Les Bulletins

By | 29 mars 2021

Vivre sous la clarté des Lumières. Il en reste un faisceau qui éclaire ces espaces d'ombre où la société obscurcie peut recouvrer la lueur de l'horizon. Là, se sont réfugiés les abandonnés, non pas du système, mais de la culture : celle qui n'est plus dispensée comme un enseignement inclus dans l'instruction républicaine, propre à une Institution égalitaire sur ses valeurs démocratiques. Cette frêle clarté qui vacille par instant, si l'on ne prend garde de l'abriter des courants obscurs, jette son rais sur les penseurs encore d'actualité dont la société se nourrit intellectuellement. Pourquoi certains sont-ils privés de ce privilège ? Parce qu'ils se sont orientés vers un choix de facilité qui les maintient dans un marasme, désormais économique ! Jean Canal. 27 mars 2021.

La République remise en cause. Dans le cercle des Institutions, il lui a été difficile de satisfaire les partis politiques, adversaires des gouvernements de celle qui fut la plus longue, la troisième. La IV° fut insignifiante. La V° vieillit mal. Aujourd'hui encore, manifestent ceux qui veulent l'abattre ! Les maurassien, pour ne citer que les plus marginalisés, reviennent aux côtés des groupuscules déchus, comme la Génération identitaire essentiellement constituée de jeunes. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter devant une telle montée des Droites françaises qui ont toujours existé. La République veille sur la citoyenneté qui, certes, est mise à mal, en des périodes de fortes disettes économiques. Jean Canal. 27 mars 2021.

CET IMPERIEUX DEVOIR DE GUERRE. Les armes auraient-elles une incidence sur les civilisations ? La Corée du Nord ne donne point la parole à son peuple pour décider sur leur utilisation. De même en Russie avec Poutine qui maintient son peuple dans une oligarchie démocratiquement admise. La Chine joue la carte de la coopération commerciale en Afrique où elle est omniprésente sur tous les plans structuraux dans l'aménagement des territoires qui la composent et l'exploitation d'une main d'œuvre bon marché. Dernier en date, l'Ethiopie dont l'économie dépend des chinois. Egalement présente au Cameroun, Djibouti et d'autres états africains qui recourent à ses services. Canal. 27/01/2021 2020.

Enième manifestation pour le climat qui se délite inexorablement. Au vu des relents qui émanent de l'actualité éconduite, en l'occurrence, par une marginalité qui tend à mélanger les injonctions politiques choisies pour des emblèmes syndicalistes véhémentes, il appert une espèce de confusion des genres dans la véritable bataille à mener pour préserver ce qui pourra l'être encore dans le climat ; sans essayer de sauver une infime partie des espoirs du passé ! Il est toujours trop tard devant un processus irréversible qui se manifeste irrégulièrement avec une violence dans les phénomènes météorologiques, notamment ! Il n'en est toujours rien, si l'on tient compte d'un facteur de mesure effectuée à l'échelle climatique : la consommation prise dans sa globalité demeure le premier fléau dont nous sommes directement responsables ! Le premier acte à accomplir pour ralentir la destruction lente de notre biosphère, serait de repenser notre consommation, sans compter sur ceux qui nous gouvernent : ce qui n'est toujours pas le cas ! Jean Canal. 29 mars 2021.