Nos archives à jour

By | 18 février 2021
ARCHIVES
Nos anciennes archives se baladent toujours sur la toile
FAREWELL ENGLAND. OUF ! Ils sont partis ! Reviendront-ils, un jour ? Non, jamais ! parce qu'ils sont toujours là... Les Anglais nous quittent pour mieux profiter de l'Europe avec le moins de contrainte possible. Un Brexit façonné à l'image de l'Angleterre : aucun inconvénient dans les affaires économiques de la souveraineté de Adam Smith. Le royaume de l'ultra libéralisme ne s'aurait subir lui-même les règles de cette économie imposée à toute la planète ! Comment avoir pu imaginer un seul instant que le Royaume Uni allait souffrir de son départ européen ? En recouvrant la liberté économique en son état, les britanniques restent entièrement maîtres de leur gestion économique jusqu'à pouvoir concurrencer l'Europe sans en subir les contraintes communautaires dont ils deviennent entièrement étrangers. Le principe est simple dans les fondements de l'économie anglaise : le travail doit rapporter un gain qui enrichit le pays et non le contraire avec les sommes astronomiques versées chaque année par les états européens pour le fonctionnement de l'Europe : les mauvais élèves de l'Europe ont incité les anglais à revoir leurs intérêts dans un espace où les investissements ne profitaient qu'à un nombre infime de tricheurs !  Les Anglais vendent du cache ! Ils ne trichent jamais ! Contrairement aux états européens qui ont détourné les aides allouées par l'Europe dès leur adhésion, les Anglais ont tiré une expérience infructueuse de leur adhésion européenne. Une leçon à tirer pour l'avenir très incertain de l'Europe. Quand cette dernière connaîtra la disette, l'Angleterre mangera à sa faim, paradoxalement aux idées reçues de quelques raisonnements politiques. Jean Canal. 2 janvier 2021.
Eu égard aux commentaires intempestifs relevés sur les réseaux sociaux et plus précisément sur TWITTER, où grouillent des intervenants exploitant les moindres dérives de l'actualité, il appert une espèce de confusion dans l'interprétation que font ceux et celles ayant interprété, de façon erronée, les événements qui font ces polémiques exister ! Jean Canal. 19 septembre 2020. Lire la suite. 
Évidemment, il fallait marquer cet événement avec un discours digne de l'étiquette que Emmanuel Macron incarne par son titre. Le Président de la République, en effet, (il est toujours essentiel de le rappeler aux français sceptiques sur le pouvoir que ce dernier exerce) fut élu à la majorité d'un peuple, certes fort animé de revendications légitimes et souvent paradoxales à ses opinions formulées en l'espèce, qui votèrent pour ou contre son mandat. Lire la suite.
ETAT DES LIEUX : un billet sans humeur

Une Dépêche : aux States quand un flic tue un black, c'est évidemment un crime raciste ! En France, si cela arrive, on parle d'un Con ! Aux States, le racisme s'entretient dans les corporatismes institutionnels. On partage selon les intérêts de chacun, en veillant que celui-ci restât à sa place circonscrite en un cercle restreint -excepté dans les métiers des arts où le génie et le talent restituent les honneurs aux élus de la beauté (celle de Plotin, s'entend). Le racisme se banalise aussi, quand bien même ne serait-il jamais évoqué en politique notamment (terme tabou au même titre que la démographie). La preuve la France n'est point raciste, elle admet en ses institutions toute sorte de gens, même des femmes politiques qui harcèlent leur entourage. Pensez-vous que les racistes des stades fissent preuve d'animosité à l'encontre des riches pays arabes qui rachètent, en payant comptant, les équipes de sport ? Le PSG est en de très bonnes mains (les princes arables paradent sur les tapis rouges de l'Elysée). Qu'est-ce que le racisme, si ce n'est, aujourd'hui, une aversion contre quelqu'un qui n'est pas issue de la nation ; et cela quand bien-même cette dernière inconstitutionnalité se fût constituée au fil de l'assimilation de races disparates : la France ! Merci aux étrangers de toutes les couleurs qui ont enrichi ce pays qui est le mien... Jean Canal. 30 mai 2020.

Hyper moralisation imposée par les communautarismes qui tendent à flouer le pouvoir du législateur rencogné au rôle subsidiaire de subordonné à la vox populum ! La société a donc tendance à opter pour des gouvernances indépendantes du pouvoir institutionnel dont ses communautés (car ceux sont les siennes) font fi des valeurs fondatrices ! La scission est notables avec quelques tentatives de défection de la part des groupuscules les plus radicaux, inscrits dans des changements sociaux politiques, ancrés aux schismes religieux des lois en vigueur. Eric Dupond-Moretti revêt toutes les qualités judiciaires pour débattre des sujets qui touchent la justice. Sa réforme est un bénéfice pour tous. Le temps qui lui est imparti en son mandat  pénalise ses démarches politiques pour opérer cette révision en fond de l'appareil judiciaire ! Dupond-Moretti incarne cette entité de justice qui paradoxalement aux critiques formulées à son encontre, avec des intentions axées sur des prises de paroles partisanes, serait ce qu'on fit de mieux, dans la lignée de Badinter qui fit abolir la peine de mort ; l'Europe lui donna raison en suivant la réforme de l'abolitionniste ! Le combat du Ministre de la justice ne fait que commencer. LCP nous le présente déjà sous les injonctions de tous les intervenants de la commission parlementaire au Sénat, lesquels recherchent véhémentement si de telles réformes résoudront les problèmes majeurs de la justice en France et plus précisément les atteintes impunies portées aux victimes ! Jean Canal. 26/27 juillet 2020.

Zone d'insécurité. L’accord scellé le 22 octobre à Sotchi entre Recep Tayyip Erdogan et Vladimir Poutine a mis fin, momentanément du moins, à l’offensive turque dans le Nord-Est de la Syrie. Les Syriens, qu’ils soient arabes ou kurdes, en sont les premières victimes. Sur le terrain, on déplore déjà des centaines de morts, et plusieurs centaines de milliers de personnes déplacées, tandis que s’aggravent encore les destructions matérielles dans un pays ravagé par huit ans de guerre. Et que dire de l’annonce par la Turquie du transfert prochain d’un million de réfugiés dans la « zone de sécurité » ainsi créée ? Ou de la libération de prisonniers djihadistes, qui risque d’alimenter une résurgence de Daech ? Cette nouvelle étape du conflit en Syrie, déclenchée par le retrait plusieurs fois annoncé puis retardé des troupes américaines, marque encore un pas vers la réinstallation de la dictature de Bachar el Assad avec l'appui de ses soutiens russes, iraniens et turcs. Créé en 2016 à Paris, le Comité Syrie-Europe Après Alep nous rappelle les atrocités dont se sont rendus coupables ces pouvoirs : bombardements d’écoles et d’hôpitaux, déportations, utilisation de l’arme chimique, torture, viols. Crimes de guerre et crimes contre l’humanité, imprescriptibles. Il nous rappelle aussi les attentes de liberté, de justice et de paix qui avaient nourri le soulèvement démocratique en 2011. Peut-on vraiment, en renonçant même à essayer de faire entendre une voix européenne dans les négociations à venir, se résigner à l’impuissance, signant ainsi la défaite stratégique, morale et politique des démocraties face aux nouvelles puissances autoritaires ? Anne-Lorraine Bujon Rédactrice en chef de la Revue Esprit.

Si quelques français faisant la majorité des cons-sociaux (60%)sont enclins à consommer les merdes issues des grandes surfaces, lesquelles ne jouent aucun rôle de santé dans le processus d'évolution de l'organisme, les grandes firmes de l'agroalimentaires ne peuvent que conforter leur méthode, justifiant leur production par le phénomène de l'offre à la demande : principe du capitalisme ! Se battre pour de la pâte à tartiner, traduit effectivement que les cons sont nombreux et peuvent être dangereux lorsqu'ils sont animés de vindicte à l'encontre de la République ! Quand on entend un retraité qui manifeste parce que l'état lui prélève 29 euros en moins sur une retraite de 1400 euros, on est en droit de ne pas être d'accord avec un système d'assistés qui a grevé nos prestations sociales depuis quarante ans ! Il existe des gens en précarité profonde qui ni ne se plaignent, ni ne se lamentent de leur situation (ils seraient pourtant les premiers à crier leur refus des politiques discriminatoires actuelles). La situation est celle que nous avons provoquée durant des années, en mettant en place des politiques d'apparat qui ont intentionnellement détruit le tissus social et son système, afin de diviser l'opinion au profit du pouvoir économique. Nous approchons de la fin d'un mécanisme social politisé par une élite ayant perdu de sa suprématie intellectuelle. En revenant à juste raison sur le phénomène du chamboulement climatique dont les conséquences ne se peuvent être prévues, il appert une situation inextricable au niveau international qui échappe à toutes prévenances idéologiques. Le pire reste à venir, contrairement aux espoirs fragiles qui encensent les plus fragiles d'esprit... Et ce ne sont pas les plus démunis matériellement qui souffrent de carence cognitive, au contraire. Jean Canal. Revu et corrigé le 6er février 2019.

Les leçons de civisme dispensées sur toutes les plates formes officielles attribuées à l'appareil médiatique, reconnu comme tel, n'ont eu cesse de rasséréner des règles de comportement applicables à soi-même et envers autrui dont dépend la survie de chacun. La nature humaine étant sujette à des confusions relatives à son métabolisme, il ressort une attitude intrinsèque à l'individu qui considère que les conseils de tout ordre doivent être insufflés à soi-même avant de les imposer aux autres : un reproche qui est fait aux politiques et à la société responsable qui n'a pas rempli sa mission de prévenance dans les domaines civils. Et ce n'est point un argument défendable qui exonérerait les incivilités des uns et des autres, comme des faits mineurs reposant sur les déjections des animaux domestiques sur les trottoirs et pelouses des villes qui leur sont pourtant interdites, mais un cumul des abus en tout genre, caractérisés par les délits d'atteintes aux biens publics que les élus et Consorts détournent en toute impunité ! Un exemple à ne pas suivre, certes, mais un exemple qui sert de justificatif à ceux qui se dédouanent d'un comportement non conforme aux directives ministérielles en vigueur, au demeurant aux Institutions ! Jean Canal. 13 mai 2020.

Sam Stourdzé, Directeur des Rencontres d'Arles, jusqu'au mois de mars 2020, quitte sa fonction. Promu à la Villa Médicis pour en diriger son administration culturelle, Sam Stourdzé affecte, par son départ, les Rencontres d'Arles de la photographie dont il restera l'exception parmi ses confrères de la profession et postes occupés au préalable. Modeste dans le travail réalisé chaque année, Sam Stourdzé donna à la photographie artistique toute la place qui lui est due dans le monde. Une perte inestimable qu'il sera difficile de combler à la direction de cette manifestation. Jean Canal.Brice Couturier @briceculturier intervient régulièrement sur France culture. Cet intellectuel cultive la pertinence de l'analyse circonspecte du mécanisme de notre société. Il est devenu, au fil, de ses remarques, celui dont on prend en compte les arguments... "L'épuration des œuvres du passé ne fait que commencer. Hommes d’aujourd’hui, soyez indulgents pour vos prédécesseurs, car vous aussi serez jugés par d’autres, plus tard, pour des raisons que vous ne pouvez même pas concevoir."

Esprit public

La leçon de civisme des invités de L'Esprit public de ce 11 mai 2020. C'est une première en quelque sorte de créditer les propos des politiques, moyennant le truchement de délégués sociaux appartenant à la trame intellectuelle, voire socioprofessionnelle idoine au sujet disputé ce dimanche. Aurélie Filippetti invitée à cette concertation « politique » de l'état actuel du confinement fournit une interprétation toute subjective d'un contexte qui avère au jour le jour sa dangerosité ! Les soucis évoqués reposent sur le devenir de ces commerçants (en souffrance financière) privés de leur outil de travail, sacrifié sur l'autel de la sécurité nationale ! Jean Canal. 3 mai 2020.
L'Afrique plus gravement impactée par le chamboulement climatique que l'Europe et les autres continents. Variations des chaleurs, pluies saisonnières intenses provoquant des inondations. Des populations qui n'ont jamais émis une once de pollution, comme ces autochtones de l'Amazonie et qui subissent les conséquences de l'industrialisations de l'Occident ! La justice divine évoquée par quelques illuminés, ne semble toujours pas épargner les innocents ! 
QUEL HOMME PLITIQUE RENDRA LA MEILLEURE COPIE ? Avec les derniers événements de catastrophe naturelle survenus ces derniers jours en France, il semblerait que le chamboulement climatique ait une incidence sur la population, jusqu'à en insuffler les politiques qui composent sur le sujet. Réviser sa première copie sur les effets d'émission de CO2 et sur l'aménagement anarchique du territoire qui se traduit par un réseau routier développé à l'extrême (voir Montpellier et sa région), les autorités qui en fait englobent tous les responsables décisionnaires, dont la hiérarchie s'échelonne sur une liste exhaustive, sont acculées à leur propre erreurs de mauvaises gestions des cours d'eau et des espaces forestiers ! Le bilan se solde chaque année par des catastrophes dépassant l'échelle humaine ! Doit-on, derechef, rappeler que nous n'en sommes qu'au début et que le phénomène récurrent se répandra jusqu'aux endroits les moins vulnérables... Jean Canal. 8 octobre 2020.
POLITIQUE FRANÇAISE. Suite de l'intitulé en présentation. Controverse chez les élus de la République, lesquels disputent, non pas l'économie française en berne et son endettement pour que le pays reprenne de l'activité, mais le comportement du Premier ministre ! C'est dire à quel point la santé des français, leur statuts professionnels ainsi que les finances de la France dont dépend le peuple, toutes classes confondues, ne font points l'objet de priorité imminente ! L'actualité politique en est à débattre sur les caractères de nos dirigeants, comme La Bruyère avec ses Caractères ! Fait-on encore de la politique en France, de façon sérieuse de sorte à épurer ce pays des anomalies qui mine son système !? Comment ne pas compromettre une démocratie qui n'a cure de respecter les priorités dans un état d'urgence qui assigne nos politiques à œuvrer pour un avenir en péril !?  Le quinquennat de Emmanuel Macron touche à sa fin ; il est sur le chemin du retour : celui à une activité moins nationale, voire réduite à un anonymat économique restreint ! Les hommes passent ! Les problèmes de fond demeurent ! Castex aura au moins le mérite de s'investir d'une mission avec sincérité, quand bien même appartiendrait-il au parti des voyous de la république, rencogné au titre d'extrême Droite ! L'Homme se présente les mains propres pour se saisir des tâches sales de l'état ! Qui parmi ceux qui eussent brigué le poste, eurent l'audace d'affronter une situation complexe dans un contexte vicié par un virus ?    Jean Canal. 14 juillet 2020.
LA DISTRIBUTION D'ARGENT gratuite. A moins d'être complètement idiots, les français, dans leur vaste ensemble de communautés qui constituent aujourd'hui la population française, arriveront sans doute à comprendre que l'argent alloué par la Banque européenne pour endiguer cette nouvelle crise économique , devra être remboursée en échelonnant des traites sur plusieurs années -Macron ne sera plus à la présidence du pays que les français travailleront pour s'acquitter de la dette générale du pays qui excède les 110% du PIB (Produit Intérieur Brut). Prêter de l'argent à quelqu'un qui est déjà endetté, revient à reculer l'échéance de sa mise en demeure. On ne serait trop vous conseiller de changer de profession tant qu'il en est encore temps ; car changer de pays n'est plus un critère de réussite sociale ! Autrefois refuge pour les plus riches et se qui vivaient dans l'opulence que l'aisance outrancière permet, les endroits convoités par les classes sociales concernées par ce critère (sont-elles réellement des parts entières de la société ?) sont également confrontées à une situation stagnante. La société est donc tombée dans son propre piège... Jean Canal. 24 avril 2020. 
2050 ensuite nous n'aurons plus le choix
De quoi dépend donc les fluctuantes climatiques qui régissent les températures ? L'activité de l'homme décriée ajoute à la modification des paramètres climatiques originels. Que reste-il de nos saisons et doit-on s'amouracher des cycles saisonniers réglés comme un pendule ? S'adapter demeure l'unique espoir de survivre parmi des civilisations en mutation permanente. 2050 serait a date buttoir : celle qui limite les abus à ne pas dépasser ! Serez-vous toujours vivants à cette date ? Jean Canal. 1er septembre 2020.
Chroniques.  De la valeur cardinale de la vie qui lui est insufflée par les cultures traditionnelles de l'éducation, que reste-t-il réellement à l'existence pour exprimer un idéal qui accomplit le dessein pour lequel chacun croit être fait ?  Lire la suite. Merci de me lire. Jean Canal. 10 octobre 2019.
En mission, 73 CRS dorment dans leurs camionnettes : “Nos chambres n’ont pas été désinfectées”
Une compagnie entière de CRS a opposé un refus de cantonnement au grand centre près de Rungis. En mission de sécurisation de l'Elysée, ils ont exigé une désinfection de leurs chambres à cause de l'épidémie. La hiérarchie locale l'a refusé. «Nos chambres n'ont pas été désinfectées» ont expliqué les membres de la compagnie républicaine de sécurité 40 (CRS 40) à France 3 le 16 avril. Les fonctionnaires de police, venus en mission en Ile-de-France pour relever une autre compagnie, devaient dormir au plus grand cantonnement de France à Pondorly (Val-de-Marne).
En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/74172-covid-19-crs-40-refuse-cantonnee-pondorly-hommes-dorment-vehicule?utm_source=spotim&utm_medium=spotim_recirculation
Et si Emmanuel Macron était l'opportunité de la providence politique qui rétablirait une stabilité dans le pays ? C'est osé comme hypothèse et quelque peu à contre-courant des conjectures adverses qui n'ont cesse de fustiger le Président sur une politique orientée vers les richesses. Un tiers du PIB est consacré aux aides sociales ! L'armée est dans l'expectative d'être rénovée... Les moyens policiers pour réduire drastiquement la délinquance juvénile ne sont plus adaptés aux circonstances désastreuses du phénomène criminel ! La France est devenue un pays violent, au même titre que les Etats Unis. La vie est devenue chère et vivre en France relève de prouesses permanentes pour avoir droit à un logement. Les ressources allouées par ce système repu, grève les autres budgets qui souffrent justement de cette mise en berne ! C'est un cercle vicieux que celui dans lequel le pays s'est englué. Et si nous misions sur Macron et non son anagramme évoqué dans un article réservé à la gendarmerie plus particulièrement qui use avec maladresse de son petit pouvoir pour "fabriquer" des témoignages répondant à une stratégie de bas-étage... Bref ! Et si vous nous disions que sans être encarté, nous pensons, à la Rédaction, que Macron est sur la bonne voie. La Rédaction. 2 novembre 2018.
La spéculation politique sur les pauvres condamne ceux qui pratiquent cette rhétorique populiste servant des idées subversives contre la cause vertueuse de la dignité ! Le revenu universel comme signe politique de revirement idéologique ! Emmanuel Macron, écrivons-le sans ménager le Président (après-tout, un comportement déviant est énonçable), récupère la noble idée de sortir définitivement 12,5 millions de personnes englouties dans la précarité extrême ; puisque les bénéficiaires du RSA dont l'obtention est astreinte à des exigences administratives ubuesques*, sont assignés au seuil de pauvreté défini à 846 euros (sources observatoire des inégalités) par mois ! Les cons diront que les pauvres doivent se mettre au boulot ! -c'est pour cette raison et tant d'autres qu'ils sont cons... ; mais de travail, il n'y a plus quoi qu'en pensent les con-cernés... Alors faire de la politique sur le dos des pauvres qui sont englués dans leur condition est con-damnable ! Se servir de la condition des personnes sacrifiées par l'économie de marché dans le but de justifier leur situation est simplement inacceptable ! Jean Canal. 16 septembre 2018. * Un allocataire du RSA est obligé de rembourser 1000 euros de trop perçu dans l'année parce qu'il avait réussi à gagner 2900 euros au cours de cette même année (somme déclarée aux impôts : un dossier sur cette étrange affaire est en l'étude. Les courriers de l'intéressé sont consignés : la lettre du directeur de la CAf de l'Ariège sera à cette occasion publiée, dans le cadre du dossier en cours). Un système en fait qui n'a pu s'adapter aux évolution humaines qui ne correspondent plus à celles évoquées par la norme sociale imposée. Le défaut évident de ces organismes comme la Caf et la Sécurité sociale fut et demeure un contrôle intelligent des dépenses, incluant les postes occupés par de simples grattes-papiers ! Un quart du PIB consacré à ces dépenses ! La fonction publique dans son grand ensemble est concernée par ses propres dérives. On sait de sources sûres multiples, émanant de témoignages feutrés et/ou d'exemples étouffés par l'histoire sociale, on sait donc que des emplois dans ces secteurs sont créés suite à des relations interprofessionnelles qui favorisent des emplois considérés comme mineurs ! Un grand nettoyage est à réaliser dans ce pays, autant dans la culture avec une épuration à la DRAC où certains jouissent de leur prestige dû à un emploi inutile, ainsi que dans les grands médias qui copinent des postes subjectifs, tout-à-fait relatifs à des fonctions d'occupations journalières ! Hélas ! C'est une réalité. n'en déplaise aux engagés volontaires pour le service public, le coût de revient de ces opérations frauduleuses est onéreux pour le contribuable que l'on assène de prélèvements à la source.... Un vif assainissement est donc indispensable pour épurer la culture et lui restituer son objectif premier cultiver et instruire tout le peuple ! Jean Canal. 19 septembre 2018.
ETAT DES LIEUX : un billet sans humeur
Synthèse du bilan politique d'Emmanuel Macron. Les corporatismes institutionnels qui représentent toujours l'idée de la France fidèle aux valeurs républicaines de 89, ont eux aussi manifesté leur désaccord avec une politique fondée sur un ultra libéralisme liberticide pour notre avenir commun. Avocats, Policiers, Enseignants, ouvriers et domaines culturels font savoir qu'ils n'acceptent pas un changement de régime macronien ! Les slogans hostiles à la politique d'Emmanuel Macron s'intensifient de sorte à corroborer la volonté de cesser cette destruction d'un système social revendiqué comme un des meilleurs en Europe !    
LE TRIBUNAL MÉDIATIQUE.  Le titre est emprunté au Figaro Magazine qui traite un sujet polémique de l'actualité récente et encore chaude.  Doit-on dire le violeur ou le cinéaste, lorsque l'on parle de lui ? Son film "J'accuse" tombe à un moment où la vie de Polenski tangue du côté où elle risque de sombrer. Tandis que les cinémas de Saint-Denis censurent la projection, d'autres salles semblent songer au thème plutôt qu'à l'homme. Certes le viol est condamnable et inadmissible autant que les féminicides ! Dans un viol, il n'y a jamais de réparation propre, le traumatisme est à vie ! Néanmoins, faut-il condamner toute une population curieuse de cette énième mise en scène de l'affaire Dreyfus, traité par un grand acteur et remarquable metteur en scène, y compris de sa vie intime..?, l'auteur de ce film doit-il vivre ou bien mourir, comme Bertrand Canta, cet abruti qui a gâché deux vies, la sienne et celle de Marie Trintignant ? Personnellement, comme je l'ai écrit sur tous les réseaux sociaux, j'irai voir ce film avec un regard critique sur cette exploitation historique d'un fait qui connaît toujours autant de dissension dans la société : antisémitisme et racisme sont des thèmes éternellement récurrents ! Jean canal. 20 novembre 2019.
L'Islam radical : ennemi n°1 de la République
Emmanuel Macron fut clair au cours de son intervention du 2 octobre 2020. Se servir des institutions pour rétablir les valeurs de la République, bafouées par 75% de musulmans en France qui placent les lois coraniques au-dessus de celles de la République ! Autant signer la condamnation des radicaux musulmans par une majorité de français, dont une partie importante demeure faussement silencieuse. On l'avait très bien compris, le voile a démontré son aspect stratégique et il a paradoxalement stigmatisé son port chez des femmes respectueuses d'une tradition ! Il faut d'ores et déjà veiller à ne pas faire d'amalgame entre les uns et les autres ! Ce sera le plus difficile à l'avenir autant dans les banlieues déjà stigmatisées comme territoire isolé, que chez des français extrémistes qui aspirent dans le fond à une illimitation pure et simple des antirépublicains désignés ! Jean Canal. 2 octobre 2020.
1 nouveau ministre de l'Intérieur qui succède à Christophe Castaner. Comme Manuel Valls qui fut remercié pour ses bons et loyaux services au nom de la République, après quelques bévues de premier de la classe sociale de sa section, Castaner est parti pour ne plus revenir. Le frais émoulu parachuté par le chef du gouvernement sur recommandation du Président de la République, Emmanuel Macron semble rencontrer des difficultés avec la police, sans doute nostalgique de son prédécesseur. Il n'est pas facile d'aborder le Ministère de l'Intérieur quand on est parachuté sans entrainement préalable ; car le plus difficile dans le parachutage, reste l'atterrissage... La Rédaction.
Les médias ont adopté le therme pour définir l'actualité de la COVID-19. La "Crise sanitaire" est déterminée par des défaillances hospitalières souffrant de carences financières depuis les précédents gouvernements. La faute n'est donc pas imputable au Président de la République, Emmanuel Macron ; mais, la responsabilité du Président est entière si il ne modiefie pas le système qui gère les lieux de soins en France, Hôpitaux, cliniques. Il a fallu un virus pour que la révélation de l'ampleur du désert médical se présente. Inscrit dans le résultat des manifestations des GJ, les acteurs de l'appareil médical font montre d eleur désespoir face à une précarité médicale. L'OMS réitère son inquiétude pour la rentrée de septembre concernant le coronavirus. La pandémie continue de faire des victimes partout sur la planète. Le comportement des individus responsables est la garantie d'une éradication du virus, du moins dans chaque pays frappé par ce fléau. Nous sommes donc, derechef, confrontés à notre propre individualité soumise à une attitude à risque pour autrui ! Jean Canal. 12 juillet 2020.
30 ANS DE RÉCLUSION CRIMINELLE POUR UN DJIHADISTE FRANÇAIS "Quand on dissipe les rideaux de fumée dressés par monsieur Vilus, on ne voit plus que des cadavres. Quand on sort de l’hypnose dans laquelle sa logorrhée nous plonge, on n’entend plus qu’un silence de mort. Il vous revient de mettre un terme définitif à ce carnage. » Procureur Guillaume Michelin.
NOUVELLES DE TUNISIE : LA RÉVOLUTION DU JASMIN AGONISE DANS L'ISLAMISME.
La révolution tunisienne, qui a fait tomber le dictateur Ben Ali, a échoué, inévitablement et lamentablement, dans les marécages de l'islamisme. Le parti islamiste Ennahda au pouvoir vient de donner la preuve que l'islam politique ne peut enfanter que la dictature.
Il vient de condamner une blogueuse tunisienne à 6 mois de prison ferme pour crime de lèse-islam. Emna Chargui avait publié, sur sa page Facebook, un post satirique incitant à se protéger du Coronavirus, rédigé sous forme de verset coranique. Cela avait suffi pour qu'elle soit convoquée, jugée et condamnée. Entre temps, elle avait reçu des milliers de menaces de mort, de viol, de condamnations infernales. Toutes ces menaces, le pouvoir ne les a pas vues.

Il était inévitable qu'une révolution infiltrée par les islamistes aboutisse à une situation pire que la dictature précédente. L'islam politique ne peut garantir les libertés, il est là pour les écraser et soumettre les corps et les esprits.

L'islam politique est un cimetière des libertés et une fabrique de malheurs.
Les manifestations du centenaire de la révolution avortée de 1968 parviendront-elles à modifier ce grand changement qui se prépare en France et en Europe (en 68, le général de Gaulle parti, la politique changea certes de visage, mais resta à droite : les maoïstes qui deviendront de simples néo-conservateurs du libéralisme, par la suite, revinrent tardivement de leurs illusions -néo-capitalisme oblige ! ) ? Le durcissement des idées s'est opéré par celui d'une politique d'extrême Droite en Autriche (doit-on s'en étonner ?), en Hongrie, en Pologne (l'occupation soviétique de 1945 a mortifié cet état), et l'Italie mussolinienne qui sont les signes ostentatoires d'une crise identitaire fomentée par le social en dérive. L'immigration prise comme facteur de déséquilibre par ces états comprenant l'Angleterre dépossédée de ses valeurs (cette dernière cultive un protectionnisme à l'américaine) servent d'arguments à la paupérisation relative des populations européennes dont près de 50 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté ! La société, les sociétés n'ont plus le pouvoir. Et ce ne sont pas ces soubresauts permissifs qui défraient les chroniques médiatiques qui vont modifier un système plébiscité par 80% d'Européens affamés de conquêtes libérales !   Jean Canal. 13 avril 2018
Le peuple qui opte pour une libéralisation de l'espace convoité par l'état dont les projets d'agriculture ne répondent pas aux exigences de réformes agraires biologiques attendues. Le chamboulement climatique impose une nouvelle manière d 'envisager l'agriculture qui ne fait toujours pas l'unanimité aux seins des corporations des cultures intensives. Nicolas Hulot semble confondre la philosophie politique de Proudhon, père de l'anarchisme d'avec un certain désordre organisé dans nos sociétés ! Les forces de l'ordre ne sortiront pas indemne de ce combat mené corps-à-corps avec les militants déterminés. L'enjeu est symbolique et devient européen par la mesure de son ampleur. NNDL pourrait devenir, au même titre que le fut le Larzac, en 1971, le référent de la désobéissance civile. 3000 militants et plus occupent les terres agricoles, dans le but de leur vouer un devenir humanisé. Chercheurs au CNRS, professeurs de fac, philosophes et sociologues, ainsi que quelques intellectuels et artistes semblent épouser la cause du peuple. La gendarmerie montre ses limites en effectifs mobilisables. La faiblesse d'action soumise à une déontologie bafouée que le défenseur des Droits, Jacques Toubon, n'a eu cesse de dénoncer, pourra faire l'objet de sanctions aggravées par la récupération médiatique de ce fait (il faut espérer que la Cour de justice européenne s'imisce dans cet imbroglio, les cas d'incidents éventuels). Les affrontements se durcissent au grand dam d'une gendarmerie incapable et incompétente, comme l'actualité quotidienne l'atteste. Les Zadistes réagissent à la juste mesure d'agressions caractérisées. Jean Canal. 19 avril 2018.
ZAD : cours de jeu pour révolutionnaires en "herbe."L'utopie contre le pouvoir présidentiel qui rationalise les libertés !  
 Les méthodes pédagogiques de l'Enseignement supérieur, appliquées pour convaincre la gente estudiantine de se plier aux directives du rectorat institutionnel. Comment supprimer l'accessibilité au savoir et à la connaissance, en écartant de l'enseignement supérieur les élèves qui ne présentent pas de niveau intellectuel suffisant pour répondre aux exigences d'études requises. C'est de cette façon que l'on écarte tous les éléments susceptibles de nuire, plus tard, à l'évolution sociale, lesquels élèves contestent, inconsciemment, un système d'éducation qui formate les pensées afin de les manipuler dès le primaire, cette méthode qui est adoptée avec l'assentiment et la collaboration tacite des enseignants ! La société éprouve un besoin compétitif de "trier" ceux qui lui apporteront richesse productiviste d'avec ceux qui aspirent à des changements profonds dans la nature humaine enclose au sein des collectivités. Les grèves actuelles ne sont pas sociales, mais individuelles. Elles prônent un "changement" de situation relative à des statuts particuliers, laissant l'idée majeure de repenser la société dans sa globalité à dessein d'en faire bénéficier le plus grand nombre, sans pratiquer de discrimination de classes sociales : la répartition des richesses spoliées par les grands lobbys des paradis fiscaux ! Le problème de dette qui sert d'argument aux restrictions sociales et à la baisse des revenus acquis, serait ainsi résolu. Jean Canal. 7 avril 2018. Photo presselibre.fr.
Dans son hypothétique providence populaire vouée à pallier les manques à gagner des commerçants, l'état semble effectivement vouloir subvenir aux carences financières de commerces directement frappés, en allouant des sommes compensatoires aux pertes sèches des recettes non perçues, à cause de la crise sanitaire actuelle. Cette louable intention ne peut être que reçue avec honorabilité. Toute une chaîne de petites et moyennes entreprises ayant été frappées directement par la diminution de la clientèle assujetties à des mesures de protection civile, doit rétablir une saine comptabilité pour pouvoir continuer une activité professionnelle suffisamment lucrative afin de répondre positivement aux frais occasionnés par ce phénomène de confinement général. Tel est le but de cette démarche gouvernementale. L'économie du pays dépend de ses entreprises. Le dilemme repose évidemment sur l'assainissement des dettes nationales qui dépassent à ce jour les 150% du PIB ! Ce qui se définit tout simplement par des dépenses nationales en delà des recettes escomptées, situées en-dessous des budgets prévus pour équilibrer l'économie du pays ! Sur le court terme, l'effet négatif et attentatoire ne se percevra point ; mais sur le long terme, puisque Emmanuel Macron hérita d'une mauvaise gestion du pays, attribuée à des précédents mandats aléatoires, cette situation aura effectivement des conséquences sur la chaîne économique du consumérisme global de la France. Qui va payer ? Qui va s'acquitter des frais d'une telle opération ? Le peuple est là pour subvenir aux carences étatiques en tout genre, en réglant un impôt à chaque manipulation de son propre argent. Le système est parfaitement étudié pour ponctionner l'argent nécessaire aux besoins de l'état. Les polémiques partisanes attribuées aux adversaires politiques puisent leur controverse dans des contextes sociopolitiques dont ils cautionnent les crises entretenues. C'est l'art de la politique de réfuter tout ce qui vient de l'adversaire ! L'évolution des sociétés se dirige vers un chaos civilisationnel à peine perceptible. Il s'accentue avec les crises sociales et se définira avec l’avènement d'année en année des conséquences désastreuses du chamboulement climatique. Jean Canal. Réflexion sur une crise. 23
HEUREUSEMENT IL NOUS RESTE LA REVUE ESPRIT ET LE MONDE DIPLOMATIQUE ! Le Débat a pris fin, après quarante années de bons et loyaux services au monde intellectuel français. Gallimard rompt avec la tradition littéraire de pérenniser les Lettres, au-delà des critères imposés par l'intelligentsia. En ouvrant une porte à l'intellectualisme, la Maison Gallimard, comme l'on disait jadis, démontrait que l’Édition pouvait, elle aussi, prendre part au Débat, en s'immisçant dans les affaires sociopolitiques. Lire la suite.
Il est désormais inutile de se poser la question de savoir si les conséquences du chamboulement climatique, accentué par le phénomène 'anthropique ' avéré, continueront à modifier les paramètres du climat avec une incidence certaine sur la vie collective des populations. Jean Canal. 29 septembre 2020. Lire la suite.
Une jeunesse sacrifiée sur l'autel de l'Humanitaire ; jusqu'où un tel "suicide" peut-il conduire la démocratie française ? Y'a t-il réellement des responsables ? Qui aurait pu éviter ce drame qui victimise tout les acteurs politiques, les français y compris ? La prudence aurait dû être ramenée à une vigilance accrue, conditionnant les intervenants en terre hostile à la France, à un principe de précaution plus ardu, relevant presque de la méfiance globalisée..! L'héritage colonial demeure omniprésent dans les idéologies cultivées en France ; de droite comme de gauche : fondamentalistes religieux inclus
Dans son hypothétique providence populaire vouée à pallier les manques à gagner des commerçants, l'état semble effectivement vouloir subvenir aux carences financières des commerçants en l'occurrence, en allouant des sommes compensatoires aux pertes sèches des recettes non perçues, à cause de la crise sanitaire actuelle. 23 septembre 2020. Lire la suite.
La Gauche morale. Qu'est-elle devenue avec le temps ? Le seul homme qui l'eût incarnée, au cours de l'histoire des idées politiques de la France, fut, évidemment, l'avocat Mendès-France, élu ministre sous la quatrième République, comme François Mitterrand. Jean Canal. Lire la suite.
1 nouveau ministre de l'Intérieur qui succède à Christophe Castaner. Comme Manuel Valls qui fut remercié pour ses bons et loyaux services au nom de la République, après quelques bévues de premier de la classe sociale de sa section, Castaner est parti pour ne plus revenir. Le frais émoulu parachuté par le chef du gouvernement sur recommandation du Président de la République, Emmanuel Macron semble rencontrer des difficultés avec la police, sans doute nostalgique de son prédécesseur. Il n'est pas facile d'aborder le Ministère de l'Intérieur quand on est parachuté sans entrainement préalable ; car le plus difficile dans le parachutage, reste l'atterrissage... La Rédaction.
Sam Stourdzé, Directeur des Rencontres d'Arles, jusqu'au mois de mars 2020, quitte sa fonction. Promu à la Villa Médicis pour en diriger son administration culturelle, Sam Stourdzé affecte, par son départ, les Rencontres d'Arles de la photographie dont il restera l'exception parmi ses confrères de la profession et postes occupés au préalable. Modeste dans le travail réalisé chaque année, Sam Stourdzé donna à la photographie artistique toute la place qui lui est due dans le monde. Une perte inestimable qu'il sera difficile de combler à la direction de cette manifestation. Jean Canal.Brice Couturier @briceculturier intervient régulièrement sur France culture. Cet intellectuel cultive la pertinence de l'analyse circonspecte du mécanisme de notre société. Il est devenu, au fil, de ses remarques, celui dont on prend en compte les arguments... "L'épuration des œuvres du passé ne fait que commencer. Hommes d’aujourd’hui, soyez indulgents pour vos prédécesseurs, car vous aussi serez jugés par d’autres, plus tard, pour des raisons que vous ne pouvez même pas concevoir."
ACRIMED La presse en perfusion est alitée sur son lit de chevet. Il y a longtemps que le détournement des idées fait la Une de l'actualité, de manière à créer l'événement. Valeurs Actuelles n'est située qu'à la 102° place des magazines vendus en France : une piètre notoriété ! Soit derrière les journaux officiels de la presse nationale et locale qui connaissent une baisse dans l'intérêt qu'ils suscitaient, jadis et naguère ! Le Monde diplo du mois, donc, pour revenir sur l'article concerné, établit une carte indicative sur le paysage journalistique de nos médias : le net a ravi la prime place de la presse papier qui néanmoins se maintient, dans certains secteurs : ceux qui relatent une vue précise de l'actualité. La Revue Esprit, Le Monde Diplo et la Revue des deux mondes sont ceux que nous fréquentons, régulièrement -autrefois Le Magazine littéraire connut une assiduité dans ses lectures, aujourd'hui complètement abandonnées. Exemple à suivre pour l'exemple seulement. Être réellement informé est toujours possible, en faisant la synthèse sur une information reçue comme telle à comparer, bien sûr, en usant de vos propres analyses qui ne relèvent point de travail appartenant aux exégètes du monde intellectuel qui a tendance à raboter les sujets licencieux du débat d'opinion. La dernière intervention d'Hubert Védrine sur France Culture, lors d'une émission culte, "L'Esprit public", me laissa pantois sur sa propre analyse sur les résolutions à prendre pour freiner le chamboulement climatique... Arguant une rhétorique désuète sur l'esprit de conviction à en déduire. Les Petits Médias résistent contre la main mise sur la désinformation pratiquée régulièrement. par les plus importants qui influencent l'opinion ! Un regard sur ce qui nous intéresse et nous concerne directement : l'info ! Jean canal.23 novembre 2019.
L'histoire nous l'a maintes fois démontré : la liberté d'un état, dépend de celui qui lui est proche géographiquement. Séparée par la Méditerranée, l'Afrique du Nord fut souvent le théâtre de conflits meurtriers, ces quarante dernières années. La liberté des peuples influe sur la politique intérieure qui peut vaciller selon les conjonctures. L'Algérie est encore en crise avec son peuple. Le grief ! Les libertés citoyennes en attente d'être enfin obtenues. La problématique ? Établir une démocratie qui n'imposera pas les lois religieuses aux institutions ! Il faut donc, selon la volonté du peuple algérien, établir une nouvelle constitution qui protégera les libertés de chacun : celle de pratiquer la religion ou de la consigner au simple fait des traditions... La Rédaction.
Hyper moralisation imposée par les communautarismes qui tendent à flouer le pouvoir du législateur rencogné au rôle subsidiaire de subordonné à la vox populum ! La société a donc tendance à opter pour des gouvernances indépendantes du pouvoir institutionnel dont ses communautés (car ceux sont les siennes) font fi des valeurs fondatrices ! La scission est notables avec quelques tentatives de défection de la part des groupuscules les plus radicaux, inscrits dans des changements sociaux politiques, ancrés aux schismes religieux des lois en vigueur. Eric Dupond-Moretti revêt toutes les qualités judiciaires pour débattre des sujets qui touchent la justice. Sa réforme est un bénéfice pour tous. Le temps qui lui est imparti en son mandat  pénalise ses démarches politiques pour opérer cette révision en fond de l'appareil judiciaire ! Dupond-Moretti incarne cette entité de justice qui paradoxalement aux critiques formulées à son encontre, avec des intentions axées sur des prises de paroles partisanes, serait ce qu'on fit de mieux, dans la lignée de Badinter qui fit abolir la peine de mort ; l'Europe lui donna raison en suivant la réforme de l'abolitionniste ! Le combat du Ministre de la justice ne fait que commencer. LCP nous le présente déjà sous les injonctions de tous les intervenants de la commission parlementaire au Sénat, lesquels recherchent véhémentement si de telles réformes résoudront les problèmes majeurs de la justice en France et plus précisément les atteintes impunies portées aux victimes ! Jean Canal. 26/27 juillet 2020.
NOUVELLES DE TUNISIE : LA RÉVOLUTION DU JASMIN AGONISE DANS L'ISLAMISME.
La révolution tunisienne, qui a fait tomber le dictateur Ben Ali, a échoué, inévitablement et lamentablement, dans les marécages de l'islamisme. Le parti islamiste Ennahda au pouvoir vient de donner la preuve que l'islam politique ne peut enfanter que la dictature.
Il vient de condamner une blogueuse tunisienne à 6 mois de prison ferme pour crime de lèse-islam. Emna Chargui avait publié, sur sa page Facebook, un post satirique incitant à se protéger du Coronavirus, rédigé sous forme de verset coranique. Cela avait suffi pour qu'elle soit convoquée, jugée et condamnée. Entre temps, elle avait reçu des milliers de menaces de mort, de viol, de condamnations infernales. Toutes ces menaces, le pouvoir ne les a pas vues.
Bingo! Nous avons gagné le premier prix de la connerie collective, sans aucun effort ! C'est stupéfiant cette capacité que nous avons de détruire tout ce que nous touchons : nature, architecture, individus et planète ! Sauve qui peut et chacun pour soi ! Aucune aide possible.
LE FILM DE PIERRE CARLES EST DISPONIBLE
Pour ce mois de septembre, il est recommandé de se référer au Monde diplomatique numéro 798, en sa 67° année, dans lequel vous trouverez une lecture incontournable et qui dans son fond rejoint l'idée de justice corollaire à la sortie du film de Pierre Carles : page 12. Un hommage en soi qui nous rappelle la valeur de l'humain engagé dans des combats qui gagnent...la postérité !
politique ne peut garantir les libertés, il est là pour les écraser et soumettre les corps et les esprits.
LA POLITIQUE FRANÇAISE. Suite de l'intitulé en présentation. Controverse chez les élus de la République, lesquels disputent, non pas l'économie française en berne et son endettement pour que le pays reprenne de l'activité, mais le comportement du Premier ministre ! C'est dire à quel point la santé des français, leur statuts professionnels ainsi que les finances de la France dont dépend le peuple, toutes classes confondues, ne font points l'objet de priorité imminente ! L'actualité politique en est à débattre sur les caractères de nos dirigeants, comme La Bruyère avec ses Caractères ! Fait-on encore de la politique en France, de façon sérieuse de sorte à épurer ce pays des anomalies qui mine son système !? Comment ne pas compromettre une démocratie qui n'a cure de respecter les priorités dans un état d'urgence qui assigne nos politiques à œuvrer pour un avenir en péril !?  Le quinquennat de Emmanuel Macron touche à sa fin ; il est sur le chemin du retour : celui à une activité moins nationale, voire réduite à un anonymat économique restreint ! Les hommes passent ! Les problèmes de fond demeurent ! Castex aura au moins le mérite de s'investir d'une mission avec sincérité, quand bien même appartiendrait-il au parti des voyous de la république, rencogné au titre d'extrême Droite ! L'Homme se présente les mains propres pour se saisir des tâches sales de l'état ! Qui parmi ceux qui eussent brigué le poste, eurent l'audace d'affronter une situation complexe dans un contexte vicié par un virus ?    Jean Canal. 14 juillet 2020.
"MOURIR D'AIMER"
Le drame survenu en 1969, à Marseille, chez une enseignante de Lycée qui se suicida suite à une condamnation pour détournement de mineur, à savoir une histoire d'amour vécue avec un de ses élèves, est aujourd'hui complètement oublié. Remettre au jour cette anecdote qui, à l'époque, interpella Pompidou, est intentionnellement lié avec notre Président de la République qui tomba amoureux de son professeur de français, aujourd'hui son épouse ! Quelle belle vengeance pour Gabrielle Russier qui connut l'abandon et le désespoir d'aimer. Un hommage à cette jeune et frêle femme qui ne vit que de l'amour dispensé en cours de littérature... J.C
NOUVELLES d'Algérie L'ONU au secours des victimes de l'état algérien. Une enquête ouverte par l'ONU contre les incarcérations de centaines d'algériens ! Certains croupissent dans les geôles des prisons algériennes depuis des années, sans jugement, ni délits criminels : seule le délit de penser est un grief ! La liberté d'expression étant répressive, il n'y a pas de doute sur les méthodes ségrégationnistes appliquées par le pouvoir algérien. Jean Canal. 12 septembre 2020.
NOUVELLES DU MONDE LIBRE. Le gaz découvert par Erdogan n'est pas pour déplaire à Poutine qui vend le sien aux pays limitrophes aux territoires russes. C'est le Président turc, lui-même qui a découvert ce gaz, exploitable en 2023. Il est formidable ce mec ! Avec un rien, il réalise des prouesses ! Il faut reconnaître que entre Trump qui ne fait que mentir par omission, Kim Jong Un qui cultive l'obésité politique, Poutine qui expérimente la démocratie et le Prince d'Arabie qui pactise avec les ennemis jurés des arabes, on assiste à une variante de la géopolitique jamais connue jusqu'à ces jours ! Jean Canal. 23 août 2020.

Dépêche AFP. «Il y a huit morts : deux Nigériens dont un guide et un chauffeur, les six autres sont des Français», a déclaré à l'AFP le gouverneur de Tillabéri, Tidjani Ibrahim Katiella. L'Afrique devient une terre hostile aux français. Un contentieux colonialiste persiste à travers des actes meurtriers, caractérisant cette volonté de nuire à la France ! Que faut-il de plus pour rompre avec ceux qui seront toujours nos ennemis, comme ce fut le cas hier ! La rédaction.

LIBAN : le démantèlement du gouvernement entre en scène, selon un processus favorable à une modification des privilèges octroyés aux politiques corrompues ! Le Liban est encore le sujet des préoccupations de son peuple affamé et de la communauté internationale, excepté la Turquie qui brigue une place prépondérante en Afrique du Nord ! Tous les moyens sont permis pour sauver l'économie des pays en conflit.
L’email a bien été copié
Les médias ont adopté le therme pour définir l'actualité de la COVID-19. La "Crise sanitaire" est déterminée par des défaillances hospitalières souffrant de carences financières depuis les précédents gouvernements. La faute n'est donc pas imputable au Président de la République, Emmanuel Macron ; mais, la responsabilité du Président est entière si il ne modiefie pas le système qui gère les lieux de soins en France, Hôpitaux, cliniques. Il a fallu un virus pour que la révélation de l'ampleur du désert médical se présente. Inscrit dans le résultat des manifestations des GJ, les acteurs de l'appareil médical font montre d eleur désespoir face à une précarité médicale. L'OMS réitère son inquiétude pour la rentrée de septembre concernant le coronavirus. La pandémie continue de faire des victimes partout sur la planète. Le comportement des individus responsables est la garantie d'une éradication du virus, du moins dans chaque pays frappé par ce fléau. Nous sommes donc, derechef, confrontés à notre propre individualité soumise à une attitude à risque pour autrui ! Jean Canal. 12 juillet 2020.
30 ANS DE RÉCLUSION CRIMINELLE POUR UN DJIHADISTE FRANÇAIS "Quand on dissipe les rideaux de fumée dressés par monsieur Vilus, on ne voit plus que des cadavres. Quand on sort de l’hypnose dans laquelle sa logorrhée nous plonge, on n’entend plus qu’un silence de mort. Il vous revient de mettre un terme définitif à ce carnage. » Procureur Guillaume Michelin.
NOUVELLES d'Algérie L'ONU au secours des victimes de l'état algérien. Une enquête ouverte par l'ONU contre les incarcérations de centaines d'algériens ! Certains croupissent dans les geôles des prisons algériennes depuis des années, sans jugement, ni délits criminels : seule le délit de penser est un grief ! La liberté d'expression étant répressive, il n'y a pas de doute sur les méthodes ségrégationnistes appliquées par le pouvoir algérien. Jean Canal. 12 septembre 2020.
NOUVELLES DU MONDE LIBRE. Le gaz découvert par Erdogan n'est pas pour déplaire à Poutine qui vend le sien aux pays limitrophes aux territoires russes. C'est le Président turc, lui-même qui a découvert ce gaz, exploitable en 2023. Il est formidable ce mec ! Avec un rien, il réalise des prouesses ! Il faut reconnaître que entre Trump qui ne fait que mentir par omission, Kim Jong Un qui cultive l'obésité politique, Poutine qui expérimente la démocratie et le Prince d'Arabie qui pactise avec les ennemis jurés des arabes, on assiste à une variante de la géopolitique jamais connue jusqu'à ces jours ! Jean Canal. 23 août 2020.

Dépêche AFP. «Il y a huit morts : deux Nigériens dont un guide et un chauffeur, les six autres sont des Français», a déclaré à l'AFP le gouverneur de Tillabéri, Tidjani Ibrahim Katiella. L'Afrique devient une terre hostile aux français. Un contentieux colonialiste persiste à travers des actes meurtriers, caractérisant cette volonté de nuire à la France ! Que faut-il de plus pour rompre avec ceux qui seront toujours nos ennemis, comme ce fut le cas hier ! La rédaction.

LIBAN : le démantèlement du gouvernement entre en scène, selon un processus favorable à une modification des privilèges octroyés aux politiques corrompues ! Le Liban est encore le sujet des préoccupations de son peuple affamé et de la communauté internationale, excepté la Turquie qui brigue une place prépondérante en Afrique du Nord ! Tous les moyens sont permis pour sauver l'économie des pays en conflit.
Tyler Vilus inculpé de « association de malfaiteurs terroriste », « direction d’un groupe terroriste » et « meurtres en bande organisée ». C'est le dernier chef d'inculpation qui attire l'attention sur la peine infligée. Jean Canal. 
AFFAIRE BENJAMIN GRIVEAUX : une femme défend l'accusé ! A voir
Osons le blasphème comme réponse au nihilisme religieux ! L'inquisition en France et en Europe échoua dans sa politisation de la religion réduite aux intérêts du Clergé de maintenir les peuples en servitude. La loi de 1905 remédia au pouvoir de l'Eglise en France, rappelant les valeurs de la laïcité (l'oublier relève aussi de ce blasphème).  "L'ISLAM POLITIQUE EST-IL SOLUBLE DANS LA DÉMOCRATIE ? Voila ce que disait Ali Benhadj:" lire la suite avec Mustapha Amarouch
NOUVELLES D’ALGÉRIE : 
HIRAK : le mouvement populaire formé pour contester la gestion politique de l'Algérie est vue comme un véritable danger par le pouvoir actuel ! Condamné pour "Atteinte à l'unité nationale" dans un pays où la seule union est représentée par le peuple qui aspire véhémentement à une démocratie, le journaliste indépendant, Khaled Drareni est condamné à trois ans de prison ferme ! La médiatisation des événements qui se déroulent, n'appartient qu'à ceux qui font l'actualité : le peuple ! Pour l'affaiblir, le pouvoir politique en place fragilise la presse et l'accuse d'attiser les braises d'une quelconque révolution ! C'est une forme de répression inscrite dans les méthodes policières bien connues dans ce pays ! Le dénouement ne reposant pas sur sa libération demandée par des organes de presse internationaux, il ne peut aboutir que dans cet apaisement politique engageant des réformes profondes qui sauveront la paix sociale. La plupart des intellectuels et artistes algériens vivent en France où "l'asile" leur est toujours concédé ; c'est une preuve de cet attachement aux valeurs de la République encore intactes dont bénéficient ceux et celles qui aiment la Liberté ! Jean canal. 11 août 2020.
   NOUVELLES DU MOYEN ORIENT Question d'usage tombée complètement en désuétude, sans aucun parti pris pour le Hezbollah qui ne démentira jamais la haine vouée à Israël : que deviennent ces palestiniens apatrides chassés de leur terre, depuis 1967 ? Le pacte des Arabes entre les juifs, dernièrement scellé, est-il suffisamment crédible pour maintenir un soupçon de paix en Palestine ? Qui croit profondément à la paix entre deux entités unies par une histoire inaliénable, trouvant ses origines dans le sémitismes ; Abraham en étant le descendant !? L'Arabie Saoudite vient de révéler son arrogance envers tous les états pro-palestiniens dont font partie l'Iran et la Turquie...et si Erdogan cultive en filigrane des affinités avec l'Algérie et d'autres entités à connotation religieuse analogue, c'est pour des raisons de géopolitique que les bons intellectuels de la Méditerranée ont déjà analysé ! Le XXI° siècle ayant connu quelques avatars en son début, aura t-il une fin heureuse ?! Ceux qui y survivront, verront. Jean Canal. 14 août 2020. Le peuple dans la rue est toujours un signe de changement ! Le Liban, reste pour la France, le seul havre de paix où l'accueil est demeuré sincère et  chaleureux. L'Histoire du Liban ne recommence t-elle pas à s'écrire avec les 58 soldats français sacrifiés en 1983 ?! Les coupables ont-ils, aujourd'hui, étaient punis ? Havre de paix mythique, le pays du Cèdre vit à crédit ! Stabilité politique Sursitaire, il est le résultat des luttes partisanes se disputant un pouvoir national, jamais partagé ! Le peuple sous perfusion est une simple manne économique exsangue des ponctions que l'état lui assène depuis des décennies ! La richesse du Liban demeure son passé dans lequel on trouve encore des récits légendaires pour voyager en Phénicie. Jean Canal. 7 août 2020. Les Chiites confrontés à leur défaite contre Israël, refusent d'abdiquer au Liban ! Un intitulé qui en explique déjà les causes : le refus catégorique d'un état israélien sur les terres de Palestine. L'Iran qui en est le grand frère sur qui les communautés éparses de part le monde arabe, peuvent compter économiquement et d'un point de vue militaire, posent problème dans la vie démocratique du Liban où des entités religieuses strictement différentes se partagent le pouvoir ! Le peuple est-il si fragmenté que le laisse accroire ses obédiences ? La jeunesse, elle aussi, aspire à autre chose ! Jean Canal. 11 août 2020.
Par la rédaction de Mediapart Jusqu’à quand allons-nous tolérer un tel niveau de violences policières ?La manifestation organisée jeudi 9 janvier à l’appel des organisations syndicales contre la réforme des retraites a été le théâtre d’un déferlement inouï de haine de la part des forces de l’ordre. Sur le terrain, aux avant-postes des cortèges, sur la ligne de front devrait-on dire désormais, de nombreux photographes ont témoigné d’une brutalité rarement atteinte. À la fin de la journée, les vidéos circulant sur Internet ont confirmé une absence totale de retenue dans le maintien de l’ordre. Cette violence désinhibée, se matérialisant par une débauche de coups de matraque sur des personnes à terre, est d’autant plus ahurissante qu’elle arrive quelques jours seulement après le décès d’un homme, père de famille, à la suite d’une interpellation au cours de laquelle il a été plaqué au sol, selon une technique d’immobilisation interdite sous d’autres cieux. Jusqu’à quand allons-nous accepter que le droit de grève soit si ouvertement bafoué, alors que le lieu d’exercice d’une de nos libertés fondamentales est devenu un champ de bataille ? Pendant ce temps, le pouvoir assume un discours d’impunité. Pire, de dénégation.
L’effet voulu d’intimidation n’entame pourtant pas la détermination des manifestants. Après un an de répression du mouvement des « gilets jaunes », les rues continuent d’être noires de monde. Que cherche alors l’exécutif ? Sa stratégie du chaos s’inscrit dans une logique néolibérale, immortalisée par Margaret Thatcher, associant marché sauvage, État policier et démocratie faible. Chaque semaine, en France, se rejoue la bataille d’Orgreave, explique Romaric Godin, en référence à cette journée du 18 juin 1984 dans le Yorkshire au cours de laquelle la répression s’est abattue sur les mineurs. Pourtant victimes des charges policières, les grévistes ont été désignés, dans un renversement narratif, comme les fauteurs de troubles, « ennemis de l’intérieur ».
En donnant carte blanche aux forces de l’ordre, le gouvernement espère faire dégénérer les manifestations et, enfin, décrédibiliser le mouvement. Dans son livre La Société ingouvernable, une généalogie du libéralisme autoritaire, le philosophe Grégoire Chamayou explique comment le monde des affaires, pour rendre irréversible sa domination, entend « se rendre soi-même ingouvernable pour mieux gouverner les autres ». Pour défendre les intérêts minoritaires des puissances de l’argent, Emmanuel Macron n’hésite pas à brutaliser les droits sociaux les plus élémentaires, comme le constate Edwy Plenel. Ce faisant, il ouvre la voie à toutes les régressions, y compris politiques, au risque de renforcer l’extrême droite à l’horizon 2022. On le comprend, la victoire de la mobilisation actuelle dépasse largement l’enjeu des retraites. Elle est l’occasion – ultime ? – pour la société de reprendre ses droits face à une présidence hypertrophiée.
D'aucuns la considèrent comme un pion d'un système transitoire de la bio diversité, d'autres lui reconnaissent la qualité intrinsèque de ses idées universelles. Elle ne fait pas l'unanimité au sein de la classe politique qui souligne que sa place est plutôt au collège... En bref, Gréta Thunberg gêne les politiques et même les intellectuels bon chic mauvais genre. "On" a beaucoup entendu parler d'Elle depuis deux ans ! Vedette ou bien figure emblématique d'un mouvement adolescent aux émules planétaires ? La Revue des Deux Mondes tente de s'en approcher... Jean Canal. 9 février 2020.
40 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre. C'est le programme de l'Union européenne à compté de 2021, avec une date buttoir fixée à 2030. En dix ans, le climat, lui, aura connu une accélération des effets de serre, conjointement aux effets climatiques négatifs qui modifieront considérablement l'infrastructure des grandes agglomérations.

La Nuit des Césars 2020. Comment faire renaître le racisme des communautés en France, si ce n'est en stigmatisant chacune d'entre elles : Aïssa Maiga réussit à relancer ce vieux démon qui sommeille au sein de ces mêmes communautés qui semblaient pourtant avoir fait preuve de consensus entre elles ! Les 12 personnes de couleur noire sont répertoriées dans le public présent dans l'auditoire de cette nuit mouvementée des Césars 2020. Rappeler aux gens leur couleur de peau, revient évidemment à répertorier ceux qui sont différents les uns des autres à ce sujet. L'artiste Aîssa Maiga qui effectivement à la peau noire, phénomène complètement naturel dû à ses origines génétiques, serait un argument de lutte contre les Blancs, trop nombreux apparemment ! N'appartenant pas à cette frange de population suffisamment dotée d'intelligence comme il y en a en Afrique donc, en Europe et ailleurs, sans distinction de couleur de peaux (tout le monde l'a compris, bien sûr, sauf Aîssa Maiga et les siens) Aïssa Maiga nous démontre que l'on peut être conne avec un surcroît de succès... Jean Canal. 7 mars 2020. Lien des Césars. 
Vive la police d'état ! Les résultats de la répression sous le régime d'Emmanuel Macron vient d'être sanctionnée via Jacques ToubonCastaner Violence policière / l'état ment ! Bavures policières à Toulouse ! La BAC mise en cause : des flics inexpérimentés. Des réformes s'imposent : 60% de la police nationale doit finir à la poubelle, sans recyclage ! La particularité à Toulouse, c'est qu'il y a un incinérateur pour traiter les déchets et réduire les "ordures" en poussière... 
Au regard de l'actualité qui comptabilise un nombre impressionnant et de surcroît inquiétant des violences civiques, somme toute gratuites, doit-on s'inquiéter des risques encourus d'une éventuelle guerre civile en perspective, ou/et devons-nous attendre les prochaines élections présidentielles de 2022, pour rejoindre le camp des plus forts ?! Des français s'inquiètent ! Des anciens socialistes parlent d'extrême droite ! Des gens de droite rejoigne ceux du RN et le parti de Marine le Pen exploite une situation désastreuse dans le domaine de la sécurité ! Peut-on avoir une seule idée de qui sont nos ennemis ? La Rédaction.
ETAT DES LIEUX : un billet sans humeur
Synthèse du bilan politique d'Emmanuel Macron. Les corporatismes institutionnels qui représentent toujours l'idée de la France fidèle aux valeurs républicaines de 89, ont eux aussi manifesté leur désaccord avec une politique fondée sur un ultra libéralisme liberticide pour notre avenir commun. Avocats, Policiers, Enseignants, ouvriers et domaines culturels font savoir qu'ils n'acceptent pas un changement de régime macronien ! Les slogans hostiles à la politique d'Emmanuel Macron s'intensifient de sorte à corroborer la volonté de cesser cette destruction d'un système social revendiqué comme un des meilleurs en Europe !    
LE TRIBUNAL MÉDIATIQUELe titre est emprunté au Figaro Magazine qui traite un sujet polémique de l'actualité récente et encore chaude.  Doit-on dire le violeur ou le cinéaste, lorsque l'on parle de lui ? Son film "J'accuse" tombe à un moment où la vie de Polenski tangue du côté où elle risque de sombrer. Tandis que les cinémas de Saint-Denis censurent la projection, d'autres salles semblent songer au thème plutôt qu'à l'homme. Certes le viol est condamnable et inadmissible autant que les féminicides ! Dans un viol, il n'y a jamais de réparation propre, le traumatisme est à vie ! Néanmoins, faut-il condamner toute une population curieuse de cette énième mise en scène de l'affaire Dreyfus, traité par un grand acteur et remarquable metteur en scène, y compris de sa vie intime..?, l'auteur de ce film doit-il vivre ou bien mourir, comme Bertrand Canta, cet abruti qui a gâché deux vies, la sienne et celle de Marie Trintignant ? Personnellement, comme je l'ai écrit sur tous les réseaux sociaux, j'irai voir ce film avec un regard critique sur cette exploitation historique d'un fait qui connaît toujours autant de dissension dans la société : antisémitisme et racisme sont des thèmes éternellement récurrents ! Jean canal. 20 novembre 2019.
Oublions l'Europe aux anciennes puissances impérialistes qui finirent par abdiquer devant ses vieilles colonies. Vers l'Afrique Orientale, celle des aventuriers comme Kessel, Rimbaud, Monfreid, Loti, Ségalen et tous ces grands malades échoués en terre arabique, ayant épousé l'esprit mahométan par conviction idéaliste, les populations autochtones d'aujourd'hui immigrent vers la terre sainte de l'Islam, dans le simple but de trouver travail et nourriture. Leur parcours pourrait relever de celui de l'enfer, si nous avions un témoignage de ce qu'est l'enfer religieux ; hélas ! Non !  C'est une opération de survie que ces gens effectuent, sans véritable espoir de rencontrer un havre de paix, hormis celui que la mort réserve aux plus faibles !  Ce témoignage s'ajoute à tant d'autres qui s'accumulent dans les archives audiovisuelles de l'actualité où la misère n'émeut plus, mais entre dans un processus de cause à effet auquel la responsabilité ne trouve même plus de référent ! Jean Canal. 18 novembre 2019.
LA VIOLENCE COMME FAIT DIVERS QUOTIDIEN En date, ce 26 juillet, tombent des dépêches qui succèdent aux dépêches précédentes, relatant des actes de violences à l'encontre de personnes socialement innocentes, victimes d'un système qui semble échapper aux lois ! Comment résoudre cette violence générale qui se banalise de sorte à adopter une pratique légitime ?! Nous sommes dans le paradoxe qui justifie une attitude inacceptable par les lois bafouées à l'occasion. Le recours de la violence est systématique ! Le danger serait de ne pas prendre en compte son ascension dans les mœurs françaises. Jean Canal.
LA FRANCE MALADE DE SA CULTURE. Il n'est pas une semaine sans que l'on assiste à des scènes de violence, orchestrées moyennant les réseaux sociaux qui s'accaparent l'événement, en commentaires partisans selon l'action diffusée le plus souvent en direct. Un avantage, cependant, que cette réalité apporte à ces nouveaux spectateurs passifs, est celui de constater l'état actuel de notre société débridée, livrée nûment à une violence parfois gratuite à laquelle se livrent ceux qui considèrent que c'est le seul moyen de régler des comptes ! Le Politique, lui, demeure impuissant, comme on a pu également le constater durant plus d'une année avec les manifestations des Gilets Jaunes, dont le théâtre des échauffourées couvrit l'actualité quotidiennement, en direct ! Ce pays est malade ! Il soufre de ses institutions atteintes de vieillissement prématuré ; les signes de sénilité sont évidents et le remède ne se trouve plus dans une option politique de dernier secours, susceptible de rétablir de l'ordre dans ce chaos ! Il faut s'en tenir distant, jusqu'à ce que la chute advienne. Jean Canal. 13 juillet 2020.    
MAUVAISES NOUVELLES D’ALGÉRIE Il n'y aura pas de démocratie en Algérie : l'Islam garde le pouvoir sous la tutelle des militaires déguisés en représentants politiques ! On kidnappe les intellectuels, étudiants, artistes et tout être épris de liberté. Le nouveau représentant du pays ne laisse augurer rien de bon, notamment avec un rapprochement avec Recep Tayyip Erdogan (le grand frère aux tendances occidentales, dame le pion à l'Iran qui peine à se sortir d'un imbroglio économique affaiblissant le pays). Une nouvelle bataille avec les islamistes commence en filigrane des manifestations maintenues au compte goutte : la jeunesse est en deuil de son rêve de Libertés étranglé ! Une telle situation ne peut que renforcer l'esprit occidental en Europe où les libertés sont sacrées (et cela quand bien même se sont-elles étirées comme la peau du bœuf d'Elissa). L'Algérie se referme sur elle-même, évinçant l'idée d'ouverture économique pérenne vers l'Europe touristique. Le rêve algérien de Ben Bella vient de mourir. Jean Canal. 6 janvier 2020.
Le régime algérien  régénère  ses  élus politiques  en  misant  sur la maturité  de  ses  représentants
 Alger, l'épicentre des manifestations populaires, incarne le symbole de la démocratie du peuple algérien qui revendique son droit de "pouvoir" choisir ses dirigeants !
L'exclusion de jeunes est une garantie pour péréniser le régime qui sous couvert de se régénérer sélectionne de nouvelles figures du pouvoir. Les aspects démocratiques sont sauvegardés par des mesures qui appellent au vote citoyen ! La méthode ne séduit nullement la jeunesse qui représente seule l'avenir de ce pays. Jean Canal. 3 janvier 2020.    Lire aussi : Les articles de Mustapha Amarouche

Santiago du Chili laisse échapper des relents de dictature en assassinant une photographe trop curieuse qui relatait les derniers événements sociaux. Hommage en publiant ses photos Mariana Martínez Burgos, 38 ans, était assistante en éclairage sur la chaîne d'information chilienne Mega. Un esprit de liberté d'expression dans un état où la dictature fut son contraire !
Comment se porte l'état algérien ? Très bien ! Rien ne change. On emprisonne quiconque prétend à un souffle de liberté ! L'expression est étouffée dans son œuf !

L'année 2019 fut très mouvementée . Pour 2020 rendons hommage aux femmes, violées, battues, persécutées et assassinées en 2019 ! 149 femmes trouvèrent la mort sous les coups de leurs compagnons !  2020 sera t-elle une année moins violente pour elles ? Il faut rester vigilant !
LE VIOLEUR C'EST TOI ! Huit ans de prison requis contre l'ancien prêtre pédophile notoire, Bernard Preynat. Autant juger que la justice considère les affaires de mœurs avec légèreté. Pour un braqueur de banques, l'addition est plus douloureuse et ne va jamais au-dessous de 12 ans ; excepté pour les amateurs qui s'adonnent, maladroitement, à cet exercice délicat ! Des questions auraient trouvé une autre réponse à ce drame qui a traumatisé des enfants : comment les parents ont-ils pu ne rien soupçonner ?

Est-ce parce que dans ce milieu-ci, la parole des enfants n'est pas prise en compte à l'écoute impérieuse d'un prêtre ! Parents responsables, également.Santiago du Chili laisse échapper des relents de dictature en assassinant une photographe trop curieuse qui relatait les derniers événements sociaux. Hommage en publiant ses photos Mariana Martínez Burgos, 38 ans, était assistante en éclairage sur la chaîne d'information chilienne Mega. Un esprit de liberté d'expression dans un état où la dictature fut son contraire !
  LAISSEZ LIBRES LES FEMMES PORTER LE VOILE LIBREMENT
Des policiers radicalisés ont été "désarmés" par la police. Le roman de la police s'enrichit d'un nouvel épisode aussi cocasse que les précédents. On savait que la police, par nature de son recrutement, ne brille pas par son intelligence...
LE MAL VIENT DE L’INTÉRIEUR
UN BILLET D'HUMEUR DOMINICAL. De la démesure comme base conceptuelle de l'universalité, laquelle fut transmise comme concept des civilisations actuelles qui l'adoptèrent comme modèle. Jean Canal. Dimanche 27 octobre 2019. Lire la suite
3 heures de débat pour les retraites
Le Président de la République biffe le mot "réforme" lorsqu'il parle des retraites. Autour des partenaires sociaux, des syndicats, des élus politiques et de la population concernée par ce chamboulement administratif des retraites dont les appréhensions citoyennes inquiètent la majorité des français, Emmanuel Macron a répondu sans faute aux questions pertinentes des invités de cette rencontre, à Rodez, département de l'Aveyron. Jean Canal. 11 octobre 2019.
LES FABRICANTS DE L’INFORMATION. Le manque de confiance aux médias audiovisuels chutent à 52% en moins de résultats escomptés par rapport aux efforts déployés pour convaincre l’auditeur, moyennant un « appareil » élaboré à la mesure de l’attente qui n’est plus au rendez-vous. La source de cette information est elle, elle-même, viable dans une sphère médiatique où l’actualité concourt à la première place audiovisuelle, ratissant sur la toile (parce que tous y sont omniprésents) un public enclin à être de plus en plus réactif !? Lire la suite. Jean Canal 7 septembre 2019. Revu et corrigé le 8 septembre 2019. Relire, entre autres, Jean-Claude Michéa :  » L’Enseignement de l’ignorance. » Et Raoul Vaneigem… Pour Vous, cela devrait suffire.
POLICE. Le syndicat Alliance de la Police suffisamment majoritaire tient le pavé à Paris ! Le slogan du jour : "STATUT SPÉCIAL POUR GRÉVE GÉNÉRALE." Les policiers manifestent leur mécontentement professionnel. Les flics descendent dans la rue, à Paris. 22 000 policiers plaignant contre un système banalisant leur profession qui se résume à un statut singulier jusque dans la discrimination due à leur comportement déviant pour son ensemble ! La hiérarchie entretient régulièrement une langue de bois avec des promesses promotionnelles qui sont reportées sine die. Le rapport citoyen/policier s'est complètement délité, au cours de ces dix dernières années. La gendarmerie en renfort contre la manif ! Castaner est en fin de règne... Allez les bleus en signe de ralliement des gendarmes aux policiers. Les gendarmes sont hués par les policiers qui défilent ! Musique et sifflets ! Étrange, il n'y a pas de casseurs... Aucun dommage matériel.
Quand l’État islamique aux intitulés divers, parvient à frapper le peuple français par son incidence psychologique, exercée sur les cerveaux malades d’individus endoctrinés par une idéologie vindicative à l’encontre de l’occident…nos enfants meurent sous nos yeux, dans l’impuissance générale ! PierreLaborieHistorienatypique COLLABORATION 1944.  Lire la suite. Jean Canal. Ariège. 3 septembre 2019.
L’indépendance d’Esprit, c’est grâce à vous !
LE DRAME DE MILLAS : Pyrénées orientales
Religieuses violées* ON BAISE AUSSI AU PCF
LE MONDE DIPLO DU MOIS EST ARRIVE
Qui détient le monopole de la société civile ? Les Verts se monopolisent pour les municipales de 2020. Nouvelle méthode de prosélytisme politique qui consiste à prospecter en terre politique inconnue ; étrangère à l’idéologie de référence, pratiquée, cahin-caha, depuis la naissance officielle du parti écologique français, sous les années soixante-dix, si l’on se réfère à René Dumont, l’homme au verre d’eau !  Lire la suite.