La Une

La Revue des deux mondes

Dans les organes de presses de référence qui ne peuvent souffrir d'analyses approximatives qui seraient réalisées à la hâte dans le but de répondre rapidement à l'attente des médias, certains, parmi les plus intellectualisés, comme La Revue des deux mondes, deviennent l'incontournable lecture régulière que les rédacteurs se doivent de consulter afin d'élaborer une éventuelle critique digne du sujet traité en des circonstances conjoncturelles déterminantes pour le pays ; en l'occurrence la France ! Lire l'article.         Jean Canal. 24 Juin 2017. Lire la suite de l'article, ici.
Tournons cette page des élections françaises de l'année 2017 et avançons-nous dans les domaines sociaux préoccupant des français en proie à connaître des temps difficiles, si les conjonctures ne tarissent point de leurs problèmes. Il semblerait, cependant, que malgré les défaites de l'islam radical représenté par l'EI et DAECH, l'atmosphère se fût détendue. En fait, il n'en est rien, d'après les quelques nouvelles qui fusent sur les réseaux internationaux, des groupuscules se forment en Europe pour frapper à nouveau de façon plus meurtrière. Après avoir essuyé des défaites sur leurs terrains, les fondamentalistes issus du terrorisme islamique entendent  continuer la lutte dans tous les pays où leur présence peut perturber les sociétés. Les moyens développés par la sécurité du territoire en France sont impressionnants. Il ne faut surtout pas perdre de vue que leur lute est loin d'être moribonde, voire même au chevet de la mort.  Les chefs d'état de certains pays, Trump, Erdogan pour ne citer que les plus populaires, ne sont pas en manque de fantaisie dans les gestions des territoires. Au regard des belligérants au régime Turc, Erdogan est complice des islamistes très présents à Istambul ! Doit-on faire fi d'une conjoncture qui, par la présence de la sécurité, nous rappelle la perte de certaines libertés auxquelles nous sommes très attachés. Jean Canal.
 
 
"VOUS N'AUREZ PAS MA HAINE." Des attentats en signe de représailles à l'encontre de l'occident. Une stratégie qui paralyse les populations exacerbées par cette perte de liberté de mouvements. Les phalanges radicales de l'islam frappent par le truchements de soldats déterminés ! A priori, ils ne craignent point la mort, puisque toutes leurs attaques sont suicidaires ! Comment les états concernés par ces agressions meurtrières vont-ils se sortir, nous sortir de ce fléau ? Jean Canal. 6 juin 2017. Les Coptes d'Egypte, dès l'ère chrétienne, attestent de leur présence en terre devenue islamiste, depuis les conquêtes de Damas, après l’ère de l'HÉgire, en 622 après Jésus-Christ. Lire la suite.
"Le vieux monde tarde à mourir emportant avec lui, dans la sépulture de la postérité, des années de gloires, de conquêtes intellectuelles et de reconnaissance spirituelle. Jean Canal. Lire la suite.
La voix de l'étude intellectuelle au service de la collectivité sociale. Le principe du savoir est d'émanciper les êtres afin de les rendre libre et donc conscient de l'identité de l'autre... Jean Canal. La Revue mensuelle des Deux Mondes, fondée en 1829 présente un dossier sur Ernest Renan. Il serait inutile de présenter ce haut personnage de l'intellectualisme français qui a contribué au développement de la pensée collective en traitant des sujets vastes et variés sur des thèmes qui, en son époque, ne connaissaient point de polémiques comme aujourd'hui, avec la religion et sa pratique dévoyée. Jean Canal.
Le Bouffon Bayrou en est à ses dernières apparitions en politique ; il regagnera sa campagne et ses montagnes. Il faut posséder suffisamment de pertinence pour  refuser les hommes de mauvaise volonté. Une espèce de purge politique clarifiant ainsi le gouvernement qui se doit d'être apte à affronter des adversaires préparés à déstabiliser la Maison Macron ! Bonne nouvelle cependant avec l'allégeance des députés LR qui rejoignent l'esprit de raison. Restent les Insoumis qui situent leur lutte dans une révolution permanente, derechef, qui semble, chaque fois, tuée dans l’œuf. Jean Canal. 24 juin.  

Jean-Luc Mélanchon. Le nouveau parrain de Marseille.

Un pays souverain de ses choix politiques : la France.

 

 

DAESH

Contre les chrétiens

Le référendum en Suisse vient à bout des litiges sociaux sur des points brûlants de la démocratie helvète. Derechef, comme pour d'autres sujets épineux, les peuples suisses sont sollicités pour exprimer, par un référendum national, leur opinion concernant l'adoption de changements majeurs à leur vie en société. Les résultats de l'urne sont très clairs et majoritairement explicites : ils ont voté la fin du nucléaire en faveur des énergies renouvelables dans un calendrier proche des échéances à venir pour éradiquer complètement ces bombes à retardement ! Les Suisses vont d'ailleurs plus loin dans leur investigation : une forme de décroissance est adoptée au moindre coût ! Les contribuables s'acquitteront d'une modique somme pour réduire leur consommation...et transiter vers les énergies en question. Le pays qui vit naître Jean-Jacques Rousseau, le philosophe par excellence du socialisme qui inspira  Proudhon, n'a pas œuvré en vain dans sa philosophie sociale, déjà conceptuelle de la nouvelle société : la parole revient aux peuples ! Les Suisses se sont toujours tenus distants des autres sociétés européennes afin d'en observer au demeurant appréhender leur (dys)fonctionnement ! Pays tranquille qui connaît un train de vie paisible et suffisamment doté de protections sociales pour ses citoyens, la Suisse n'a rien à envier aux autres états ! Un tel référendum serait-il possible en France pour évaluer la tendance du nucléaire au sein de la population ? D'un point de vue des institutions, son recours est possible ; au regard des politiques, cette démarche démocratique solderait, aujourd'hui, le compte des centrales nucléaires qui jetteraient sur le pavé des emplois ! Tout le paradoxe est donc là : pas de sacrifice d'une minorité pour sauver la majorité européenne des risques de fissures de la matière...Jean Canal. 23 mai 2017. 
 
 

L'Union européenne. C'est plutôt à titre d'Européen que ce lien est mis en ligne afin de pouvoir consulter rapidement la page relative aux Institutions. Comprendre comment fonctionne un système complexe qui régit les institutions. De fait, nous sommes donc devenus officiellement européens, même si nous le fûmes, avant le traîté de 1958. Un nouvel espace où nous avons des difficultés à se mouvoir et s'installer. Chevillés, pour la plupart, par des us et coutumes, il nous est délicat d'abandonner définitivement nos traditions et le lieu, les lieux où nous avons évolué. D'ailleurs, ceux qui partent reviennent sytématiquement au bercail...ne serait-ce pour recouvrer une sensation d'appartenance au passé. Aujourd'hui, l'Union Européenne fait l'objet de contestation au sein des partis extrémistes qui revendiquent une appartenance nationaliste de leur état ! En quoi, la France serait-elle privée de ses traditions, us et coutume, savoir-faire ancestral dans les domaines qu'elle maîtrise, tout en intégrant, comme elle le fait, l'Union Européenne dont elle est à l'origine de sa fondation ? Oublions le Général de Gaulle qu'il est inutile de citer en référence pour justifier une attitude politique, un parti qui s'en revendique tout en pratiquant des détournements de fonds publics et s'adonnant en toute impunité à des exactions financières connues de notoriété publique !  Vous avez cru que l'on viendrait vous voler votre patrimoine et vous enlever le pain de la bouche ? Il faudra au moins deux générations pour former l'Europe ; c'est-à-dire qu'il faudra que les nouveaux nés à venir soient imprégnés d'un esprit européen en pensant européen, tout en considérant son pays patrimonial comme une province de l'Europe. Tous les individus existant à cette heure ne représentent nullement cette Europe que nous espérons pour les générations futures. Jean canal.    Suite de l'article de la colonne de gauche attribué à la Suisse. Pour qu'elle raison, la France ne suit pas la même initiative ? Parce que la France ne veut pas réellement sortir du nucléaire ; parce que la France pratique la consommation alimentaire industrielle ; parce que la France ne veut pas mettre un terme définitif à la pollution. les intérêts économiques sont un enjeu politique ! Jean Canal.

Chroniques

Ne plus contrevenir sur la consommation du cannabis, revient à le libérer des contraintes pénales qui alourdissaient les tribunaux. La Police, favorable à cette méthode prônait par le Gouvernement Edouard Philippe, rejoint l'idée première d'Emmanuel Macron de trouver une alternative à cette culture de la fumette qui se pratique dans tous les milieux sociaux. Un joint fumé dans la rue ne sera-t-il pas pris pour une provocation au sein de la Droite rigide, ne fût-ce, comme à son accoutumé, de réagir par contradiction traditionnelle à ce genre de réforme, taxant l'état de laxiste ?!  C'est un petit pas en avant sur le long chemin à parcourir pour éduquer tout une population déjà versée dans l'alcoolisme passif... Jean Canal. 26/05/2017.

 

La démographie comme signe intérieur de surpopulation mondiale dont la répartition tend à suivre un processus orienté vers l'occident et plus particulièrement l'Europe, terres considérées comme fertiles en matière économique ! Phénomène qui répond aux différentes guerres engagées par les occidentaux, notamment avec la guerre en Irak que nous devons aux Busch, selon une supercherie diplomatique excipée aux Nations Unis par les conseillés américains, pour justifier ce massacre ! situations favorables à la radicalisation des peuples spoliés de leur terres, de leurs patrimoines, de leurs cultures et de leur identité ! Depuis, les victimes ces guerres perpétrées sans répit, n'ont eu cesse de créer des migrants déboutés de leur propre patrie, chassés pour leurs idées considérées comme subversives. La xénophobie née de cette excroissance démographique a fini par accroître les nationalismes enclins à revendiquer une identité européenne et plus particulièrement étatique ! Et notre responsabilité est-elle mise en cause ?!   Jean Canal.  
Le monde tel qu'il voit le monde. L'image est délibérément choisie pour le pays qu'elle représente : les Etats-Unis. Remontons, si vous n'y voyez pas d'inconvénient, jusqu'à Lafayette qui à son retour de l'Amérique ayant chassé les Anglais et obtenue son indépendance, cru bon de rejoindre l'insurrection révolutionnaire en France. L'espoir qu'il nourrissait de reproduire une institution similaire à celle de l'Amérique s'évanouit quand il fut confronté  à la révolte sanguinaire et aveugle d'un peuple livré à la vindicte politique sous l'égide bourgeoise.  Certes, les années d'humiliation, de servitude et de misère justifieraient sans doute ce massacre de femmes, d'enfants et cette destruction de patrimoines qui paradoxalement appartenaient au peuple ! Des erreurs irréparables, autant qu'un crime condamnable, ne permit pas d'établir, dans l'immédiat une stabilité sociale dont le mot ne naquit qu'au XIX° siècle. Et pourtant, la France après deux siècles et plus suscite encore de l'intérêt outre Atlantique. Notre devenir inquiète avec Le Front national, en souvenir de Vichy, et rassure avec l'avènement de Emmanuel Macron, notre jeune Président de la République. La démocratie vient à bout de l'incertitude. Au fait, quel grief pourriez-vous retenir à l'encontre de ce pays qui se suffit à lui-même où la nature, bien que défigurée, préserve des lieux de beauté intacte. Quelle est pour vous la notion de vivre qui correspond à vos aspirations ? Suivre un système qui ne vous correspond pas ?! Aucune plainte n'est audible pour ce genre de plainte formulée en doléances auprès du Politique ! Jean canal.