Quelles sont les limites de l'intolérance ?

DES GILETS JAUNES HAINEUX CONTRE LES FORCES DE L'ORDRE !? Le ton se durcit et l'animosité à l'encontre de ces renommées forces de l'ordre s'accentue, au fil des manifestations qui cherchent une alternative à cette crise sociale inévitable. On s'étonne qu'aucun coup de feu n'ait été tiré de la part de "révoltés" éventuellement exténués par la récurrence d'une situation qui semble s'enliser. Une évidence, toutefois, apparaît clairement au niveau national : le peuple ne veut plus payer l'addition d'une dette contractée par les ingérences politiques précédentes ! Macron connaît donc une crise politique qui incombe les dirigeants à modifier la gestion gouvernementale rapidement. Le Président de la République ne donne pas l'impression de réaliser les effets de la causalité de la conjoncture actuelle. Quant à la haine formulée sous forme de slogan contre les Forces de l'ordre, elle s'inscrit dans la profession qu'endosse la Sécurité du territoire : une simple formule de circonstance... Jean Canal. Dimanche 21 avril 2019. 


Qui vota pour Emmanuel Macron ? si ce ne sont les socialistes déconfis et la droite complexée ! Renier ses opinions en revenant sur un bilan cautionné aux urnes de 2017, cela traduit effectivement l'abrutissement général de ce pays qui change, à chaque mandat présidentiel, d'identité politique... Deux pas en avant, un pas en arrière ; c'est à peu près la méthode française appliquée depuis trente années, avec l'assentiment du peuple qui renouvelle sa sympathie aux politiques, à chaque mandat ! La France donne l'impression d'un état nouveau qui se cherche une identité ! Avec Macron, la politique est différente : trois pas en avant pour un pas en arrière. L'économie de marché donne le ton et le système social ne convient plus à l'ultra libéralisme en gestation. La France d'autrefois est morte. Il va falloir accepter, et c'est déjà le cas, que vendre des armes à un assassin d'Arabie Saoudite est légal et, au demeurant légitimé par la nécessité des crises économiques en perspective. L'argent n'a donc pas d'odeur... et quand bien même serait-il échangé contre du sang, les populations victimes des conflits en sont son sacrifice sur l'autel de l'évolution économique !  "Les français sont des bœufs" répétait le Général de Gaulle... Celle-ci, vous ne l'avez pas volée... La Rédaction de presselibre.fr


 Quand la rhétorique donne du sens au discours, l'allocution semble répondre à l'échos des classes. Parler pour ne rien dire. C'est le résumé de l'allocution du Président de la République de ce soir, qui dura six minutes de 20h à 20h 6mn. Ce n'est pas ce genre de propos que les français attendaient, notamment ceux qui manifestent sur la voie publique depuis l'an dernier. Les doléances des français en colère ne sont toujours pas évoquées, dans une épreuve nationale qui ravit la une aux priorités sociales en berne. C'est à croire que la violence déployée dans les manifestations ne mérite aucune considération. Entre autres, les causes de l'incendie de notre Dame de Paris ne sont toujours pas élucidées et ouvrent le débat aux suspicions. En bref ! Rien de nouveau en France. Revu et corrigé le 20 avril.   Jean Canal.


MESSAGE. Et si nous changions d'itinéraire afin d'essayer de s'écarter encore une fois de ces sentiers rebattus que plus personne ne veut emprunter de crainte de rencontrer trop de monde sur sa route. Non pas celle de Kérouac, elle est trop édulcorée, sans terrain accidenté et toute tracée -on la pressent et en devine les étapes ? Lire la suite.

LE DRAME DE MILLAS : Pyrénées orientales

Au fait : DAECH tue encore et toujours...

Le peuple dans sa diversité, sait-il réellement ce qu'il désire, hormis l’accessibilité à la consommation ? On a l'impression que la France se réveille d'un sommeil de trente années ! Le fondement de la crise reste le monde consumériste qui ne modifie toujours pas son mode de production, ne serait-ce que pour alléger le phénomène de pollution ! Le débat des idées est également celui des citoyens qui veulent réfléchir sur un avenir meilleur. Les conjectures des différents problèmes majeurs de notre société précisément nous obligent à la concertation. Il y a ceux qui ne feront jamais partie du troupeau, pour des raisons de parcours idéologique. On en pensera ce que l'on voudra selon l'obédience politique à laquelle on se persuade d'appartenir sans jamais remettre en question ses propres idées de crainte de froisser le parti de référence, Emmanuel Macron fut à la hauteur intellectuelle des responsabilités que la présidence lui incombe au regard des français. Lire la suite.

France culture, en son débat public, pointe la violence comme un argument de révolte qui exprime une réalité sociale ! Est-elle réellement la seule manière de se faire entendre ? C'est peut-être une question qui trouve sa réponse dans la légitimité de revendiquer un droit social inaliénable, celui de la dignité. Et quand on ne possède que ce moyen d'expression, on ne se pose pas la question des conséquences ! Jean Canal. 25 mars 2019.

POUR LE CLIMAT Une once d'attention pour le CLIMAT. Notre planète désespère de notre indifférence ; c'est-à-dire de son pillage : matières premières exploitées pour le profit, uniquement le profit ! C'est sur cette forme de préambule qu'il faut présenter l'état actuel de notre patrimoine universel en déliquescence avancée. Le monde se meurt et nous avec. lire la suite.

Une angoisse lancinante s'infiltre insidieusement dans les esprits de citoyens septiques sur l'avenir climatique de la planète. C'est leur mode de vie et leur patrimoine qui seront l'objet de leur préoccupation. D'ores et déjà, l'inquiétude s'intensifie au fur et à mesure que les perturbations atmosphériques se manifestent en des scénarios inattendus (l'anormalité devient phénomène de danger) : celle d'aucune alternative présupposant un avenir apaisé. Le sujet qui guette nos civilisations occidentales, celles-là-mêmes qui sont à l'origine de la destruction planétaire, repose dans une question énigmatique : "qu'allons-nous devenir?" Jean Canal. 23/03/2019.

«Les Français sont le peuple de la nouvelle religion (celle de la liberté), c'est dans leur langue que sont écrits les premiers évangiles et les premiers dogmes. Paris est la nouvelle Jérusalem.» Heine 1828 .

L'apolitisme « est un refus de tout engagement politique à partir de motivations ou de justifications diverses. Il constitue le plus souvent une affirmation d'indépendance de la part de certaines organisations. » Lire la suite.

Synthèse du BREXIT : les Anglais sont de véritables emmerdeurs, historiques !

« On doit savoir qui est au RSA et qui ne l’est pas »a martelé Laurent Wauquiez, estimant que ces gens qui vivent aux crochets de la société devaient «assumer en plein jour, avec un habit particulier ou un costume permettant d’identifier immédiatement un bénéficiaire du RSA »Laurent Wauquier conduit la politique analogue à celle de Philippe Henriot, en adoptant des mesures attentatoires aux libertés individuelles, obligeant des citoyens socialement déclassés à s'affubler d'un signe distinctif infamant. C'est comme cela que tout à commencé en 1942, lorsque le gouvernement de Vichy mit en place sa propagande antisémite. Avec nos derniers événements à l'encontre d'Alain Finkielkraut, le paroxysme est à son apogée ! Les hommes politiques radicalisés dans la connerie se distinguent immanquablement par des propos traduisant leur fond de pensées, contenues jusque-là, à l'encontre de tout ce qui représente un danger pour la nation ! L'économie étant au plus bas, dans nos affaires sociales, il faut, comme en 1942, trouver un responsable idéal : une espèce de bouc-émissaire qui profite, en l'occurrence, des régimes sociaux, payés par les français actifs ! De surcroît, la dette de la France végète et le coût occasionné par la gestion du social, relève "d'un pognon de dingue!" Non ! La France n'a guère connu de changement radical dans ses politiques malléables à souhait, selon les critères en cours. Madame le Pen vient de perdre la prééminence de l'antisémitisme et du racisme avérés. Un passage de Jean de la Fontaine dans "Les animaux malades de la peste" illustre à peu près la situation actuelle, en France. Le coupable idéal pour une politique de la Droite Extrême : "L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents, On fait de pareils dévouements." Jean Canal ; bien sûr. 28 février 2019.

ANNONCE LITTÉRAIRE : SALON DU LIVRE 2019. CLAIRE PAULHAN EDITION

Quelques nouvelles de l'Italie fasciste -exempli gratia. Une dernière info nous apprend l'infiltration de Luigi Di Maio au sein des Gilets Jaunes. Il s'agit en fait d'espionnage sur les méthodes de revendications démocratiques dont est privée l'Italie sous la dictature de ces deux dirigeants actuels -pratique courante dans un état européen réprimant les libertés ! Lire la suite, ici.

A LA UNE DES UNES de la Rédaction. La question de la place et du rôle de la sociologie dans les enquêtes journalistiques au cœur de l'actualité, notamment avec le mouvement des Gilets Jaunes, fait défaut dans l'information à restituer dans son intégralité au public. On le sait, l'intégrité des reportages est systématiquement mise en cause. Lire la suite, ici.

LES IDIOTS UTILES.  Le Diplo de ce mois-ci met l'accent sur le phénomène des Gilets Jaunes, analysant l'impact populaire causal dans les sociétés, tout en revenant sur diverses réactions d'acteurs médiatisés, appartenant à une classe sociale confortable, antinomique à ce mouvement hostile à tout ce qui reflète les richesses. Serge Halimi en est l'auteur avec un confrère. Parmi les réactions étonnantes relevées, celle de Luc Ferry incarne une mentalité 'populiste' (c'est-à-dire à l'écart des règles de déontologie de l'éthique de la Constitution) au sein des représentants politiques liés à la cause présidentielle. Dans une atmosphère qui traduit en fait l'état d'esprit des courants de pensées clivées au sein des classes sociales animant ce contexte, il est difficile de savoir quoi faire pour obtenir cette paix sociale tant espérée !

 

FONCTIONNAIRES AU BOULOT ! 310 000 FAINÉANTS parmi ces "emplois fictifs" qui consistent à justifier de son salaire en faisant preuve d'acte de présence... Les profiteurs du système sont dans la légalité administrative ! Ils jouissent des avantages que leur statut leur procure selon des clauses incluses dans leur profession : l'enseignement notamment ! Nous payons par nos impôts, ces gens-là qui sont arrogants, vindicatifs ! Un rapport statue sur les heures de repos que les fonctionnaires s'accordent, illégalement, durant leur temps de travail ! Ce n'est point une nouvelle de la part du ministère concerné, mais une confirmation de ce que tout le monde savait depuis Mathusalem ! Aucun gouvernement n'eut le courage de réformer ces fainéants qui de surcroît ont le culot de critiquer les gens en situation de précarité, comme les bénéficiaires du RSA & Cie. Pour une fois, et ce n'est pas coutume, les gendarmes sont signalés comme bosseurs... Il faut savoir ce qu'on entend par travailler dans une brigade...Si se balader en voiture parce que le voisin ou la voisine ou encore la commerçante vous appellent en plein milieu de votre partie de belote, à l'heure de l’apéro, vers 11 heures, est considéré comme un travail !? Alors débranchez le téléphone, les Goths ! Jean Canal ; bien sûr. Lire le complément ici. 26/03/2019.

LE DIPLO D'AVRIL EST ARRIVE

Pour le scrutin de mai, le besoin de recouvrer une force vive présidentielle est primordial pour la pérennité de la présidence actuellement "en marche." L'écologie ne semble toujours pas faire l'unanimité politique pour un sujet fui par les élus nationaux qui ne préconisent aucune alternative face au chamboulement climatique, également 'en marche.' Une certitude cependant, l'avancée climatique ne tient compte d'aucune idéologie politique et son processus irréversible manifeste régulièrement ses capacités à exiger un changement ! La déduction de cette situation appartient à chacun en conscience des conséquences à venir.

 

Projet pour une presse libre, est l'intitulé de l'article du Diplo du mois de décembre 2014. Quatre années plus tard, ce thème récurrent préoccupe le diplo qui revient sur ce sujet, dans un contexte confronté à une situation complexe dans l'exploitation de l'information et/ou de sa désinformation orchestrée par des "journalistes" répondant aux intérêts de leur Rédaction/Direction ! Jean Canal.

VOUS AIMEZ LES VOYAGES EN CROISIÈRE ?! L'Aquarius vous emmène en croisière en Méditerranée pour une rencontre avec les communautés africaines, en déshérence et dérive sur embarcations de fortune, grassement monnayées. Ainsi, apaisant votre saine curiosité, vous aurez le privilège de découvrir des sites de désolation macabre, où le genre humain révèle ses capacités à abandonner ses semblables, jusqu'à en vendre sa chair : femmes, enfants et vieillards dérivent sur les flots au gré de l'indolence internationale -l'indifférence caractérisée des sociétés modernes est enfin dévoilée. Ainsi, vous pourrez constater la réalité de près (cachez cette réalité que je ne saurai voir), sans en subir des conséquences morales. En rentrant au port, profitez des nombreux restaurants qui, pour des prix attractifs, compétitifs et défiant la concurrence, vous feront goûter leurs spécialités régionales importées de Chine et d'Asie, en toute conscience lavée de culpabilité. Embarquement à Marseille, la ville mythique de la pluralité sociale exemplaire où des gens de couleurs essentiellement venus d'Afrique ont donné ses lettres de noblesse à la culture méditerranéenne...Terre des étrangers par excellence ! Jean Canal ; bien sûr. 21/11/18.

BONNES NOUVELLES DU GIEC : + 2° DANS moins de 10 ANS  Rien de nouveau sous les pluies. 29/10/2018. C'est extraordinaire cette capacité que nous avons à tout détruire, à tout démolir pour reconstruire différemment, alléguant comme argument, le changement en signe de progrès ; ainsi prend forme la rénovation des choses et des structures qui composent nos sociétés.    La page de l'Ecologie. 

Le prix Nobel féminin 2018 : un témoignage émouvant. Daech viole, tue et exploite le Coran pour des raisons de stratégie géopolitiqiue, l'économie étant un des intérêts tacitement maintenus en filigrane d'un état islamique fictif. Le rapport avec les femmes est donc évident. Le témoignage de Nadia Murad plaide en faveur de toutes celles qui ont été violées, mis en esclavage et tuées pour la seule raison du plaisir de la chair ! Jean Canal. 7 octobre 2018.

Les Révoltés de Cabinda. Notre dossier presse.

Une province de l'Angola qui revendique son statut d'autonomistes. Dernières nouvelles du Cabinda en Europe. La Belgique a son représentant officiel:  M. Luis lave sambo. La présence en Europe de personnes appartenant au FLEC Cabinda traduit une fermeté dans la volonté tenace de revendiquer une identité historique qui dément les prétentions territoriales du gouvernement angolais. Ce dernier ne demeure pas insensible "aux rebelles", puisqu'il pratique une répression systématique sur des habitants devenus victimes du régime en vigueur. La Rédaction. 6 mars 2019.

Un fait divers laissé intentionnellement en berne ! La corruption du Président Ismail Omar Guelleh, assigné à son poste depuis 1999 (les dictatures ont la vie longue, en Afrique), est accusé d'avoir détourné, durant des années, des fonds alloués par les aides internationales destinées au peuple mourant toujours de la disette imposée par IOG (initiales dudit). Qu'il détournât l'argent des ressources maritimes produites par l'exploitation du port, cela ne regardât que les autochtones, s'entend. En effet, fondé sur l'acquisition de biens immobiliers à Paris, IOG est directement mis en cause par la justice française. Djibouti, tous les acteurs politiques le savent, vit à crédit que ce soit avec la France, la Chine qui a financé de grands travaux (réaménagement de la voie ferrée) et l'empire d'Oman ! L'enquête avortée du juge Borrel, en 1996, assassiné par les sbires du président Hassan Gouled Aptidon (appelé 'Petit-bidon' par la légion) atteste de la tyrannie masquée sous les aspects islamistes que la Somalie entretient avec certains ressortissants, depuis la prise d'otage de 1976, à Loyada. Sera-t-il jeté dans les geôles de son minuscule état où ont été torturés et assassinés des opposants au régime ? Il est permis d'en douter... Post-Scriptum : Jacques Chirac décerna la légion d'honneur à son homologue Ismail Omar Guelleh... Vive la France ! Jean Canal. 1er décembre 2018. 
Fin du Kalifa !? Derniers combattants de Daech ?! L'état islamique est-il mort ? L'Europe est la cible du terrorisme de proximité. La haine à l'encontre des civilisations occidentales s'est accrue avec les défaites de cet islam meurtrier. 
LA TURQUIE a le courage d'accuser directement les responsables saoudiens coupables de l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Des Princes arabes directement visés par l'enquête. 
André Glusman avait titré son ouvrage critique sur la dictature en Ethiopie de Mengistu, en 1985 : "Silence on tue !" Avec le(s) Prince(s) d'Arabie, les meurtres, assassinas, disparitions, tortures, etc. sont une pratique courante du régime arabe qui n'a cure des retombées de dieu rarement manifesté ces dernières années ! Nous avons pu constater les limites de l'occident à appliquer des mesures de sanction à l'encontre de ceux qui bravent les Lois des Droits de l'Homme (fêtant ses 70 ans, cette année), impunément au Yémen, notamment. On est donc en droit de se demander si les institutions ont permis d'éradiquer les crimes contre l'humanité, selon la formule consacrée. A priori, le monde est toujours, si ce n'est plus  (en tenant compte de l'évolution sociale des sociétés), sauvage et barbare ! A qui peut-on faire donc confiance aujourd'hui, pour défendre becs et ongles les atteintes permanentes aux droits de l'homme ? - Personne, Jean Canal, ou peut-être les femmes qui aiment les laisser pousser... 29/11/2018.
Donc, le Coran reconnaissant l'existence de Jésus en tant que Verbe incarnant l'esprit saint, le coran s'inscrit dans la continuité de l'évangile et de la Thora juive. Comme Mohamed le prophète, Jésus précède, dans la lignée prophétique depuis Abraham, Mohamed le Prophète des musulmans. Jean Canal. Réflexion sur les prophètes. 15 août 2018. fête de Maryam.   Lire la suite. L'Etat islamiste déchu, DAECH vaincu, restent les idiots utiles voués à la cause perdue de la haine, quand on sait que les musulmans de France aspirent à vivre en paix. La société est confrontée à d'autres problèmes majeurs, mais qui sont inconsidérés par la majorité des populations : les conséquences désastreuses du chamboulement climatique vont dicter la conduite à tenir à l'avenir pour durer ! L'orgueil des musulmans rencogné dans les strates de leur identité, ils comprennent que la vie en société est la seule planche de salut pour pouvoir exister sous les lois de la République ! Jean Canal. Après avoir longuement discuté avec 1 vrai musulman de Marseille. 6 juillet 2018. 

A lire aussi : le bel article de la Revue Esprit

Chris Marker signe un chef-d'oeuvre inégalé jusqu'à ce jour dans le thème choisi. Le Joli Mai est un document sociologique évident qui met en scène la vie parisienne durant ce moi de mai 68.  Alternant avec plusieurs caméras sur des prises de vues réalisées dans des contextes spécifiques à l'événement du mois de mai 1968, Chris Marker prend la température de la capitale, au sein des populations qui l'habitent, la composent et l'animent, sans aucune discrimination de classes sociales et évidemment de cultures sociales. Que s'est-il passé au mois de mai 68 ? Rien de très important qui eût changé la vie quotidienne des parisiens... Jean Canal. 7 mai 18.

L’EXTRÊME DROITE EUROPÉENNE. 

L'ARABIA FELIX. 14/18 : le 11 novembre commémore son centenaire d'une guerre meurtrière entre deux états aujourd'hui amis ! C'est l'occasion de vous présenter ce reportage édifiant sur la guerre du Yémen, territoire convoité religieusement par l'Iran et l'Arabie Saoudite, avec une coalition musulmane très significative dont le Maroc fait partie, entre autres d'états passifs dans leur attitude belligérante !
Quand il s'agit de massacrer un peuple, en invoquant un dieu que l'on ne voit jamais, d'ailleurs, la coalition déploie suffisamment de force pour éradiquer tout ce qui vit ! Chiites contre Sunnites au nom d’Allah ! On est en droit de se demander si les populations musulmanes qui cautionnent donc ce genre de conflit, par l'assentiment de l'implication de leurs états, ont conscience des conséquences idéologiques que cela insuffle sur des comportements à venir ?! [SIC]