L’INFORMATION LOYALE

Spread the love

ARTICLES ÉVÉNEMENTIELS

La dérive des migrants. Emmanuel Macron a eu un mot de trop ! L'Italie ne veut pas être la seule responsable de l'immigration. Depuis les premiers migrants, l'Italie a accueilli des milliers de réfugiés. Basta !  Suite de l'article, bas de page, colonne de gauche.

"Comment vous l'appelez, déjà ? -Laurent Wauquier ? - C'est qui, au juste ? -Le chef de la propagande LR. -Il fait quoi, au fait ?- Il rassemble les anciens du Front National qui sont déçus du RN. Et épure son propre parti politique des éléments perturbateurs qui fomentent des révoltes intestines. La dernière qui a été évincée, manu-militari, est une meuf qui ouvrait un peu trop sa gueule ; une blonde qui datait un peu. -Passée de mode, quoi ! Et elle ne plaisait plus au Chef ? -Il est très susceptible et ne supporte pas d'être contredit. Ses idées sont les seules qui doivent prévaloir pour changer radicalement les mentalités françaises. -Il a du charisme, au moins ? -Tu parles ! Quand il commence à parler, tout le monde se tait ! -Sauf Jean Canal qui n'en perd pas une... 19/06/2018.

LA CONVERGENCE DES IDÉES. Depuis cette date, celle de la publication de l'ouvrage de Bernanos, l'esprit général d'une civilisation entière a connu quelques perturbations sociales qui ont considérablement détourné les idéaux des peuples ; tout en entretenant un raisonnement qui fait acte sur les années écoulées depuis la rédaction de ces écrits. Philippe Pascot agissant sur les médias en ligne et sur le terrain à titre de conférencier dénonce, à sa manière, avec une maladresse intellectuelle partisane, une société orientée vers l'abrutissement des peuples. Il est certes plus violent dans son analyse en synthétisant le phénomène qui a conduit les masses à subir indolemment la dénaturation du savoir, au détriment du peuple. Son analyse perspicace repose dans l'expérience qui lui permet de critiquer le système social, tout en rappelant que le peuple possède toujours le pouvoir de volonté de changement profond.

« Les imbéciles sont travaillés par l'idée de rédemption. Evidemment si vous interrogez le premier venu d'entre eux, il vous répondra qu'une telle imagination n'a jamais effleuré sa pensée, ou bien qu'il ne sait pas très exactement ce que vous voulez dire. Car un imbécile ne dispose d'aucun instrument mental lui permettant de rentrer en lui-même, il n'explore que la surface de son être. » Georges Bernanos. Les grands cimetières sous la lune. 1937.

Bernanos témoigne en complétant cette sinistre aventure que fut, pour lui, la Guerre d'Espagne, de maints exemples arrachés à la sordide circonstance d'actes de guerre odieux, caractérisés par des exécutions sommaires avec la bénédiction ecclésiastique : femmes, enfants, vieillards tués de sang froid. C'est sous la forme de tableaux surréalistes (Guernica, Picasso) que se révèlent les passages les plus effroyables de ce récit humaniste, aux accents engagés. Dénonçant une simple vérité qui sera vérifiée par la suite, Bernanos s'insurge de la complicité passive de la France et des pays qui ne se sont point mobilisés, quand les nazis et les fascistes italiens (c'est un pléonasme) ont soldé la guerre d'Espagne en hécatombe, sous le regard hagard des européens ! A lire, donc. Histoire de se replonger dans ce qui fut une page noire de notre conflit mondial de la seconde guerre. Comme quoi, on peut encore massacrer des peuples en toute impunité... 19 juin 2018. Jean Canal.

Chris Marker signe un chef-d'oeuvre inégalé jusqu'à ce jour dans le thème choisi. Le Joli Mai est un document sociologique évident qui met en scène la vie parisienne durant ce moi de mai 68.  Alternant avec plusieurs caméras sur des prises de vues réalisées dans des contextes spécifiques à l'événement du mois de mai 1968, Chris Marker prend la température de la capitale, au sein des populations qui l'habitent, la composent et l'animent, sans aucune discrimination de classes sociales et évidemment de cultures sociales. Que s'est-il passé au mois de mai 68 ? Rien de très important qui eût changé la vie quotidienne des parisiens... Jean Canal. 7 mai 18.
Conférence sur les femmes, enregistrée à Montpellier, le 8 mars 2018, par la Rédaction de presselibre.fr

 Critique sur l'art philosophique d'Hyppolite Taine. Jean Canal signe un essai en interactivité scripturaire

LE NIVEAU DES ENSEIGNANTS EN BERNE "On" savait que le niveau intellectuel des enseignants avait considérablement baissé ; il suffisait de le constater au primaire et dans le secondaire (les exemples ne manquent pas). Désormais, l'institution que représente l'éducation nationale veut réduire les années d'études pour le poste d'enseignant. Finit le CAPES ! La société qui est déjà constituée d'idiots utiles va se doter d'abrutis consuméristes d'appoint... Jean Canal ; bien sûr. 8 juin 2018.
Suite de l'articleSi la confiance au gouvernement humanise la politique nationaliste de l'Italie, elle incombe des responsabilités humaines sur ses eaux territoriales ! Le peuple est seul souverain de son destin politique, d'autant plus quand il considère cette décision comme la seule alternative à la conjoncture qui mine les relations avec les états de l'espace Schengen. L'Europe n'a pas agi suffisamment rapidement pour contenir les flots de migrations anarchiques qui se sont abattus sur le continent italien. Aucune structure fiable n'est venue à bout de ce désordre ; quant aux pays de départ, ils se débarrassent des indésirables ! On ne peut laisser mourir son prochain sans réagir, selon les fondements humanistes !  Jean Canal. 47% des européens considèrent que l'immigration est une question cardinale. Et l'Europe fait l'autruche ! Personne en veut !  Ce 19  juin 2018.
 

L’EXTRÊME DROITE EUROPÉENNE. L'Autriche, la Pologne, la Hongrie et maintenant l'Italie se replient sur des valeurs nationalistes. Le populisme se déploie au-delà des frontières circonscrites par les états membres de l'espace Schengen.  C'est toujours du peuple que le changement arrive ; la mémoire indélébile de l'histoire imprégna amplement les siècles pour que les peuples répètent des événements similaires.   Jean Canal. 3 juin 2018. A LIRE AUSSI DANS CE MAGAZINE EXPERT EN LE MATIÈRE

Comment, particulièrement en France, allons-nous gérer cette situation inextricable d'un terrorisme latent qui se manifeste de façon inattendue, en Europe ?! Fondu dans la masse, entièrement intégré, assimilé et reconnu comme entité à part entière, l'islam est religion d'état au même titre que le catholicisme. "Les ennemis de l'intérieur" sont disséminés (dissimulés par les apparences trompeuses) dans des banlieues européennes, où, effectivement, se préparent les attentats ; c'est une information générale connue et diffusée par les services de sécurité. Le problème réside dans le profil stéréotypé du terroriste qui peut ressembler à tout le monde. L'impact des attentats  en Europe a une incidence sur le Politique qui tend à s'orienter vers un nationalisme, synonyme de replis d'une civilisation sur ses valeurs traditionnelles. Les partis d'extrême droite justifient leur identité hégémonique, par la culture et la religion ! Ils se sont considérablement développés en France, de manière démocratique en ayant pignon sur rue, affichant leur idéologie, ostensiblement (Lyon en est un pôle). Quand bien même l'amalgame étant distinct des conjonctures événementielles actuelles, une volonté de rupture sommeille en Europe : fragmentation entre les cultures que les terroristes encensent afin d'islamiser l'Europe. Perspective utopique, s'entend, quand on comprend que l'Europe est le rempart de la démocratie contre la dictature de la pensée libre. Jean Canal. 5 juin 2018.

Engagés volontaires pour le combat

Mourir pour des idées est encore plus d'actualité, aujourd'hui, qu'hier. L'actualité l'a démontré avec les terroristes du djihad qui se sacrifient. La défaite des idées reçues est évidente. On meurt donc encore pour des idées ; soient-elles immorales, inhumaines et inacceptables. Toutes les exactions sont admises dans la lutte pour faire entendre sa revendication, quelle soit religieuse ou politique, au demeurant idéologique. France Culture nous en donne des témoignages objectifs. Jean Canal. 13 juin 2018.

Edouard Philippe a t-il l'envergure de gouverner la France après ce quinquennat ? La question est certes un peu prématurée, mais sa sincérité sur la vie politique et privée en partie dévoilée, renforce l'idée de probité de cet homme gardant la tête froide dans toute initiative politique. Les événements internes aux conflits sociaux de la France, lui donnèrent l'occasion de se distinguer parmi le siens... Que retiendra l'histoire politique de ce huitième président de la V° République ? Jean Canal. 8 mai 2018.