Il me fallait l'aval du Monde diplomatique de décembre pour modifier l'aperçu que je m'étais fixé sur un sujet majeur de la politique sociale du pays, lequel préoccupe toute la presse nationale et également internationale plus friande de ce genre d'événement qui, désormais, entre dans l'histoire de la France : « les Gilets jaunes & les grèves. » Lire la suite. Fin de la lecture du Diplo, aujourd'hui 21 janvier 2020. Merci pour vos retours de commentaires sur la boîte mail dont je rappelle les coordonnées. Lien connexe à consulter. : Contact: presselibre.fr@gmail.com

Le Billet d'Humeur de janvier. Comment fabrique t-on la célébrité ? C'est à partir de la lecture de l'article de Vincent Kaufmann (page 27 du Monde diplomatique de janvier), professeur de littérature en Suisse (pour faire court) que l'inspiration convoqua en moi l'idée d'écrire 'un petit papier', bien que si j'eusse tenu compte du choix du titre du texte, la présentation ne se prêtât guère à une invitation à la réflexion : «Payer de sa personne»

En partant sur un événement qui eut lieu également, en octobre 2019, à Toulouse, à la Cinémathèque, rue du Thaur, le déclic fut immédiat en parcourant l'article en question. L'analyse de l'enseignant, qui dresse une espèce de réquisitoire sur ce que Guy Debord eût volontiers qualifié de «société du spectacle», pointe judicieusement le sujet comme phénomène social engendré d'un système consumériste développé jusque dans les arcanes de la littérature -puisque ledit professeur en étudie et en enseigne les principes dont il donne, en son article, une définition de son utilisation, aujourd'hui.

Guy Debord était plus qu'un fin intellectuel, il pratiquait l'ascèse du génie, en ayant limité spirituellement un espace consacré à la vie en situation d'où le courant «situationniste» dont il fut le malheureux fondateur ! Une fin malheureuse, en effet, mais inscrite dans son parcours de vie, conclut son aventure par un suicide énigmatique : il se tua sans doute non pas par amour de son époque, mais par désamour de ce qu'il ne put vivre. «Son refus d'être digéré» revu et corrigé par Christophe Bourseiller que l'enseignant omit de citer, en rédige un long thème en un intitulé qui interpelle «Vie et mort de Guy Debord.» Les suicidés ne sont point reconnus dans la maison de Dieu, par contre ils accèdent à une place de choix, à titre de fou, au sein du paradis d'Allah ! Guy Debord est donc sauvé. La preuve, il est toujours vivant sur terre. La manifestation qui rendait un hommage à son œuvre complète, admettant films et reportages attestent de l'importance du personnage au sein du parisianisme bourgeois de son époque. Un révolutionnaire ? Pas tout-fait ! Plutôt contestataire en son temps et sur son époque, en l'occurrence ; d'où l'idée de situation préétablie en un confort qu'il soit culturel, artistique, matérialiste, voire même intellectuel, le tout clôturé dans un consumérisme déjà considéré comme un fléau aux valeurs cardinales de l'existence qui ne reposent pas sur celles indiquées et recommandées par les institutions !, mais se rattachent directement aux valeurs humaines. Contre un système dont il démontra l'aboutissement aujourd'hui que l'on peut constater aisément, il en dénonça les effets pervers imperceptibles à la base, comme le firent, à leur manière avec des outils intellectuels reconnus comme d'utilité publique.., Deleuze, Baudriard, Bourdieu, Topor et Consorts -pour ne citer que les plus actuels !

Peut-on parler, aujourd'hui, de Société en Servitude ? Au vu des relents qui émanent des derniers miasmes populaires observés depuis une année déjà, le paroxysme semble à son apogée ! Il apparaît que les peuples refusent ostensiblement un asservissement autrefois tacitement volontaire, en aspirant à récupérer des valeurs plus saines et fondées sur les besoins de premières nécessités dont cette nouvelle existence à tendance écologique prône l'urgence ! Phénomène réel qui défraie et effraie également les populations enclines à se retrouver sur la liste non exhaustive des futures victimes du chamboulement climatique. Un lien inaliénable en montre déjà les effets avec les coûts financiers que les dégâts causés, occasionnent aux gouvernements ! Des catastrophes qui tombent bien, en ce sens qu'elles influent sur le comportement des populations et les incitent à modifier une attitude de vie, en renonçant, à long terme, au consumérisme mimétique !

Pour lors, le besoin ineffable d'exprimer une façon d'exister en collectivité ségrégationniste, comme les prix littéraires dispensés aux plus méritants de la sélection, se ressent dans toute manifestation digne de la représentation schématique des valeurs, fussent-elles artificielles, qu'elle défend au nom symbolique du droit à y reconnaître une instance ! Jean Canal. En revisitant Guy Debord, en reportage récréatif. 25 janvier 2020.

Bilan de la gestion de la France depuis dix années. Un accroissement constant "montre" une inflation des dépenses qui traduisent l'appauvrissement de la France, considérablement accentué. Une sanction qui survient après des successifs gouvernements n'ayant pas voulu prendre en compte certains facteurs annonciateurs des crises survenues, pérennisées aujourd'hui par une situation bloquées qui caractérise l'échec des politiques engagées, jadis et naguère ! L'alternative de libérer une économie sociale asphyxiée par les cotisations qui lui sont imputées, ne laisse augurer aucune perspective salutaire pour résorber l'ensemble des problèmes sociaux invoqués sans cesse depuis une année par les différentes entités constituées en contestataires, manifestant l'intérêt général. Il ne semble poindre en ce début de 2020 aucune solution commune pour apaiser les manifestations populaires ! La dette comme responsabilité collective d'un état européen en l'occurrence, insoucieux, a priori, d'une échéance économique qui présentera elle aussi une addition sous forme de crise insolvable ! C'est la date renvoyée aux calendes grecques dont on n'évoque plus les effets indésirables en perspective de l'effondrement des dividendes proches ! Doit-on s'en affoler ? En France, la coutume voudrait que ce genre de détail ne perturbât point la routine française qui repose sur de nouvelles valeurs puisées dans la spéculation financière. Le pire étant à venir, il faut tout simplement éviter d'y penser : les idiots utiles au système sont persuadés d'en réchapper. Jean Canal, bien sûr. 19/20 janvier 2020.


65 ans c'est le nouvel âge de départ en retraite. La répartition par points est l'angle d'achoppement qui provoque la tangente de cette géométrie plane pratiquée au gouvernement, de sorte à en politiser le projet. Il faut que la réforme des retraites passe, en forçant les barrages syndicalistes ! Si l'on prend en compte un facteur prépondérant dans l'évolution des sociétés, on comprendra que les prévisions de l'application des textes de réforme, restent improbables dans la mesure où les conséquences du changement climatique, lequel ne semble toujours point être pris au sérieux, modifieront considérablement notre manière d'appréhender cet avenir proche ! De retraite, il ne risque, effectivement, de n'y avoir qu'une dîme distribuée selon les conjonctures sociétales ! Les réformes arrivent trop tard ! La société est prise à son propre piège ! Elle devra faire face à d'autres problèmes devenant impérieux dans une situation de nécessité absolue au cœur des sociétés. Un scénario autant fictionnel que celui élaboré par Dumont avec son verre d'eau dans les années soixante-dix : aujourd'hui l'histoire lui donne raison. Les priorités ne peuvent être traitées avec du retard ; sinon elles deviennent secondaires. C'est cette façon de procéder qui impacte aujourd'hui nos sociétés emprises à leur propre système acculé ! Jean Canal. 25 janvier 2020.  

Les législatives préfigureront-elles la tendance politique internationale de le Présidentielle de 2022 ? Le bilan négatif des manifestations grévistes de cette dernière année 2019 impacte directement le choix électoral revu de l'ensemble des électeurs. Les deux extrêmes occupent la place des urnes qui risquent fort de modifier radicalement la façon de gérer le pays. Le Rassemblement National ne manque pas d'argument pour démanteler la politique d'Emmanuel Macron dont le mandat ne sera pas reconduit et la carrière politique connaîtra son achèvement suite à son impopularité (hormis Donald Trump, un homme d'affaire ne pérennise point son pouvoir d'influence en politique ; notamment en France où l'intérêt général prime sur la culture de l'identité personnelle). Le plus périlleux en politique étant de durer, ceux qui briguent les hauts postes de la fonction publique de ces municipales doivent montrer "patte blanche" et faire preuve d'actes citoyens répondant aux impérieuses nécessités de la société envers une population souffrant des conditions économiques précarisant leur situation ! C'est aussi simple que cela. Les clivages traditionnels des obédiences politiques représentatives d'idéologies quelque peu usées par une application dévoyée de leur fondement, ont tendance à fragiliser la confiance générale d'un électorat confronté à la réalité socio économique éclatée ! Des réformes gouvernementales sujettes à caution, lesquelles n'inspirent pas une efficacité dans leur redistribution des dividendes cumulés par les cotisations à la base ! D'où l'intérêt de la politique ultra libérale des dirigeants politiques français de développer les opportunité des plans d'épargne (lire l'article du Diplo de janvier, pages 16/17.).  Jean Canal. 17/20 janvier 2020. Emmanuel Macron restera dans l'histoire du XXI° siècle le Président de la République le plus détesté ! Et le pire, est que certains qui le détestent sont également ceux qui ont voté pour lui !

Synthèse du bilan politique d'Emmanuel Macron. Les corporatismes institutionnels qui représentent toujours l'idée de la France fidèle aux valeurs républicaines de 89, ont eux aussi manifesté leur désaccord avec une politique fondée sur un ultra libéralisme liberticide pour notre avenir commun. Avocats, Policiers, Enseignants, ouvriers et domaines culturels font savoir qu'ils n'acceptent pas un changement de régime macronien ! Les slogans hostiles à la politique d'Emmanuel Macron s'intensifient de sorte à corroborer la volonté de cesser cette destruction d'un système social revendiqué comme un des meilleurs en Europe !  

TEMOIGNAGE DE LA DERNIERE VICTIME DE LA POLICE FRANCAISE ! Des représentants de la police invités d'Emmanuel Laurentin. Sujet d'actualité qui fait la Une des presses papiers : le comportement de la police envers les citoyens victimes de violences répétées depuis plus d'un an ! Macron obligé d'intervenir face aux actions inacceptables de certains policiers, rappelle qu'il y a une déontologie à respecter ! Jamais la police n'avait autant fait parler d'elle. 
La police trouve un ceratin intérêt à ce que les citoyens dénoncent les atteintes à la déontologie de la police. Photos et films sont des preuves incontestables ! Lire la suite du dossier France Culture, sur Dossier dans la rubrique article.

Par la rédaction de Mediapart Jusqu’à quand allons-nous tolérer un tel niveau de violences policières ? La manifestation organisée jeudi 9 janvier à l’appel des organisations syndicales contre la réforme des retraites a été le théâtre d’un déferlement inouï de haine de la part des forces de l’ordre. Sur le terrain, aux avant-postes des cortèges, sur la ligne de front devrait-on dire désormais, de nombreux photographes ont témoigné d’une brutalité rarement atteinte. À la fin de la journée, les vidéos circulant sur Internet ont confirmé une absence totale de retenue dans le maintien de l’ordre. Cette violence désinhibée, se matérialisant par une débauche de coups de matraque sur des personnes à terre, est d’autant plus ahurissante qu’elle arrive quelques jours seulement après le décès d’un homme, père de famille, à la suite d’une interpellation au cours de laquelle il a été plaqué au sol, selon une technique d’immobilisation interdite sous d’autres cieux.
Jusqu’à quand allons-nous accepter que le droit de grève soit si ouvertement bafoué, alors que le lieu d’exercice d’une de nos libertés fondamentales est devenu un champ de bataille ? Pendant ce temps, le pouvoir assume un discours d’impunité. Pire, de dénégation.
L’effet voulu d’intimidation n’entame pourtant pas la détermination des manifestants. Après un an de répression du mouvement des « gilets jaunes », les rues continuent d’être noires de monde. Que cherche alors l’exécutif ? Sa stratégie du chaos s’inscrit dans une logique néolibérale, immortalisée par Margaret Thatcher, associant marché sauvage, État policier et démocratie faible. Chaque semaine, en France, se rejoue la bataille d’Orgreave, explique Romaric Godin, en référence à cette journée du 18 juin 1984 dans le Yorkshire au cours de laquelle la répression s’est abattue sur les mineurs. Pourtant victimes des charges policières, les grévistes ont été désignés, dans un renversement narratif, comme les fauteurs de troubles, « ennemis de l’intérieur ».
En donnant carte blanche aux forces de l’ordre, le gouvernement espère faire dégénérer les manifestations et, enfin, décrédibiliser le mouvement. Dans son livre La Société ingouvernable, une généalogie du libéralisme autoritaire, le philosophe Grégoire Chamayou explique comment le monde des affaires, pour rendre irréversible sa domination, entend « se rendre soi-même ingouvernable pour mieux gouverner les autres ». Pour défendre les intérêts minoritaires des puissances de l’argent, Emmanuel Macron n’hésite pas à brutaliser les droits sociaux les plus élémentaires, comme le constate Edwy Plenel. Ce faisant, il ouvre la voie à toutes les régressions, y compris politiques, au risque de renforcer l’extrême droite à l’horizon 2022. On le comprend, la victoire de la mobilisation actuelle dépasse largement l’enjeu des retraites. Elle est l’occasion – ultime ? – pour la société de reprendre ses droits face à une présidence hypertrophiée.

Santiago du Chili laisse échapper des relents de dictature en assassinant une photographe trop curieuse qui relatait les derniers événements sociaux. Hommage en publiant ses photos Mariana Martínez Burgos, 38 ans, était assistante en éclairage sur la chaîne d'information chilienne Mega. Un esprit de liberté d'expression dans un état où la dictature fut son contraire !

"Actuellement, l'homme mène une guerre contre la nature, s'il gagne il est perdu." Conférence, Loos, janvier 2012. Citation de Hubert Reeves

CLIMAT : pluies, inondations, désastres climatiques et plaintes lancinantes sur une situation créée de toute pièce par la main de l'homme coupable ! Une incompréhension évidente apparaît systématiquement à chaque catastrophe régionale en France, notamment où la leçon climatique n'a pas rencontré de succès : l'aménagement des côtes méditerranéennes françaises en un urbanisme balnéaire fondé sur des constructions pléthoriques en des endroits naturels privés de leur écosystème, moyennant béton et goudron à outrance, provoquent forcément des perturbations quand la Nature tente de reprendre ses marques !  Nous sommes dans un monde d'images qui illustrent notre existence commune sur des points conjoncturels ! On ne va pas ressasser ce qui est d'une évidence : la fin prématurée de la planète, du moins une préfiguration d'un nouveau paysage architectural que la nature nous dessine. Nous en sommes les grands initiateurs : après avoir exploité de façon anarchique les richesses terrestres. Les moments les plus critiques sont dans l'expectative d'apparaître concrets d'ici moins de cinq ans ! Il vous appartient désormais d'en avoir conscience ; c'est tout ! Jean Canal.24/26 novembre 2019. Lien connexe.

Vive la police d'état ! Les résultats de la répression sous le régime d'Emmanuel Macron vient d'être sanctionnée via Jacques ToubonCastaner est en fin de règne !

Violence policière / l'état ment ! Bavures policières à Toulouse ! La BAC mise en cause : des flics inexpérimentés. Des réformes s'imposent : 60% de la police nationale doit finir à la poubelle, sans recyclage ! La particularité à Toulouse, c'est qu'il y a un incinérateur pour traiter les déchets et réduire les "ordures" en poussière... 

UNE AFFAIRE GENDARMESQUE ! Sans doute votre idée des représentants de l'ordre est fondée sur la sécurité publique qu'ils sont sensés assurer. Vous n'avez pas tout-à-fait tort. Il faut cependant tenir compte de l'humain qui endosse l'uniforme, et dont les humeurs demeurent intactes. Les bavures policières autant si ce n'est plus que celles de la gendarmerie qui pourtant dépend de l'armée avec la rigueur que cela implique au niveau de la discipline, sont devenues des faits divers réguliers exploités par les grands médias, mis au grand jour pour la cause, bonne ou bien mauvaise ! Le pire est révélé ici par une ex femme de gendarme qui en fait raconte une triste histoire personnelle, dont rien nous incite à participer moralement ! La valeur du fonctionnaire représentant de l'état dans l'esprit de la constitution et du devoir à accomplir dans le cadre d'une profession qui eût du être honorable au regard de la population, se délite sous les propos et actes de menace du gendarme qui tend honteusement à se déculpabiliser de toute responsabilité : la Vérité dans toute sa vertu, est donc bafouée par l'agent qui renie les liens sacrés du serment professionnel ! Sommes-nous devant un cas isolé ? Hélas ! Non ! Jean Canal.

ACRIMED La presse en perfusion est alitée sur son lit de chevet. Il y a longtemps que le détournement des idées fait la Une de l'actualité, de manière à créer l'événement. Valeurs Actuelles n'est située qu'à la 102° place des magazines vendus en France : une piètre notoriété ! Soit derrière les journaux officiels de la presse nationale et locale qui connaissent une baisse dans l'intérêt qu'ils suscitaient, jadis et naguère ! Le Monde diplo du mois, donc, pour revenir sur l'article concerné, établit une carte indicative sur le paysage journalistique de nos médias : le net a ravi la prime place de la presse papier qui néanmoins se maintient, dans certains secteurs : ceux qui relatent une vue précise de l'actualité. La Revue Esprit, Le Monde Diplo et la Revue des deux mondes sont ceux que nous fréquentons, régulièrement -autrefois Le Magazine littéraire connut une assiduité dans ses lectures, aujourd'hui complètement abandonnées. Exemple à suivre pour l'exemple seulement. Être réellement informé est toujours possible, en faisant la synthèse sur une information reçue comme telle à comparer, bien sûr, en usant de vos propres analyses qui ne relèvent point de travail appartenant aux exégètes du monde intellectuel qui a tendance à raboter les sujets licencieux du débat d'opinion. La dernière intervention d'Hubert Védrine sur France Culture, lors d'une émission culte, "L'Esprit public", me laissa pantois sur sa propre analyse sur les résolutions à prendre pour freiner le chamboulement climatique... Arguant une rhétorique désuète sur l'esprit de conviction à en déduire. Les Petits Médias résistent contre la main mise sur la désinformation pratiquée régulièrement. par les plus importants qui influencent l'opinion ! Un regard sur ce qui nous intéresse et nous concerne directement : l'info ! Jean canal.23 novembre 2019.

Depuis la dernière retraite des Gilets Jaunes des 16 & 17 de ce mois, nous n'avons plus de nouvelle de la police ! Nous sommes inquiets et nous requérons la prudence, en ce sens de ne pas trop leur taper dessus, ils finiraient par y prendre goût ! D'ailleurs, les flics honorent chaque week-end l'invitation des Gilets Jaunes ; et cela depuis plus d'un an !   La plus mauvaise note est attribuée à la police française ; même au Québec où je suis resté trois mois, la Police qui n'a pas inventée l'eau tiède certes est au dessus de la moyenne ! C'est peut-être à cause ou grâce au cannabis en vente libre... Jean Canal ; bien sûr. de retour en France. 24 novembre 1957.  LA CASSE DES GILETS JAUNES. 280 000 manifestants, il y a un an ! 28 000 manifestants, hier, samedi 16 novembre. Le 1er anniversaire des insurgés a mobilisé une majorité de casseurs qui firent acte de présence à un anniversaire en signe de cadeau de bien-venue ! Dernière chance pour les manifestations sociales, le 5 décembre. Lire la suite.

Le régime algérien  régénère  ses  élus politiques  en  misant  sur la maturité  de  ses  représentants

 Alger, l'épicentre des manifestations populaires, incarne le symbole de la démocratie du peuple algérien qui revendique son droit de "pouvoir" choisir ses dirigeants !

L'exclusion de jeunes est une garantie pour péréniser le régime qui sous couvert de se régénérer sélectionne de nouvelles figures du pouvoir. Les aspects démocratiques sont sauvegardés par des mesures qui appellent au vote citoyen ! La méthode ne séduit nullement la jeunesse qui représente seule l'avenir de ce pays. Jean Canal. 3 janvier 2020.    Lire aussi : Les articles de Mustapha Amarouche

Comment se porte l'état algérien ? Très bien ! Rien ne change. On emprisonne quiconque prétend à un souffle de liberté ! L'expression est étouffée dans son œuf ! Les Amazighs sont traduits devant les tribunaux pour revendiquer leur identité, la plus ancienne de l'Afrique du Nord, du Maroc à la Libye ! Ces berbères qui ne pratiquent pas le ramadan, ne sont ni arabes, ni musulmans et ceux qui le sont devenus, représentent la minorité ! L'esprit de Liberté, demeure une expression démocratique encore condamnable en Algérie, aujourd'hui, vendredi 29 novembre 2019. Jean Canal ; bien sûr. Lien connexe Amazighs.

LE TRIBUNAL MÉDIATIQUELe titre est emprunté au Figaro Magazine qui traite un sujet polémique de l'actualité récente et encore chaude.  Doit-on dire le violeur ou le cinéaste, lorsque l'on parle de lui ? Son film "J'accuse" tombe à un moment où la vie de Polenski tangue du côté où elle risque de sombrer. Tandis que les cinémas de Saint-Denis censurent la projection, d'autres salles semblent songer au thème plutôt qu'à l'homme. Certes le viol est condamnable et inadmissible autant que les féminicides ! Dans un viol, il n'y a jamais de réparation propre, le traumatisme est à vie ! Néanmoins, faut-il condamner toute une population curieuse de cette énième mise en scène de l'affaire Dreyfus, traité par un grand acteur et remarquable metteur en scène, y compris de sa vie intime..?, l'auteur de ce film doit-il vivre ou bien mourir, comme Bertrand Canta, cet abruti qui a gâché deux vies, la sienne et celle de Marie Trintignant ? Personnellement, comme je l'ai écrit sur tous les réseaux sociaux, j'irai voir ce film avec un regard critique sur cette exploitation historique d'un fait qui connaît toujours autant de dissension dans la société : antisémitisme et racisme sont des thèmes éternellement récurrents ! Jean canal. 20 novembre 2019.

Oublions l'Europe aux anciennes puissances impérialistes qui finirent par abdiquer devant ses vieilles colonies. Vers l'Afrique Orientale, celle des aventuriers comme Kessel, Rimbaud, Monfreid, Loti, Ségalen et tous ces grands malades échoués en terre arabique, ayant épousé l'esprit mahométan par conviction idéaliste, les populations autochtones d'aujourd'hui immigrent vers la terre sainte de l'Islam, dans le simple but de trouver travail et nourriture. Leur parcours pourrait relever de celui de l'enfer, si nous avions un témoignage de ce qu'est l'enfer religieux ; hélas ! Non !  C'est une opération de survie que ces gens effectuent, sans véritable espoir de rencontrer un havre de paix, hormis celui que la mort réserve aux plus faibles !  Ce témoignage s'ajoute à tant d'autres qui s'accumulent dans les archives audiovisuelles de l'actualité où la misère n'émeut plus, mais entre dans un processus de cause à effet auquel la responsabilité ne trouve même plus de référent ! Jean Canal. 18 novembre 2019.

Ils sont deux Présidents à légitimer la représentation islamique radicale de la planète : Recep Tayyip Erdoğan et Hassan Rohani. Le symbole historique incarné par la Turquie prétend à sa main mise sur l'Europe musulmane, tandis que l'Iran illustre une branche dure de l'islam déjà active sur la scène internationale, avec des tueries en série. Erdogan, lui, tend à récupérer les banlieues françaises considérées, à tort, majoritairement fondamentalisme ! Ne pas renchérir sur des événements mineurs, effacera de l'actualité l'importance que l'Etat Islamique veut se prêter !  Donc, en tenant compte des débats publics et privé relatifs aux idées qui animent, voire excitent les scènes politico-sociales, au-demeurant culturelles, notre ennemi révélé est l'islam radical qui sous prétexte de religiosité consentie selon les règles républicaines, tant à vouloir imposer la Charia, à plus ou long terme, moyennant une stratégie d'intimidation au cœur des populations laïques, Jean Canal. 5 et 21 novembre 2019. Lire la suite dans la rubrique Dossiers.

Laïcité : une espèce de principe de précaution pour préserver la Liberté d'un rapt ! «La loi civile l'emporte sur la loi religieuse.» Néanmoins, les débats républicains appartiennent également aux religieux, dès l'instant qu'ils participent à la vie démocratique du pays, sur le principe de la nationalité française. Nos institutions ne peuvent souffrir de modification des textes, sans l'aval d'une majorité politique souveraine qui en exprimerait la volonté légitime, selon les prérogatives du peuple. La pratique de la religion est libre en ce pays autant que son abnégation ! C'est sur ce paradoxe que le combat actuel se déroule, déployant des arguments de controverse qui entretiennent une atmosphère de tension sociale dans la sphère politique. Avec la laïcité, la religion perd son pouvoir sur les institutions qui protègent les citoyens du fondamentalisme. Jean Canal. 1 novembre 2019.

 

La République française sonne t-elle le glas de la politique d'Emmanuel Macron, pour 2020 ? Le durcissement des syndicats et mouvements sociaux hostiles à la politique générale de l'état, indique un refus catégorique de la destruction du système social qui repose sur les fondements de l'humanisme ! De réformes, il doit être question en concertation avec ceux qui en sont directement concernés par le fruit de leur labeur ! C'est l'économie qui en dépend par la pérennité de son système alimenté par ceux qui consomment : paradoxe purement issu du capitalisme qui tend à inciter à la consommation sous toute ses latitudes ! Les banques ont fructifié leur capitaux grâce à cette méthode qui consiste à proposer des crédits aux taux très attractifs afin de permettre à tous citoyens d'accéder aux biens matériels ! Le consumérisme, contrairement à l'opinion véhiculée intentionnellement dans le but de corroborer l'idée de transition écologique, se porte à merveille et la planète aussi... Bonne chance pour 2020. Jean Canal ; bien sûr. 02/01/2020

QUE RESTE-T-IL DE LA POLICE DE VICHY, aujourd'hui ?

CRIMES ET DÉLITS. QUAND LA POLICE FRANÇAISE PRÊTAIT ALLÉGEANCE AU NAZISME La France n'avait jamais connu de telles actions de police, depuis l’avènement de sa collaboration au régime de Vichy auquel obéissance et fidélité donnèrent l'occasion à la police de commettre, sous les ordres qui les dédouanent de toute responsabilité, les pires exactions à l'encontre de sa population (la rafle du Vel D'hiv reste dans toutes les mémoires). Depuis ces années sombres de la collaboration, la police fut refondée sur des principes républicains qui doivent répondre aux doléances populaires, dans la mesure où juridiquement cela est possible. Le bilan d'une année de manifestation se solde par des agressions d'une violence inouïe en ce début de XXI° siècle ! Le Défenseur des Droits, les tribunaux et la Cour européenne de justice sont saisis à l'encontre des exactions commises en toute impunité. Condamnée par Amnesty International pour atteinte aux Droits de l'Homme, la France perd toute crédibilité, en Europe et dans l'esprit de 1789 qu'elle se targue d'incarner ! La population dans sa grande majorité a rompu sa solidarité (hormis les nouveaux collaborateurs en tout genre avec lesquels les Services en question "tissent des liens de confiance, dans les villes, les campagnes, jusqu'aux petit villages, Bourgs et banlieues) avec les services de sécurité considérés comme incompétents pour gérer les problèmes de délits ! D'ailleurs, la recrudescence de la délinquance juvénile échappe complètement aux services de sécurité du territoire, malgré des effets d'annonces sur des affaires sensationnelles de grande ampleur qui défraient les chroniques journalistiques pour une cause ciblée ! Christophe Castaner, Ministre de l'Intérieur plaide l'innocence de ces troupes de choc, imputant la violence aux manifestants... Depuis quelques années, la police connait de graves comportements en son sein : viol, corruption, trafic de drogue ! Un bilan dangereux pour nos institutions qui appellent une réforme de la police et de la gendarmerie qui ne déroge pas à ce changement radical à venir. Un assainissement de fonctionnaires "débiles" doit être entrepris pour sauver cette institution : la Sécurité des citoyens en dépend !  Jean Canal. 21/22/23 octobre 2019. 11 novembre après un appel téléphonique d'Emmanuel Marcon.

  LAISSEZ LIBRES LES FEMMES PORTER LE VOILE LIBREMENT

EDITO. Le voile comme signe ostentatoire de la religiosité. Que cache-t-il sous ses attraits féminins de pudicité ?! Un dessein messianique qui annonce la venue du dernier prophète, comme il est écrit en les textes anciens, insuffle-t-il cette forme de sacralité qui s'obstine à persister au-delà des codes des démocraties occidentales ? Jean Canal : afin d'éviter des sujets burlesques...et quelque peu cocasses...qui enveniment (pourrissent) la vie sociale. Lire la suite. 17 octobre 2019

-Saint-Denis, France, lieu emblématique des tombeaux royaux : 6 policiers en garde-à-vue, comparaissant devant l'IGPN ! France : Un nouveau policier se suicide ! En général, ceux sont toujours les meilleurs qui partent écœurés de travailler pour une institution qui ne représente plus la République. Préfecture de Paris : quatre décès de trop dans un pays aux ingérences politiques légères ! Castaner doit partir. Quand on va au boulot avec une arme dans la poche, c'est que les intentions sont déterminées... Un affaire qui n'a pas été prise au sérieux par les hautes autorités.

LES BARBARES DU MAROC ! « J’en ai décapité une […], je regrette », a déclaré jeudi Abdessamad Ejjoud, le chef présumé de la cellule djihadiste. (Le Parisien.) Subjacente à la quotidienneté marocaine, la cellule djihadiste de DAECH opéra en mode officiel dans un pays pratiquement impossible à sécuriser!

RETRAITE A POINTS MODULABLES SELON LA FLUCTUATION DE L'ECONOMIE NATIONALE. Simple à comprendre : selon le taux de l'économie de marché relatif au PIB, les points valorisant le montant des retraites connaîtront une baisse des revenus ! En votant Emmanuel Macron, Vous avez cautionné un système délétère pour les acquis sociaux conquis à la force du travail ! Les municipales de 2020 risquent fort de surprendre sur les tendances politiques actuelles! Jean Canal. 5 janvier 2020.

FRANCE Suicides collectif sur le territoire : policiers ! Enseignants ! Sans précédent dans son histoire, la France est malade de ses politiques : crise identitaire d'un pays qui recherche une entité ! Des reportages illustrent parfaitement la situation de l'enseignement qui est récurrente !

« Grâce à Dieu » un titre évocateur pour un film à voir, bien sûr. La pédophilie des prêtres en France en est le sujet. Ce sont les  victimes qui témoignent de leur calvaire des années après ce crime commis en toute impunité par l’Eglise coupable de son silence. La « bataille totale » du pape François, ne débouchera sur aucune punition des coupables dont certains restent dans leur séminaire. Le discrédit jeté sur l’Eglise ne suffira pas à éradiquer un fléau présent au cœur des pays pauvres où des prêtres et des évêques ont agi durant des décennies, brisant des vies : celles des victimes du film de François Ozon, primé à la Berlinade de février 2019. Film difficile à voir mais à revoir absolument. 24/02/2019.  Jean Canal ; bien sûr. 22/03/2019.

  DAME BELLOUBET NICOLE. Quatre-cent peines de prison ferme ont été prononcées avec mandat de dépôt. Autrement dit, quatre-cent condamnés ont été jugés « trop dangereux » pour que le caractère suspensif de l’appel s’applique à eux. Lire la suite. Information de nos réseaux sociaux  

L’Éthique comme symbole de valeur dans une démocratie digne de ce qui la représente, prise dans sa forme intrinsèque la plus absolue qui pût être conçue, apparaît, aujourd'hui, comme une entité fondamentale à la morale institutionnelle souveraine au sein de l’intelligentsia d'un pays, en l'occurrence le nôtre ! . Lire la suite.

  -Dernières Nouvelles de presselibre.info : la police surveille la police qui se radicalise au sein de l'appareil policier, soit un merdier qui résulte des politiques laxistes menées jusqu'alors, selon quelques sources policières fiables... 40 policiers radicalisés au sein de la police, selon le rapport de Christophe Castaner, auditionné à la commission des lois de l'Assemblée nationale.

FRANCE 50 Milliards de dette à épurer ! Ce bilan devrait, peut-être, vous inquiéter, pour l'avenir de vos descendants, où alors vos héritiers se démerderont avec les miettes...

COURRIER INTERNATIONAL A LA UNE DE L’ÉVÉNEMENT LE MOINS ATTENDU : "ledit" en question, sous-entendu, fut immergé dans l'anonymat le plus complet, dans l'Océan par la marine américaine, conformément aux lois de la guerre

261 millions d'euros de fraude à l'assurance maladie. Les auteurs : ambulanciers, maisons de santé à qui est imputé des facturations erronées, ainsi que professionnels rédigeant des ordonnances inutiles... L'assuré, lui, est rarement fraudeur.

LA POLICE PRISE EN FLAGRANT DÉLIT D'ATTEINTE DÉONTOLOGIQUE 

«Le paradigme de la réclamation ! Les créanciers de l'état » *: le peuple ! *Propos de Julie Graziani, le 5 novembre 2019, sur LCI, la chaîne référentielle des gens bien-pensants.  Et de poursuivre, sur son élan calomnieux, la Julie susnommée ajoute à sa verve vernaculaire parisienne : « Qu'est-ce qu'elle a fait pour se retrouver au SMIC ? Est-ce qu'elle a bien travaillé à l'école, est-ce qu'elle a suivi des études ? Et puis, si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer non plus dans ces cas-là ! » Jean canal.  7 novembre 2019. Lire la suite.

Courrier de Christine RENON, directrice de l'école MÉHUL de Pantin

Sambo Ermann Paulo Je suis optimiste car les occidentaux sont bien avec le MPLA. A lire. 4 novembre 2019. DERNIÈRES NOUVELLES DU CABINDA 2019 transmises ces jours-ci. Courrier de presse Afrique : le 5 septembre dernier, des soldats du MPLA ont semé la terreur à Cabinda et en RDC, à la recherche de réfugiés liés à la résistance du Cabindan, informations confirmées par une source liée aux réfugiés de Cabinda. 6 septembre 2019.Nous prenons parti, à presselibre.fr, comme dans le Talmud (ne cherchez pas de rapport, il n’y en a pas), pour les persécutés. Pour ces faibles qui ploient et ne rompent pas sous le joug des états qui imposent une politique dictatoriale, oligarchique et souvent aux apparences démocratiques, se targuant de défendre les Droits de l’Homme. Pour ceux qui meurent légitimement pour des idées, pour un drapeau et pour la Liberté ! LIRE LA SUITE

UN BILLET D'HUMEUR DOMINICAL. De la démesure comme base conceptuelle de l'universalité, laquelle fut transmise comme concept des civilisations actuelles qui l'adoptèrent comme modèle. Jean Canal. Dimanche 27 octobre 2019. Lire la suite

3 heures de débat pour les retraites

Le Président de la République biffe le mot "réforme" lorsqu'il parle des retraites. Autour des partenaires sociaux, des syndicats, des élus politiques et de la population concernée par ce chamboulement administratif des retraites dont les appréhensions citoyennes inquiètent la majorité des français, Emmanuel Macron a répondu sans faute aux questions pertinentes des invités de cette rencontre, à Rodez, département de l'Aveyron. Jean Canal. 11 octobre 2019.

LES FABRICANTS DE L’INFORMATION. Le manque de confiance aux médias audiovisuels chutent à 52% en moins de résultats escomptés par rapport aux efforts déployés pour convaincre l’auditeur, moyennant un « appareil » élaboré à la mesure de l’attente qui n’est plus au rendez-vous. La source de cette information est elle, elle-même, viable dans une sphère médiatique où l’actualité concourt à la première place audiovisuelle, ratissant sur la toile (parce que tous y sont omniprésents) un public enclin à être de plus en plus réactif !? Lire la suite. Jean Canal 7 septembre 2019. Revu et corrigé le 8 septembre 2019. Relire, entre autres, Jean-Claude Michéa :  » L’Enseignement de l’ignorance. » Et Raoul Vaneigem… Pour Vous, cela devrait suffire.

Des policiers radicalisés ont été "désarmés" par la police. Le roman de la police s'enrichit d'un nouvel épisode aussi cocasse que les précédents. On savait que la police, par nature de son recrutement, ne brille pas par son intelligence...

LE MAL VIENT DE L’INTÉRIEUR

POLICE. Le syndicat Alliance de la Police suffisamment majoritaire tient le pavé à Paris ! Le slogan du jour : "STATUT SPÉCIAL POUR GRÉVE GÉNÉRALE." Les policiers manifestent leur mécontentement professionnel. Les flics descendent dans la rue, à Paris. 22 000 policiers plaignant contre un système banalisant leur profession qui se résume à un statut singulier jusque dans la discrimination due à leur comportement déviant pour son ensemble ! La hiérarchie entretient régulièrement une langue de bois avec des promesses promotionnelles qui sont reportées sine die. Le rapport citoyen/policier s'est complètement délité, au cours de ces dix dernières années. La gendarmerie en renfort contre la manif ! Castaner est en fin de règne... Allez les bleus en signe de ralliement des gendarmes aux policiers. Les gendarmes sont hués par les policiers qui défilent ! Musique et sifflets ! Étrange, il n'y a pas de casseurs... Aucun dommage matériel.

Quand l’État islamique aux intitulés divers, parvient à frapper le peuple français par son incidence psychologique, exercée sur les cerveaux malades d’individus endoctrinés par une idéologie vindicative à l’encontre de l’occident…nos enfants meurent sous nos yeux, dans l’impuissance générale ! PierreLaborieHistorienatypique COLLABORATION 1944.  Lire la suite. Jean Canal. Ariège. 3 septembre 2019.

-Chroniques.  De la valeur cardinale de la vie qui lui est insufflée par les cultures traditionnelles de l'éducation, que reste-t-il réellement à l'existence pour exprimer un idéal qui accomplit le dessein pour lequel chacun croit être fait ?  Lire la suite. Merci de me lire. Jean Canal. 10 octobre 2019.

De la Société Hédoniste Il faut suffisamment d'imagination pour écrire ce qui suit.., n'est-ce-pas ?! Plus la religion exprime t-elle avec ostentation la manifestation de dieu, moins elle en représente le sacré de sa valeur originelle, attestant ainsi du nihilisme spirituel qui anéantit toute vertu humaine. Jean Canal. 16 septembre 2019     Lire la suite.

La société des civilisations. Ce serait l’intitulé illustrant ce conglomérat de populations étrangères aux origines européennes et qui, aujourd’hui, en ce tiers inachevé du XXI° siècle, vont fonder le nouveau monde de demain : celui auquel aspirent les nouveau-nés à venir. Jean Canal. 11 septembre 2019. Toulouse. Lire la suite

-Chroniques : Ces peuples du Maghreb qui recherchent désespérément une forme de démocratie arabe, demeurent toujours en quête d'une valeur commune aspirant à une singulière liberté.  Jean Canal. 6 octobre 2019. Les étudiant d'Alger revendique encore un droit : celui de pouvoir vivre libre. Lire la suite.

L’indépendance d’Esprit, c’est grâce à vous !

LE DRAME DE MILLAS : Pyrénées orientales

Religieuses violées* ON BAISE AUSSI AU PCF

LE MONDE DIPLO DU MOIS EST ARRIVE

Qui détient le monopole de la société civile ? Les Verts se monopolisent pour les municipales de 2020. Nouvelle méthode de prosélytisme politique qui consiste à prospecter en terre politique inconnue ; étrangère à l’idéologie de référence, pratiquée, cahin-caha, depuis la naissance officielle du parti écologique français, sous les années soixante-dix, si l’on se réfère à René Dumont, l’homme au verre d’eau !  Lire la suite.

L’EDITO Défenseur des Droits, Jacques Toubon. Bilan défavorable aux institutions. Le non respect des lois est fréquent chez les représentants de l’état.
Article 2. Modifié par LOI n°2010-1 du 4 janvier 2010 – art. 1 (V) Le secret des sources des journalistes est protégé dans l’exercice de leur mission d’information du public. Est considérée comme journaliste au sens du premier alinéa toute personne qui, exerçant sa profession dans une ou plusieurs entreprises de presse, de communication au public en ligne, de communication audiovisuelle ou une ou plusieurs agences de presse, y pratique, à titre régulier et rétribué, le recueil d’informations et leur diffusion au public. Lire la suite.
MEDIAPART modifie ses statuts en faveur « d’une société de presse à but non lucratifs. »

Post-Scriptum : Dernières nouvelles du GIEC au 25/09/2019. La fonte des glaces. Le réchauffement des océans. Une menace pour l'humanité. Le chamboulement climatique s'accentue en provoquant des catastrophes qui seront récurrentes et plus intensives.        + 7° Celsius en 2100. Le Chamboulement climatique se porte à merveille. Son évolution suit le cours programmé par la communauté humaine qui a définitivement opté pour l'inaction climatique. Bonne chance à tous. Et surtout ne déprimez pas ; vous n'êtes pas seuls... Ce sont les analyses qui convergent vers un résultat, ici, scientifique, qui apporte une conclusion sur l'actualité climatique. Il y a toujours un courant contraire qui cultive intentionnellement l’optimisme, arguant sur un principe de modification inattendue modifiant le sens de l'histoire terrestre ! Les intérêts de cette thèses reposent, évidemment, sur le système d'exploitation des ressources terrestres au profit de consortium économiques présents sur les pôles planétaires riches en matières non renouvelables : les sites glaciers en sont un exemple. Lien connexe. Jean Canal. 20 septembre 2019.

LA REVUE DES DEUX MONDES DE SEPTEMBRE : P-S : La Revue des deux Mondes, vieille de presque deux siècles (1829) semble reprendre un envol sidéral en optant pour des sujets relativement bien traités au truchement d’auteurs emblématiques de la pensée, française en l’occurrence. Décriée par des intellectuels lui reprochant son esprit nationaliste, par trop conservatrice en évitant la stigmatisation maurassienne de coutume, la Revue représente tout de même un référent parmi ceux que nous lisons depuis suffisamment de temps pour porter un jugement intellectuel sur leur publication et son contenu ! Elle s’inscrit, effectivement, dans les incontournables éditions de presse à consulter dans sa spécificité, comme c’est le cas en ce qui nous concerne, en sélectionnant les dossiers à lire et relire, s’entend ! 

La polémique est trop facile à fabriquer à partir d’éléments fragiles dont l’ambiguïté nourrit les plumes de polémistes  enclins à critiquer le tout de rien dont ils retirent une manne nutritionnelle pour leur finance. Cependant, il est toujours hors de question de bâillonner  les critiques dont nous faisons partie et de censurer la moindre ligne rédiger à l’encontre d’un nouveau pamphlet ! Les lois seules en garantissent la légitimité. De surcroît si l’on devait dire à haute voix, à condition de justifier l’infâme, ce que l’on pense de certains, nous passerions nos journées dans les tribunaux à expliquer notre point de vue sur les autres ! Les cons ont l’avantage d’appartenir à toutes les classes sociales et toutes les professions, fussent-elles les plus nobles ; nous en avons tous dans nos familles et ont s’y fait fort bien. Il suffit de les tenir hors champs de notre vie privée : celle qui n’appartient qu’à Nous. Salut ! Jean Canal. Après le bel article de la Revue des deux mondes de septembre…

LES PETITS PAPIERS. Il suffit de consulter hâtivement les « Papiers publics », en diagonale de préférence, afin de constater que l’information converge, tant bien que mal, vers un pôle univoque nourri essentiellement de scripturaires redondant de thèmes piochés dans l’actualité -imageant un énorme sac dans lequel on saisit, au hasard, un sujet de circonstance, complaisant au lectorat recherchant l’intérêt que l’on lui porte, dans son information quotidienne ! Lire la suite.

C'est donc un choix mûrement réfléchi d'opter pour la chaîne de Miche Onfray, non pas pour ses partis pris intellectuels, mais parce qu'Il a rarement tort.

Portrait de l'écrivain Amélie Nothomb, pris le 03 septembre 2002 à Boulogne Billancourt sur le plateau d'enregistrement de l'émission "Vol de nuit" sur TF1AMÉLIE NOTHOMB & moi sommes définitivement réconciliés. C’est grâce à France Culture qui a eu cette riche idée de la sauver des mauvaises critiques comme la mienne, d’ailleurs, en consacrant du temps sur sa personne. Elle prit des champignons hallucinogènes ou son équivalent, lors de son séjour en Amérique du Sud ! Cela peut être un critère de reconnaissance artistique d’abord dans la fructification de sa littérature qui a fini par entrer chez les femmes esseulées, enclines à développer de la névrose à la moindre contrariété… (au fait, je ne suis pas une femme, mais bel et bien un homme). Maintenant il va falloir que je la bouquine..et là, j’avoue franchement mon manque de courage ! Salut ! Jean Canal. France Culture émissions, ici.


Picasso était aux Abattoirs de Toulouse dans le ‘cadre’ de l’exposition consacrée à la Reterida (l’exode des espagnols au cours de la guerre d’Espagne) où archives, documents, témoignages et œuvres d’art de ses contemporains artistes étaient exposées. Parmi des œuvres d’art remarquables par l’incarnation de leur époque, des installations contemporaines sur ce thème complétaient cette manifestation à saluer pour sa singularité. Photo Jean Canal. Août 2019.

 

 

C'est L'Express qui dresse un bilan exhaustif des affaires de la police et de la gendarmerie survenues suite à des événements d'actualité. Édifiant constat qui ne cesse de s'accroître au fil des délits sociaux.

Projet pour une presse libre, est l’intitulé de l’article du Diplo du mois de décembre 2014. Quatre années plus tard, ce thème récurrent préoccupe le diplo qui revient sur ce sujet, dans un contexte confronté à une situation complexe dans l’exploitation de l’information et/ou de sa désinformation orchestrée par des « journalistes » répondant aux intérêts de leur Rédaction/Direction ! Jean Canal.
France culture, en son débat public, pointe la violence comme un argument de révolte qui exprime une réalité sociale ! Est-elle réellement la seule manière de se faire entendre ? C’est peut-être une question qui trouve sa réponse dans la légitimité de revendiquer un droit social inaliénable, celui de la dignité. Et quand on ne possède que ce moyen d’expression, on ne se pose pas la question des conséquences ! Jean Canal. 25 mars 2019
Au fait, les djihadistes qui ont tué, violé, assassiné avec cynisme et cruauté des civils, comprenant femmes, nouveaux-nés, enfants et vieillards musulmans, entre autre des chrétiens massacrés, vont être condamnés à mort. C’est plutôt bien, n’est-ce-pas ?! Jean Canal ; bien sûr. Avoir le courage de ses opinions, est déjà une condamnation !

NOUVELLES ALGÉRIE 

VOUS AIMEZ LES VOYAGES EN CROISIÈRE ?! L’Aquarius vous emmène en croisière en Méditerranée pour une rencontre avec les communautés africaines, en déshérence et dérive sur embarcations de fortune, grassement monnayées. Ainsi, apaisant votre saine curiosité, vous aurez le privilège de découvrir des sites de désolation macabre, où le genre humain révèle ses capacités à abandonner ses semblables, jusqu’à en vendre sa chair : femmes, enfants et vieillards dérivent sur les flots au gré de l’indolence internationale -l’indifférence caractérisée des sociétés modernes est enfin dévoilée. Ainsi, vous pourrez constater la réalité de près (cachez cette réalité que je ne saurai voir), sans en subir des conséquences morales. En rentrant au port, profitez des nombreux restaurants qui, pour des prix attractifs, compétitifs et défiant la concurrence, vous feront goûter leurs spécialités régionales importées de Chine et d’Asie, en toute conscience lavée de culpabilité. Embarquement à Marseille, la ville mythique de la pluralité sociale exemplaire où des gens de couleurs essentiellement venus d’Afrique ont donné ses lettres de noblesse à la culture méditerranéenne…Terre des étrangers par excellence ! Jean Canal ; bien sûr. 21/11/18.

BONNES NOUVELLES DU GIEC : + 2° DANS moins de 10 ANS  Rien de nouveau sous les pluies. 29/10/2018. C’est extraordinaire cette capacité que nous avons à tout détruire, à tout démolir pour reconstruire différemment, alléguant comme argument, le changement en signe de progrès ; ainsi prend forme la rénovation des choses et des structures qui composent nos sociétés.    La page de l’Ecologie. CLIMATOLOGIE. L’ANTHROPOCÈNE ouvre de nouvelles perspectives pour un avenir fondé sur la responsabilité individuelle de chacun au regard de la nature d’abord, et de la planète ensuite.  Lire la suite. Jean Canal ; bien sûr. 3 août 2019.

LES IDIOTS UTILES. Vous êtes aspirés par des mouvements sociaux qui vous ont convaincus de manifester votre hostilité à l’encontre d’un système politique corrompu, une société réservée aux classes aisées et un clivage pratiquant votre exclusion systématique de la société ?! Rassurez-vous, vous n’êtes pas isolés parmi tous les « idiots utiles » qui desservent l’esprit de collectivité nationale dans le but d’enrayer une politique sociale respectueuse des acquis sociaux ! Étonnant, n’est-ce pas ? Crûtes-vous que votre précarité était due uniquement à votre statut social défavorisé par des orientations éducatives, à la base et sélectives au demeurant d’un parcours chaotique ? Il repose également et peut-être premièrement sur un principe de vie que vous adoptâtes, en connaissance de cause (nous sommes tous responsables dans la mesure où notre engagement est réfléchi au préalable avec un discernement qui nous fait opter pour une décision dans un choix déterminé) ! Effectivement, les précarités sont également le fruit de la culture de vie individuelle cautionnant un système de consommation global dans l’économie de marché. En l’ayant entretenu durant des années, vous avez permis une immixtion de ce dernier dans votre intimité de sorte à créer des mimétismes adoptés et confortés par votre entourage qui détermine la manière d’appréhender l’existence en société ; servant de modèle stéréotypé avéré. Sans en avoir conscience vous avez contribué au développement de l’appareil de paupérisation des classes défavorisées et désormais moyennes qui, contrairement à vous, surent nettement mieux gérer leur statut qui se fragilise malgré des efforts entrepris en la matière. Dans l’état où vous vous trouvez actuellement, votre adhésion aux partis politiques représentant une idéologie proche des valeurs humaines, encensées par des leaders charismatiques auréolés de succès populaires, ne font que vous entraîner vers un seuil de désolation qui fera de vous un sujet malléable à souhait (comme c’est déjà d’ailleurs le cas) ! Individuellement, pour l’esprit général d’une société meilleure, vous pouvez tout changer en changeant d’attitude ! C’est vous qui devez chasser de votre existence un système attentatoire à votre vie ! Et donner à la planète une dernière chance de nous épargner un désastre dont nous paierons violemment des conséquences rédhibitoires à nos agissements. Jean Canal. 19 avril 2019. Lien connexe utile.