N’oubliez-pas votre rendez-vous à Sète, dés le 29 mai jusqu’au 16 juin pour imagesSingulières. Pour ceux et celles qui aiment vraiment la photo, bien sûr, ce passage en cette ville portuaire millénaire ne manquera pas de vous étonner sur ce dont elle est capable de dégager comme synergie artistique. La culture est incluse dans son histoire. Une déambulation à travers la ville, vous fera découvrir l’originalité de cette manifestation qui en est à sa onzième édition. Ici, c’est la photographie documentaire qui est à l’honneur. Nous y serons, étant donné que notre présence est devenue indispensable dans les lieux où la culture se manifeste, afin d’en ramener des images, des reportages et des commentaires qui ne manqueront pas de vous…, comment dirions-nous, vous surprendre ! La Rédaction. 17 mai 2019.

Dernières nouvelles d’Algérie

Les mots de l’ambassadeur de l’Union européenne, John O’Rourke : « Les images de ces incroyables manifestations pacifiques et citoyennes que nous observons depuis bientôt trois mois, nous confortent dans cette conviction. Elles nous laissent aussi espérer que ce moment crucial de l’Histoire de l’Algérie, dont nous sommes les témoins privilégiés, sera porteur de prospérité et de développement, non seulement pour le peuple algérien, mais pour toute la région.» LIRE LA SUITE.


LES IDIOTS UTILES. Vous êtes aspirés par des mouvements sociaux qui vous ont convaincus de manifester votre hostilité à l’encontre d’un système politique corrompu, une société réservée aux classes aisées et un clivage pratiquant votre exclusion systématique de la société ?! Rassurez-vous, vous n’êtes pas isolés parmi tous les « idiots utiles » qui desservent l’esprit de collectivité nationale dans le but d’enrayer une politique sociale respectueuse des acquis sociaux ! Étonnant, n’est-ce pas ? Crûtes-vous que votre précarité était due uniquement à votre statut social défavorisé par des orientations éducatives, à la base et sélectives au demeurant d’un parcours chaotique ? Il repose également et peut-être premièrement sur un principe de vie que vous adoptâtes, en connaissance de cause (nous sommes tous responsables dans la mesure où notre engagement est réfléchi au préalable avec un discernement qui nous fait opter pour une décision dans un choix déterminé) ! Effectivement, les précarités sont également le fruit de la culture de vie individuelle cautionnant un système de consommation global dans l’économie de marché. En l’ayant entretenu durant des années, vous avez permis une immixtion de ce dernier dans votre intimité de sorte à créer des mimétismes adoptés et confortés par votre entourage qui détermine la manière d’appréhender l’existence en société ; servant de modèle stéréotypé avéré. Sans en avoir conscience vous avez contribué au développement de l’appareil de paupérisation des classes défavorisées et désormais moyennes qui, contrairement à vous, surent nettement mieux gérer leur statut qui se fragilise malgré des efforts entrepris en la matière. Dans l’état où vous vous trouvez actuellement, votre adhésion aux partis politiques représentant une idéologie proche des valeurs humaines, encensées par des leaders charismatiques auréolés de succès populaires, ne font que vous entraîner vers un seuil de désolation qui fera de vous un sujet malléable à souhait (comme c’est déjà d’ailleurs le cas) ! Individuellement, pour l’esprit général d’une société meilleure, vous pouvez tout changer en changeant d’attitude ! C’est vous qui devez chasser de votre existence un système attentatoire à votre vie ! Et donner à la planète une dernière chance de nous épargner un désastre dont nous paierons violemment des conséquences rédhibitoires à nos agissements. Jean Canal. 19 avril 2019. Lien connexe utile.

A LA UNE DES UNES de la Rédaction. La question de la place et du rôle de la sociologie dans les enquêtes journalistiques au cœur de l’actualité, notamment avec le mouvement des Gilets Jaunes, fait défaut dans l’information à restituer dans son intégralité au public. On le sait, l’intégrité des reportages est systématiquement mise en cause.

« On doit savoir qui est au RSA et qui ne l’est pas »a martelé Laurent Wauquiez, estimant que ces gens qui vivent aux crochets de la société devaient «assumer en plein jour, avec un habit particulier ou un costume permettant d’identifier immédiatement un bénéficiaire du RSA »Laurent Wauquier conduit la politique analogue à celle de Philippe Henriot, en adoptant des mesures attentatoires aux libertés individuelles, obligeant des citoyens socialement déclassés à s’affubler d’un signe distinctif infamant. C’est comme cela que tout à commencé en 1942, lorsque le gouvernement de Vichy mit en place sa propagande antisémite. Avec nos derniers événements à l’encontre d’Alain Finkielkraut, le paroxysme est à son apogée ! Les hommes politiques radicalisés dans la connerie se distinguent immanquablement par des propos traduisant leur fond de pensées, contenues jusque-là, à l’encontre de tout ce qui représente un danger pour la nation ! L’économie étant au plus bas, dans nos affaires sociales, il faut, comme en 1942, trouver un responsable idéal : une espèce de bouc-émissaire qui profite, en l’occurrence, des régimes sociaux, payés par les français actifs ! De surcroît, la dette de la France végète et le coût occasionné par la gestion du social, relève « d’un pognon de dingue! » Non ! La France n’a guère connu de changement radical dans ses politiques malléables à souhait, selon les critères en cours. Madame le Pen vient de perdre la prééminence de l’antisémitisme et du racisme avérés. Un passage de Jean de la Fontaine dans « Les animaux malades de la peste » illustre à peu près la situation actuelle, en France. Le coupable idéal pour une politique de la Droite Extrême : « L’histoire nous apprend qu’en de tels accidents, On fait de pareils dévouements. » Jean Canal ; bien sûr. 28 février 2019.

La fin de « Les Temps Modernes », la revue de Jean-Paul Sartre et Beauvoir marque l’effondrement du marxisme léninisme auxquels était très attaché l’auteur de « Les mains sales. » Sa publication ne sera plus reconduite, signant ainsi la fin d’une époque révolue que le XXI° siècle archive dans ses annales historiques d’un siècle qui fut le plus destructeur dans l’histoire de l’humanité. La pensée intellectuelle évolue vers des centres d’intérêts versés dans le pragmatisme conjoncturel que l’actualité encense sur l’autel de l’économie politique : ce sont les enjeux du XXI° siècle, désormais otage de son climat fort perturbé. Bien que la philosophie soit un sujet de conversation collectif que l’on retrouve partout dans les médias audiovisuels (jusqu’à déblatérer des inepties intellectuellement incohérentes), le débats d’idées est plus actif que jadis ! Il y a Michel Onfray qui organise son analyse autour de la pensée contemporaine, démantelant la sociologie philosophique de XX° vieillissant. Jean Canal. 19 mai 2019.

LE DRAME DE MILLAS : Pyrénées orientales

Religieuses violées ON BAISE AUSSI AU PCF

Au fait : DAECH tue encore et toujours…

LE MONDE DIPLO DU MOIS EST ARRIVE

MESSAGE. Et si nous changions d’itinéraire afin d’essayer de s’écarter encore une fois de ces sentiers rebattus que plus personne ne veut emprunter de crainte de rencontrer trop de monde sur sa route. Non pas celle de Kérouac, elle est trop édulcorée, sans terrain accidenté et toute tracée -on la pressent et en devine les étapes ? Lire la suite.

 

Le peuple dans sa diversité, sait-il réellement ce qu’il désire, hormis l’accessibilité à la consommation ? On a l’impression que la France se réveille d’un sommeil de trente années ! Le fondement de la crise reste le monde consumériste qui ne modifie toujours pas son mode de production, ne serait-ce que pour alléger le phénomène de pollution ! Le débat des idées est également celui des citoyens qui veulent réfléchir sur un avenir meilleur. Les conjectures des différents problèmes majeurs de notre société précisément nous obligent à la concertation. Il y a ceux qui ne feront jamais partie du troupeau, pour des raisons de parcours idéologique. On en pensera ce que l’on voudra selon l’obédience politique à laquelle on se persuade d’appartenir sans jamais remettre en question ses propres idées de crainte de froisser le parti de référence, Emmanuel Macron fut à la hauteur intellectuelle des responsabilités que la présidence lui incombe au regard des français. Lire la suite.

Mon cher Monsieur Castaner,                                                                                               Toulouse, 5 mai 2019.

« La Bavure » évoquée par la presse officielle et reprise par vous, Christophe Castaner repose plutôt dans l’utilisation de la langue française, malmenée par les politiques et même sur France Culture, précisément avec les accords bafoués du participe passé avec l’emploi du verbe avoir et du subjonctif employé à tort après la locution prépositive « après que. » Cordialement, Jean Canal. Lire la suite.

DÉCROISSANCE ÉCOLOGIQUE

Avons-nous besoin d’un parti qui se reconnaisse (subjonctif de circonstance grammaticale) dans l’esprit de décroissance pour pratiquer, sans privation aucune, la décroissance ? Non, bien évidemment ; c’est d’ailleurs ceux qui ne sont pas ancrés dans un système structuré qui instinctivement en sont venus à gérer drastiquement leur consommation ciblée, orientée vers l’essentiel. La consommation d’énergie en est le premier acte qui évitera l’érection d’éoliennes devenant pléthoriques, créant une nouvelle dépendance économique. Les bos-bos ou bien Beaux-Beaux qui sont laids par nature, ne sont pas la référence de vie en société. Quant aux écolos encartés, il faudrait ouvrir les portes de leurs placards et vérifier leurs factures d’eau et d’électricité pour comprendre qu’ils pratiquent une décroissance bon-chic, bon-genre, de sorte à cultiver leur acquis de conscience… 19 mai 2019. Jean canal ; bien sûr. Citoyen du monde depuis 1996 et dans la décroissance depuis 18 ans à peine (facture d’électricité annuelle 135 euros dont 90 de taxes…)


Projet pour une presse libre, est l’intitulé de l’article du Diplo du mois de décembre 2014. Quatre années plus tard, ce thème récurrent préoccupe le diplo qui revient sur ce sujet, dans un contexte confronté à une situation complexe dans l’exploitation de l’information et/ou de sa désinformation orchestrée par des « journalistes » répondant aux intérêts de leur Rédaction/Direction ! Jean Canal.

France culture, en son débat public, pointe la violence comme un argument de révolte qui exprime une réalité sociale ! Est-elle réellement la seule manière de se faire entendre ? C’est peut-être une question qui trouve sa réponse dans la légitimité de revendiquer un droit social inaliénable, celui de la dignité. Et quand on ne possède que ce moyen d’expression, on ne se pose pas la question des conséquences ! Jean Canal. 25 mars 2019.

VOUS AIMEZ LES VOYAGES EN CROISIÈRE ?! L’Aquarius vous emmène en croisière en Méditerranée pour une rencontre avec les communautés africaines, en déshérence et dérive sur embarcations de fortune, grassement monnayées. Ainsi, apaisant votre saine curiosité, vous aurez le privilège de découvrir des sites de désolation macabre, où le genre humain révèle ses capacités à abandonner ses semblables, jusqu’à en vendre sa chair : femmes, enfants et vieillards dérivent sur les flots au gré de l’indolence internationale -l’indifférence caractérisée des sociétés modernes est enfin dévoilée. Ainsi, vous pourrez constater la réalité de près (cachez cette réalité que je ne saurai voir), sans en subir des conséquences morales. En rentrant au port, profitez des nombreux restaurants qui, pour des prix attractifs, compétitifs et défiant la concurrence, vous feront goûter leurs spécialités régionales importées de Chine et d’Asie, en toute conscience lavée de culpabilité. Embarquement à Marseille, la ville mythique de la pluralité sociale exemplaire où des gens de couleurs essentiellement venus d’Afrique ont donné ses lettres de noblesse à la culture méditerranéenne…Terre des étrangers par excellence ! Jean Canal ; bien sûr. 21/11/18.

BONNES NOUVELLES DU GIEC : + 2° DANS moins de 10 ANS  Rien de nouveau sous les pluies. 29/10/2018. C’est extraordinaire cette capacité que nous avons à tout détruire, à tout démolir pour reconstruire différemment, alléguant comme argument, le changement en signe de progrès ; ainsi prend forme la rénovation des choses et des structures qui composent nos sociétés.    La page de l’Ecologie. 

Le prix Nobel féminin 2018 : un témoignage émouvant. Daech viole, tue et exploite le Coran pour des raisons de stratégie géopolitiqiue, l’économie étant un des intérêts tacitement maintenus en filigrane d’un état islamique fictif. Le rapport avec les femmes est donc évident. Le témoignage de Nadia Murad plaide en faveur de toutes celles qui ont été violées, mis en esclavage et tuées pour la seule raison du plaisir de la chair ! Jean Canal. 7 octobre 2018.

LES RENDEZ-VOUS INCONTOURNABLES DE LA CINÉMATHÈQUE DE TOULOUSE

Les Révoltés de Cabinda. Notre dossier presse. Une province de l’Angola qui revendique son statut d’autonomistes. Dernières nouvelles du Cabinda en Europe. La Belgique a son représentant officiel:  M. Luis lave sambo. La présence en Europe de personnes appartenant au FLEC Cabinda traduit une fermeté dans la volonté tenace de revendiquer une identité historique qui dément les prétentions territoriales du gouvernement angolais. Ce dernier ne demeure pas insensible « aux rebelles », puisqu’il pratique une répression systématique sur des habitants devenus victimes du régime en vigueur. La Rédaction. 6 mars 2019.

Un fait divers laissé intentionnellement en berne ! La corruption du Président Ismail Omar Guelleh, assigné à son poste depuis 1999 (les dictatures ont la vie longue, en Afrique), est accusé d’avoir détourné, durant des années, des fonds alloués par les aides internationales destinées au peuple mourant toujours de la disette imposée par IOG (initiales dudit). Qu’il détournât l’argent des ressources maritimes produites par l’exploitation du port, cela ne regardât que les autochtones, s’entend. En effet, fondé sur l’acquisition de biens immobiliers à Paris, IOG est directement mis en cause par la justice française. Djibouti, tous les acteurs politiques le savent, vit à crédit que ce soit avec la France, la Chine qui a financé de grands travaux (réaménagement de la voie ferrée) et l’empire d’Oman ! L’enquête avortée du juge Borrel, en 1996, assassiné par les sbires du président Hassan Gouled Aptidon (appelé ‘Petit-bidon’ par la légion) atteste de la tyrannie masquée sous les aspects islamistes que la Somalie entretient avec certains ressortissants, depuis la prise d’otage de 1976, à Loyada. Sera-t-il jeté dans les geôles de son minuscule état où ont été torturés et assassinés des opposants au régime ? Il est permis d’en douter… Post-Scriptum : Jacques Chirac décerna la légion d’honneur à son homologue Ismail Omar Guelleh… Vive la France ! Jean Canal. 1er décembre 2018. 
Fin du Kalifa !? Derniers combattants de Daech ?! L’état islamique est-il mort ? L’Europe est la cible du terrorisme de proximité. La haine à l’encontre des civilisations occidentales s’est accrue avec les défaites de cet islam meurtrier. 
LE GÉNOCIDEARMÉNIEN. 1 MILLION DE MORTS et pus selon les historiens. La Turquie qui nie, dans l’ensemble de sa population, le génocide arménien, se déculpabilise de ce massacre, en relativisant sur un thème conflictuel… C’est un pied de nez qui est fait à Monsieur Herdogan qui caresse le vieux rêve de reconstruire l’empire ottoman (le nationalisme turque connaît un renouveau au sein de la population). Nonobstant cette anecdote commémorée par la France, d’autres génocides, néanmoins, ont été perpétrés depuis celui de 1915. Le Rwanda et la guerre du Kosovo ont rappelé que la cruauté de l’être humain était toujours intacte ! On crut que les Droits de l’Homme allaient protéger l’homme contre lui-même ! On s’est persuadé que le patrimoine de l’humanité protégerait les monuments sacrés ! Enfin, nous croyons que de tels actes n’arrivent qu’aux autres ; chez nous, en Europe, en Occident, une guerre est déclarée à cette entité occidentale qui aspire à répandre la paix dans le monde en approvisionnant les belligérants en armes. Le Yémen en est le dernier théâtre guerrier où les enfants sont sacrifiés pour satisfaire des appétits politico-religieux.  Jean Canal ; bien sûr. 25 avril 2019.
POUR LE CLIMAT Une once d’attention pour le CLIMAT. Notre planète désespère de notre indifférence ; c’est-à-dire de son pillage : matières premières exploitées pour le profit, uniquement le profit ! C’est sur cette forme de préambule qu’il faut présenter l’état actuel de notre patrimoine universel en déliquescence avancée. Le monde se meurt et nous avec. lire la suite. Une angoisse lancinante s’infiltre insidieusement dans les esprits de citoyens septiques sur l’avenir climatique de la planète. C’est leur mode de vie et leur patrimoine qui seront l’objet de leur préoccupation. D’ores et déjà, l’inquiétude s’intensifie au fur et à mesure que les perturbations atmosphériques se manifestent en des scénarios inattendus (l’anormalité devient phénomène de danger) : celle d’aucune alternative présupposant un avenir apaisé. Le sujet qui guette nos civilisations occidentales, celles-là-mêmes qui sont à l’origine de la destruction planétaire, repose dans une question énigmatique : « qu’allons-nous devenir? » Jean Canal. 23/03/2019.
Une autre lecture du Coran est encore possible à la lumière de la laïcité. C’est sans doute parce que l’idéologie est absente de cette lecture que la vérité apparaît clairement au profane. Donc, le Coran reconnaissant l’existence de Jésus en tant que Verbe incarnant l’esprit saint, le coran s’inscrit dans la continuité de l’évangile et de la Thora juive. Comme Mohamed le prophète, Jésus précède, dans la lignée prophétique depuis Abraham, Mohamed le Prophète des musulmans. Jean Canal. Réflexion sur les prophètes. 15 août 2018. fête de Maryam.   Lire la suite. L’Etat islamiste déchu, DAECH vaincu, restent les idiots utiles voués à la cause perdue de la haine, quand on sait que les musulmans de France aspirent à vivre en paix. La société est confrontée à d’autres problèmes majeurs, mais qui sont inconsidérés par la majorité des populations : les conséquences désastreuses du chamboulement climatique vont dicter la conduite à tenir à l’avenir pour durer ! L’orgueil des musulmans rencogné dans les strates de leur identité, ils comprennent que la vie en société est la seule planche de salut pour pouvoir exister sous les lois de la République ! Jean Canal. Après avoir longuement discuté avec 1 vrai musulman de Marseille. 6 juillet 2018. 29 avril 2019.        Lien connexe utile et fondamental dans la culture de l’islam.

Quelques nouvelles de l’Italie fasciste -exempli gratia. Une dernière info nous apprend l’infiltration de Luigi Di Maio au sein des Gilets Jaunes. Il s’agit en fait d’espionnage sur les méthodes de revendications démocratiques dont est privée l’Italie sous la dictature de ces deux dirigeants actuels -pratique courante dans un état européen réprimant les libertés !Lire la suite, ici.

A lire aussi : le bel article de la Revue Esprit

Chris Marker signe un chef-d’oeuvre inégalé jusqu’à ce jour dans le thème choisi. Le Joli Mai est un document sociologique évident qui met en scène la vie parisienne durant ce moi de mai 68.  Alternant avec plusieurs caméras sur des prises de vues réalisées dans des contextes spécifiques à l’événement du mois de mai 1968, Chris Marker prend la température de la capitale, au sein des populations qui l’habitent, la composent et l’animent, sans aucune discrimination de classes sociales et évidemment de cultures sociales. Que s’est-il passé au mois de mai 68 ? Rien de très important qui eût changé la vie quotidienne des parisiens… Jean Canal. 7 mai 18.

L’EXTRÊME DROITE EUROPÉENNE. 

L’ARABIA FELIX. 14/18 : le 11 novembre commémore son centenaire d’une guerre meurtrière entre deux états aujourd’hui amis ! C’est l’occasion de vous présenter ce reportage édifiant sur la guerre du Yémen, territoire convoité religieusement par l’Iran et l’Arabie Saoudite, avec une coalition musulmane très significative dont le Maroc fait partie, entre autres d’états passifs dans leur attitude belligérante !
Quand il s’agit de massacrer un peuple, en invoquant un dieu que l’on ne voit jamais, d’ailleurs, la coalition déploie suffisamment de force pour éradiquer tout ce qui vit ! Chiites contre Sunnites au nom d’Allah ! On est en droit de se demander si les populations musulmanes qui cautionnent donc ce genre de conflit, par l’assentiment de l’implication de leurs états, ont conscience des conséquences idéologiques que cela insuffle sur des comportements à venir ?! [SIC]