humain, responsable de cette échéance qui nous incombe de fait ! Indisciplinée, la société l'est et le restera ! Il sera vain d'essayer de convaincre nos concitoyens de mesurer leur consommation à l'aune du stricte nécessaire qui repose en fait sur des choix inscrits dans une éthique de comportement salutaire pour ceux qui arrivent : nos enfants et petits enfants. Nos progénitures nous reprocherons nos comportements qui ne veulent guère changer au regard des circonstances actuelles avérées délétères : tandis que des prouesses sont excipées au-devant d'une amélioration considérable de notre condition avec des mises en œuvre de modèles écologiques, de l'autre côté de la planète, la pollution s'accroît à un rythme excessif, rayant de nos ambitions tout espoir d'atténuer le chamboulement climatique ! L'été sera extrêmement chaud de sorte à notifier qu'il en sera ainsi d'année en année jusqu'à l'extinction des espèces les plus fragiles, l'être humain y compris. Remarquez, nous sommes tous appelés à mourir un jour ; car l'éternité n'est point de ce monde... Jean Canal. 7 mai 2022.

LA REVUE ESPRIT. Parmi le panel d'articles que la Revue Esprit propose exceptionnellement, en cette période conflictuelle en Ukraine, nous avons opté pour celui concernant l'entretien avec Constantin Sigov, philosophe et directeur de l'université européenne de Kiev. Le courage de Constantin Sigov fait preuve d'une pugnacité dans la résistance contre un irréductible ennemi qui est prêt à tout pour occuper l'Ukraine. Il tient à témoigner en restant dans son pays où il recueille des informations dans l'intention de transmettre une réalité qui échappe encore aux intellectuels français, loin des champs de bataille. Certains passage de son récit sont édifiant de vérité : «Nous assistons en direct à un véritable crime contre l’Humanité, nous en sommes les témoins. Des gens qui ont réussi à fuir racontent que des milices tchétchènes, les fameuses kadyrovtsy, tuent les civils froidement dans la rue, parfois même devant les enfants. C’est un véritable massacre.» Lien.

COMMUNIQUE DE PRESSE. L'Europe n'est plus le territoire de prédilection pour les étrangers nantis aspirant à y commencer une nouvelle vie. Les jeunes cerveaux fuient l'espace Schengen en direction du Canada d'abords, des États-Unis ensuite et de l'Asie enfin ! Ne sont plus réunis les conditions suffisamment attractives pour gagner correctement son existence, notamment en France où les français passent leur vie à payer des taxes sur des services à la carte, des impôts dans tous les domaines et des accessions à la propriété grevé de crédits sans fin ! Y'aurait-il, aujourd'hui, une terre d'exil d'accueil où s'enrichir ne serait plus une illusion ? Oui ! Le Canada demeure la destination préféré des jeunes qui n'ont cure d'abandonner leur pays d'origine aux néo européen qui se pressent aux frontières. De plus en plus, les jeunes ressentent comme une impression de déception, en se sentant abandonnés par l'état français qui ne peut plus faire face aux dépenses sociales, acculé aux ingérences politiques de quarante années ! Des réformes paraissent inévitables aux prochaines politiques de priorité. Que ce soit Macron ou un(e) autre, le plan de réformes à adopter pour éviter une crise de plus, devra prendre des mesures draconiennes dans la distribution des attributions des aides sociales, comprenant toutes les aides auxquelles les français eussent droit, selon les politique antérieure. En bref ! La conjoncture conflictuelle actuelle permettra de réformer le pays. Jean Canal. 21/03/2022.

LE MONDE DIPLO. Une autre guerre, celle-ci éteinte depuis mars 1962, fait l'objet d'un dossier dans le Monde diplomatique de mars auquel notre Rédaction est abonnée. La question qui nous vient à l'esprit, en ayant lu l'article consacré, repose de fait dans la valeur que prend cette commémoration pour l'état français colonial de l'époque, soixante années après ces événements meurtriers. Les descendants des pieds-noirs sont-ils toujours sensibles à cette époque tourmentée où les divisions politiques scindèrent puis départagèrent les populations enrôlées dans ce conflit ensanglanté, chez les algériens ? Les relations avec l'Algérie n'ont jamais été au beau fixe depuis. Et pourtant les algériens de France et les algériens français ont adopter cette terre et en ont fait la leur avec des mariages qui ont donné aujourd'hui, une nouvelle génération de français à part entière. Lien. Jean Canal. 19 mars 2022.

CAVE CANEM Le Mali jette la France hors de ses frontières. Le média officiel de l'information en français est prié de plier bagage et de quitter le pays ! FRANCE 24 est devenue indésirable. La base militaire française implantée en Afrique, demeure toujours Djibouti depuis son indépendance le 17 juin 1977. A quoi tient sa survie dans la Corne de l'Afrique, haut lieu stratégique de la géopolitique internationale ? La corruption de la présidence et la complicité de son Président, Ismaïl Omar Guelleh, s'argumentent par des frais de séjour qui plombent le budget de la défense française ! La France-Afrique de Foccart vit-elle ses dernières années dans ce continent ? Jean Canal ; bien sûr. 20 mars 2022.