Excusez ces interférences du site. Une tentative de piratage est entrain d'être résolue...

A écouter par le biais de ce lien, ce reportage inédit dans les affaires croustillantes de la Police française, la seule à cultiver ce genre qui doit impérativement cesser en France ! Saisir la Cour européenne de justice en dressant toutes les exactions commises par la Police et n'oublions pas la Gendarmerie qui se distingue toujours par sa "collaboration" légendaire avec des citoyens corrompus et peu fréquentables.... Jean Canal ; bien sûr. 19 septembre 2019.

Post-Scriptum : + 7° Celsius en 2100. Le Chamboulement climatique se porte à merveille. Son évolution suit le cours programmé par la communauté humaine qui a définitivement opté pour l'inaction climatique. Bonne chance à tous.

Sincèrement, nous n'allons pas adopter une attitude condescendante à l'égard de l'Arabie Saoudite attaquée sur son sol par une armée révolutionnaire yéménite dont les populations furent massacrées par le Prince ! Celui-là-même qui fit assassiner un journaliste dans son ambassade turque ?! Inch Alla ! Jean Canal ; bien sûr.

Il faut suffisamment d'imagination pour écrire ce qui suit.., n'est-ce-pas ?!

De la Société Hédoniste Plus la religion exprime t-elle avec ostentation la manifestation de dieu, moins elle en représente le sacré de sa valeur originelle, attestant ainsi du nihilisme spirituel qui anéantit toute vertu humaine. Son exploitation au nom de la force suprême représentée par des symboles ne fait que confirmer l'aire du paganisme dans lequel nous entrons au nom du principe de réalité, transcendant trois mille ans d'histoire religieuse. Dieu est mort de la mort de l'homme qui le sacrifia sur l'autel de la modernité incessamment renouvelée selon les principes de contemporanéité ! Demeure l'esprit qui n'appartient qu'à l'homme ayant été choisi pour l'expiration de son souffle. Le XXI° siècle se fonde sur la concrétion de la réalité subjective qui répond à cet hédonisme spirituel.

Le bien-être de chacun légitimement invoqué dans l'esprit individualiste qui se développe, se déploie, se formalise en une éthique post contemporaine. C'est Kant qui en releva les premiers signes, en dressant une thèse relativisant l'individu en une place majeure, voire impérieuse dans la société. Dieu demeurant en l'espèce moribond, moyennant un souffle éteint dont toutes les croyances, en fait, sont devenues païennes, confrontées aux réalités de la modernité ! Ce recentrement vers l'individu contemporain s'explique par un constat effectué au regard de l'histoire humaine, laquelle se solda par une hécatombe. Dieu étant mort, comme l'avait annoncé Nietzsche, il reste à l'homme de prouver sa capacité à résoudre les problèmes inhérents à ce dernier qui se situe, désormais, au centre des sociétés ! Malgré les apparences de cet éveil religieux qui se rattache à un historique ancien de la genèse biblique, c'est la spiritualité qui affirme sa suprématie au sein des communautés religieuses, s'accordant un second souffle pour une nouvelle renaissance des croyances mystiques ! Et nous le constatons, la société se dirige vers une concentration des biens consommables destinés à rendre l'individu plus heureux ; quand bien même ce dernier en serait dupé avec son consentement. C'est tout le paradoxe de cette situation actuelle, où l'effondrement des croyances, eussions-nous observé une recrudescence des fidèles envers une entité, est confirmé par l'attitude du fidèle acceptant de s'affranchir de la morale, sans redouter l'anathème ! Dans l'incertitude d'un lendemain défini, conformément aux espérances humaines enclines au retour du Messie, l'être a fini par se rattacher aux valeurs rationnelles des sociétés qui répondent favorablement à ses désirs ; et cela quand même dans les nouvelles religions promettent-elles toujours la rédemption pour l'humanité ! Notre société n'a jamais été autant païenne... Jean Canal. 16 septembre 2019.

Quels sont les modèles de sociétés qui pourraient répondre aux instances sociales des civilisations occidentales, notamment, pratiquant la mixité à l’échelle nationale. On aurait tendance à citer les états du nord de l’Europe qui durant les années de fort développement économique ont assimilé des populations aux caractéristiques complètement différentes de leur nouveaux pays d’origines. La mixité sociale, qui est un argument électoral débattu par les extrêmes, trouvant dans cette caractéristique sociale un argument politique de protectionnisme aiguë, répond-elle à constituer un agglomérat de communautés strictement diverses réparties dans un même espace social, en une démocratie occidentale contradictoire, par ses institutions, avec les cultures intégrées ? La laïcité, plus particulièrement, en France, demeure l’angulaire de la géométrie politique de la nation de plus en plus confrontée à la stigmatisation de ses nouveaux citoyens ! En effet, les stigmates de l’intégration au sein de l’éthique civilisationnelle apparaissent, dès les premières reconnaissances identitaires. Problème majeur qui se révèle, nettement aujourd’hui, avec la volonté des ‘islamistes français’ de vouloir une reconnaissance identitaire au sein de la République, en privilégiant tacitement la Charia sur les lois républicaines dont le fondement s’oppose à leur religion traditionnelle ; rejetant, ainsi, l’idée politique de 1789 ! Les plus touchés par cette manœuvre idéologique sont les musulmans modérés eux-mêmes qui subissent le phénomène de l’amalgamation..; quand bien même ne seraient-ils pas concernés par ce phénomène en nette avancée dans les villes.  A suivre. Jean Canal. Vendredi 14. 2019.

La société des civilisations. Ce serait l’intitulé illustrant ce conglomérat de populations étrangères aux origines européennes et qui, aujourd’hui, en ce tiers inachevé du XXI° siècle, vont fonder le nouveau monde de demain : celui auquel aspirent les nouveau-nés à venir. Il ne s’agit plus de suprématie religieuse ou encore de culture prédominante au cœur de ce qui fut autrefois le berceau de l’identité européenne, comme ce fut le cas avec la Grèce de Périclès, lorsque celle-ci rayonna sur le pourtours de la Méditerranée, par ses Lettres, ses arts, son architecture, son théâtre et son savoir. Lire la suite Jean Canal. 11 septembre 2019. Toulouse.

Éric Zemmour, né le 31 août 1958 à Montreuil, est un journaliste politique, écrivain, essayiste et polémiste français. Il commence sa carrière de journaliste dans la presse écrite, au Quotidien de Paris, de 1986 à 1994, avant de rejoindre en 1996 le service politique du Figaro. l’historien Gérard Noiriel, directeur de recherche à l’EHESS, spécialiste de l’immigration et de l’histoire de la classe ouvrière est l’invité de France Culture, ce matin, dans l’émission de Guillaume Erner. Son dernier ouvrage “Le venin dans la plume. »  La réaction intellectuelle est imminente lorsque 1 intellectuel polémiste engage sa pensée sur la ‘voix’ de l’extrémisme historique (tradition française oblige). Le combat des idées ne relève pas de conjonctures politiques complexes, comme c’est le cas aujourd’hui avec des imbroglio économiques favorisant l’annexion politique de l’extrême droite au cœur des états démocratiques (Italie, Hongrie, Autriche, Pologne, etc.) Eric Zemmour, invité à ne pas s’exprimer sur France Culture, ce matin, cultive l’art de la polémique axée vers une idéologie honnie du peuple français et bannie des politiques institutionnelles fidèles aux valeurs républicaines. Jean Canal. 9 septembre 2019. Fernand Braudel. Marc Bloch  lien connexe.     Rentrée littéraire 2019

LA REVUE DES DEUX MONDES DE SEPTEMBRE : P-S : La Revue des deux Mondes, vieille de presque deux siècles (1829) semble reprendre un envol sidéral en optant pour des sujets relativement bien traités au truchement d’auteurs emblématiques de la pensée, française en l’occurrence. Décriée par des intellectuels lui reprochant son esprit nationaliste, par trop conservatrice en évitant la stigmatisation maurassienne de coutume, la Revue représente tout de même un référent parmi ceux que nous lisons depuis suffisamment de temps pour porter un jugement intellectuel sur leur publication et son contenu ! Elle s’inscrit, effectivement, dans les incontournables éditions de presse à consulter dans sa spécificité, comme c’est le cas en ce qui nous concerne, en sélectionnant les dossiers à lire et relire, s’entend ! 

La polémique est trop facile à fabriquer à partir d’éléments fragiles dont l’ambiguïté nourrit les plumes de polémistes  enclins à critiquer le tout de rien dont ils retirent une manne nutritionnelle pour leur finance. Cependant, il est toujours hors de question de bâillonner  les critiques dont nous faisons partie et de censurer la moindre ligne rédiger à l’encontre d’un nouveau pamphlet ! Les lois seules en garantissent la légitimité. De surcroît si l’on devait dire à haute voix, à condition de justifier l’infâme, ce que l’on pense de certains, nous passerions nos journées dans les tribunaux à expliquer notre point de vue sur les autres ! Les cons ont l’avantage d’appartenir à toutes les classes sociales et toutes les professions, fussent-elles les plus nobles ; nous en avons tous dans nos familles et ont s’y fait fort bien. Il suffit de les tenir hors champs de notre vie privée : celle qui n’appartient qu’à Nous. Salut ! Jean Canal. Après le bel article de la Revue des deux mondes de septembre…

LES FABRICANTS DE L’INFORMATION. Le manque de confiance aux médias audiovisuels chutent à 52% en moins de résultats escomptés par rapport aux efforts déployés pour convaincre l’auditeur, moyennant un « appareil » élaboré à la mesure de l’attente qui n’est plus au rendez-vous. La source de cette information est elle, elle-même, viable dans une sphère médiatique où l’actualité concourt à la première place audiovisuelle, ratissant sur la toile (parce que tous y sont omniprésents) un public enclin à être de plus en plus réactif !? Lire la suite. Jean Canal 7 septembre 2019. Revu et corrigé le 8 septembre 2019. Relire, entre autres, Jean-Claude Michéa :  » L’Enseignement de l’ignorance. » Et Raoul Vaneigem… Pour Vous, cela devrait suffire.

LES PETITS PAPIERS. Il suffit de consulter hâtivement les « Papiers publics », en diagonale de préférence, afin de constater que l’information converge, tant bien que mal, vers un pôle univoque nourri essentiellement de scripturaires redondant de thèmes piochés dans l’actualité -imageant un énorme sac dans lequel on saisit, au hasard, un sujet de circonstance, complaisant au lectorat recherchant l’intérêt que l’on lui porte, dans son information quotidienne ! Lire la suite.

EDITORIAL DE SEPTEMBRE. L’HOMMAGE A PIERRE PEAN. A trois jours du mois de septembre, les rentrées intellectuelles, présentées sous différents intitulés comme « la rentrée littéraire », celles des polémiques de sujets touchant à la culture, cinéma, théâtre, photos, et cætera, le Monde diplomatique attira toute mon attention, je dis bien toute, puisque je rêvassais à mon prochain voyage en terre étrangère à l’Europe que je vais entreprendre pour quelques mois ! Ne vous réjouissez pas trop vite, je préserve ce contact privilégié avec presselibre.fr où vous aurez l’immense joie de me lire ; d’autant plus que je parlerai de Vous, sous toutes les coutures, sans omettre de dépeindre vos défauts que vous tentez toujours de dissimuler, que ce soit à la radio ou/et à l’audiovisuel…  Lire la suite. Jean Canal. 29 août 2019.

Le Viol, le féminicide et d’une façon générale la violence faite aux femmes sont des sujets préoccupant dans une société où les valeurs humaines se délitent, au fil de la complexité de l’évolution sociale. Si l’on considère la politique comme le vecteur des avancées sociales dans l’esprit démocratique de nos institutions, un net recul ressort des prérogatives gouvernementales appelées à répondre aux priorités nationales ! Les deux reportages présentés par Arte, éclairent un peu plus sur le problème de fond, mais ne résoudront en rien l’attitude meurtrière des hommes sujets à ce genre de délit propre au machisme : la nature humaine véhicule des tares indélébiles que seules des mesures législatives peuvent sanctionner. Jean Canal. 7 septembre 2019.

Qui détient le monopole de la société civile ? Les Verts se monopolisent pour les municipales de 2020. Nouvelle méthode de prosélytisme politique qui consiste à prospecter en terre politique inconnue ; étrangère à l’idéologie de référence, pratiquée, cahin-caha, depuis la naissance officielle du parti écologique français, sous les années soixante-dix, si l’on se réfère à René Dumont, l’homme au verre d’eau !  Lire la suite.

Quand l’État islamique aux intitulés divers, parvient à frapper le peuple français par son incidence psychologique, exercée sur les cerveaux malades d’individus endoctrinés par une idéologie vindicative à l’encontre de l’occident…nos enfants meurent sous nos yeux, dans l’impuissance générale !PierreLaborieHistorienatypique COLLABORATION 1944.  Lire la suite. Jean Canal. Ariège. 3 septembre 2019.

C'est donc un choix mûrement réfléchi d'opter pour la chaîne de Miche Onfray, non pas pour ses partis pris intellectuels, mais parce qu'Il a rarement tort.

Portrait de l'écrivain Amélie Nothomb, pris le 03 septembre 2002 à Boulogne Billancourt sur le plateau d'enregistrement de l'émission "Vol de nuit" sur TF1AMÉLIE NOTHOMB & moi sommes définitivement réconciliés. C’est grâce à France Culture qui a eu cette riche idée de la sauver des mauvaises critiques comme la mienne, d’ailleurs, en consacrant du temps sur sa personne. Elle prit des champignons hallucinogènes ou son équivalent, lors de son séjour en Amérique du Sud ! Cela peut être un critère de reconnaissance artistique d’abord dans la fructification de sa littérature qui a fini par entrer chez les femmes esseulées, enclines à développer de la névrose à la moindre contrariété… (au fait, je ne suis pas une femme, mais bel et bien un homme). Maintenant il va falloir que je la bouquine..et là, j’avoue franchement mon manque de courage ! Salut ! Jean Canal. France Culture émissions, ici.


Picasso était aux Abattoirs de Toulouse dans le ‘cadre’ de l’exposition consacrée à la Reterida (l’exode des espagnols au cours de la guerre d’Espagne) où archives, documents, témoignages et œuvres d’art de ses contemporains artistes étaient exposées. Parmi des œuvres d’art remarquables par l’incarnation de leur époque, des installations contemporaines sur ce thème complétaient cette manifestation à saluer pour sa singularité. Photo Jean Canal. Août 2019.

A lire aussi : le bel article de la Revue Esprit Les femmes et Nous. Leur place occupe nos préoccupations quotidiennes en ce sens que nous leur jalousons quelque part, sans trop vouloir se l’avouer, leur suprématie intellectuelle, artistiques, culturelle, en un mot féminine ! En politique, elles sont à la traîne…  Est-ce par manque de parité ou désintéressement à un sujet qui ne vaut toujours pas la peine que l’on s’y investisse ! ?  Promptes à saisir l’occasion pour défendre leur identité bafouée, dans les affaires de mœurs où elles sont continuellement victimes, les femmes n’ont plus rien à envier aux hommes et leur ont démontré avec humilité qu’elles étaient capables de prouesses (en littérature notamment) que leur alter ego préservait de l’arrogance masculine. Leur défaut ?! Leurs humeurs régulières dues à une constitution physiologique naturelle..! Il faut s’en faire une raison… Jean Canal.

C’est la revue Esprit à laquelle nous sommes abonnés, qui décide d’en parler sérieusement et sans rire. Le cannabis comme sujet de conversation nationale. Lire l’abrégé de l’article qui est consacré à ce sujet qui n’effraie plus les mamans inquiètes des addictions possibles qui peuvent advenir, selon la fréquence de consommation, chez les jeunes, en l’occurrence. par François Beck et Ivana Obradovic

C'est L'Express qui dresse un bilan exhaustif des affaires de la police et de la gendarmerie survenues suite à des événements d'actualité. Édifiant constat qui ne cesse de s'accroître au fil des délits sociaux.

Projet pour une presse libre, est l’intitulé de l’article du Diplo du mois de décembre 2014. Quatre années plus tard, ce thème récurrent préoccupe le diplo qui revient sur ce sujet, dans un contexte confronté à une situation complexe dans l’exploitation de l’information et/ou de sa désinformation orchestrée par des « journalistes » répondant aux intérêts de leur Rédaction/Direction ! Jean Canal.

France culture, en son débat public, pointe la violence comme un argument de révolte qui exprime une réalité sociale ! Est-elle réellement la seule manière de se faire entendre ? C’est peut-être une question qui trouve sa réponse dans la légitimité de revendiquer un droit social inaliénable, celui de la dignité. Et quand on ne possède que ce moyen d’expression, on ne se pose pas la question des conséquences ! Jean Canal. 25 mars 2019.

Le prix Nobel féminin 2018 : un témoignage émouvant. Daech viole, tue et exploite le Coran pour des raisons de stratégie géopolitique, l’économie étant un des intérêts tacitement maintenus en filigrane d’un état islamique fictif. Le rapport avec les femmes est donc évident. Le témoignage de Nadia Murad plaide en faveur de toutes celles qui ont été violées, mis en esclavage et tuées pour la seule raison du plaisir de la chair ! Jean Canal. 7 octobre 2018.

Au fait, les djihadistes qui ont tué, violé, assassiné avec cynisme et cruauté des civils, comprenant femmes, nouveaux-nés, enfants et vieillards musulmans, entre autre des chrétiens massacrés, vont être condamnés à mort. C’est plutôt bien, n’est-ce-pas ?! Jean Canal ; bien sûr. Avoir le courage de ses opinions, est déjà une condamnation !

VOUS AIMEZ LES VOYAGES EN CROISIÈRE ?! L’Aquarius vous emmène en croisière en Méditerranée pour une rencontre avec les communautés africaines, en déshérence et dérive sur embarcations de fortune, grassement monnayées. Ainsi, apaisant votre saine curiosité, vous aurez le privilège de découvrir des sites de désolation macabre, où le genre humain révèle ses capacités à abandonner ses semblables, jusqu’à en vendre sa chair : femmes, enfants et vieillards dérivent sur les flots au gré de l’indolence internationale -l’indifférence caractérisée des sociétés modernes est enfin dévoilée. Ainsi, vous pourrez constater la réalité de près (cachez cette réalité que je ne saurai voir), sans en subir des conséquences morales. En rentrant au port, profitez des nombreux restaurants qui, pour des prix attractifs, compétitifs et défiant la concurrence, vous feront goûter leurs spécialités régionales importées de Chine et d’Asie, en toute conscience lavée de culpabilité. Embarquement à Marseille, la ville mythique de la pluralité sociale exemplaire où des gens de couleurs essentiellement venus d’Afrique ont donné ses lettres de noblesse à la culture méditerranéenne…Terre des étrangers par excellence ! Jean Canal ; bien sûr. 21/11/18.

BONNES NOUVELLES DU GIEC : + 2° DANS moins de 10 ANS  Rien de nouveau sous les pluies. 29/10/2018. C’est extraordinaire cette capacité que nous avons à tout détruire, à tout démolir pour reconstruire différemment, alléguant comme argument, le changement en signe de progrès ; ainsi prend forme la rénovation des choses et des structures qui composent nos sociétés.    La page de l’Ecologie. CLIMATOLOGIE. L’ANTHROPOCÈNE ouvre de nouvelles perspectives pour un avenir fondé sur la responsabilité individuelle de chacun au regard de la nature d’abord, et de la planète ensuite.  Lire la suite. Jean Canal ; bien sûr. 3 août 2019.

LES IDIOTS UTILES. Vous êtes aspirés par des mouvements sociaux qui vous ont convaincus de manifester votre hostilité à l’encontre d’un système politique corrompu, une société réservée aux classes aisées et un clivage pratiquant votre exclusion systématique de la société ?! Rassurez-vous, vous n’êtes pas isolés parmi tous les « idiots utiles » qui desservent l’esprit de collectivité nationale dans le but d’enrayer une politique sociale respectueuse des acquis sociaux ! Étonnant, n’est-ce pas ? Crûtes-vous que votre précarité était due uniquement à votre statut social défavorisé par des orientations éducatives, à la base et sélectives au demeurant d’un parcours chaotique ? Il repose également et peut-être premièrement sur un principe de vie que vous adoptâtes, en connaissance de cause (nous sommes tous responsables dans la mesure où notre engagement est réfléchi au préalable avec un discernement qui nous fait opter pour une décision dans un choix déterminé) ! Effectivement, les précarités sont également le fruit de la culture de vie individuelle cautionnant un système de consommation global dans l’économie de marché. En l’ayant entretenu durant des années, vous avez permis une immixtion de ce dernier dans votre intimité de sorte à créer des mimétismes adoptés et confortés par votre entourage qui détermine la manière d’appréhender l’existence en société ; servant de modèle stéréotypé avéré. Sans en avoir conscience vous avez contribué au développement de l’appareil de paupérisation des classes défavorisées et désormais moyennes qui, contrairement à vous, surent nettement mieux gérer leur statut qui se fragilise malgré des efforts entrepris en la matière. Dans l’état où vous vous trouvez actuellement, votre adhésion aux partis politiques représentant une idéologie proche des valeurs humaines, encensées par des leaders charismatiques auréolés de succès populaires, ne font que vous entraîner vers un seuil de désolation qui fera de vous un sujet malléable à souhait (comme c’est déjà d’ailleurs le cas) ! Individuellement, pour l’esprit général d’une société meilleure, vous pouvez tout changer en changeant d’attitude ! C’est vous qui devez chasser de votre existence un système attentatoire à votre vie ! Et donner à la planète une dernière chance de nous épargner un désastre dont nous paierons violemment des conséquences rédhibitoires à nos agissements. Jean Canal. 19 avril 2019. Lien connexe utile.

DERNIÈRES NOUVELLES DU CABINDA AOÛT 2019

Courrier de presse Afrique : le 5 septembre dernier, des soldats du MPLA ont semé la terreur à Cabinda et en RDC, à la recherche de réfugiés liés à la résistance du Cabindan, informations confirmées par une source liée aux réfugiés de Cabinda. 6 septembre 2019.

Nous prenons parti, à presselibre.fr, comme dans le Talmud (ne cherchez pas de rapport, il n’y en a pas), pour les persécutés. Pour ces faibles qui ploient et ne rompent pas sous le joug des états qui imposent une politique dictatoriale, oligarchique et souvent aux apparences démocratiques, se targuant de défendre les Droits de l’Homme. Pour ceux qui meurent légitimement pour des idées, pour un drapeau et pour la Liberté !

Les Révoltés de Cabinda. Notre dossier presse. Une province de l’Angola qui revendique son statut d’autonomistes. Dernières nouvelles du Cabinda en Europe. La Belgique a son représentant officiel:  M. Luis lave sambo. lien connexe. La Rédaction. Août 2019. Lire la suite. «Je le fais en tant que président du FLEC, Front de libération du Cabinda et en tant que commandant suprême des Forces armées du Cabinda – FAC. Notre volonté et notre détermination, pour la noble cause, embrassées depuis 45 ans, les bras en avant, luttant pour l’autodétermination du peuple Cabinda, nous impose de plus en plus de responsabilités, à la recherche de solutions et d’alternatives pour rendre viables les aspirations de notre peuple.

Laissez libre les femmes porter leur foulard librement… Une autre lecture du Coran est encore possible à la lumière de la laïcité. C’est sans doute parce que l’idéologie est absente de cette lecture que la vérité apparaît clairement au profane. Donc, le Coran reconnaissant l’existence de Jésus en tant que Verbe incarnant l’esprit saint, le coran s’inscrit dans la continuité de l’évangile et de la Thora juive. Comme Mohamed le prophète, Jésus précède, dans la lignée prophétique depuis Abraham, Mohamed le Prophète des musulmans. L’Etat islamiste déchu, restent les idiots utiles voués à la cause perdue de la haine, quand on sait que les musulmans de France aspirent à vivre en paix. L’orgueil des musulmans rencogné dans les strates de leur identité, ces derniers comprennent que la vie en société est la seule planche de salut pour pouvoir exister sous les lois de la République. Après avoir longuement discuté avec 1 vrai musulman de Marseille. Jean Canal. Réflexion sur les prophètes. 15 août 2018. fête de Maryam. Lien connexe utile et fondamental dans la culture de l’islam.

A lire aussi : le bel article de la Revue Esprit Les femmes et Nous. Leur place occupe nos préoccupations quotidiennes en ce sens que nous leur jalousons quelque part, sans trop vouloir se l’avouer, leur suprématie intellectuelle, artistiques, culturelle, en un mot féminine ! En politique, elles sont à la traîne…  Est-ce par manque de parité ou désintéressement à un sujet qui ne vaut toujours pas la peine que l’on s’y investisse ! ?  Promptes à saisir l’occasion pour défendre leur identité bafouée, dans les affaires de mœurs où elles sont continuellement victimes, les femmes n’ont plus rien à envier aux hommes et leur ont démontré avec humilité qu’elles étaient capables de prouesses (en littérature notamment) que leur alter ego préservait de l’arrogance masculine. Leur défaut ?! Leurs humeurs régulières dues à une constitution physiologique naturelle..! Il faut s’en faire une raison… Jean Canal.

TRIBUNE : YANN MOIX L’Opprobre déversée sur Yann Moix, dans la sphère médiatique, a pris tellement d’ampleur, notamment à la sortie de son livre, que France Culture, aujourd’hui, dimanche 1er septembre, invite l’écrivain afin de s’expliquer librement sur cette situation. Marc Weitzmann ouvre le dialogue, dans une atmosphère délétère au ressenti de l’ignominie que l’auteur interprète comme une injustice morale. Le Point saisit l’occasion d’apporter un éclaircissement à cet acharnement intellectuel. Et Yann Moix de conclure à 13H 29,40 : « Il faut passer du pastiche au palimpseste.» Émission de Marc Weitzmann : « Signe des temps. » France Culture. Jean Canal. 

L’EDITO Défenseur des Droits, Jacques Toubon. Bilan défavorable aux institutions. Le non respect des lois est fréquent chez les représentants de l’état.
Article 2. Modifié par LOI n°2010-1 du 4 janvier 2010 – art. 1 (V) Le secret des sources des journalistes est protégé dans l’exercice de leur mission d’information du public. Est considérée comme journaliste au sens du premier alinéa toute personne qui, exerçant sa profession dans une ou plusieurs entreprises de presse, de communication au public en ligne, de communication audiovisuelle ou une ou plusieurs agences de presse, y pratique, à titre régulier et rétribué, le recueil d’informations et leur diffusion au public. Lire la suite.

CRITIQUE DES CRITIQUES DES MÉDIAS

L’APOSTOLAT DU JOURNALISME. A l’annonce de l’Observatoire du Journalisme, du mois de juin 2019, la réaction de presselibre.fr fut immédiate, en rédigeant hâtivement un bref article synthétisant le contexte médiatique actuel. Certes de façon approximative. Insatisfait de notre intervention scripturale sur ce sujet, nous nous devions de rédiger un pamphlet circonstancié propre à l’esprit de notre Rédaction. Ils ont compris… LIRE la suite.ARTICLE DU DIPLO. Projet pour une presse libre, est l’intitulé de l’article du Diplo du mois de décembre 2014. Quatre années plus tard, ce thème récurrent préoccupe le diplo qui revient sur ce sujet, dans un contexte confronté à une situation complexe dans l’exploitation de l’information et/ou de sa désinformation orchestrée par des « journalistes » répondant aux intérêts de leur Rédaction/Direction ! Jean Canal.

FRANCE CULTURE anime une émission depuis cette année sur les conjectures du chamboulement climatique qui préoccupent les populations gentrifiées enclines à en subir les modifications sociétales inéluctables. En ont-ils réellement conscience ? A priori, non !, sinon les classes sociales confortablement établies dans un système privilégiant leur mode de vie, auraient pris à bras le corps le consumérisme en s’évertuant de le modifier à la base, pour le bien commun de la société ! Ce qui ne fut point le cas, puisque leur inquiétude s’accroît au fur et à mesure que le processus irréversible du changement climatique s’accentue jusques en leur patrimoine ! C’est une remise en question complète du sens de la vie qui est faite, au regard de l’humanité en déclin. «De cause à effet » est le magasine de l’environnement animé par Aurélie Luneau de 8H à 9H, le samedi, sur la radio culturelle du service public que vous préservez de la corruption qui par vos impôts, qui par votre audience en nette augmentation ! Merci !. Arte, la chaîne audiovisuelle par excellence, régulièrement revient à travers ses reportages sur les désastres de la pollution en tout genre, synthétisant ainsi la situation actuelle de la modification climatique et montrant du doigt les responsables politiques passifs sur ce fait. Lire la suite de ce croustillant article, ici. Jean Canal. 18 août 2019.
MEDIAPART modifie ses statuts en faveur « d’une société de presse à but non lucratifs. »

Revenons, si vous le permettez, à un des système de production consumériste qui est également à l'origine du chamboulement climatique, en ce sens que l'affluence des biens de consommation à favoriser ce dérèglement. Aliénées dans un processus de production et de consommation, les sociétés, nous l'avons compris, sont piégées par leur propre mode de vie. Comment se débarrasser de ce que l'on appelle le superflu ? Et comment discerner l'utile de l'inutile ? Quel critère peut sanctionner le choix individuel, si ce n'est un organisme statuant sur les biens devenant conforme à la transition énergétique en devenir ? A suivre. Jean Canal. 18 septembre 2019.